AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.96 /5 (sur 1231 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Amand-Montrond , 1976
Biographie :

Jérôme Loubry est un écrivain français.

Il a travaillé à l'étranger et écrit des nouvelles tout en voyageant.

En 2017, il publie son premier roman, "Les chiens de Détroit", récompense par le prix Plume Libre d'argent en 2018.

"Le douzième chapitre", son deuxième thriller paru en 2018, reçoit le prix Polar de Mauves-en-noir.

Il vit à Valensole dans les Alpes-de-Haute-Provence.

page Facebook : https://www.facebook.com/loubryjerome/
Twitter : https://twitter.com/jloubryauteur?lang=fr

Source : Le Livre de Poche
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
L'émission complète : https://www.web-tv-culture.com/emission/jerome-loubry-les-refuges-51680.html Quand il évoque son parcours d'auteur, Jérôme Loubry n'hésite pas à parler d'un conte de fées. Dès l'adolescence, dans sa ville natale de Saint Amand Montrond, il dévore les livres qu'un ami de la famille lui ramène de l'imprimerie locale, là où nombre de maisons d'éditions font publier leurs ouvrages. Mary Higgins Clark, James Elroy, Stephen King deviennent ainsi des familiers de Jérôme Loubry et auront une influence sur sa vie à venir. Nul doute que son envie d'écrire lui vient de là ! Après avoir longtemps laissé ses manuscrits dans un tiroir, il décide à la quarantaine de changer de vie et envoie à un éditeur ce qui sera son premier succès. Voilà comment, estampillé Calmann-Lévy, sort le 1er roman de Jérôme Loubry en 2017, « Les chiens de Detroit ». Il confirme l'année suivante avec « le douzième chapitre ». Une écriture précise et addictive, une atmosphère finement travaillée, des intrigues pleines de rebondissements, des personnages complexes, Jérôme Loubry a su créer son univers. Mais il va même plus loin puisque chacun de ses romans est l'occasion d'aborder des thèmes sociétaux dont la fragilité de l'enfance est le fil rouge. Voici le nouveau titre de Jérôme Loubry, « Les refuges » qui nous mène du Berry à la Normandie sur les traces de Sandrine. Si j'insiste sur ces lieux, c'est qu'ils ont un rôle essentiel dans l'intrigue. Nous sommes en 1986, Sandrine est une jeune journaliste, dans la rédaction d'un petit journal local. Elle apprend le décès de sa grand-mère qu'elle n'a jamais connue et qui vivait recluse sur une île abandonnée. Sandrine doit aller vider la maison. Mais ce qu'elle va découvrir est bien loin de tout ce qu'elle pouvait imaginer et Sandrine elle-même va se découvrir bien différente de ce qu'elle pensait être. Vous allez avoir du mal à poser le livre avant le point final tant l'intrigue est habilement menée. Et cette histoire, aux portes de la folie, n'a pas fini de vous dérouter. Nul doute qu'Hitchcock lui-même aurait adoré ce roman. Voilà un nouveau nom dans le domaine du thriller dont on n'a pas fini d'entendre parler. « Les refuges », le nouveau roman de Jérôme Loubry, est publié chez Calmann-Lévy.
+ Lire la suite
Citations et extraits (234) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   13 octobre 2019
Les refuges de Jérôme Loubry
… la drogue, l’alcool, la religion… Tous sont des refuges que nous utilisons à un moment de notre vie. De manière consciente ou inconsciente, nous sommes les bâtisseurs de ce qui nous aide à traverser les épreuves de notre existence. 
Commenter  J’apprécie          408
Jeanfrancoislemoine   18 février 2019
Le douzième chapitre de Jérôme Loubry
"Quelle chance vous avez d'être écrivain ! Vos journées doivent être passionnantes ! "

C'est ce que je lis.

C'est ce que j'entends .

C'est ce que je devine parfois dans le regard incrédule et envieux de celui à qui je viens d'énoncer ma profession .

Et à chaque fois je me retiens de répondre :" Si vous saviez , il n'y a rien de plus ennuyeux er répétitif ."

Non , la journée d'un écrivain n'a rien de passionnant , sinon dans l'imaginaire de ceux qui la fantasment .L'écrivain , lui , il s'emmerde.Voilà pourquoi il invente des histoires .La routine morne et soporifique est donc nécessaire à son métier. Pour lui , les journées " passionnantes " représentent le plus grand risque de page blanche , tout comme elles sont synonymes pour son éditeur d'un manuscrit hors délais. ( p 19 )
Commenter  J’apprécie          330
Ydamelc   06 octobre 2017
Les chiens de Détroit de Jérôme Loubry
Et maintenant, penchée au-dessus de son lave-vaisselle pour y déposer les verres bus avec Stan, elle comprit que le plus difficile n’était pas de faire entrer quelqu’un dans son appartement.

Non.

Le plus douloureux était le silence que laissait cette personne en partant.
Commenter  J’apprécie          340
marina53   27 novembre 2017
Les chiens de Détroit de Jérôme Loubry
Nous sommes tous hantés. (…) Vous comme moi. Nous sommes ces maisons aux volets violentés par le vent que les habitants de cette ville fuient. Nous sommes les couloirs silencieux et leur peinture écaillée qui chute sur les parquets défoncés. Nous sommes ces cheminées désertées de toute chaleur. Nous sommes ces pièces vides hantées par les voix du passé. (…) Les fantômes de nos espérances, de nos projets essoufflés, de nos sourires effacés, tous nous hantent. Certains plus fortement que d'autres.
Commenter  J’apprécie          301
Ladybirdy   28 octobre 2019
Le douzième chapitre de Jérôme Loubry
J’avais dix-huit ans.

Un âge égoïste.

Un âge où l’on fuit les murmures de l’enfance. 

Où l’on devient sourd.

Jusqu’à ce que les murmures des souvenirs évanouis ne reviennent nous hanter, des années plus tard. 
Commenter  J’apprécie          300
Ladybirdy   13 octobre 2019
Les refuges de Jérôme Loubry
Que devient un cauchemar quand vous le videz de son potentiel effrayant ? Un rêve, tout simplement. 
Commenter  J’apprécie          300
Eve-Yeshe   22 octobre 2018
Le douzième chapitre de Jérôme Loubry
Sa folie avait un nom à consonance allemande : Alzheimer. Ce kraken pris au piège dans l’océan céphalorachidien de cette pauvre femme avala le moindre de ses souvenirs. Voilà ce que disaient les adultes une fois revenus de ces soirées lorsque, fatigués ou honteux de leurs moqueries étouffées, ils prenaient conscience que cette maladie risquait un jour ou l’autre de se lancer à l’abordage de leurs propres esprits.
Commenter  J’apprécie          280
marina53   21 novembre 2019
Les refuges de Jérôme Loubry
La folie se pare bien souvent d'un voile de normalité.
Commenter  J’apprécie          300
Ladybirdy   13 octobre 2019
Les refuges de Jérôme Loubry
Les ruptures se nourrissent du temps et du silence. Elles dévorent nos remords et les digèrent jusqu’à les rendre inaudibles. 
Commenter  J’apprécie          292
aider   08 février 2018
Les chiens de Détroit de Jérôme Loubry
Mais rien n'empêcha la derilection de Detroit : les rues et les quartiers devenaient fantômes. Les toitures de milliers d'habitations s'affaisserent en silence tandis que le bitume des routes se fissurait de douleur.

La ville agonisait, car ses veines se vidaient de ses habitants.
Commenter  J’apprécie          280
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le douzième chapitre - Jérôme Loubry

L'été 1986, Samuel et David vont faire la connaissance d'une fille de leur age. Qui ?

Murielle
Julie
Emilie
Stéphanie

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Le douzième chapitre de Jérôme LoubryCréer un quiz sur cet auteur
.. ..