AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.22 /5 (sur 1942 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Albi , le 23/09/1943
Biographie :

Michel Folco a travaillé comme photographe pour l'agence new-yorkaise Black-Star, les éditions du Pacifique à Papeete, puis les agences Gamma et Sipa à Paris avant de se consacrer à la littérature.

Son premier livre, Dieu et nous seuls pouvons (1991), qui raconte l'histoire de la dynastie Pibrac, exécuteurs des hautes et basses œuvres, a été adapté (pour sa première partie) par Christian Fechner dans son film Justinien Trouvé ou le Bâtard de Dieu.

Dans les trois romans suivants, on retrouve la même partie du Rouergue, pour y raconter l'histoire des épateurs de Racleterre, les quintuplés nés de l'union de Clovis Tricotin et de sa femme.

Ses petites manies, comme celle de collectionner les clichés abandonnés dans les Photomaton, ont inspiré à Jean-Pierre Jeunet bien des idées de son film Le Destin fabuleux d'Amélie Poulain

Il a reçu le prix Jean d'Heurs du roman historique en 1995.

Folco met la langue française doublement à l'honneur; car tout en ressuscitant son classicisme, il y projette des accents surréalistes pleins d'ironie. C'est ce qui fait l'originalité et l'extravagance, rafraîchissantes, de son écriture.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Folco   (8)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (148) Voir plus Ajouter une citation
Luniver   14 janvier 2014
Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco
Même Léon était d’avis que sa femme était si mauvaise langue qu’elle s’empoisonnerait un jour avec sa propre salive.
Commenter  J’apprécie          321
Cricri124   11 avril 2018
Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco
— Je comprends mal votre refus. Vous êtes pourtant notre tourmenteur auprès du tribunal.

— Ne vous en déplaise, Monsieur le Prévôt, tourmenter n’est point occire ! Encarcaner, fustiger, flétrir, mutiler comme maintenant, ou ébouillanter, ou poser la question ordinaire ou extraordinaire n’est point rouer vif, loin s’en faut !
Commenter  J’apprécie          260
Cricri124   22 avril 2018
Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco
Tu remarqueras vite que les gens ont une propension réelle à respecter les riches. Pour la plupart, l’argent est l’unique ressort de toute activité.
Commenter  J’apprécie          262
Cricri124   24 mars 2018
Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco
Le front bas du baron Raoul se plissa sous sa perruque poudrée. Ses yeux sombres fortement encavés dans leurs orbites brillèrent méchamment.



Pour lui il ne faisait aucun doute que la diffamation était à l’esprit ce que l’empoisonnement était au corps. Pis même puisqu’il était bien plus commode de colporter un propos trucidant l’honneur d’un honnête homme que de lui faire ingurgiter une potion assassine. Aussi, tenant compte du fait qu’il n’existait point d’antidote contre la calomnie alors qu’il en savait plusieurs contre les poisons, le baron dit :



— Assurez-vous de ces médisants et percez-leur la langue !



Puis on en revint au problème initial : où trouver un bourreau rapidement ?

Commenter  J’apprécie          242
Luniver   13 janvier 2014
Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco
— Hum..., fit sobrement Malzac. Sous quelle forme cette « tradition » vous a-t-elle été inculquée ?

— Comme à l’école. Avec des leçons à apprendre par cœur, des devoirs à rendre, des exercices pratiques.

— Pratiques, mais encore ?

— C’est que... je ne sais plus, il y a si longtemps. Voyons... Bon, par exemple, le jour de mes sept ans, j’ai dû décapiter ma première chèvre. Je n’y suis pas arrivé, ç’a été une vraie boucherie. J’ai eu 0 sur 20.
Commenter  J’apprécie          240
Cricri124   02 avril 2018
Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco
Comme on ignorait encore que le nez n’était qu’un simple appendice chargé de transmettre l’odeur à une tache olfactive située à l’intérieur des fosses nasales (intactes chez Justinien), on le considérait comme le siège naturel de l’odorat. (Le cœur était celui des sentiments, l’estomac celui de la colère. Certains plaçaient celui du raisonnement dans leurs pieds sous prétexte qu’ils sont les seules parties du corps à reposer sur du stable.)
Commenter  J’apprécie          240
KrisPy   15 octobre 2014
Un loup est un loup de Michel Folco
Comme tous, le juge avait en mémoire une histoire de rage. Il tenait la sienne de son père qui la garantissait authentique. Un demi-siècle plus tôt, un grand-vieux-loup était entré dans les faubourgs de Rodez et, avant d'être abattu, avait mordu de nombreux chiens, de nombreux bestiaux, mais aussi de nombreuses personnes, une soixantaine environ. Sur ordre du bourg et de l'évêché, ces mordus sans exception avaient été enfermés dans l'une des tours désaffectées de la muraille nord, où ils étaient morts dans d'infernales conditions, s'entre-déchiquetant comme des cannibales empiffreurs tout en clabaudant telle une meute de chiens courant à l'hallali.
Commenter  J’apprécie          220
line70   22 mars 2012
Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco
Mourir n'est rien, [...] c'est être oublié qui est terrible.
Commenter  J’apprécie          240
Luniver   15 janvier 2014
Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco
S’approchant du commissaire Delguay qu’il connaissait bien, Anatole sortit son palmarès, un carnet aux pages numérotées, et dit :

— Je sais qu’elle a tué son père, mais j’en ignore les motifs, je n’ai pas suivi l’affaire.

Le commissaire ne se fit pas prier. Il connaissait la coutume des exécuteurs et la respectait : lui-même tenait un compte détaillé de toutes ses arrestations et comptait le publier un jour.

— Il était grabataire, elle l’a étouffé durant son sommeil. Elle n’a jamais voulu dire pourquoi.

— Quelle est l’arme du crime ?

Delguay eut un rire sec.

— Je me demande ce que vous allez inscrire, monsieur Deiler, quand vous saurez qu’elle s’est assise sur son visage.
Commenter  J’apprécie          210
Sachenka   21 juillet 2012
Un loup est un loup de Michel Folco
- Le premier authentique chef-d'oeuvre de l'homme n'est-il pas d'avoir su mettre à son service le chien, le cheval et le faucon? Car vous me l'accorderez, monsieur le vicomte, mais sans le nez du premier, les jambes du deuxième et les ailes du dernier, nous n'aurions jamais pu nous assurer la domination des animaux de la Création.
Commenter  J’apprécie          210

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les Hauts de Hurle-vent

Pourquoi le nom des Hauts de Hurle-Vent?

Ca sonnait bien dans le titre
Ca fait vendeur
C'est le nom de l'habitation de Mr Heathcliff

14 questions
141 lecteurs ont répondu
Thème : Les hauts de Hurle-Vent de Emily BrontëCréer un quiz sur cet auteur