AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.16 /5 (sur 164 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Chevreuse , le 05/09/1977
Biographie :

Patrice Pluyette est un écrivain français.

Après des études de Lettres Modernes à la Sorbonne et une maîtrise sur Ionesco (Le Merveilleux dans l'œuvre théâtrale d'Eugène Ionesco), il interrompt en 2002 les concours pour l’enseignement et se consacre à l’écriture. En 2004, il choisit de s’établir dans le Morbihan.

Après un recueil de poèmes paru en 2001, "Décidément rien" (Galerie- Édition Racine), il a publié deux romans ou récits très remarqués chez Maurice Nadeau : "Les Béquilles" (2004) et "Un vigile" (2005). Par la suite, il publie deux romans aux Éditions du Seuil : "Blanche" (2006) et "La Traversée du Mozambique par temps calme" (2008) sélectionné pour le Prix Goncourt 2008 et le Prix Médicis 2008.

En octobre 2008, le 19e Festival international de géographie lui décerne le Prix Amerigo Vespucci à Saint-Dié-des-Vosges.

En Novembre 2008, il obtient le Prix Pierre Mac Orlan, remis par Pierre Bergé pour "La Traversée du Mozambique par temps calme".

En 2010-2011 Patrice Pluyette est pensionnaire à la Villa Médicis de Rome.

Son roman, "La Fourmi assassine", est sorti en 2015 aux Éditions du Seuil. Il a été sélectionné pour le Grand Prix RTL/Lire et le Prix Alexandre Vialatte.

Durant l'année 2017, Patrice Pluyette a été en résidence au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris.

Son dernier roman "La vallée des Dix Mille Fumées" est sorti à la rentrée littéraire de septembre 2018 aux Éditions du Seuil.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Patrice Pluyette   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Quand le livre s'interroge sur sa propre fabrique, le résultat est souvent jubilatoire et contagieux. C'est le cas des nouveaux romans de Christine Montalbetti, "Le Relais des amis", et de Patrice Pluyette, qui publie "Film fantôme". Ils sont les invités de Nicolas Herbeaux. #roman #ecriture #bookclubculture __________ Venez participer au Book club, on vous attend par ici https://www.instagram.com/bookclubculture_ Et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #bookclubculture Retrouvez votre rendez-vous littéraire quotidien https://youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrqL4fBA4UoUgqvApxm5Vrqv ou sur le site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/bienvenue-au-book-club-part-2 Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation

Un bon livre n'est pas qu'une bonne histoire, c'est un langage, une atmosphère que seuls les mots peuvent créer. Pour cette raison un bon livre ne fait pas toujours un bon film. L'image peine parfois à se hisser à la hauteur du langage et des multiples procédés de narration qu'il offre.

Commenter  J’apprécie          20

Au deuxième étage d'un petit collectif calme, ils avaient fait l'acquisition d'un T3 presque sous les toits avec balcon et vue sur un plan d'eau qui était en réalité les fondations momentanément inondées d'un futur petit collectif identique au leur.

Commenter  J’apprécie          110

[...] Les grognements se font entendre à peu près chaque nuit depuis trois jours et ça devient inquiétant; de toute évidence un animal féroce, femelle de type panthère d'Amérique, jaguar adulte ou tigre Amba, les suit à la trace. À plusieurs reprises, on a même pu sentir son souffle contre la toile de tente. En vérité, la situation n'offre pas d'échappatoire; le sort de nos aventuriers est lié au bon vouloir de cette bête affamée qui n'attendra pas éternellement que la viande soit cuite; il est probable que notre histoire s'arrête dans trois pages sans plus de personnages à notre charge que cette bête dont nous ne saurions à elle seule tirer une histoire en rapport avec le sujet de la nôte sans ennuyer le lecteur. Nous dirons donc que les hommes et femmes composant ce récit, nonobstant le danger rôdeur, ne perdent pas leur courage, continuent chaque matin à démonter le camp pour mener à bien leur progression lente et difficile, tous les soirs à planter la tente dans un endroit différent, toutes les nuits à trembler dans leurs lits en s'obligeant à prier, à invoquer l'aide d'un dieu tout-puissant à défaut d'un car de CRS armés.

Commenter  J’apprécie          90

Tout brille dans la forêt en cet instant. Les yeux aussi, du reflet de l’eau, et d’excitation. Car les troupes croient que le terme du voyage est proche. L’issue facile. On remonte le fleuve et on trouve Païtiti. Youpi. Criez victoire si vous voulez, serrez-vous dans les bras, plongez sous les bulles du fleuve sans craindre les gardes en peau de croco, mais cinquante bons kilomètres attendent les jambes, c’est l’auteur qui vous le dit. Remonter le fleuve signifie marcher vingt jours à raison de deux kilomètres cinq par jour, et la nuit va bientôt tomber, un lieu de camp doit être trouvé. Pour être en forme une bonne nuit est préférable, couchez-vous tôt, les conditions de marche ne vont pas tarder à se dégrader, le plus dur est à venir. Maintenant, chers personnages, vous faites comme vous voulez, je ne voulais pas plomber l’ambiance, mais au moins les choses sont dites.

Commenter  J’apprécie          40

Le thermomètre indique quatre degrés au-dessous de zéro à l’abri du vent mais il semble hors fonction. On se réchauffe alors dans le regard d'autrui qui, tant qu'il est encore vivant, émet au moins une petite flamme.

Commenter  J’apprécie          50

Les singes sont dans des cages. Les cages sont au bas des arbres. Les arbres sont abattus sous les yeux des singes.

Commenter  J’apprécie          50

Le petit homme, qui a les cheveux longs et la peau de la couleur d’une amande fraîche, répond au nom de Petit Pénis. Petit Pénis signifie Petite Peine en langage cloak, celle qui ne se voit pas forcément et contre laquelle on se bat toute sa vie : tristesse, spleen doux, nostalgie passagère. Le cloak est parlé essentiellement par les tribus du nord de la Caoueta, aux confins du Keneph et de la Pelun brésilienne, à majorité Tunng et Pouacre y compris ceux des bords de l’agusto.

Commenter  J’apprécie          30

Aujourd'hui, on ne prend plus le temps. C'est le temps qui nous prend. On passe son temps à chercher du temps. On passe le temps à fuir le temps.

Commenter  J’apprécie          40

Comme Gisèle Prunier n’avait pas disparu mais cherché à disparaître pour savoir comment Odile Chassevent avait disparu, on en sut un peu plus sur Odile qui avait été l’amie de Gisèle et devait se présenter pour dîner chez celle-ci à vingt heures avec un dessert le jour de sa disparition, laquelle perspective (le dîner, pas la disparition – à moins que Gisèle fût dans le coup mais nous essayerons de ne pas imaginer que si) enthousiasmait les deux jeunes femmes chaque premier week-end du mois quand Gisèle n’était pas de garde, Odile surtout cette fois-là, en témoigne son texto rédigé le jour même mais pas envoyé, enregistré à quinze heures dans le brouillon de son téléphone portable qu’un agent de la voirie retrouve le 4 du mois sans boîtier, juste la carte Sim pilonnée, incrustée dans les crampons d’une botte au fond d’une poubelle recouverte par les ronces sous le chemin vicinal dit rue du Pont Prolongé.

Commenter  J’apprécie          20

Le sens de l’à-propos, il l’a. Le sens de la communication aussi. C’est un jeune homme bien vu, aimé de tous, sans histoires (mais les gens sans histoires finissent souvent mal). Il habite depuis un mois une piaule indépendante de la maison familiale. Il fait ses courses lui-même, il met la décoration qu’il veut. Le matin il dort autant qu’il veut, le soir il se couche à l’heure qu’il veut. Il a même une bouteille de rhum coco sous son lit. Il trouve ça cool. Là, il est allé acheter un abat-jour super tendance dans une boutique art et déco, il pense franchement que ça va en jeter grave dans la pièce. Il porte l’objet sous son bras, logé dans un sac en feuille de papyrus résistant. Il kiffe sa race. Il voudrait que tous les gens du monde se tiennent par la main.

Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Tout sur one piece (difficile)

quel est le 1er homme de l équipage de Gold Roger ?

baggy le clown
shanks le roux
silver rayleigh
crocus

30 questions
3027 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur