AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.29 /5 (sur 109 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Gentilly , le 14/04/1912
Mort(e) à : Montrouge , le 1/04/1994
Biographie :

Robert Doisneau (14 avril 1912 - 1er avril 1994) est un photographe français, parmi les plus populaires d'après-guerre.

Robert Doisneau est né le 14 avril 1912, à Gentilly, dans une famille bourgeoise. Il étudie les Arts graphiques à l’école Estienne et obtient son diplôme de graveur et de lithographe en 1929. Un an plus tard, il réussit à intégrer l’Atelier Ullmann en tant que photographe publicitaire. En 1931, Robert Doisneau rencontre Jane avec qui il se mariera deux ans plus tard; il devient aussi cette même année l’opérateur d’André Vigneau où il découvrira la Nouvelle Objectivité photographique. C’est en 1932, qu’il vend son premier reportage photographique, qui sera diffusé dans l’Excelsior. En 1934, Renault de Boulogne-Billancourt, l’embauche comme photographe industriel, Robert Doisneau, du fait de retards répétés, se fait renvoyer cinq ans plus tard, en 1939. Désormais sans emploi, il tente de devenir photographe illustrateur indépendant. Après guerre Robert Doisneau devient photographe indépendant en intégrant officiellement, en 1946, l’agence de photographie Rapho.
Il se mit alors à produire et réaliser de nombreux reportages photographiques sur des sujets très divers : l’actualité parisienne, le Paris populaire, des sujets sur la province ou l’étranger (URSS, États-Unis, Yougoslavie,…). Certains de ses reportages paraîtront dans des magazines comme Life, Paris Match, Réalités, Point de Vue, Regards, etc.
En 1947, il rencontre Robert Giraud, chez l'antiquaire Romi, c’est alors le début d'une longue amitié et d'une fructueuse collaboration. Doisneau publiera une trentaine d’albums dont La Banlieue de Paris, avec des textes de Blaise Cendrars, en 1949. Il travaillera un temps pour Vogue, de 1948 à 1953 en qualité de collaborateur permanent.
Son travail de photographe sera récompensé à diverses reprises : le Prix Kodak en 1947, le Prix Niepce en 1956. En 1960, Doisneau monte une exposition au Musée d'art contemporain de Chicago. Il recevra encore quelque prix pour son travail, le Grand Prix National de la Photographie en 1983 et le Prix Balzac en 1986. Il décède à Montrouge en Avril 1994.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Robert Doisneau, tout simplement.
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
Robert Doisneau
Piatka   13 novembre 2018
Robert Doisneau
La beauté échappe aux modes passagères.
Commenter  J’apprécie          391
Wiewowas   20 juillet 2014
Paris de Robert Doisneau
Dans la course du temps, les quelques images qui surnagent aujourd'hui et viennent se grouper comme des bouchons dans un remous de rivière ont été faites pendant les heures volées à mes différents employeurs.

Désobéir me parait une fonction vitale et je dois dire que je ne m'en suis pas privé.
Commenter  J’apprécie          360
Robert Doisneau
Under_the_Moon   04 février 2016
Robert Doisneau
La beauté échappe aux modes passagères.
Commenter  J’apprécie          350
Wiewowas   18 juillet 2014
Paris de Robert Doisneau
A tel endroit, il m'est arrivé en pleine figure une silhouette si harmonieusement équilibrée qu'elle a pris immédiatement valeur d'un totem éblouissant que depuis je cherche à retrouver et qu'à cette autre place, un ami m'a fait ce signe de la main, le dernier, avant de disparaitre au coin de la rue. Vous voyez, cela ne représente aucun intérêt pour vous. Ainsi la ville m'apparait comme de plus en plus peuplée de fantômes.

"Comment dites-vous cela, il y en a toujours eu autant.

--Peut-être mais les fantômes des autres me laissent indifférent."
Commenter  J’apprécie          280
Wiewowas   18 juillet 2014
Paris de Robert Doisneau
Je n'ai pas le droit au palmier, je vais m'arranger avec le platane.
Commenter  J’apprécie          270
Wiewowas   19 juillet 2014
Paris de Robert Doisneau
On appelle aura cette sorte de tube de néon qui s'allume autour de certains êtres et vient les isoler pendant un bref instant. Il faut faire vite pour l'enregistrer car il résiste mal au mouvement.
Commenter  J’apprécie          240
Jumax   20 mai 2012
Rue Jacques Prévert de Robert Doisneau
" Des milliers et des milliers d'années

Ne sauraient suffire

Pour dire

La petite seconde d'éternité

Où tu m'as embrassé

Où je t'ai embrassèe

Un matin dans la lumière de l'hiver

Au parc Montsouris à Paris

A Paris

Sur la terre

La terre qui est un astre. "
Commenter  J’apprécie          220
Jcequejelis   27 février 2015
Photo [n° 324S] Spécial Robert Doisneau de Robert Doisneau
Le souvenir de ces moments est ce que je possède de plus précieux - peut-être à cause de leur rareté - un centième de seconde par-ci, un centième de seconde par-là mis bout à bout, cela ne fait jamais qu'une, deux, trois secondes chipées à l'éternité.



Robert Doisneau



2464 - [p. 27]
Commenter  J’apprécie          180
Macheto   01 février 2012
Rue Jacques Prévert de Robert Doisneau
Les enfants qui s'aiment s'embrassent debout

Contre les portes de la nuit

Et les passants qui passent les désignent du doigt

Mais les enfants qui s'aiment

Ne sont là pour personne

Et c'est seulement leur ombre

Qui tremble dans la nuit

Excitant la rage des passants

Leur rage, leur mépris, leurs rires et leur envie

Les enfants qui s'aiment ne sont là pour personne

Ils sont ailleurs bien plus loin que la nuit

Bien plus haut que le jour

Dans l'éblouissante clarté de leur premier amour



Jacques Prévert

Commenter  J’apprécie          150
fanfanouche24   08 décembre 2013
J'attends toujours le printemps de Robert Doisneau
Lundi soir 30 juillet (1962 ?)



Cher Maurice



(...)Tu vois que même seul, je ne m'ennuie pas et c'est heureux, car l'homme est toujours seul, c'est dit.

Pour toi, Maurice, qui combats la solitude essentielle par la recherche permanente d'une âme sœur, c'est sans espoir, mais rien ne vaut l'expérience personnelle et comme je te connais, tu continueras à chercher. C'est plaisant. Il y a des recherches moins passionnantes ou du moins avec un matériau moins satiné. Salut, Maurice, demain je pars pour l'Espagne, les vacances et dormir.

A bientôt mon vieux violon céleste,

Robert (p.78)
Commenter  J’apprécie          140
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur
.. ..