AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.4 /5 (sur 78 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Juneau, Alaska , le 12/11/1936
Mort(e) à : Marina Del Rey, Californie , le 12/11/2004
Biographie :

Lucia Berlin (1936-2004) écrivit sporadiquement dans les années 60, 70 et 80. Son œuvre s’inspire de son enfance dans diverses villes minières de l’Ouest américain, de sa jeunesse extravagante à Santiago du Chili, de ses trois mariages ratés, de son addiction à l’alcool, de ses différents petits-boulots effectués pour subvenir aux besoins de ses quatre enfants. Dans les années 90, désormais sobre et libre de consacrer son temps à l’écriture, elle accepte un poste à l’Université Boulder (Colorado) avant d’être rapidement promue professeur. En 2001, sa santé déclinant, elle s’installe au sud de la Californie pour être près de ses fils.
Elle s’éteint en 2004, à Marina del Rey.

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Lucia_Berlin
Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (2) Voir tous

Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   22 février 2017
Manuel à l'usage des femmes de ménage de Lucia Berlin
But there’s never enough time. “Real time,” like the prisoners I used to teach would say, explaining how it just seemed that they had all the time in the world. The time wasn’t ever theirs.

( Il n'y a jamais assez de temps." Le vrai temps", comme disaient les prisonniers à qui je donnais des cours, expliquant qu'apparemment ils avaient tout le temps du monde, mais Un temps qui ne leur appartenait même pas)
Commenter  J’apprécie          300
Bookycooky   11 février 2017
Manuel à l'usage des femmes de ménage de Lucia Berlin
The Blume have a lot of pills, a plethora of pills. She has uppers, he has downers.

Mr. Blum has Belladonna pills.I don't know what they do but I wish it was my name.

(Les Blum ont beaucoup de pilules, une surabondance de pilules. Elle a des fortifiants, lui des affaiblissants. M.Blum a des pilules Belladonna. Je ne sais rien de leurs effets

mais j'aurais aimé que ce soit mon nom).
Commenter  J’apprécie          290
Bookycooky   21 février 2017
Manuel à l'usage des femmes de ménage de Lucia Berlin
I will never forget it, the way he held her throat. The two of them were never flirtatious or coy, never made erotic or even demonstrative gestures, but their closeness was electric. He held her throat. It wasn’t a possessive gesture; they were fused.

( Je n'oublierais jamais la façon qu'il tenait son cou.Ils ne flirtaient pas, ne faisaient aucun geste érotique ou démonstratif, mais leur intimité était électrique.Il tenait son cou.Ce n'était pas un geste possessif, c'était fusionnel )
Commenter  J’apprécie          270
Bookycooky   21 février 2017
Manuel à l'usage des femmes de ménage de Lucia Berlin
“I hate that concept … being proud of one’s children, taking credit for what they have accomplished. I like my sons. They are loving; they have integrity."

(Je déteste ce concept....être fier de ses enfants, s'attribuer le mérite de ce qu'ils ont accomplis. J'aime mes fils.Ils sont affectueux; ils sont intégres.)
Commenter  J’apprécie          270
Bookycooky   10 février 2017
Manuel à l'usage des femmes de ménage de Lucia Berlin
Once he suggested that we go lie down in his camper and rest together. “Eskimos say laugh together.” I pointed to the lime-green Day-Glo sign, NEVER LEAVE THE MACHINES UNATTENDED.( Laundromat)

Une fois Il m'a suggérée d'aller s'allonger dans son campeur et nous reposer ."Les Eskimos disent , rions ensemble ". Je lui ai montré le panneau lumineux vert citron " NE LAISSEZ JAMAIS LES MACHINES SANS SURVEILLANCE ".( Laverie libre service)
Commenter  J’apprécie          250
Bookycooky   20 février 2017
Manuel à l'usage des femmes de ménage de Lucia Berlin
Strangers ( Americans) tell you their whole life story, but they aren’t emotional or affectionate like Chileans, so I still don’t feel I know them.

All those years in South America I wanted to return to my country the USA because it was a democracy, not with just two classes like Chile. There are definitely classes here.

( Des étrangers ( les américains ) te racontent toute leur vie, mais ils sont loin d'être sensibles et affectueux comme les Chiliens, c'est pourquoi je ne pense pas les connaître encore.

Toutes ces années en Amérique du Sud j'ai voulu retourner dans mon pays, les États-Unis , car c'était une démocratie, et non juste deux classes de personnes comme au Chili. Mais ici aussi il y a définitivement différentes classes.)
Commenter  J’apprécie          200
pyrouette   30 novembre 2017
Manuel à l'usage des femmes de ménage de Lucia Berlin
Quiconque prétend savoir ce que ressent quelqu'un d'autre est un imbécile. (Lavomatic Angel's)
Commenter  J’apprécie          200
pyrouette   02 décembre 2017
Manuel à l'usage des femmes de ménage de Lucia Berlin
Ce jour-là, dans la cour de récréation, je compris que jamais dans ma vie je ne parviendrais à m'intégrer. Pas juste à m'adapter, m'intégrer. (Des étoiles et des saints)
Commenter  J’apprécie          140
pyrouette   13 décembre 2017
Manuel à l'usage des femmes de ménage de Lucia Berlin
Maman, tu voyais la laideur et le mal partout, en chacun, en tout lieu. Etais-tu folle ou clairvoyante ? Dans tous les cas, je ne peux pas supporter l'idée de devenir comme toi.
Commenter  J’apprécie          130
pyrouette   17 décembre 2017
Manuel à l'usage des femmes de ménage de Lucia Berlin
Toute ma vie j'avais eu l'impression que je n'existais pas vraiment. (Laisse moi voir ton sourire)
Commenter  J’apprécie          130
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur