AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.21 /5 (sur 174 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Ixelles (Belgique) , le 23/03/1949
Biographie :

Philippe Bouin est un écrivain français contemporain, principalement auteur de romans policiers, né le 23 mars 1949 à Ixelles en Belgique.

Originaire de Calais, après de nombreux déplacements, il vit depuis 15 ans aux confins de la Bourgogne et du Beaujolais. Ses livres sont traduits dans plusieurs pays : Arménie, Russie, Pologne, États-Unis et pays anglophones, Allemagne et pays de langue germanique. Il écrit également pour le théâtre. En 2014, Philippe Bouin a reçu une bourse à la création du Centre National du Livre pour achever une trilogie romanesque qui se déroule pendant l'entre-deux-guerres.

Après des études de marketing et de commerce, Philippe Bouin a été ingénieur d'affaires et s'est occupé d'informatique.

Il a travaillé pour le groupe Hewlett-Packard avant de se révéler comme auteur.

Depuis plus de trente ans, il écrit des romans, des pièces, sans jamais oser les proposer. Le virus historique ne le quitte pas depuis le cours élémentaire. Aussi, renoue-t-il avec la tradition du feuilleton en donnant naissance à deux personnages hauts en couleur : Dieudonné Danglet et Sœur Blandine.

+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
Rob7   19 septembre 2019
Au Nom du Père et du Crime de Philippe Bouin
-Je ne comprends pas qu'on autorise les femmes à posséder des gros chiens. Elles ne savent pas les tenir, c'est la casa du démon.

Le râleur eût été bien inspiré de ravaler son ironie. Sans le savoir, il venait de s'engager dans un combat perdu d'avance.

-Où avez-vous appris à cracher ces conneries ?

Au club des petites bites ?

-Comment ?! Mais je ne vous permets pas !

-Je me permets ce que je veux : quand on l'a riquiqui, on a une grosse bagnole. Et quand je dis bagnole, je devrais dire un tank. Il pollue votre tas de boue. Quand on n'aime pas la nature, c'est normal qu'on n'aime pas les chiens.

-J'ai la pastille verte, madame !

-Moi, c'est la langue avec les machos.

-Quoi, la langue ?

-Verte, la langue... Faut tout vous expliquer, monsieur le misogyne ?
Commenter  J’apprécie          90
Lizouzou   18 janvier 2012
Va, brûle et me venge de Philippe Bouin
Oui, c'est ça, je suis comme un frelon : l'insecte que je guette périra sur mon bucher. Il aura beau me supplier, pleurer, gémir, j'appliquerai la sentence sans aucun état d'âme.
Commenter  J’apprécie          60
EosMayonnaise   05 décembre 2012
étranges nouvelles de Bourgogne de Philippe Bouin
-Les fées sont mortes, les adultes les ont tuées.

[...]

- Comment peux-tu affirmer une horreur pareille?

- Parce qu'ils ont tout oublié! Les grands ne savent plus qu'ils ont cru aux sorcières, aux princesses, aux gentils géants. Ils font mourir leur rêves en vieillissant, des jolis rêves qu'ils remplacent par de la méchanceté.

- N'exagères-tu pas un peu?

[...]

- Non, Mélaine, regardez autour de vous: ils chassent les oiseaux, ils détruisent les forêts, ils salissent ce qui est beau, ils mettent des machins laids partout... et puis ils ne savent plus lire, plus s'évader, ils préfèrent leur télé... Je ne veux pas devenir comme eux, à toujours parler d'argent, je refuse d'aller à l'école pour apprendre à en gagner.

- Là, tu exagères, on t'y enseigne aussi des matières passionnantes.

- C'est vrai, mais pour être un jour "quelqu'un"... Moi, même si je n'ai que six ans, je suis déjà quelqu'un, ça ne m'intéresse pas d'être un autre.
Commenter  J’apprécie          40
coca   14 novembre 2017
Implacables vendanges de Philippe Bouin
Soeur Blandine, à l'appareil. Écoutez-moi bien, Chomard : Gustave a été abattu cette nuit comme un chien, ça nous fait trois cadavres sur le carreau pour ces foutues enveloppes. Alors un conseil, si vous ne voulez pas finir avec une neuf millimètres dans la tronche, essayez de vous servir de ce qu'elle contient pour réfléchir vite. Mon marché se résume en une phrase : vos principes ou le crâne en purée. Compris ? J'ai rien à ajouter.
Commenter  J’apprécie          40
valleg   18 janvier 2013
L'inconnue de l'écluse de Philippe Bouin
Mère Adrienne l'interrompt :

- Deux ? Ne dit-on pas que l'assassin revient toujours sur les lieux de son crime ?

- Et que le vert porte malheur ? Allons, ma mère, tordons le cou à ces enfantillages. Il est heureux qu'à la Crim' nous privilégions le manuel du Dc Locard au détriment du Dictionnaire des idées reçues de Flaubert.

... Oubliez, ma soeur, je me faisais l'avocate du diable, l'exercice ne me réussit pas.

Commenter  J’apprécie          40
Askingforlullaby   26 juillet 2014
Les chais des ambitieux de Philippe Bouin
-Non, tonna Archi, le thé est interdit ici! Dans le Beaujolais, on ne démasque pas un coupable le petit doigt en l’air en mangeant des cookies !
Commenter  J’apprécie          50
TrueDuck   05 septembre 2019
La gaga des traboules de Philippe Bouin
C’est donc au hasard que les Hansson, Suédois habitués aux laitages et à la morue salée, sont entrés aux Rognons roses. Les innocents ignoraient où ils mettaient les pieds. Pour le solide Olaf, le cadre de l’endroit a été déterminant. Son décor Grand Siècle, ses poutres à la française et, surtout, sa propreté l’ont séduit au premier coup d’œil. Quant à Gunilla, son imposante moitié, épousée il y a vingt ans (leur voyage est un cadeau d’anniversaire), deux mots sur le menu ont emporté sa décision. Elle les a traduits à son mari : « Salade et poisson  », ravie de dénicher des mets civilisés.

Le problème est que Lyon poétise ses gamelles. Ainsi le caviar vert, spécialité du cru, est le doux nom de la salade de lentilles. Vinaigrée à souhait, assaisonnée d’oignons, c’est le régal des dieux. Excepté pour Odin et ses mortels descendants. Consternée, Gunilla grimace devant son assiette et jure de changer de dico. Olaf, pour sa part, s’emporte. Du poisson, ça ? Mais de qui se moque-t-on ? éructe le Suédois. Colère partagée par Gunilla : il n’y a même pas d’arêtes ! Et puis cette sauce, d’où sort-elle ? Ne pouvait-on la mettre à part ? Fureur reprise par Olaf : ce poisson n’a ni queue ni tête ! Ou on l’a fricoté dans une casserole moisie, ou on l’a pêché du côté de Tchernobyl ! De plus, s’empourpre la Suédoise, pour qu’il soit si boursouflé, c’est qu’il était malade !

Les tympans gavés de rrr terribles qui lui font maudire Babel, le serveur, la maigreur pliée en huit, la moustache frémissante, tente aimablement d’expliquer aux deux blonds les composants de la recette.

— Brochet… Quenelles de brochet… Sauce Nantua… It is miam-miam very good… Gut delicatessen… Caramba bueno…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
vivi0704   05 septembre 2013
L'inconnue de l'écluse de Philippe Bouin
- Bien, j'ai dit ce que j'avais à vous dire. Bonsoir monsieur le maire.

- C'est ça, bon vent! Il la regarde, réfléchit, menace:

- Et si vous racontez quoi que ce soit, je brûle l'église de votre neveu!

- C'est entendu. Ça ne m'empêchera pas de prier pour vous à la messe de minuit!

- Je vous l'interdis!

- Alors, je prierai pour la Sociale!

Ça c'est différent... Et elle priera aussi pour que l'année 2001 soit bercée par la paix entre les hommes de bonne volonté; il en reste quelques-uns.
Commenter  J’apprécie          30
domdu84   12 septembre 2012
Implacables vendanges de Philippe Bouin
– Quitte à vous choquer, je vous avoue que je préfère une vocation tardive comme la vôtre à celles de ces jeunes exaltées. Heureusement que le noviciat nous sert de garde-fou ; aimer Dieu est une chose, le servir en est une autre… À un certain âge, il est déjà difficile de se passer du sexe, des plaisirs de la vie, mais pour une femme, il y a aussi à mettre une croix sur les joies de la maternité. Vaste problème.
Commenter  J’apprécie          30
Sharon   02 juillet 2014
La Saône Assassinée - Une enquête de Soeur Blandine de Philippe Bouin
- Mais je vous rassure, depuis le Viêt Nam la chimie a fait des progrès, elle a inventé des armes plus redoutables.
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur