AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.89 /5 (sur 138 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Rennes , le 06/09/1956
Biographie :

Olivier Merle, géologue et volcanologue français, est professeur à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand.

Chercheur au Laboratoire Magmas et Volcans (Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Ferrand), il est l’auteur de près d’une centaine d’articles de recherche dans des revues internationales spécialisées en Sciences de la Terre.

Spécialiste de tectonique et d’analyse structurale, les travaux de recherche d’Olivier Merle ont d’abord porté sur la formation des chaînes de montagnes et la mise en place des nappes et des chevauchements, travaux qui lui valurent la médaille de bronze du CNRS en 1992. Depuis le milieu des années 90, ses travaux portent sur la construction des édifices volcaniques, la mise en place des coulées de lave, la formation des calderas ainsi que l’évolution du rift ouest européen. Ancien élu au CNU (2000-2003), responsable depuis 2007 d'un projet de recherche ANR sur le Piton de La Fournaise à l'Ile de la Réunion, il est membre de l’Editorial Board de Journal of Volcanology and Geothermal Research depuis 2002.

Il est auteur entre autres des romans "L'épée maudite" aux Edition J'ai Lu Jeunesse (2003), "L'Avers et le Revers" aux Edition de Fallois (2009) Le narrateur de L'Avers et le Revers est un des héros de Fortune de France (roman écrit par le père de l'auteur), le valet de Pierre de Siorac, "Noir négoce" aux Editions de Fallois (2010) Prix Océanes 2011, "Electropolis" aux Editions de Fallois (2013) Prix Charles-Exbrayat 2013, "La Méduse - Chronique d'un naufrage annoncé" aux Editions de Fallois (2017) Prix des lecteurs de la bibliothèque Musset 2018 (Paris 16ème).

Olivier Merle est le fils de l’écrivain Robert Merle.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Emission à découvrir sur : https://www.web-tv-culture.com/emission/olivier-merle-libre-d-aimer-51368.html Vivre en Auvergne, au pays des volcans, c?est le choix fait par Olivier Merle, géologue et enseignant à l?Université de Grenoble. Mais l?écriture est l?autre passion d?Olivier Merle. On ne s?en étonnera pas en rappelant qu?il est le fils de Robert Merle, prix Goncourt 1949 pour « Week-end à Zuydcot » mais à qui l?on doit aussi « Malevil » ou la série « Fortune de France ». C?est auprès de ce grand auteur qu?Olivier Merle grandit. On comprend dès lors son goût de l?écriture et de l?histoire. Après un premier roman jeunesse en 2003, Olivier Merle se fait une place en librairie à partir de 2009, récoltant plusieurs prix. « Electropolis », « le fils de l?homme » ou « La méduse » font partie de ses précédents titres. Avec ce nouveau roman « Libre d?aimer », nous voici en France occupée. Nous sommes à Paris en 1942. La jeune Esther 20 ans, issue d?une modeste famille juive, se retrouve seule après l?arrestation de ses parents. Désemparée, elle croise le chemin de Thérèse, de dix ans son aîné, mariée à un riche commerçant trafiquant avec les allemands. L?histoire d?amitié entre les deux femmes se transforme rapidement en histoire d?amour. Abordant avec sensibilité et pudeur le thème de l?homosexualité féminine, Olivier Merle entraine le lecteur dans ce Paris des années 40, entre restrictions et marché noir. Entre suspicions et délations, nous suivons Esther et Thérèse dans les cabarets où se retrouvent les garçonnes, condamnées par la bien-pensance de la France de Vichy. Enfin, quittant la capitale occupée, nous voici en Bretagne, à Dinard, où pensant échapper aux préjugés et aux violences d?un mari jaloux, nos deux héroïnes devront affronter les bombes des armées alliées. Voilà un livre au grand souffle romanesque, avec une intrigue bien ficelée, une tension allant crescendo et des personnages bien campés. A la fois roman d?aventure et roman historique, ce nouveau livre d?Olivier Merle est surtout une grande et belle histoire d?amour et un précieux témoignage sur le combat des femmes pour leur liberté. « Libre d?aimer » d?Olivier Merle est publié aux éditions XO.
+ Lire la suite
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Jmlyr   06 janvier 2019
Libre d'aimer de Olivier Merle
Le bonheur n'existe vraiment que dans la peur de le perdre. Il ne s'apprécie que si on en a conscience.
Commenter  J’apprécie          387
ssstella   14 août 2016
Noir négoce de Olivier Merle
- Messieurs, leur dit-il, l'entrepont est d'ores et déjà à réorganiser pour y entreposer les nègres.

Le mot "entreposer" me frappa avec force et je fixai le capitaine, cherchant un signe, quelque chose qui révélerait qu'il avait eu conscience de l'énormité du mot, mais je ne vis rien, absolument rien, comme si le terme choisi était bien approprié à ce dont il voulait parler. ...

...

- Il nous faudra, comme la fois précédente, en charger autant que nous pouvons en transporter, soit près de quatre cents. Il faut donc, de nouveau, les entasser sur deux rangs superposés et monter un entrepont intermédiaire. ...



... j'avais du mal à concevoir comment on pouvait entassait plus de trois cents individus dans l'entrepont.

Comme je faisais part de mon incrédulité à Montgermont, il me répondit avec le sourire de celui qui connait l'astuce technique de l'affaire et qui est heureux de l'indiquer.

- On les allonge tous, en les positionnant à angle droit de la cloison du navire, la tête vers l'allée centrale, et ensuite on les serre comme des sardines jusqu'à se toucher. Eh bien, vous me croirez ou non, mais on peut alors en mettre plusieurs centaines au total.

- Comme des sardines... dis-je, les yeux vagues.

- Oui, comme des sardines ! répéta-t-il, la mine réjouie, ravi de sa comparaison. En fait, on les range plutôt comme des cuillères, allongés sur le côté. Ceux qui sont à tribord sont tournés vers l'avant, emboîtés les uns dans les autres, et ceux qui sont à bâbord sont tournés vers l'arrière, exactement dans la même position.

Tout en parlant, il me désignait l'échafaud à tribord, puis l'échafaud à bâbord.

- Pourquoi ceux à tribord tournés vers l'avant et ceux à bâbord tournés vers l'arrière ? demandai-je, mais je dois avouer qu'à ce stade je ne savais plus très bien de quoi nous causions exactement, d'hommes, de sardines ou de cuillères.

- À cause du cœur. Pour qu'il ne soit pas compressé et puisse battre librement.

Librement ! Voilà bien le dernier mot que je m'attendais à entendre en cette occasion !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
ssstella   28 juillet 2016
Noir négoce de Olivier Merle
J'étais également étonné de la très grande quantité de barriques qu'on amenait à terre, n'ayant jamais tenté de calculer combien de litres d'eau nous devions emmener à bord pour une telle équipée.

- Imagines-tu, Jean-Batiste, commença Sauvagnat répondant ainsi à mon interrogation sans que j'eusse besoin de la formuler, qu'un homme boit environ deux litres et demi d'eau par jour, que nous sommes un équipage de quarante marins, que nous devons prévoir de rester en mer pendant au moins deux mois sans relâche ? Inutile d'être grand savant comme toi pour comprendre qu'il nous faut transporter au moins six mille litres d'eau.

- C'est beaucoup...

- Mais c'est rien du tout, Jean-Baptiste ! s'écria-t-il. Ca, c'est pour l'aller, mais durant le trajet pour nous rendre aux Antilles, faut compter les nègres ! Et tu sais combien ils seront les nègres ?

- Mon Dieu... dis-je affolé.

- Tu peux le dire ! Compte plus de trois cent cinquante nègres, fais le calcul, il te faut au moins soixante mille litres !

J'en restai béant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
ssstella   05 juillet 2016
Noir négoce de Olivier Merle
- Les Arabes également pratiquent la traite ? questionna Bonicart.

- Certes, et depuis beaucoup plus longtemps que nous-mêmes ! Des siècles et des siècles ! C'est une activité qu'ils pratiquent en Afrique depuis la mort de leur prophète Mahomet. Ce sont des précurseurs, si je puis m'exprimer ainsi ! Mais, comparées aux caravelles des Européens, les caravanes des Arabes, c'est un peu de l'artisanat. Trouve-t-on dans les pays arabes ces peuplements de Noirs que nous avons réunis aux Amériques en si peu de temps ? Songez à Saint-Domingue, la Guadeloupe, la Martinique, l'île Bourbon, Cayenne, sans compter les immenses colonies portugaises, anglaises ou espagnoles ! Au total, des millions de Noirs, déjà y sont maintenus en servitude ! Rien de comparables dans les pays arabes. S'ils nous ont ouvert le chemin dans cette triste tradition de réduire les Noirs en esclavage, les Arabes sont des gagne-petit par rapport à nous ! La caravelle a vaincu la caravane, si vous me permettez cette expression...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Nat_85   10 janvier 2019
Libre d'aimer de Olivier Merle
Le bonheur n’existe vraiment que dans la peur de le perdre. Il ne s’apprécie que si on en a conscience.
Commenter  J’apprécie          170
Annette55   04 mars 2020
Libre d'aimer de Olivier Merle
«  Cette marche laissa à Esther une curieuse impression.

La mer était belle à regarder , les vagues qui frappaient les rochers ou recouvraient les plages de sable fin auraient dû la transporter, mais la présence allemande n’aidait pas à l’apaisement . »
Commenter  J’apprécie          130
Annette55   03 mars 2020
Libre d'aimer de Olivier Merle
«  C’était toujours le même Paris triste de l’Occupation.

Des piétons pressés, des files d’attente devant les magasins, des panneaux indicateurs en allemand, quelques très rares voitures .... »
Commenter  J’apprécie          120
Jmlyr   06 janvier 2019
Libre d'aimer de Olivier Merle
Esther se sentait en sécurité dans l'appartement. Elle ne voyait plus le Paris triste et lugubre de l'Occupation. Elle se trouvait hors du temps. L'uniforme allemand ou le béret de la milice paraissaient relever d'un imaginaire barbare ou appartenir à un cauchemar auquel elle aurait finalement échappé .
Commenter  J’apprécie          60
gill   31 mai 2012
L'Avers et le Revers de Olivier Merle
J'espère que le lecteur me pardonnera de le venir troubler en sa douce quiétude. S'il vient de refermer le dernier volume des Mémoires de mon maître, Pierre de Siorac, et s'il galope encore à brides avalées sur les chemins de cette belle histoire de France que celui-ci a contée avec tant de verve, il lui faudra grand courage pour se pencher derechef sur la famille Siorac, mais aussi sur ma modeste personne.

Car je n'ai, n'ayant point accompli mes humanités, ni le talent ni la disposition d'esprit pour éblouir le lecteur dans des récits épiques....

(extrait du chapitre I)

Commenter  J’apprécie          50
julienraynaud   05 mai 2015
Electropolis de Olivier Merle
Tout commença d'une manière si banale que la première réaction de Sophie fut d'en rire. La jeune femme avait tiré la petite clé métallique de son sac et l'avait introduite dans la serrure de son appartement. Au même instant, la minuterie du palier s'était éteinte, la plongeant brusquement dans l'obscurité.

Il n'y avait à cela rien d'anormal, car le temps nécessaire pour monter au troisième étage - par l'escalier, car le vieil immeuble n'avait pas d'ascenseur - correspondait peu ou prou à la durée de la minuterie. Sophie en avait fait maintes fois l'expérience.
Commenter  J’apprécie          50
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur