AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) le : 05/03/1980
Biographie :

Né en 1980, Nathaniel Rich vit à la Nouvelle-Orléans. Ancien rédacteur en chef de la “New York Review of Books” et de la “Paris Review”. Paris sur l'avenir est son premier roman traduit en France.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Nathaniel Rich - Paris sur l'avenir .
Nathaniel Rich vous présente son ouvrage "Paris sur l'avenir" aux éditions du sous-sol. Rentrée littéraire automne 2015. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Camille de Chevigny. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/rich-nathaniel-paris-sur-avenir-9782364680715.html Notes de Musique : Oxygen Garden by Chris Zabriskie. Free Music Archive. www.mollat.com Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
nadiouchka   06 juin 2019
Perdre la Terre de Nathaniel Rich
A peu près tout ce que nous comprenons du réchauffement climatique à l'heure actuelle était déjà compris en 1979. Et peut-être même mieux compris. Aujourd'hui, près de neuf Américains sur dix ignorent que les scientifiques s'accordent à reconnaître, bien au-delà du seuil du consensus, que les êtres humains ont modifié le climat de notre planète à force de brûler des combustibles fossiles à tort et à travers.

P.11
Commenter  J’apprécie          140
Airsatz   21 juillet 2019
Perdre la Terre de Nathaniel Rich
Certes, nous nous soucions de l'avenir de nos enfants et de nos petits-enfants. Mais à quel point, au juste ? Et dans quelle mesure nous soucions-nous de nos arrière-petits-enfants, voire de leurs arrière-petits-enfants ? Suffisamment pour renoncer tant soit peu à nos conditions de vie actuelles ? Une transition brutale vers des formes d'énergie renouvelables exigerait des sacrifices. La perspective, disons, d'une pénurie de nouriture à l'échelle mondiale dans un siècle, avait-elle le pouvoir de convaincre une personne de se rendre à son travail en bus de ville ? Suffisait-elle à persuader une famille de quatre de troquer son sèche-linge contre un étendoir ? Et quel degré de certitude fallait-il, dans ce cas ? 30 % ? 98 % ? Cette question, il faudrait la poser non seulement aux individus, mais aussi aux nations et aux grandes entreprises. Quelle valeur accordions-nous vraiment au futur ?
Commenter  J’apprécie          70
Airsatz   30 juillet 2019
Perdre la Terre de Nathaniel Rich
Curtis Moore, membre républicain de la commission "Environnement et Travaux publics" du Sénat, était en train d'expliquer à Rafe Pomerance que l'effet de serre n'était pas un problème. Oui, bien sûr, il s'agissait là d'une menace existentielle - le sort de l'humanité était en jeu, les océans allaient se mettre à bouillir, tout ça. Mais ce n'était pas un problème politique. À quoi voyait-on cela ? Les problèmes politiques avaient toujours des solutions. Et la question climatique n'en avait aucune. En l'absence de solution - de solution évidente, réalisable -, toutes les mesures qu'on pourrait prendre étaient vouées à l'échec. Or, aucun élu politique n'avait envie de voir son nom associé de près ou de loin à un échec. Et donc, s'agissant du risque d'endommager notre planète jusqu'à la rendre inhabitable, la plupart des politiciens ne voyaient pas cela comme un problème. Ce qui voulait dire que Pomerance, lui, en avait un sacré.
Commenter  J’apprécie          40
WellOrwell   29 mai 2019
Perdre la Terre de Nathaniel Rich
L'industrie pétrolière [...] l'industrie automobile [...] les dirigeants du secteur de l'électricité [...] le gouvernement des Etats-Unis [...] les écologistes [...] Tout le monde savait. En 1953, quatre ans avant la parution de l'article fondateur de Revelle et Suess sur "l'expérience géophysique à grande échelle" menée par l'humanité, le Time, le New York Times et la revue Popular Mechanics publiaient déjà des papiers sur le physicien canadien Gilbert Plass, qui avait découvert que les combustibles fossiles avaient sans doute déjà contribué à réchauffer la planète d'1°C. Le pire restait à venir, prédisait Plass... p.257
Commenter  J’apprécie          40
WellOrwell   29 mai 2019
Perdre la Terre de Nathaniel Rich
J'ai posé à Sununu la même question que j'avais posé à Reilly. Sans votre intervention, ai-je demandé, aurions-nous obtenu la signature d'un véritable traité mondial contre le réchauffement climatique ? [...] "Cela n'aurait pas pu avoir lieu, m'a répondu Sununu. Car les dirigeants mondiaux de l'époque voulaient tous donner l'impression qu'ils soutenaient ces mesures, mais sans être obligés de prendre des engagements fermes qui auraient représenté un coût sérieux pour leurs pays respectifs. C'était le vilain petit secret de cette période." p.241
Commenter  J’apprécie          20
WellOrwell   29 mai 2019
Perdre la Terre de Nathaniel Rich
Il est incontestable que des cadres supérieurs de la compagnie Exxon et de son ancêtre Humble Oil, ainsi que ceux de nombreuses autres multinationales du pétrole et du gaz, connaissaient les dangers du changement climatique depuis les années 1950, et qu'ils n'ont rien fait pour réduire les émissions. p.255
Commenter  J’apprécie          10
WellOrwell   29 mai 2019
Perdre la Terre de Nathaniel Rich
Jusqu'à la fin des années 90, la GCC a dépensé au moins un million de dollars chaque années pour saper le soutien populaire aux mesures climatiques.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

"Sans famille", un roman jeunesse, un feuilleton

L'auteur du roman, c'est :

Victor Hugo
Eugène Süe
Hector Malot

12 questions
60 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman feuilleton , littérature jeunesse , Enfants abandonnés , roman initiatique , saltimbanque , errance , pauvreté , 19ème siècleCréer un quiz sur cet auteur