AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.23 /5 (sur 43 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1957
Biographie :

Michel Biard est un historien français, dont les travaux portent principalement sur la Révolution française.

Agrégé d’histoire, il est docteur de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne, où il a soutenu en 1993 une thèse sous la direction du professeur Michel Vovelle.

Après avoir été pendant dix ans maître de conférences en histoire moderne à Paris-I, il est depuis 2004 professeur d’histoire du monde moderne et de la Révolution française à l’université de Rouen, dont il dirige le département d'histoire depuis le 27 avril 2010.

Les 15 et 16 octobre 2011, il a présidé le colloque interrégional des Amis du Perche, intitulé La Révolution au Perche, 1789-1799 : rupture ou continuité ?

Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Biard   (42)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Robespierre, Portraits croisés - Bourdin Philippe et Michel Biard


Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Jean-Daniel   16 novembre 2020
La Révolution française (1787-1804) de Michel Biard
Pour évoquer les années qui précèdent la Révolution, doit-on parler d’« origines », de « causes », d’une « pré-révolution » ? La question est tout sauf innocente. Les historiens se sont déchirés, deux siècles durant, pour faire triompher leur conception des racines de la Révolution. Une école historiographique, souvent qualifiée de « jacobine », voire de « marxiste », a imposé durablement sa vision des « causes » de la Révolution. Le maître ouvrage en la matière est celui de Georges Lefebvre, publié en 1939, qui décrit la montée en puissance d’une bourgeoisie désireuse de renverser, en partie, l’ordre social pour prendre le pouvoir à l’aristocratie terrienne. C’est en 1954 que le premier coup fut porté par Alfred Cobban, pionnier de ce qui allait devenir l’école dite « révisionniste » : un « mythe de la Révolution française », forgé par les historiens, aurait dissimulé des raisons politiques essentielles pour comprendre 1789, bien plus importantes que les origines économiques et sociales traditionnellement mises en avant. D’autres historiens ont aussi suggéré de minimiser l’originalité française en réinsérant la Révolution dans une chaîne de « révolutions atlantiques » (cf. chap. 1). L’intérêt de ces débats fut de contribuer à relancer la recherche et à faire admettre que la Révolution n’avait point une cause unique ou majeure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
talou61   21 février 2020
Terreur ! de Michel Biard
Il (Cambon) rappelle non seulement le caractère extraordinaire du gouvernement, mais le fait que nombre des institutions d'exception sont issues des décrets votés par une Assemblée quasi unanime.
Commenter  J’apprécie          150
talou61   16 juin 2017
La Révolution française : Dynamiques, influences, débats (1787-1804) de Michel Biard
Toutefois, sans imposer un modèle, les révolutions anglaises du XVIIe siècle allaient, par leurs réussites et leurs échecs, influencer les mouvements réformistes et révolutionnaires du XVIIIe siècle et léguer un double héritage : une révolution donnant au peuple un pouvoir élargi, après avoir détruit des restes de féodalisme, pour la première et consolidant le pouvoir de l'élite sociale pour la seconde.
Commenter  J’apprécie          90
talou61   19 avril 2017
Collot d'Herbois : Légendes noires et Révolution de Michel Biard
Le mouvement de la Révolution a entraîné de tels hommes en avant, sans qu'il puisse y avoir l'idée d'un éventuel retour en arrière, d'une réaction (au sens propre du terme).

Collot d'Herbois, comme Robespierre, comme Saint-Just, comme Billaud-Varenne et tant d'autres, n'a pas fait du célèbre axiome "La Liberté ou la mort" un simple exercice de rhétorique.
Commenter  J’apprécie          80
Jean-Daniel   09 décembre 2020
La Révolution française (1787-1804) de Michel Biard
L’année 1788 a montré que les tensions étaient vives entre les partisans et les adversaires des réformes. La convocation des États généraux, annoncée le 5 juillet 1788, le doublement du nombre de députés du Tiers, décidé le 27 décembre et la rédaction des cahiers des doléances organisée entre mars et avril 1789 provoquent cependant un mouvement général d’espérance que rien ne semble pouvoir contrarier. Le 5 mai, respectant scrupuleusement l’étiquette, la séance d’ouverture des États généraux se déroule dans une atmosphère empesée. Necker y fait un discours dans lequel nul programme n’est avancé au profit de simples « conseils ». Pendant plus d’un mois, chaque ordre délibère séparément, le Tiers essayant vainement de convaincre la majorité des députés des autres ordres de se joindre à lui. Le 17 juin, par 491 voix contre 89, le Tiers adopte le nom d’Assemblée nationale : sans consentement royal et par sa propre volonté, le Tiers s’est érigé en représentation nationale. Cette décision audacieuse occasionne l’inquiétude au sein des ordres privilégiés. Le roi, qui venait de perdre le Dauphin, son fils aîné, le 4 juin, décide alors d’intervenir avec la tenue d’une « séance royale » prévue le 23 juin. Le 20, les députés du Tiers trouvent close la porte de leur salle de réunion. Ils décident d’investir une salle de jeu de paume voisine dans laquelle ils prêtent le serment de ne pas se séparer avant d’avoir donné une constitution au royaume. C’est donc dans une atmosphère à la fois frondeuse et bercée d’espoir qu’a lieu la réunion plénière du 23. Mais le discours du monarque laisse place à la déception, les propositions royales n’étant pas à la mesure des attentes des députés…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
talou61   25 octobre 2016
Danton : Le mythe et l'histoire de Michel Biard
Lorsque les massacres débutent, Danton disparaît de la scène publique. Il n'y reparaît que le 4 septembre, quand les violences sont sur le point de s'achever.
Commenter  J’apprécie          70
talou61   21 février 2020
Terreur ! de Michel Biard
Le 11 thermidor, Barere, s'exprimant au nom du Comité de Salut Public, n'a jamais mentionné l'existence d'un "système" mis en place par Robespierre et ses coaccusés. Il s'est contenté de dénoncer leur prétendue usurpation de l'autorité et l'existence d'un triumvirat de tyrans.
Commenter  J’apprécie          60
talou61   14 août 2016
La liberté ou la mort : Mourir en député (1792-1795) de Michel Biard
A la fin du XVIIIe siècle, le mot "suicide", introduit de l'anglais dans la langue française en 1734, n'entre guère dans le vocabulaire couramment employé. On préfère "homicide de soi-même", ou "meurtre de soi-même".
Commenter  J’apprécie          60
talou61   21 juillet 2017
La Révolution française : Dynamiques, influences, débats (1787-1804) de Michel Biard
On voit donc que, plutôt que d'imaginer les Thermidoriens et directoriaux comme des médiocres corrompus, ce qu'étaient beaucoup d'entre eux, il vaut mieux les voir pris dans les contradictions d'un régime qu'ils auraient voulu libéral, mais qui est dominé par les nécessités de guerres longues et dures. Comme ils se refusent à revenir à l'autoritarisme jacobin, l'effort militaire ne pouvait que développer les pénuries et les spéculations, le monde des affaires et les appétits des généraux faisant payer leur aide à l'Etat.
Commenter  J’apprécie          50
talou61   04 septembre 2016
Vertu et politique. Les pratiques des législateurs (1789-2014) de Michel Biard
Garder le silence suffit-il pour conserver sa tête sur les épaules ?

Certainement pas, néanmoins force est de constater que, en se tenant à l'écart de l'affrontement entre la Gironde et la Montagne, ce qui a davantage favorisé le silence que la prise de parole, la Plaine valide finalement le mot prêté à Sieyès.

Comme on lui demandait ce qu'il avait fait en 1793-1794, il aurait répondu : "J'ai vécu"
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Bretagne ...

Combien de départements y a-t-il en Bretagne ?

2
3
4
5

13 questions
74 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , histoire , géographie , bretagneCréer un quiz sur cet auteur

.. ..