AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.07 /5 (sur 142 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Chevreuse , le 05/09/1977
Biographie :

Après des études de Lettres Modernes à la Sorbonne et une maîtrise sur Ionesco (Le Merveilleux dans l'œuvre théâtrale d'Eugène Ionesco), il interrompt en 2002 les concours pour l’enseignement et se consacre à l’écriture. En 2004, il choisit de s’établir dans le Morbihan.

Après un recueil de poèmes paru en 2001, "Décidément rien" (Galerie- Édition Racine), il a publié deux romans ou récits très remarqués chez Maurice Nadeau : "Les Béquilles" (2004) et "Un vigile" (2005). Par la suite, il publie deux romans aux Éditions du Seuil : "Blanche" (2006) et "La Traversée du Mozambique par temps calme" (2008) sélectionné pour le Prix Goncourt 2008 et le Prix Médicis 2008.

En octobre 2008, le 19e Festival international de géographie lui décerne le Prix Amerigo Vespucci à Saint-Dié-des-Vosges.

En Novembre 2008, il obtient le Prix Pierre Mac Orlan, remis par Pierre Bergé pour "La Traversée du Mozambique par temps calme".

En 2010-2011 Patrice Pluyette est pensionnaire à la Villa Médicis de Rome.

Son roman, "La Fourmi assassine", est sorti en 2015 aux Éditions du Seuil. Il a été sélectionné pour le Grand Prix RTL/Lire et le Prix Alexandre Vialatte.

Durant l'année 2017, Patrice Pluyette a été en résidence au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris.

Son dernier roman "La vallée des Dix Mille Fumées" est sorti à la rentrée littéraire de septembre 2018 aux Éditions du Seuil.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Patrice Pluyette - La vallée des dix mille fumées
Podcasts (2) Voir tous

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
nadiouchka   10 février 2019
La traversée du Mozambique par temps calme de Patrice Pluyette
Les étoiles, se dit-il en lui-même, ne sont donc pas seulement des points plantés dans la voûte céleste. Elles sont des petits soleils par milliers qui illuminent la nuit. A chaque seconde, quelque part dans, l'univers, une étoile explose et peut briller encore toute la semaine suivante.

P.63
Commenter  J’apprécie          130
nadiouchka   31 janvier 2019
La traversée du Mozambique par temps calme de Patrice Pluyette
Revenons à notre jungle où une longue marche a commencé depuis quelques heures dans des conditions difficiles, à travers des bosquets humides, le long d'un sentier recouvert par la végétation...

P.171
Commenter  J’apprécie          120
julienraynaud   24 avril 2015
La fourmi assassine de Patrice Pluyette
Au deuxième étage d'un petit collectif calme, ils avaient fait l'acquisition d'un T3 presque sous les toits avec balcon et vue sur un plan d'eau qui était en réalité les fondations momentanément inondées d'un futur petit collectif identique au leur.
Commenter  J’apprécie          110
BMR   12 décembre 2008
La traversée du Mozambique par temps calme de Patrice Pluyette
[...] Les grognements se font entendre à peu près chaque nuit depuis trois jours et ça devient inquiétant; de toute évidence un animal féroce, femelle de type panthère d'Amérique, jaguar adulte ou tigre Amba, les suit à la trace. À plusieurs reprises, on a même pu sentir son souffle contre la toile de tente. En vérité, la situation n'offre pas d'échappatoire; le sort de nos aventuriers est lié au bon vouloir de cette bête affamée qui n'attendra pas éternellement que la viande soit cuite; il est probable que notre histoire s'arrête dans trois pages sans plus de personnages à notre charge que cette bête dont nous ne saurions à elle seule tirer une histoire en rapport avec le sujet de la nôte sans ennuyer le lecteur. Nous dirons donc que les hommes et femmes composant ce récit, nonobstant le danger rôdeur, ne perdent pas leur courage, continuent chaque matin à démonter le camp pour mener à bien leur progression lente et difficile, tous les soirs à planter la tente dans un endroit différent, toutes les nuits à trembler dans leurs lits en s'obligeant à prier, à invoquer l'aide d'un dieu tout-puissant à défaut d'un car de CRS armés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Morgouille   14 juin 2009
La traversée du Mozambique par temps calme de Patrice Pluyette
Tout brille dans la forêt en cet instant. Les yeux aussi, du reflet de l’eau, et d’excitation. Car les troupes croient que le terme du voyage est proche. L’issue facile. On remonte le fleuve et on trouve Païtiti. Youpi. Criez victoire si vous voulez, serrez-vous dans les bras, plongez sous les bulles du fleuve sans craindre les gardes en peau de croco, mais cinquante bons kilomètres attendent les jambes, c’est l’auteur qui vous le dit. Remonter le fleuve signifie marcher vingt jours à raison de deux kilomètres cinq par jour, et la nuit va bientôt tomber, un lieu de camp doit être trouvé. Pour être en forme une bonne nuit est préférable, couchez-vous tôt, les conditions de marche ne vont pas tarder à se dégrader, le plus dur est à venir. Maintenant, chers personnages, vous faites comme vous voulez, je ne voulais pas plomber l’ambiance, mais au moins les choses sont dites.
Commenter  J’apprécie          40
nadiouchka   12 février 2019
La traversée du Mozambique par temps calme de Patrice Pluyette
Le vrai amour brise l’enveloppe des apparences, il touche le cœur, s’habille de sentiments, se drape de confidences, élabore des projets en commun, véritablement ambitieux, instaure un dialogue, des échanges de savoir et se soucie du respect de l’autre en vue du plein épanouissement de chacun. Et il dure. Il est plus fort que le temps.

P.177
Commenter  J’apprécie          40
Clakkos   26 mars 2009
La traversée du Mozambique par temps calme de Patrice Pluyette
Les singes sont dans des cages. Les cages sont au bas des arbres. Les arbres sont abattus sous les yeux des singes.
Commenter  J’apprécie          50
Cancie   16 septembre 2018
La vallée des Dix Mille Fumées de Patrice Pluyette
Le thermomètre indique quatre degrés au-dessous de zéro à l’abri du vent mais il semble hors fonction. On se réchauffe alors dans le regard d'autrui qui, tant qu'il est encore vivant, émet au moins une petite flamme.
Commenter  J’apprécie          40
Morgouille   14 juin 2009
La traversée du Mozambique par temps calme de Patrice Pluyette
Le petit homme, qui a les cheveux longs et la peau de la couleur d’une amande fraîche, répond au nom de Petit Pénis. Petit Pénis signifie Petite Peine en langage cloak, celle qui ne se voit pas forcément et contre laquelle on se bat toute sa vie : tristesse, spleen doux, nostalgie passagère. Le cloak est parlé essentiellement par les tribus du nord de la Caoueta, aux confins du Keneph et de la Pelun brésilienne, à majorité Tunng et Pouacre y compris ceux des bords de l’agusto.
Commenter  J’apprécie          30
Alinee   09 septembre 2011
Un été sur le Magnifique de Patrice Pluyette
Aujourd'hui, on ne prend plus le temps. C'est le temps qui nous prend. On passe son temps à chercher du temps. On passe le temps à fuir le temps.
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


.. ..