AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374480984
Éditeur : Xo Editions (03/01/2019)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Juillet 1942.

Elle s’appelle Esther, elle a vingt ans, elle est juive. Ses parents ont été arrêtés, elle erre dans les rues de Paris, perdue et terrifiée. Alors qu’elle se repose sur un banc, son regard croise celui d’une femme élégante, plus âgée qu’elle, qui fume de longues cigarettes à la terrasse d’un café. Esther ne le sait pas encore mais sa rencontre prochaine avec Thérèse Dorval, l’épouse d’un homme cynique et violent qui collabore avec les Al... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Jmlyr
  04 janvier 2019
Je remercie les éditions XO pour l'accès à ce livre, ainsi que la plateforme NetGalley.
Libre d'aimer ?
Le sommes-nous tous aujourd'hui, à l'heure où l'homophobie semble remonter en puissance ? Triste question quand les amours sont jugées, moquées, contrariées, punies par des coups bas, des agressions en groupes. En 2019 cette question n'est pas résolue, mais l'action du livre qui nous intéresse se déroule durant la 2 de guerre mondiale, dans le Paris occupé. Les amours sont celles de deux femmes que tout oppose.
Dès les premières pages, le cadre est posé. Être juif n'est pas de bon augure. Je lis et ma respiration se bloque de plus en plus tandis que mon pouls s'accélère. L'ambiance est pesante, et je ressentirai une tension plus ou moins forte tout au long de ma lecture. Pourtant, très vite, je me sentirai emportée par l'histoire d'amour, et je n'aurai qu'une envie, avancer jusqu'à la fin.
Le statut des femmes à l'époque n'est déjà pas forcément facile, mais homosexuelles ? Je vous laisse juger par cette lecture que j'ai trouvée agréable par son style et le maintien d'un certain suspens.
Faire bouger les mentalités n'est pas chose aisée, quelle que soit l'époque, en temps de guerre ou non.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          503
Nat_85
  10 janvier 2019
Et voilà mon premier grand coup de coeur de cette rentrée littéraire 2019 ! Je remercie XO Editions pour l'envoi de ce bouleversant mais audacieux roman ! » Libre d'aimer « d'Olivier Merle est donc paru en ce début janvier 2019.
Lorsque les Allemands s'introduisent dans leur appartement, en juillet 1942, Esther n'est âgée que d'une vingtaine d'année seulement. de confession juive, ses parents sont arrêtés sur le champ, tandis que la jeune femme se terre, cachée. Mais quand elle réalise qu'elle se retrouve seule, livrée à elle-même, elle se précipite chez leurs voisins. Ceux-ci lui expliquent alors que les collaborateurs vont prendre possession de son appartement et qu'elle doit fuir si elle ne veut pas se faire arrêter à son tour.
p. 20 : » Par quel miracle pourrait-elle survivre dans un Paris occupé par les Allemands, où la police française collaborait avec les autorités d'occupation et où rodait une milice française fasciste qui s'octroyait tous les droits, y compris ceux de piller et d'assassiner ? «
Telle une mendiante, elle erre dans les rues de la capitale. Au moment où tout espoir semble lui échapper, une main se pose sur son épaule. Elle croise alors le regard d'une femme élégante, d'une dizaine d'année plus âgée, d'une classe sociale que la guerre et le rationnement semblent épargner.
p. 24 : » Il y avait chez cette femme une promesse de bonheur qui lui avait fait oublier un moment l'horreur de sa situation. «
Déstabilisée mais attirée, elle accepte la proposition de Madame Dorval de travailler pour elle, en tant que domestique. Si elle se sent enfin en sécurité dans ce foyer au confort douillet, elle reste vigilante quant à M. Dorval, dont les insinuations sont sans équivoque.
p. 144 : » Pour la première fois, Esther ressentait l'oppression des hommes et de leur pouvoir. «
Esther comprend très vite que le couple fait chambre à part, et que Mme Dorval s'octroie des sorties nocturnes qui intriguent profondément la jeune femme. Et ceci d'autant plus qu'un rapprochement s'opère entre elles.
p. 67 : » Esther ne savait pas trop sur quel pied danser et s'interrogeait. Qu'était-elle donc pour Mme Dorval ? Une protégée ? Une jeune fille dont elle s'était entichée ? Quelqu'un qui la distrayait de ses fréquentations habituelles ? C'était bien toute l'ambiguïté de l'attitude de Mme Dorval envers elle, depuis le début, qui laissait Esther perplexe et embarrassée. «
Si l'une est subjuguée par l'indépendance et la liberté d'agir de l'autre, cette dernière est attirée par l'innocence et la beauté de sa protégée. C'est alors la naissance d'un désir incontrôlable, où la tragédie est omniprésente. Une lutte de tous les instants contre l'interdit.
p. 116 : » Bien sûr, elle n'ignorait pas que la société proscrivait ce type de relations sexuelles, que toutes les religions s'y opposaient aussi avec force, et que le mot « déviance », ou « perversion », était le plus souvent associé à cette pratique. «
Homophobie, misogynie, violences conjugales, antisémitisme, occupation, rationnement, tant de sujets qui font la richesse de ce livre. Une histoire dans la grande Histoire, qui apporte toute la puissance et le crédit, à cette oeuvre pour laquelle je souhaite un immense succès ! Une écriture délicate dans une construction narrative efficace, tout est ainsi fait pour que le lecteur embarque sans escale dans une passionnante et inoubliable leçon d'amour !
Ce roman est le témoignage non seulement de la condition féminine de l'époque, totalement bridée par des institutions exclusivement patriarcales, mais plus encore de l'impossibilité de vivre son homosexualité en toute liberté. Mais au-delà de l'homosexualité, que seul ce terme pourrait en rebuter plus d'un malheureusement aujourd'hui encore, à la découverte de ce roman, c'est surtout et avant tout, une magnifique histoire d'amour ! Bien que tout les oppose, elles s'aiment et vont se battre pour protéger cet amour, envers et contre tous, avec une telle force et une telle abnégation , que cette histoire force l'admiration ! le lecteur s'attache indéniablement à ces deux protagonistes. Un premier roman particulièrement réussi, dont Olivier Merle a su, comme rarement d'autres ont su le faire avec autant de brio, retranscrire à la perfection une histoire très féminine.
Lien : https://missbook85.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
Promenonsnousdansleslivres
  15 janvier 2019
Certains livres sont comme une évidence, au premier coup d'oeil vous savez que vous allez les aimer, celui-ci fait partie de ces livres qu'on savoure jusqu'au dernier mot, premier coup de coeur de l'année !
Esther et Thérèse n'ont rien en commun, tout les sépare : leur différence d'âge, leur milieu social, leur personnalité et pourtant au gré du hasard, le destin va les faire se rencontrer. Alors qu'Esther erre seule dans la rue suite à la rafle dont ses parents ont été victimes, elle aperçoit Thérèse, femme d'un riche industriel assise en train de fumer. Esther est intriguée par cette élégance et observe Thérèse pendant un long moment avant de se retrouver nez à nez avec elle. C'est sur cette simple rencontre que tout commence, comprenant la situation d'Esther, Thérèse la prend sous son aile et l'engage comme domestique débutant ainsi une histoire d'amour passionnelle au coeur de la tourmente.
La rencontre de ces 2 personnages est intéressante de part la diversité des caractères totalement opposés mais aussi et surtout de part le contexte historique. Esther et Thérèse vont devoir faire face à des problématiques de taille : Divorcer pour vivre cet amour au grand jour en sachant que l'homosexualité est un délit.. Fuir un mari violent et qui de surcroît collabore avec les allemands, le tout réuni quand on est fille d'aristo, ou fille juive sans famille ça fait beaucoup.
Gros point positif, Olivier Merle met principalement en exergue la condition des femmes à cette époque qui vivent en suivant le modèle parfait de la femme au foyer n'existant que pour faire des enfants, servir un mari et subissant les valeurs conservatrices véhiculées, la pression sociale et familiale. Incontestablement cela change des multiples romans ne mettant en avant "que" l'occupation allemande, par contre je m'accorde à dire qu'il est dommage de ne presque pas faire référence à la famille d'Esther suite à la rafle, c'est même un peu bizarre notamment lorsque la fin de l'histoire sonne la fin de la guerre et donc le début des recherches pour les familles de déportés, un tome 2 serait-il envisageable?
Libre d'aimer porte bien son titre, tout au long du roman il est vraiment question de liberté, d'amour, de choix draconiens devant l'interdit. Nous découvrons 2 femmes attachantes qui osent affronter l'adversité pour mener la vie qu'elles désirent. 464 pages d'espérance, de petits moments volés, de découvertes, de premières expériences, c'est entraînant, addictif, ça respire l'amour, c'est un hymne à la vie et à la résistance !
Lien : https://promenonsnousdansles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LourseLit
  11 janvier 2019
Cette nouvelle publication m'a de suite attirée par les thèmes traités : le cadre historique de la seconde guerre mondiale et un couple homosexuel. En débutant ma lecture, je suis immédiatement tombée sous le charme et ça ne m'a pas étonnée tant le roman cadre précisément avec ce que j'aime lire.
On rencontre Esther, jeune femme juive de 20 ans qui vit avec ses parents. Un matin, la police frappe à leur porte, la mère a alors la présence d'esprit de cacher sa fille au fond d'une armoire et de prétendre qu'elle est partie à Dreux, dans la famille. Les parents sont emmenés et Esther se retrouve seule, sans savoir quoi faire et en sachant qu'elle court un risque à chaque minute en tant que juive. Elle va d'abord déambuler au hasard dans Paris, connaîtra la peur et la faim. Et le destin mettra alors sur sa route Mme Dorval qui lui proposera un emploi de bonne. Esther accepte, totalement charmée par cette femme fortunée.
Elle découvre alors la vie de ce très riche couple, qui ne subit pas les privations liées à la guerre et dont la vie est plutôt étonnante : le couple n'est absolument pas proche et Esther sent très vite des tensions entre eux et une trouble histoire derrière le départ de la précédente bonne, Marie.
Malgré leur statut social et leur rôle de maîtresse et d'employée, Esther et Mme Dorval vont alors se rapprocher et tomber amoureuses. Commence alors une histoire d'amour secrète parce qu'interdite sur tous les plans. Mme Dorval est mariée, Esther est son employée et est juive, les couples lesbiens ne sont absolument pas tolérés dans la France en guerre des années 40. Elles se retrouvent donc toujours en cachette et tentent de dissimuler le lien qui les unit aux yeux de leur entourage.
Malgré une volonté de prudence, les deux femmes devront fuir Paris et se réfugieront à Dinard. Il commencera alors pour elles une existence différente, loin de la fortune que connaissait jusque là Mme Dorval. Tout du long du roman, Esther et Thérèse vont devoir affronter de nombreux événements qui viendront contrarier leur histoire. L'auteur évoque très bien la complexité de vivre en femme amoureuse d'une femme à cette époque difficile. J'ai regretté finalement que le statut juif d'Esther n'ait pas plus de poids dans l'histoire. Étonnamment, elles arrivent assez bien à cacher cela et craindront beaucoup moins une éventuelle arrestation des nazies que le regard porté sur leur couple.
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nath74gri
  04 janvier 2019
Premier livre que je lis d'Olivier Merle avec "Libre d'aimer" sorti le 03/01/2019.
Un roman qui se passe pendant la seconde guerre mondiale, à Paris. Esther jeune fille de 20 ans, juive, se retrouve à la rue après l'arrestation de ses parents. Elle croise une femme élégante Thérèse, épouse d'un riche industriel violent qui collabore avec les Allemand, qui va la prendre sous sa protection et une histoire d'amour va naitre rapidement, mais difficile d'assumer cet amour pendant cette période compliquée.
C'est un roman rempli d'émotions, les deux femmes de ce roman sont très attachantes et une grande sensibilité les unies. Elles vont devoir faire des choix qui vont les rendre plus fortes, plus courageuses et amoureuses.
Le suspense quand à l'issu de cette relation est présent tout le long et dur jusqu'à la fin.
Seul bémol pour moi, je pensais qu'on parlerait plus de cette période de l'occupation.
Je suis agréablement surprise qu'un homme ait pu écrire un livre aussi poignant sur l'émotion de deux femmes et sur des scènes d'amour magnifiques !
La couverture est elle aussi très réussie !
Merci à @XO éditions pour l'envoi de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
LeFigaro   10 janvier 2019
Une brûlante passion entre deux femmes sous l'Occupation.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Nat_85Nat_85   10 janvier 2019
Le bonheur n’existe vraiment que dans la peur de le perdre. Il ne s’apprécie que si on en a conscience.
Commenter  J’apprécie          130
JmlyrJmlyr   06 janvier 2019
Le bonheur n'existe vraiment que dans la peur de le perdre. Il ne s'apprécie que si on en a conscience.
Commenter  J’apprécie          346
JmlyrJmlyr   06 janvier 2019
Esther se sentait en sécurité dans l'appartement. Elle ne voyait plus le Paris triste et lugubre de l'Occupation. Elle se trouvait hors du temps. L'uniforme allemand ou le béret de la milice paraissaient relever d'un imaginaire barbare ou appartenir à un cauchemar auquel elle aurait finalement échappé .
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Olivier Merle (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Merle
La brûlante passion de deux femmes sous l?Occupation. Un hymne à la liberté, contre toutes les oppressions.
"Libre d'aimer" d'Olivier Merle, disponible en librairie.
En savoir + : http://bit.ly/libredaimer-xo
TROUVER LE LIVRE : ? Version papier : http://bit.ly/libredaimer-papier ? Version e-book : http://bit.ly/libredaimer-ebook
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1900 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre