AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.3 /5 (sur 51 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Mona Azzam est professeur de lettres et passionnée de littérature. Ce premier roman, composé de trente-quatre livres de poème, est une expérience inouïe, le début d'un long poème qui continue à s'écrire, sous d'autres formes.
Professeur de Lettres, l’auteur carnonnaise Mona Azzam publie un nouvel ouvrage intitulé Dans le silence des mots chuchotés. Elle a déjà publié Sur l’oreiller du sable ainsi que plusieurs ouvrages littéraires. De la Côte d’Ivoire où elle est née, à Beyrouth, les mots sont pour Mona Azzam une patrie autre, en perpétuelle récréation. Dans son nouveau livre, paru aux éditions la Trace et préfacé par Jean-Michel Delacomptée, l’auteur propose un recueil de nouvelles à la poésie sensuelle, onérique et envoûtante.

Source : Midi Libre
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Editions L'Harmattan


Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
DavidG75   26 mars 2020
Dans le silence des mots chuchotés de Mona Azzam
Ma terre a ce goût sublime d’un soir de pleine nuit givré de sel.

Ronde, elle jaillit de l’abîme, semant la vie et le rire dans une calebasse d’amour.

Ma terre au regard assombri par le désir, sombre le jour, au creux de mes bras, sur un air de Brel.

Soudain, tout redevient magie.

Elle renaît de son sommeil, éparpillant, deci delà, sur mes paupières, une myriade de baisers démultipliés à l’infini.

Et je rêve en m’éveillant ; et je m’éveille en rêvant, au sein d’un éternel faux semblant où vivre est un songe qui ment, aussi gigantesque que les dix-huit montagnes du Man, aussi colossal qu’une trompe d’éléphant.
Commenter  J’apprécie          213
DavidG75   09 août 2020
Ulysse a dit... de Mona Azzam
Il est un pays lointain où j’ai laissé mon âme.

Il est un village surplombant la savane où j’ai semé mon être.

Il est un parfum de goyave où mon cœur rêve au lointain.

Il est un regard éteint qui domine la terre rouge.



Il est une voix qui se fige en écho de l’âme.

Il est un pays lointain où l’on ne sème plus.

Il est un parfum aussi douloureux qu’un drame.

Il est un homme oublié qu’aucune mer ne ceindra.
Commenter  J’apprécie          203
DavidG75   17 août 2020
Sur l'oreiller du sable de Mona Azzam
Avoir six ans à Beyrouth où l’on meurt mille fois en espérant vivre un fragment de secondes.

Survivre, quand bien même tout s’effondre sporadiquement ; quand les morts ne répondent plus ; quand les bombes se déchaînent.

Le temps, lui, s’arrête. Piteusement.



Les heures, fragments morcelés de vie défient les secondes immuables sur l’échiquier intemporel où s’enlisent et s’emmêlent les minutes : méli-mélo a temporel ; méli-mélo sempiternel.



Comment dire l’indicible ?

Les secondes s’évaporent comme une vague de nuées qui se brise à l’aurore en un fragment d’éternité.

Ma mère n’étant plus, je n’étais plus.

Beyrouth n’était plus qu’une scène où se jouaient les scénarios les plus macabres qui soient. [...]



Semblable à un pantin désarticulé,

divisée de toutes parts,

Beyrouth perdait son souffle, rejetée,

par des hommes qui ne la courtisaient plus.
Commenter  J’apprécie          181
DavidG75   09 août 2020
Ulysse a dit... de Mona Azzam
En chacun de nous, sommeille un Ulysse dont la voix fait encore écho, par-delà l’immensité des océans. Par-delà les contingences temporelles. Un Ulysse inoublié ; inoubliable. Un héros qui du héros, n’a nulle autre prétention si ce n’est celle de dire. Afin que résonne en nous tel un fracas de vague l’essentiel
Commenter  J’apprécie          180
DavidG75   10 août 2020
Ulysse a dit... de Mona Azzam
Ceci n’est pas un mythe homérien.

Ceci est une danse primitive, danse des mots nus et envoûtés, danse des rimes écumeuses du chant Un.

Ceci est un refrain percutant et dérouté.

Ceci est la voix de Maïmouna qui se lève, porteuse d’embruns, une voix frêle qui essaime et hèle, sans relâche et rebelle, l’inconnu égaré et le passeur de sel.

Ceci est la voix d’Ulysse. Qui vibre et tournoie au rythme épique. Une voix qui s’insurge, vibrante d’émoi et qui s’élance, en cri : le cri du griot.
Commenter  J’apprécie          170
DavidG75   10 août 2020
Ulysse a dit... de Mona Azzam
Il savait que parfois, les cieux se troublent et retiennent prisonnier un goéland dont le rire égaré résonne, silencieux. Et dans ce silence ombrageux, le mot, écho d’antan se fige, victime malgré lui des tourbillons de l’existence.
Commenter  J’apprécie          100
jpllafont   11 octobre 2018
Dans le silence des mots chuchotés de Mona Azzam
la Terre a soudain parlé.

Il lui a appris les mots.

Et la terre est devenue Écriture.

Et les rues sont devenues livres.

Et le rêve est devenu véhicule.

Alors le monde est devenu poésie.

Et sur ses ailes il a couché le monde.

Et il s’est endormi
Commenter  J’apprécie          90
Chantalama   27 janvier 2019
Dans le silence des mots chuchotés de Mona Azzam
Comment dire Beyrouth ? Comment fait-on pour mettre des mots sur l'indicible, sur cette complexité chimérique qu'est Beyrouth?

Je refoule tant bien que mal les larmes qui me viennent aux yeux.

- Beyrouth a le goût des larmes extatiques et douloureuses qui se mêlent au parfum entêtant des fleurs d'oranger et du jasmin.

Beyrouth est une révolte intrépide qui s'égosille en silence, déversant sur la mer son haleine de fer.

Beyrouth, Vincent, c'est ce cri enraciné dans une terre immortelle et qui alimente durablement les cèdres titanesques.
Commenter  J’apprécie          70
Chantalama   27 janvier 2019
Dans le silence des mots chuchotés de Mona Azzam
Alors il a parlé. Il a dit la nouvelle parole. Il a parlé le monde et le monde s'est réveillé.

Et le monde lui a parlé.

Et le soleil est revenu.

Il était le soleil. Il contenait le soleil dans son sourire et le sommeil dans ses mains.
Commenter  J’apprécie          60
Chantalama   30 août 2020
Ulysse a dit... de Mona Azzam
Je suis une survivante et Ulysse est ma mémoire.

Ulysse écrit ma mémoire, l’histoire d’une enfant migrante, l’histoire d’un peuple condamné à l’exil.

Je suis Maïmouna de Yélékéla.

Et mon histoire, écrite par Ulysse, fera le tour du monde. Elle traversera les déserts, les océans et les mers pour retentir dans les oreilles du monde entier.

Et Ma avait prévu ça.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Pot-pourri littéraire 📚

Dans la liste suivante, cochez le roman qui n'a pas été écrit pas Alexandre Dumas

La Reine Margot
Les Trois Mousquetaires
Le Comte de Monte-Cristo
La Dame de Monsoreau
La Princesse de Clèves
La Tulipe noire
Vingt ans après

13 questions
73 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , écrivain , roman , incipit , personnages , poèmesCréer un quiz sur cet auteur