AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.86 /5 (sur 243 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Cincinnati, Ohio , le 08/04/1974
Biographie :

Nnedimma Nkemdili Okorafor, d'origine nigériane, est une romancière américaine de science-fiction et de fantasy.

Pour la publication de ses livres, elle utilise les noms Nnedi Okorafor et Nnedi Okorafor-Mbachu.

Née de parents igbos nigérians, très jeune, elle a l'occasion de voyager au Nigeria. Durant ses études secondaires à Flossmoor, dans l'Illinois, elle devient une jeune athlète, se distinguant notamment en tennis, tout en menant des études scientifiques. Après un diagnostic de scoliose et la chirurgie qui en a résulté pour le résoudre, sa carrière sportive est entravée avec sa capacité à marcher. C'est à ce moment-là qu'elle se passionne pour l'écriture.

En 2001, elle est diplômée de l'Atelier Clarion Writers (Clarion Workshop), à Lansing, dans le Michigan, et détient un doctorat d'anglais de l'Université de l'Illinois à Chicago. Elle devient professeur associée en littérature et écriture créative à l’Université de Buffalo, dans l’État de New-York, tout en se consacrant à l'écriture d'ouvrages de science-fiction.

Après plusieurs œuvres pour adolescents dans les années 2000, elle obtient en 2010 le prix World Fantasy du meilleur roman pour "Qui a peur de la mort ?" (Who Fears Death). Le roman a également obtenu le prix Imaginales du meilleur roman étranger 2014.

En 2011, elle revient à ses lecteurs plus jeunes avec "Akata Witch", nommé pour le prix Andre-Norton.
En 2013 paraît son recueil "Kabu Kabu", composé de 19 nouvelles et de deux essais biographiques.
En 2015, elle publie "The Book of Phoenix", la préquelle de "Qui a peur de la mort ?".

"Binti", une nouvelle de science-fiction publiée en 2015, obtient en 2016 le Prix Nebula et le Prix Hugo.

site officiel : http://www.nnedi.com//
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vous connaissez la littérature nigériane ? Si je vous donne des noms comme Nnedi Okorafor, Tomi Adeyemi, Chimanda Ngozi Adichie... ça vous dit quelque chose ? Oui ? Non ? Dans tous les cas, venez avec moi à la rencontre de Zélie et Sunny, héroïnes de "De sang et de rage" et de "Akata Witch", découvrez leur magie, leurs combats, leurs cultures. Découvrez également une littérature qui a le vent en poupe, et notamment dans les cultures de l'imaginaire dont je vous parle aujourd'hui ! Il est aussi question dans cette vidéo de discriminations, de "Black Panther", d'albinisme, de "Harry Potter", de SF... et de tout un tas d'autres choses !
Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
Ellane92   08 septembre 2015
Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor
La manière dont un enfant est conçu n'est ni sa faute ni son fardeau.
Commenter  J’apprécie          270
boudicca   13 novembre 2013
Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor
Il y a des milliers d'années, lorsque le pays n'était encore que sable et arbres morts, Ani posa les yeux sur son domaine. Puis elle créa les Sept Rivières et les fit se rejoindre pour former un lac profond. « Un jour, dit-elle, je créerai de la lumière. Pour l'instant je ne suis pas d'humeur. » Elle se retourna et s'endormit. Dans son dos, les Okekes sortirent de ces douces rivières. Ils étaient tous aussi agressifs que ces rivières bouillonnantes. Au fil des siècles, ils se répandirent sur les terres d'Ani et créèrent et utilisèrent et changèrent et altérèrent et répandirent et consommèrent et se multiplièrent. Ils bâtirent des tours, construisirent des machines, se battirent entre eux, inventèrent. Il plièrent et déformèrent le sable d'Ani, son eau, son ciel, son air, prirent ses créatures et les transformèrent. Lorsqu'Ani se fut assez reposée, elle se retourna. Et ce qu'elle vit l'horrifia. Alors elle tendit la main parmi les étoiles et tira le soleil vers ses terres. Du soleil, Ani arracha les Nurus et maudit les Okeke.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Dionysos89   02 janvier 2017
Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor
Le Grand Livre raconte l’histoire d’un garçon qui était destiné à devenir le plus grand chef de Suntown. Vous la connaissez bien. C’est l’une des préférées des Nurus, non ? Vous la racontez tous à vos enfants quand ils sont trop jeunes pour comprendre à quel point elle est horrible. Vous espérez que vos filles voudront ressembler à Tia, la gentille jeune femme, et les garçons à Zoubeir le Grand. Dans le Grand Livre, c’est une histoire de triomphe et de sacrifice. Elle est censée vous conforter dans votre position. Elle est supposée vous rappeler que les choses nobles seront toujours protégées et que les gens voués à la grandeur finissent toujours par l’atteindre. C’est un mensonge. Voici la véritable histoire.

Tia et Zoubeir étaient nés le même jour, dans la même ville. La naissance de Tia n’eut rien de secret ni rien de particulier. Fille de paysans, elle reçut un bain chaud, de nombreux baisers, une cérémonie de nom. Elle était la deuxième enfant de la famille, mais le premier était un garçon en bonne santé, aussi fut-elle bien accueillie.

Zoubeir, en revanche, naquit dans le plus grand secret. Onze mois plus tôt, le chef de Suntown avait remarqué une femme qui dansait lors d’une fête. Cette nuit-là, il la posséda. Et même ce chef, qui avait pourtant quatre épouses, ne pouvait se lasser d’une femme pareille, aussi la poursuivit-il de ses ardeurs et la posséda-t-il encore et encore, jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte. Après quoi, il ordonna à ses soldats de la tuer. Selon une ancienne loi, le premier fils né hors mariage du chef devait remplacer son père. Le père du chef avait contourné cette règle en se mariant avec toutes les femmes avec qui il avait des relations. À sa mort, il avait plus de trois cents épouses.

Cependant, son fils, le chef actuel, était arrogant. S’il désignait une femme, pourquoi prendre la peine de l’épouser ? Honnêtement, ce chef-là n’était-il pas l’homme le plus stupide du monde ? Pourquoi ne se contentait-il pas de ce qu’il avait ? Pourquoi n’arrivait-il pas à penser à autre chose qu’à ses désirs charnels ? Il était chef, après tout, non ? Il aurait dû avoir bien d’autres choses à faire. Bref, cette femme était enceinte de trois mois lorsqu’elle réussit à échapper aux soldats envoyés pour la tuer ? Elle finit par atteindre une petite ville, où elle donna naissance à un garçon nommé Zoubeir.

Le jour de la naissance de Zoubeir et Tia, la sage-femme courut d’une hutte à l’autre. Ils naquirent exactement au même moment, mais elle choisit de rester avec la mère de Zoubeir parce qu’elle avait l’intuition que l’enfant de cette femme serait un garçon alors que l’autre serait une fille.

Personne, hormis Zoubeir et sa mère, ne savait qui ils étaient. Mais les gens flairaient quelque chose d’insolite chez lui. Il devint grand, comme sa mère, et doté d’une voix puissante, comme son père. Zoubeir était un meneur-né. Alors qu’il n’était encore qu’un enfant, ses camarades de classe lui obéissaient avec joie. Tia, d’un autre côté, menait une vie discrète et triste. Son père la battait souvent. En grandissant, elle devint belle et il commença à la convoiter. Ainsi, Tia devint l’opposée de Zoubeir, chétive et silencieuse.

Les deux enfants se connaissaient, car ils vivaient dans la même rue. Dès l’instant où ils se virent, une étrange alchimie les unit. Pas le coup de foudre. Même pas de l’amour. De l’alchimie, c’est tout. Zoubeir partageait ses repas avec Tia lorsqu’ils rentraient chez eux après l’école. Elle lui tricotait des chemises et lui tressait des anneaux de fibres de palme. Parfois, ils s’asseyaient et lisaient ensemble. Zoubeir n’était silencieux et serein que lorsqu’il se trouvait en sa compagnie.

Lorsqu’ils eurent tous deux seize ans, la nouvelle arriva : le chef de Suntown était très malade. La mère de Zoubeir savait que cela laissait augurer des troubles. Les gens aiment colporter des ragots et spéculer à l’approche d’un changement de pouvoir. La rumeur selon laquelle Zoubeir était le bâtard du chef atteignit bientôt ce dernier. Si seulement Zoubeir avait fait profil bas ou baissé la tête, il aurait pu revenir paisiblement à Suntown une fois son géniteur mort. S’emparer du trône ne lui aurait pas posé de problèmes.

Les soldats vinrent avant que la mère de Zoubeir ne puisse le prévenir. Lorsqu’ils le trouvèrent, il était assis sous un arbre avec Tia. Ces soldats étaient des lâches. Ils se cachèrent à plusieurs mètres de là et l’un d’eux épaula son fusil. Tia pressentit quelque chose. Et, à ce moment précis, elle leva les yeux et remarqua les hommes cachés parmi les arbres. Alors, elle comprit. Pas lui, se dit-elle. Il est unique. Il améliorera notre situation à tous.

« Baisse-toi ! » cria-t-elle en se jetant devant Zoubeir. Naturellement, elle reçut la balle à sa place. La vie de Tia fut fauchée par cinq autres coups de feu tandis que Zoubeir s’abritait derrière son corps. Il finit par se dégager d cadavre et courut, rapide comme l’avait été sa véloce mère dix-sept ans plus tôt. Une fois qu’il se fut élancé, même les balles ne purent plus le rattraper.

Vous savez comment finit l’histoire. Il s’échappa et devint le plus grand chef que Suntown ait jamais connu. Il n’éleva no autel, ni temple, ni même une simple cabane en l’honneur de Tia. Dans le Grand Livre, le nom de celle-ci n’est mentionné nulle part ailleurs. Zoubeir ne repensa jamais à elle, pas plus qu’il ne s’enquit de l’endroit où elle avait été enterrée. Tia était vierge. Elle était belle. Et c’était une fille. Se sacrifier ainsi était son devoir.

Je n’ai jamais aimé cette histoire. Et depuis la mort de Binta, je la déteste.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
Dionysos89   05 février 2017
Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor
Les anormaux se retrouvaient toujours à servir les gens normaux. Si vous refusiez, ils vous haïssaient… Et bien souvent, ils vous haïssaient même si vous les serviez. Comme ces filles et ces femmes ewu. Comme Fanta et Nuumu. Comme Mwita et moi.
Commenter  J’apprécie          180
Dionysos89   08 janvier 2017
Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor
Les gens craignent l’inconnu. Quelle meilleure manière de débarrasser quelqu'un de la peur de sa mort que de la lui montrer ?



Commenter  J’apprécie          180
Fifrildi   03 septembre 2018
Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor
Je gagnais soudainement la force ou la vision d'un faucon, ou je devenais à même de flairer la mortalité des gens qui m'entouraient. Elle avait une odeur humide, boueuse, qui m'imprégnait entièrement.
Commenter  J’apprécie          170
Fifrildi   30 août 2018
Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor
Il s'interrompit et me regarda intensément. "Vaut-il mieux donner ou recevoir? demanda-t-il.

- C'est la même chose. L'un ne peut exister sans l'autre. Mais celui qui s'acharne à donner sans recevoir est un idiot."
Commenter  J’apprécie          160
Fifrildi   28 août 2018
Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor
Je vais vous révéler mon histoire pour tuer tous leurs mensonges.
Commenter  J’apprécie          160
ACdeHaenne   27 septembre 2014
Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor
Nous pleurâmes et sanglotâmes et gémîmes et versâmes bien des larmes. Et lorsque nous eûmes terminé, nous ne pûmes que continuer à vivre.
Commenter  J’apprécie          140
Fifrildi   31 août 2018
Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor
Oh, comme nos traditions nous limitaient et transformaient en parias tous ceux qui sortaient de la norme.
Commenter  J’apprécie          140
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Harry Potter : Le Quidditch

Combien y a-t-il de joueurs dans chaque équipes ?

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20

15 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , imaginaire , harry potter 1Créer un quiz sur cet auteur
.. ..