AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.06 /5 (sur 79 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , le 14/07/1936
Biographie :

Pema Chödrön (née Deirdre Blomfield-Brown) est spécialiste du bouddhisme tibétain.

Elle est diplômée de l'Université de Californie. En 1974, elle est devenue novice.

Elle a été ordonnée bhikshuni (moniale bouddhiste) en 1981, dans la tradition tibétaine. Son principal maître a été Chögyam Trungpa.

Elle est directrice de l'abbaye de Kempo, en Nouvelle Écosse, au Canada.

Pema Chödrön publia en 2005 No Time to Lose, commentaire sur le mode de vie du Bodhisattva selon Shantideva.



Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (81) Voir plus Ajouter une citation
Danieljean   08 octobre 2015
Entrer en amitié avec soi-même de Pema Chödrön
Il existe un malentendu général chez tous les êtres humains nés sur cette terre : la tendance à croire que la meilleure façon de vivre est d’essayer d’éviter la douleur et de se contenter de rechercher le confort. On peut observer cela chez les insectes, les animaux et les oiseaux. Nous sommes tous les mêmes.

Comment aiguiser notre curiosité, sans nous soucier du fait que l’objet de notre intérêt est doux ou amer, est une manière plus stimulante d’aborder la vie, qui renferme plus de joie, de bienveillance et d’audace. Pour mener une vie qui ne s’arrête pas à la mesquinerie, aux préjugés et au besoin de s’assurer que tout va toujours tourner comme nous le voulons : pour mener une vie plus passionnée, plus pleine et plus joyeuse, nous devons nous rendre compte que nous pouvons tolérer beaucoup de douleur et de plaisir, afin de découvrir qui nous sommes et le monde où nous vivons, comment nous fonctionnons et comment fonctionne notre monde, comment tout cela EST. Si l’on se préoccupe du confort à tout prix, dès que l’on éprouvera la moindre petite douleur on va prendre ses jambes à son cou ; on ne saura jamais ce qu’il y a au delà de cette barrière, de ce mur ou de cette chose effrayante
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Danieljean   26 février 2016
Entrer en amitié avec soi-même de Pema Chödrön
Ce grand costaud de samouraï vient voir un sage et lui demande :



Parlez-moi de la nature du paradis et de l'enfer.



Alors le roshi le regarde doit dans les yeux et lui dit :



Pourquoi devrais-je parler à un rustaud débraillé, dégoûtant et misérable comme toi ?...



Le visage du samouraï tourne au cramoisi, ses cheveux se dressent sur sa tête, mais cela n'arrête pas le roshi, qui continue :



...Un misérable ver de terre comme toi, penses-tu que je devrais te dire quoi que ce soit ?



Fou de rage, le samouraï tire son épée et s'apprête à trancher la tête du roshi. Celui-ci lui dit alors :



C'est cela l'enfer.



Le samouraï, qui est en fait un homme sensible, comprend immédiatement qu'il vient de créer son propre enfer, qu'il était au plus profond de l'enfer. C'était noir et brûlant, rempli de haine, de désir de se protéger, de colère et de ressentiment, au point qu'il en était prêt à tuer le roshi. Des larmes emplissent ses yeux, il se met à pleurer, il joint les paumes de ses mains et le sage lui dit :



C'est cela le paradis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
gouelan   28 décembre 2014
La Voie commence là ou vous êtes de Pema Chödrön
Si on n'entretient pas le feu de la colère ou le feu du désir véhément en se parlant à soi-même, alors ce feu n'a aucun combustible pour s'alimenter. Il atteint son maximum puis s'éteint. On dit que toute chose a un début, un milieu et une fin, mais quand on commence à blâmer autrui et à se parler à soi-même, il semble que les choses aient un début et un milieu mais pas de fin.
Commenter  J’apprécie          200
AnneH   10 février 2011
Entrer en amitié avec soi-même de Pema Chödrön
Il est fondamental de comprendre que nous avons tout ce qu'il nous faut. Nous ne souffrons pas d'une douleur extrême et inévitable. Nous ne jouissons pas d'un plaisir total qui nous ferait nous assoupir dans l'ignorance. Quand nous commençons à nous sentir déprimé, il est utile de penser à cela.



Notre vie est donc précieuse, très précieuse et très douce.
Commenter  J’apprécie          170
III   27 avril 2011
La Voie commence là ou vous êtes de Pema Chödrön
Il y a un enseignement de vie dans le bouddhisme selon lequel le Bouddha, mot qui signifie "éveillé", n’est pas quelqu’un à qui on rend un culte. Bouddha n’est pas quelqu’un qu’on ambitionne de devenir ; Bouddha n’est pas quelqu’un qui est né il y a plus de deux mille ans et qui était plus intelligent qu’on ne le sera jamais. Bouddha c’est notre nature innée – notre nature-de-bouddha – et cela signifie que si nous grandissons jusqu’à la maturité, nous commençons à entrer en contact avec l’intelligence que nous avons déjà. Ce n’est pas une intelligence qui sera transplantée en nous. Si nous mûrissons complètement, nous ne serons plus emprisonnés dans le sentiment propre à l’enfance qu’il faut constamment nous protéger ou nous mettre à l’abri parce que la vie est trop dure. Si nous devenons adultes – c’est-à-dire tout à fait à l’aise dans notre monde quelle que soit la difficulté de la situation – c’est parce que nous allons permettre à quelque chose qui est déjà en nous d’être cultivé. Nous lui permettons de croître, de se développer, au lieu de tout le temps le protéger et le garder enterré.

Pages 141-142

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Ygrec   10 novembre 2011
Entrer en amitié avec soi-même de Pema Chödrön
« Pourtant parfois, on va lire et relire les enseignements sans trouver de réponse, ou vous la trouverez en regardant un film, ou même une publicité à la télévision. Si vous vous posez réellement ces questions, vous trouverez la réponse partout. Mais sans questions, à coup sûr, il n’y a pas de réponse. »
Commenter  J’apprécie          150
Danieljean   16 octobre 2016
Entrer en amitié avec soi-même de Pema Chödrön
Lorsque nous méditons, nous explorons tout simplement l'humanité et la totalité de la création sous notre propre forme. Nous pouvons devenir le plus grand expert du monde sur plusieurs plans, le spécialiste en colère, en jalousie, en dénigrement de soi, aussi bien qu'en joie, en clarté et en intuition. Tout ce que les êtres humains ressentent, nous le ressentons. Du seul fait de nous connaître tel que nous sommes, nous pouvons devenir extrêmement avisé et sensible à l'humanité entière et à la totalité de l'univers.

Nous sommes à nouveau en train de parler de la bienveillance, d'une manière légèrement différente. Le fondement de la bienveillance est ce sentiment de satisfaction envers ce que nous sommes et ce que nous avons.

La voie a quelque chose qui tient de l'émerveillement ; c'est redevenir un enfant de deux ou trois ans, vouloir connaître toutes les choses inconnaissables, commencer à s'interroger sur tout. Nous savons que nous ne parviendrons jamais vraiment à trouver les réponses car ce genre de questions provient d'un appétit et d'une passion pour la vie ; ces interrogations n'ont rien à voir avec le fait de résoudre quoi que ce soit, ou de tout ficeler en un joli petit paquet.

Cette sorte de questionnement est le voyage lui-même. Il porte fruit lorsque nous commençons à nous rendre compte de notre parenté avec l'humanité tout entière. Nous comprenons que nous sommes pour quelque chose dans tout ce que possède chaque personne et dans tout ce qu'elle est.

Ce voyage, qui consiste à entrer en amitié avec nous-même, n'a rien d'un acte d'égoïste. Nous n'essayons pas de garder toutes les bonnes choses pour nous.

Dans cette démarche, on cherche à cultiver la bienveillance et à vraiment comprendre autrui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Ygrec   09 novembre 2011
Entrer en amitié avec soi-même de Pema Chödrön
".. la voie du guerrier est beaucoup plus audacieuse : on cultive un coeur intrépide, un coeur qui ne se ferme en aucune circonstance, toujours totalement ouvert, de façon à être touché par toute chose."
Commenter  J’apprécie          130
Danieljean   05 octobre 2015
Les bastions de la peur : Pratique du courage dans les heures difficiles de Pema Chödrön
Pour rendre les choses aussi faciles à comprendre que possible, nous pouvons résumer les quatre qualités sans limites en une seule expression : "Un bon cœur". Entraînez-vous tout simplement à avoir bon cœur, toujours et en toute situation.
Commenter  J’apprécie          110
Danieljean   05 octobre 2015
Sur le chemin de la transformation : Le Tonglen de Pema Chödrön
L'idée que l'on se fait de la compassion envers autrui s'entremêle parfois avec le sentiment de sa propre insuffisance. Enfants, on nous a dit qu'il fallait faire passer les autres avant soi, ce qui nous a renforcés dans l'idée que nous n'étions pas à la hauteur. Le tonglen est l'occasion d'inverser les choses, de voir que la compassion et l'amour authentiques d'autrui sont toujours fondés sur l'amour et la compassion envers soi-même. On est lié à autrui, sans possibilité de se séparer. Quand on fait le tonglen, on pratique à la fois pour soi et pour autrui en même temps.
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

La Bible: le Nouveau Testament

Combien y a-t-il d'évangiles dans le Nouveau Testament?

1
2
3
4

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , christianisme , bibleCréer un quiz sur cet auteur
.. ..