AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.3 /5 (sur 110 notes)

Nationalité : Israël
Né(e) à : Givatayim, en banlieue de Tel-Aviv , le 31 déc. 1971
Biographie :

Membre du barreau israélien depuis 1997, Liad Shoham a étudié le droit à Jérusalem et à Londres. Tout en exerçant son métier d'avocat, il est devenu l'auteur de thrillers le plus reconnu de son pays et ses best-sellers sont en cours de traduction dans le monde entier. Liad Shoham vit actuellement à Tel-Aviv, avec sa femme et leurs deux enfants.

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Krout   03 août 2020
Terminus Tel-Aviv de Liad Shoham
Ce sont les juifs orthodoxes qui avaient imposé l'interdiction de louer des logements aux réfugiés, qui étaient derrière les campagnes d'incitation à la haine, regarde, le ministre de l'Intérieur est un orthodoxe, avait-elle crié à la face d'Itaï.
Commenter  J’apprécie          50
nadiouchka   05 mars 2017
Tel Aviv suspects de Liad Shoham
Naguère, les inspecteurs jouissaient d’un certain prestige pour avoir résolu des affaires compliquées. Aujourd’hui, dans la police, tout n’est plus que diagrammes, statistiques et autres rapports de productivité. Le nouveau système inventé par des gradés, ce maudit MGE – Mesure, Gestion et Évaluation - , a pourri leur existence.

P.41
Commenter  J’apprécie          150
nadiouchka   03 mars 2017
Tel Aviv suspects de Liad Shoham
Les interrogatoires, c’est comme les échecs. Une bataille de cerveaux entre l’enquêteur et le prévenu, où la victoire nécessite deux phases : d’abord, l’échec menaçant le roi, ensuite le mat, qui ne lui laisse aucune issue.

P.66
Commenter  J’apprécie          130
SZRAMOWO   15 octobre 2015
Oranges amères de Liad Shoham
— C’est un crime effroyable, lui dit une femme qu’il ne connaissait pas.

Il ne répondit rien, mais elle n’hésita pas à ajouter :

— J’ai vu, de mes propres yeux, de quelle façon il l’a tué. Hanan acquiesça d’un signe de tête, tout en persistant à se taire.

— Que vous ne soyez jamais plus confronté au malheur, reprit-elle dans un soupir, la main posée sur son épaule, puis elle pivota et disparut.

Il se tint là, cloué sur place, encore quelques secondes.

Dès qu’il quitta le cimetière, il ralluma son portable, qui se mit aussitôt à sonner. « Travail » : ce nom scintilla sur l’écran de l’appareil, d’où s’élevait une joyeuse mélodie, qui convenait à d’autres temps, à d’autres lieux. Il s’était souvent promis de la modifier et, chaque fois, il avait oublié de le faire.

Le téléphone se tut, et Hanan nota qu’on y avait laissé plus de cinq messages pendant qu’il était éteint. Il n’avait pas le moindre doute sur l’identité de celui qui les avait déposés. Il releva les yeux et aperçut sa mère qui s’éloignait, réconfortée par sa sœur aînée. Ses parents avaient été mariés trente-sept ans. Et soudain, elle était seule. Ils étaient tous seuls. Six mois à peine s’étaient écoulés depuis qu’on les avait informés de la maladie maudite qui allait terrasser son père, et aujourd’hui, on venait de marquer le trentième jour de deuil. Il respira profondément, quand le téléphone se remit à sonner – comme il détestait cette boîte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Axelinou   06 septembre 2014
Tel Aviv suspects de Liad Shoham
En fait, une grande partie des affaires criminelles débouchent sur des transactions judiciaires. Les témoins ne se déplacent pas pour se faire entendre. Les inculpés n'ouvrent pas la bouche. Les magistrats ne tranchent ni dans une sens ni dans l'autre, sur la base d'une analyse des preuves et de considérations juridiques...

Cette idée la déprime. Les fameuses statistiques de la presse sur le taux très élevé de condamnations dans les affaires criminelles la font bouillir de rage, car la majorité de ces condamnations ont été obtenues par des transactions. Et, comme dans une transaction on recherche des compromis et des réductions de peine pour gagner du temps, une grande partie des coupables écopent de bien moins d'années que celles qu'ils méritent.

Mais c'est la vie.
Commenter  J’apprécie          70
fannyvincent   23 avril 2014
Terminus Tel-Aviv de Liad Shoham
Dans le monde de Michal, il y a deux sortes d’Israéliens : ceux qui aident les gens qui souffrent et ceux qui font souffrir.
Commenter  J’apprécie          40
Groucho   03 janvier 2017
Oranges amères de Liad Shoham
Derrière les propos mielleux et l'image rassurante de "bons sabras vétérans du Palmach" se cachaient des hommes capables de faire des choses qui n'avaient rien de sympathique. Il en savait quelque chose. Et il savait aussi qu'ils ne le laisseraient pas prendre la ville sans mener, au préalable, un combat féroce. Or, qu'il le tienne pour un auteur de kidnapping allait les inciter à recourir aux moyens les plus radicaux, et ce n'était pas bon bon. Pas bon du tout.
Commenter  J’apprécie          20
jazzman   07 mai 2020
Oranges amères de Liad Shoham
A ses clients, il répétait tout le temps que " les gens ne suivront que celui qui saura leur parler avec autorité. Ce qu'ils veulent, c'est un berger, quelqu'un qui leur dira ce qu'il faut faire, ce qui est bien et ce qui est mal. Un père. " Que vaut vraiment ce candidat?", " Sait-il ce dont cette ville a besoin?"n'étaient pas des questions importantes. Car ce qui compte vraiment, c'est la musique.
Commenter  J’apprécie          20
jazzman   07 mai 2020
Oranges amères de Liad Shoham
je vais vous expliquer quelque chose. Vous croyez vivre dans une démocratie exemplaire, n'est-ce pas? Eh bien, ce n'est pas tout à fait le cas. Il existe une noblesse dans notre pays. Brachfeld, moi-même- et encore pas mal de monde- en faisons partie. . Nous bâtissons, nous oeuvrons au développement de cet Etat. Sans nos initiatives, ce miracle qui a pour nom Israël n'existerait pas.
Commenter  J’apprécie          20
Groucho   09 avril 2016
Terminus Tel-Aviv de Liad Shoham
"Là où il y a des victimes de guerre, les criminels de guerre ne sont jamais loin" - les mots de son grand-père, survivant de la Shoa, lui revenaient en écho, tandis qu'il scrutait les photos. Dressé de toute sa taille, le consul l'avait apostrophé sur un ton arrogant :

- Alors, monsieur Fischer, vous constatez que la réalité n'est pas ou toute blanche ou toute noire, n'est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur