AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4/5 (sur 340 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 24/04/1987
Biographie :

Apres cinq ans à Londres, Mélanie Taquet réside à Montpellier où elle divise son temps entre son travail d'éducatrice Montessori et sa passion pour l'écriture et les voyages.

Finaliste du Concours des Éditions Epoints et Librinova "Des nouvelles pour voyager", elle a aussi été finaliste du Prix Rimbaud 2008 de la Maison de la Poésie.

En Juin 2017 Mélanie Taquet auto-publie son premier roman, "Une vita pas si dolce", qui rencontre un franc succès auprès des lecteurs avec plus de 4500 exemplaires écoulés en quatre mois.

Repéré par la maison d'édition Eyrolles, le texte fait peau neuve et ressort en février 2018 sous le titre "Reste aussi longtemps que tu voudras".

La suite de son premier roman, "Reviens quand tu veux", paraît le 7 mars 2019, toujours chez Eyrolles.
Son troisième roman, Réponds-moi, sortira le 25 juin 2020.

Elle est aussi autrice d'un recueil de nouvelles, "L'instinct des innocents" publié en 2016, et d'un récit court, La dissonante mélodie des souvenirs (2018).


page Facebook : Mélanie Taquet
Instagram : Melanie_taquet
site : www.melanietaquet.com
twitter : @MelanieTaquet
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Mélanie Taquet   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

A l'occasion de la parution de son nouveau roman 'Starling' (éditions Eyrolles), Mélanie Taquet s'est prêtée au jeu de notre interview A la croisée des mots. Ou quand le choix entre deux propositions permet de présenter son dernier livre, et mieux connaître l'autrice qui se cache derrière. Retrouvez le livre ici : https://www.babelio.com/livres/Taquet-Starling/1179648 Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : Babelio, le site : https://www.babelio.com/ Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/

+ Lire la suite

Citations et extraits (97) Voir plus Ajouter une citation
Vers neuf heures trente, je me décide à descendre. Le ciel bleu est dégagé. Je fais un tour dans le jardin malgré la fraîcheur matinale.
Je prends une pause sur un banc de pierre et laisse le soleil caresser mon visage. Même si je n’en suis qu'à cinq mois, j'ai pris beaucoup de poids et mes genoux fatigués ont du mal à supporter l'excédent. L'air a le goût des fleurs sauvages, du soleil et des lilas qui valsent ensemble dans la brise.
« C'est si joli, mon petit prince ! Je voudrais tant que tu voies ça ! ».
Commenter  J’apprécie          70
Hello !
Londres! Rien que ça ! Si ma mémoire est bonne, c’était déjà
dans tes projets de partir après ton école de commerce. Tu as
finalement bifurqué vers la communication ?
Je te rassure, on voit encore un peu de brun à travers cette masse
grise sur le sommet de ton crâne. Ce qui m’a surtout choquée,
c’est que tu te laisses pousser le front… Un héritage familial, cette
calvitie naissante, si je ne m’abuse ? Ça doit te prendre un bon
moment le matin de te laver le visage, non ?
Eh oui, mon humour… je ne pense pas qu’il soit resté constant:
de toute évidence, comme le vin, il s’est bonifié avec l’âge. Que
veux-tu, si j’avais le temps, je me lancerais dans l’écriture d’un
one-woman-show, mais mes semaines sont bien remplies par le
travail. Une petite question me turlupine, depuis que nous nous
sommes croisés: tes copines, tu les recrutes sur catalogue ? Les
accessoires sont-ils fournis? As-tu déjà une idée des options à
ajouter sur le prochain modèle ? (Comme le bon vin, disais-je !)
Quant à la couleur de ses cheveux, il n’y a que les blondes non
assumées qui se justifient par le « châtain clair », non ?
Que je suis mauvaise ! Je dois l’admettre, Nico, je suis jalouse de sa
carrosserie. Il me faudrait dix-huit ans de gym non-stop pour oser
espérer avoir sa taille de guêpe. Et le seul exploit sportif que j’aie
jamais réalisé, c’est d’avoir réussi à engloutir trois Big Mac d’affilée
sans vomir (si si, aux USA c’est une discipline à part entière)!
Tu as toujours eu un goût très défini en matière de femmes. J’ai
souvent eu l’impression d’avoir été un ovni parmi tes conquêtes,
avec mes soixante-treize kilos et mon mètre soixante-cinq.
L’exception qui confirmerait la règle, en quelque sorte. Quoi
qu’il en soit, elle a l’air charmante, et très amoureuse. T’es-tu
enfin départi de cette réputation de tombeur volage qui te collait
à la peau ?
En ce qui concerne le travail, j’ai fait une spécialisation de puéricultrice à mon retour; j’ai quitté le sacro-saint service public depuis
quelques mois pour aller travailler dans le grand méchant secteur
privé. Je suis entrée à la clinique Saint-Roch en service pédiatrique.
Contente de savoir que ta boîte prend son essor. La vieillesse en
est probablement le prix à payer. Une peau de chagrin, en quelque
sorte.
Flo
Commenter  J’apprécie          00
Coucou,
Ton sens de l’humour est lui aussi resté constant: toujours aussi
acide ! La blonde s’appelle Sophie, et, au cas où cela t’aurait
échappé, ses cheveux tirent plus sur le châtain clair…
Pour moi tout va bien: après deux années à Londres à bosser pour
une grande boîte, j’ai monté mon agence de com’ et ça commence
à tourner tranquillement, je vais peut-être bientôt pouvoir recruter
mon premier salarié ! Comme tu dis, la trentaine me réussit…
Même si le virage a été assez rude : déjà mes premiers cheveux
blancs, et il me faut bien trois jours pour me remettre d’une soirée
arrosée.
Je continue la photo aussi, surtout en loisir, sauf pour un client
par-ci par-là.
Et toi?
Nico
Commenter  J’apprécie          00
Coucou Florence,
C’était sympa de te croiser en ville cet après-midi. Je suis désolé
d’avoir été distant, j’étais surpris, ça fait si longtemps. Et puis je
t’imaginais en train d’arpenter le globe pour sauver les populations
vulnérables. J’avais entendu dire que tu étais partie en Afrique pour
du bénévolat, et pas beaucoup de nouvelles depuis.
Tu as l’air en forme. Comment vas-tu ? Raconte-moi où tu en
es, ce que tu as fait en quatre ans. Enfin, si tu en as l’envie, bien
entendu.
Au plaisir de te lire,
Nic
Commenter  J’apprécie          00
Salut Nico,
Je ne m’attendais pas non plus à vous croiser, mais Montpellier est
un village de trente habitants, tu connais le dicton. Je me demande
même comment cela ne s’est pas produit plus tôt, car voilà plus de
trois ans que je suis rentrée de Madagascar.
Je vais bien, merci. Et toi, que deviens-tu ? La trentaine semble
te réussir.
Ta blonde aussi avait l’air en forme(s). Je vois que certaines choses
restent constantes, c’est plutôt rassurant.
Je t’embrasse,
Flo
Commenter  J’apprécie          00
Je regarde la liste griffonnée sur mon petit carnet noir. Dès que j'en aurai l'occasion, quelques petits clics sur internet et le tour sera joué. C'est si facile de créer une liste de naissance ! Je l’enverrai à nos amis et notre famille pour qu’ils puissent participer.
Je caresse mon ventre arrondi.
« Tout sera prêt pour ton arrivée, mon petit prince… »
Déjà cinq mois que je t'attends, que tu pousses et que tu grandis en moi.
Commenter  J’apprécie          00
Mai 1993
« Je suis désolée. Je pars, c’est mieux ainsi. Je me doute que tu
n’y comprends pas grand-chose, mais je n’ai pas le choix.
Ne me contacte pas. Tu te remettras vite. Je te souhaite tout
le meilleur et plus encore, tu le mérites.
Je t’embrasse, Flo. »
Commenter  J’apprécie          00
Une fois j'étais avec Max, à la cafétéria du campus. Il trouvait ça bizarre qu'elle ait autant de bracelets, il disait que c'était rien qu'une hippie. Et puis il a vu les bandages, et il l'a interpelée.
- Hé la hippie! T'as essayé de te tuer? C'est con que t'aies raté quand même!

Je m'attendais à ce qu'elle ait les larmes aux yeux, qu'elle crie ou qu'elle se rebiffe, comme ce soir-là dans le RER B. Mais non, elle nous a juste regardé sans rien dire, et son regard a glissé sur moi comme si j'étais invisible. Ça m'a donné l'impression d'un coup de poignard. Elle a commencé à s'éloigner, elle était tellement belle. Max semblait déçu qu'elle ne réagisse pas, alors il a continué de lui crier des trucs. J'ai fini par lui dire :
- Laisse tomber, Max, je crois qu'elle est morte en dedans.
Il n'a pas compris que c'était vrai, alors il a rigolé. Puis il m'a regardé bizarrement et il m'a dit :
- Pourquoi tu chiales?
J'ai essuyé mes joues inondées.
- Je chiale pas. C'est juste un courant d'air.
Commenter  J’apprécie          130
Sa longue jupe flottait derrière elle comme un petit nuage blanc, je trouvais ça tellement joli que j’ai eu du mal à détacher le regard.
Commenter  J’apprécie          00
Je l’ai encore croisée ce matin. J’ai changé de trottoir dès que j’ai reconnu sa démarche éthérée, mais ça n’a pas suffi.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Mélanie Taquet (322)Voir plus

Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Carrie" de Stephen King.

Qu'est-ce qui n'est pas tombé sur la maison de Carrie au début du roman ?

de la glace
des pierres
la foudre

10 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Carrie de Stephen KingCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..