AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.86 /5 (sur 4676 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Édimbourg , le 22/02/1956
Mort(e) à : Londres , le 23/03/2018
Biographie :

Philip Ballantyne Kerr est un auteur de romans policiers et de littérature d'enfance et de jeunesse anglais.

Il fait ses études de droit et de philosophie à l'Université de Birmingham (1974-1980), puis travaille un temps comme rédacteur publicitaire pour l'agence Saatchi and Saatchi avant de devenir journaliste indépendant. À l'occasion, il publie des articles pour le Sunday Times, l'Evening Standard et le New Statesman.

Il remporter un succès mondial avec sa trilogie située dans le Berlin de la fin des années trente et de l'immédiat après-guerre: "L'Été de cristal" (March Violets, 1989), "La Pâle Figure" (The Pale Criminal, 1990), "Un requiem allemand" (A German Requiem, 1991), ayant pour héros Bernhard Gunther, un détective privé surnommé Bernie.

Le succès de sa trilogie berlinoise, le pousse à se consacrer à l'écriture à temps plein.

Son roman de procédure policière sur la mafia russe intitulé "Chambres froides" (Dead Meat, 1993), a été adapté en série télévisée par la BBC, sous le titre "Grushko", en 1994.

Alors qu'il avait annoncé la fin de Gunther après la publication de la trilogie, il lui consacre de nouvelles aventures depuis 2006 avec "La mort, entre autres" (The One From the Other), qui obtient en mars 2009 le Prix du Polar Européen décerné dans le cadre du festival Quai du Polar à Lyon.

En 2014, avec "Le Mercato d'hiver" (January Window), il entame un nouveau cycle ayant pour héros un entraîneur de football, Scott Manson.

Sous la signature P. B. Kerr, il poursuit également la publication depuis 2004 d'une série pour la jeunesse, "Les Enfants de la lampe magique" (Children of the Lamp).

Marié à la romancière Jane Thynne (1961) et père de trois enfants, il meurt des suites d'un cancer le 23 mars 2018, à l'âge de 62 ans.

site officiel : http://philipkerr.org/
+ Voir plus
Source : www.librairie-compagnie.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Emmanuel Couly reçoit Anne Martinetti pour son livre, "Mortels Cocktails" aux Editions du Masque, au Duke's bar de l'Hôtel Westminster, 13 rue de la Paix, 75002, Paris. « le vrai crime, c?est de ne pas savoir préparer un martini. » Francisco G. Haghenbeck, L?affaire tequila de Philip Kerr à Patricia Cornwell en passant par Ian Rankin, Stephen King, Fred Vargas ou l?éternelle Agatha Christie, les maîtres du genre vous servent leurs meilleurs cocktails et vous invitent à replonger dans leur univers? le temps d?un verre. 50 recettes de cocktails pétillants et dangereusement exquis à savourer comme un bon polar !
+ Lire la suite
Podcasts (1)

Citations et extraits (821) Voir plus Ajouter une citation
bilodoh   24 juin 2014
Vert-de-gris de Philip Kerr
C'est une des petites ironies de la vie que, chaque fois que vous vous dites que les choses pourraient difficilement aller plus mal, c'est en général ce qu'elles font.

(Poche, p. 130)
Commenter  J’apprécie          543
kielosa   16 décembre 2017
La feinte de l'attaquant de Philip Kerr
" Je ne suis pas trop fan des réseaux sociaux. Selon moi, nous nous porterions tous beaucoup mieux si chaque tweet était tarifé cinq pennys, ou si nous devions coller dessus un timbre-poste avant de l'envoyer. "



(page 12)
Commenter  J’apprécie          514
bilodoh   30 octobre 2015
Les Ombres de Katyn de Philip Kerr
Ce sont toujours les femmes qui reconstruisent les civilisations que les hommes se sont appliqués à détruire.



(Masque, p. 201)

Commenter  J’apprécie          510
bilodoh   21 juin 2014
Vert-de-gris de Philip Kerr
Moi aussi, il m'arrive d'éprouver ce sentiment : on naît seul, on meurt seul et le reste du temps on ne peut compter que sur soi-même.

(Poche, p.21)
Commenter  J’apprécie          451
bilodoh   11 juillet 2014
Vert-de-gris de Philip Kerr
" (...) Là réside le bonheur : dans le fait de s'estimer content d'avoir de la bière tiède en se rappelant combien il vaut mieux avoir ça plutôt qu'un goût d'eau croupie sur des lèvres gercées. Tel est le sens de la vie, mon vieux. Savoir quand on est bien loti et ne haïr ni n'envier personne." (Poche, p.334)
Commenter  J’apprécie          372
strummer   16 avril 2013
La trilogie berlinoise : L'été de cristal ; La pâle figure ; Un requiem allemand de Philip Kerr
On peut apprendre beaucoup de choses sur un client en examinant ses chaussures. C'est le seul truc que j'ai piqué à Sherlock Holmes.
Commenter  J’apprécie          320
Yassleo   12 juillet 2016
Le Mercato d'hiver de Philip Kerr
Essayer d'expliquer comment et pourquoi le spectacle d'hommes jouant avec un ballon peut captiver des millions de personnes depuis leur enfance jusqu'à un âge avancé est une tâche allant au-delà des arguments rationnels.
Commenter  J’apprécie          313
joedi   20 décembre 2015
La trilogie berlinoise : L'été de cristal ; La pâle figure ; Un requiem allemand de Philip Kerr
Il est vrai toutefois que les partis politiques allemands ont toujours eu une forte propension au salut : les sociaux-démocrates brandissaient bien haut leur poing fermé, tandis que les bolcheviks du KPD le tenaient à hauteur d'épaule ; les centristes avaient pour signe de ralliement le pouce et l'index ouverts comme un pistolet ; enfin, les nazis pliaient l'avant-bras d'un geste sec, comme pour vérifier si leurs ongles étaient bien nets.
Commenter  J’apprécie          300
Roggy   01 mars 2019
Les Ombres de Katyn de Philip Kerr
Ce sont toujours les femmes qui reconstruisent les civilisations que les hommes se sont appliqués à détruire.
Commenter  J’apprécie          310
domisylzen   22 novembre 2017
Les Ombres de Katyn de Philip Kerr
Ce sont toujours les femmes qui reconstruisent les civilisations que les hommes se sont appliqués à détruire.

Commenter  J’apprécie          270
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Philip Kerr Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Bernie Gunther, un privé chez les nazis...

"Je ne suis pas un nazi. Je suis un Allemand. Ce n'est pas la même chose. Un Allemand est un homme qui arrive à surmonter ses pires préjugés. Un nazi, quelqu'un qui les change en lois" On m'a viré de la Kripo en 1934, et comme il faut bien vivre, je me suis retrouvé déguisé en privé dans l'établissement le plus select de Berlin :

Hôtel Savoy
Hôtel Berlin
Hôtel Regent
Hôtel Adlon
Hôtel Otto

10 questions
81 lecteurs ont répondu
Thème : Philip KerrCréer un quiz sur cet auteur
.. ..