AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 2570 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Albertville, Savoie , le 17/03/1968
Biographie :

Maxence Fermine passe une partie de son enfance à Grenoble. Puis il s'installe à Paris où il vivra treize ans.

Il s'inscrit en faculté de lettres où il parvient à demeurer presque un an.

Il part en Afrique avec des livres plein les valises, s'éprend du désert, travaille dans un bureau d'études en Tunisie.

Il se marie et depuis il vit en Savoie avec sa femme et sa petite fille, Léa.

En 1999, il se lance en publiant ‘Neige’, court roman sur le parcours d'un auteur de haïkus au Japon, traduit en 17 langues, qui est une agréable surprise. Fort de ce premier succès, l’auteur se consacre pleinement à l’écriture.

Toujours en 1999, il dévoile son deuxième roman, ‘Le Violon noir’.

En 2000, il écrit ‘L’Apiculteur’ qui reçoit le Prix del Duca et le Prix Murat en 2001. La même année, il co-écrit ‘Sagesses et malices de Confucius le roi sans royaume’ avec Olivier Besson. Véritable bourreau de travail, il enchaîne avec ‘Opium’ en 2002, ‘Billard blues’, ‘Jazz blanc’ et ‘Poker’ en 2003.

En 2004, il décroche le Prix Europe 1 grâce au roman ‘Amazone’. S’en suit les romans ‘Tango Massaï’ en 2005 et ‘Le labyrinthe du temps’ en 2006.

En 2007, Maxence Fermine publie ‘Le Tombeau d’étoiles’.

2008 : Les carnets de guerre de Victorien Mars
2010 : Le Papillon De Siam
2011 : Rhum Caraïbes
2012 : Noces de Sel
2012 : La petite marchande de rêves
2013 : La poupée de porcelaine
2014 : Le palais des ombres
2015 : Zen
Tous chez Albin Michel.

Il collabore depuis 2010, en tant que reporter, à Alpes Magazine.

Ses romans sont traduits dans de nombreux pays dont l’Italie, où il rencontre un grand succès.
+ Voir plus
Source : /auteurs.arald.org
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Maxence Fermine vous présente son ouvrage "La probabilité mathématique du bonheur" aux éditions Michel Lafon. Note de Musique : YouTube Audio Library Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/Note de Musique : YouTube Audio Library
+ Lire la suite

Citations et extraits (848) Voir plus Ajouter une citation
araucaria   02 décembre 2012
Neige de Maxence Fermine
En vérité, le poète, le vrai poète, possède l'art du funambule. Ecrire, c'est avancer mot à mot sur un fil de beauté, le fil d'un poème, d'une oeuvre, d'une histoire couchée sur un papier de soie. Ecrire, c'est avancer pas à pas, page après page, sur le chemin du livre.
Commenter  J’apprécie          800
marina53   20 juin 2013
Neige de Maxence Fermine
Un matin, on se réveille. Il est temps de se retirer du monde pour mieux s'en étonner.

Un matin, on prend le temps de se regarder vivre.

Commenter  J’apprécie          750
Sirenna   17 octobre 2018
Neige de Maxence Fermine
Un poème est un tableau, une danse, une musique et

l'écriture de la beauté tout à la fois.
Commenter  J’apprécie          723
leluez   12 octobre 2012
Neige de Maxence Fermine
La poésie n’est pas un métier. C’est un passe-temps. Un poème, c’est une eau qui s’écoule. Comme cette rivière. Yuko plongea son regard dans l’eau silencieuse et fuyante. Puis il se tourna vers son père et lui dit : C’est ce que je veux faire. Je veux apprendre à regarder passer le temps.
Commenter  J’apprécie          590
leluez   14 octobre 2012
Neige de Maxence Fermine
En vérité, le poète, le vrai poète, possède l’art du funambule. Écrire, c’est avancer mot à mot sur un fil de beauté, le fil d’un poème, d’une œuvre, d’une histoire couchée sur un papier de soie. Écrire, c’est avancer pas à pas, page après page, sur le chemin du livre. Le plus difficile, ce n’est pas de s’élever du sol et de tenir en équilibre, aidé du balancier de sa plume, sur le fil du langage. Ce n’est pas non plus d’aller tout droit, en une ligne continue parfois entrecoupée de vertiges aussi furtifs que la chute d’une virgule, ou que l’obstacle d’un point. Non, le plus difficile, pour le poète, c’est de rester continuellement sur ce fil qu’est l’écriture, de vivre chaque heure de sa vie à hauteur du rêve, de ne jamais redescendre, ne serait-ce qu’un instant, de la corde de son imaginaire. En vérité, le plus difficile, c’est de devenir un funambule du verbe.
Commenter  J’apprécie          552
sagesse66   24 janvier 2018
Neige de Maxence Fermine
La Neige :

- Elle est blanche . C'est donc une poésie. Une poésie d'une grande pureté.

- Elle fige la nature et la protège. C'est donc une peinture. La plus délicate peinture de l'hiver.

- Elle se transforme continuellement. C'est donc une calligraphie. Il y a dix mille manières d'écrire le mot neige.

- Elle est une surface glissante. C'est donc une danse. Sur la neige, tout homme peut se croire funambule.

- Elle se change en eau. C'est donc une musique.. Au printemps, elle change les rivières et les torrents en symphonies de notes blanches.
Commenter  J’apprécie          552
marina53   09 octobre 2015
Zen de Maxence Fermine
Elle sait qu'il y a deux sortes de gens.

Ceux qui rêvent leur vie.

Et ceux qui, coûte que coûte, vivent leurs rêves.

Il y a les rêveurs.

Et il y a les artistes.
Commenter  J’apprécie          553
Melvane   16 février 2013
La petite marchande de rêves de Maxence Fermine
- Tu sais, quand on est adulte, on ne fait pas toujours ce qu'on veut.

- Et quand on est enfant, on a jamais le choix.
Commenter  J’apprécie          516
marina53   08 octobre 2015
Zen de Maxence Fermine
Être attentif à une branche prise dans le vent du matin. Observer le mouvement de la brume et des nuages. Vivre les lieux . Respirer les parfums de la nature. Saisir l'instant. 
Commenter  J’apprécie          490
marina53   25 juin 2018
Le Violon noir de Maxence Fermine
- C'est l'instrument le plus merveilleux que je connaisse. Un seul souffle suffit à le faire vibrer. Mais la musique qui en sort est si étrange qu'elle peut changer la vie de celui qui en joue. C'est comme le bonheur. Quand on l'a connu une fois, il vous marque au fer rouge. Jouer du violon noir, c'est la même chose.

- Vous en avez joué ?

- Une seule fois. Il y a très longtemps. Depuis, je n'y ai plus jamais touché. C'est comme l'amour. Quand on l'a vécu une fois – je veux parler de l'amour vrai, du grand amour -, il faut tout faire pour l'oublier. Il n'est rien de pire que d'avoir été heureux une fois dans sa vie. Après, tout le reste, même une chose insignifiante, devient un grand malheur.



Commenter  J’apprécie          460

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La petite marchande de rêves

Qui est l'acteur principal(e)

LILI
MERCATOR
MALO
ARTHUR

7 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : La petite marchande de rêves de Maxence FermineCréer un quiz sur cet auteur

.. ..