AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Min Jin Lee (22)


Fuyating   20 janvier 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Absorbe tout le savoir que tu pourras. Remplis ton cerveau de connaissances - c'est la seule forme de pouvoir que personne ne pourra jamais te reprendre.
Commenter  J’apprécie          80
autempsdeslivres   25 février 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Le Japon ne changera jamais. Il n’intégrera jamais les gaijin et, mon chéri, ici tu seras toujours un gaijin, jamais un Japonais[…]Mais ce n’est pas que toi. Le Japon n’acceptera jamais d’absoudre les gens comme ma mère non plus; pas plus qu’il ne tolèrera les gens comme moi. […]sache que jamais ils ne nous trouverons fréquentables.
Commenter  J’apprécie          40
Esa   06 janvier 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Il faut faire preuve d'une grande bravoure pour vivre chaque jour en présence de ceux qui refusent de reconnaître ton individualité.
Commenter  J’apprécie          40
Les_lectures_de_kathy   13 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Absorbe tout le savoir que tu pourras. Remplis ton cerveau de connaissances - c’est la seule forme de pouvoir que personne ne pourra jamais te reprendre. 
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar   12 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
During one of their monthly lunches, Hansu had said that the leftists were a “bunch of whinners” and the rightists were “plain stupids”. Noa was alone mostly, but he did’nt feel lonely. Even after two years, he was still in thrall with just being at Waseda, with just having a quiet room to read in. Like a man starved, Noa filled his mind, ravenous for good books. He read through Dickens, Thackeray, Hardy, Austen, and Trollope, then moved on to the Continent to read through much of Balzac, Zola, Flaubert, then fell in love with Tolstoy. His favorite was Goethe ; he must have read The Sorrows of Young Werther at least half a dozen times.
If he had an emb
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   12 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Noa was able to buy every book he needed for his classes, and when he could’nt find one in the bookstore, all he had to do was to go the library, which was deeply underutilized by his peers. He didn’t understand the japanese students around him, because they seemed so much more interested in things outside of school rather than learning. He knew well enough from schools pasts that the Japanese didn’t want much to do with Koreans, so Noa kept to himself, no different than when h was a boy. There were some Koreans at Waseda, but he avoided them; too, because they seemed too political.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   12 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Cette dernière la conduisit dans la cuisine – il fallait parler à voix basse pour ne pas réveiller les pensionnaires qui dormaient à l’avant de la maison. C’était la fin de la matinée, et les pêcheurs de nuit avaient englouti leur repas chaud, s’étaient lavés, et étaient allés se coucher. La mère d’Hoonie servit à la marieuse une tasse de thé d’orge froid, mais ne s’autorisa elle-même pas de pause dans son ouvrage.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   12 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Au printemps 1911, deux semaines après le vingt-huitième anniversaire d’Hoonie, la marieuse du village rendit visite à la femme du pêcheur.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   12 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
D’autres n’avaient pas la chance d’avoir des parents si raisonnables, et comme souvent dans les pays pillés par l’ennemi ou ravagés par la nature, les plus faibles – les anciens, les veuves et les orphelins – étaient plus désespérés que jamais sur la péninsule colonisée. On faisait la queue pour un bol d’orge en échange d’une journée de travail.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   12 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Si un homme et sa femme pouvaient partager un seul cœur, ç’aurait été Hoonie. Ils avaient perdu leurs autres fils – la rougeole avait emporté le benjamin, et la stupidité le cadet, empalé par une corne de taureau. À part pour aller à l’école et au marché, le vieux couple empêchait Hoonie de trop s’éloigner, et en grandissant, le jeune homme continua de rester à la maison pour aider ses parents. Ces derniers ne supportaient pas de le décevoir, mais ils l’aimaient trop pour le pouponner. On disait qu’un fils gâté pouvait causer plus de tort à une famille qu’un fils mort, alors ils se gardaient bien de le choyer.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   12 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Comme le voulait son père, Hoonie avait appris à lire et à écrire le coréen et le japonais afin de pouvoir tenir les comptes de la pension, ainsi qu’à calculer de tête, pour ne pas se faire avoir au marché. Une fois cet apprentissage réalisé, ses parents le retirèrent de l’école du village. Adolescent, Hoonie abattait le travail d’un homme de deux fois son âge aux deux jambes valides ; car s’il n’était pas capable de courir, ni même de marcher vite, il était habile de ses mains et pouvait porter de lourdes charges. Hoonie et son père avaient la réputation de n’avoir jamais touché à un godet de vin. Le couple avait élevé leur seul fils survivant, l’estropié du coin, avec pour idée d’en faire un homme intelligent et autonome, car personne ne s’occuperait de lui à leur mort.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   12 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
La maison en bois qu’ils louaient depuis plus de trente ans n’était pas grande, à peine quarante-cinq mètres carrés. Des parois coulissantes en papier divisaient l’espace en trois pièces étroites et, pour éviter les fuites d’eau, le pêcheur avait remplacé lui-même le toit de paille humide par des tuiles d’argile rougeâtre – au bénéfice du propriétaire qui vivait dans une splendide villa de Busan. La cuisine finit par être reléguée dans le potager, pour faire de la place aux marmites de plus en plus grandes et aux tables d’appoint suspendues à des crochets sur le mur de pierre couvert de mortier.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   12 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
En 1910, Hoonie avait vingt-sept ans quand le Japon annexa la Corée. Le pêcheur et sa femme, qui étaient des gens simples, refusaient de se laisser distraire par l’incompétence des aristocrates et des dirigeants corrompus qui avaient abandonné leur patrie aux mains de voleurs. Quand le loyer de leur maison augmenta, le couple libéra la chambre et s’installa dans le vestibule près de la cuisine afin d’accueillir plus de pensionnaires.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   12 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Yeongdo, Busan, Corée

L’Histoire nous a failli, mais qu’importe.

Au tournant du siècle, leur revenu diminuant, un vieux pêcheur et sa femme décidèrent d’accueillir des pensionnaires au sein de leur foyer. Tous deux étaient nés dans le village de Yeongdo – un îlot de huit kilomètres au large de la ville portuaire de Busan – et ne l’avaient jamais quitté. Au cours de leurs longues années de mariage, la femme donna naissance à trois fils, mais seul l’aîné, qui se trouvait être le plus fragile, survécut. Si Hoonie était né avec un bec-de-lièvre et un pied bot, il était en revanche doté d’épaules larges, d’une carrure solide, d’un teint doré et avait, en grandissant, conservé son tempérament doux et pensif d’enfant. Quand Hoonie dissimulait sa bouche tordue derrière ses mains – un geste devenu machinal à chaque nouvelle rencontre –, il ressemblait à son père, un homme séduisant dont il avait hérité les grands yeux rieurs. Des sourcils noir d’encre se dessinaient élégamment sous son large front dont la peau dorée avait pris une teinte bronze à force de travail en extérieur. Comme ses parents, Hoonie n’était pas volubile, ce qui poussait certains à croire que, parce que son discours n’était pas vif, quelque chose devait clocher dans son esprit. Ils avaient tort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
paperborn   08 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Seeds, blood. How could you fight such hopeless ideas?
Commenter  J’apprécie          20
flair275   01 février 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Son père, Hoonie, était fou d’elle depuis sa naissance,
et même enfant, Sunja n’avait en tête que de le rendre
heureux.
Commenter  J’apprécie          20
clemia   16 janvier 2021
Pachinko de Min Jin Lee
- Souviens-toi : ceux qui paient la taxe de merde sont surtout les gens nés au mauvais endroit au mauvais moment, qui s'accrochent comme ils peuvent à cette planète du bout de leurs ongles rongés. Tu ne peux pas leur en vouloir d'être des ratés. Pour ces bouseux, la vie se résume à se faire enculer encore et encore.
Commenter  J’apprécie          21
leboncoinlecture   11 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Noa avait remarqué sa belle calligraphie sur les dossiers avant même de remarquer sa personne. Il était fort possible qu'il soit tombé amoureux de son chiffre deux, dont les traits parallèles exprimaient une liberté de mouvement à l'intérieur de la case invisible qui contenait l'idéogramme. Si Rita rédigeait même le plus ordinaire des mémos, Noa s'arrêtait pour le lire une seconde fois, non pas pour son contenu, mais parce qu'il percevait l'esprit dansant derrière la main qui avait tracé de si élégantes lettres.
Commenter  J’apprécie          10
madelit_et_des_livres   12 janvier 2021
Pachinko de Min Jin Lee
"Le sens de l'équité et de la morale était très répandu parmi les Japonais, toutefois, en présence d’étrangers, ils restaient sur leur garde. Les plus malins, surtout, il faut garder un œil sur ceux-là; Les Coréens sont des fauteurs de troubles par nature."
Commenter  J’apprécie          10
Les_lectures_de_kathy   13 avril 2021
Pachinko de Min Jin Lee
Il faut faire preuve d’une grande bravoure pour vivre chaque jour en présence de ceux qui refusent de reconnaître ton individualité.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Louis qui ? (facile)

Si je vous dit : barbe / Institut / rage vous répondez .....

Aragon
Blériot
Chedid
David
Guilloux
Jouvet
Lumière
Malle
Pasteur
Renault

10 questions
278 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , prénoms , culture générale , caractèresCréer un quiz sur cet auteur

.. ..