AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.21 /5 (sur 394 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1985
Biographie :

75% bretonne et 25% méditerranéenne, je suis un mélange étrange et rock’n roll à l’image de mes racines : écrivain à chat, citadine entomophobe, fan de neo-metal pour ados, amoureuse de féerie, amatrice de SFFF, adoratrice d’Hiver… Râleuse chronique à tendance anarchiste, je fais ce que je sais faire de mieux : fabriquer des trucs et écrire des histoires. Ou l’inverse.

site de l'auteure : http://www.onirography.com/
Twitter : https://twitter.com/Onirography

Source : http://www.onirography.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Rozenn Illiano   (27)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (71) Voir plus Ajouter une citation
Je ne sais pas pourquoi l'été a tendance à me déprimer. Parce qu'on est censé sortir, apprécier la chaleur, se sociabiliser? Je préfère rester enfermée chez moi avec un bouquin et ma musique, et pas lézarder à la plage, mourir de chaud, choper des coups de soleil... Rien ne me plaît dans l'été.
Commenter  J’apprécie          2719
Elles sont heureuses ensemble, leur quotidien
est fait de câlins, de ronrons et de bêtises. Lilith
est une chat espiègle et joueur.
[.......]
Ce qu'elle aime par dessus tout c'est de se
trouver allongée sur les genoux de sa maîtresse.
Leur vie est tranquille et rien ne les dérange.
Commenter  J’apprécie          130
Isaïah est tombé sur l’annonce en parcourant Esoteric Net. Ce forum à l’ancienne fait office de réseau social pour les sorciers lorsque ces derniers veulent se mettre en contact ou échanger des informations, et aussi proposer des missions du genre de celles que nous accomplissons. Je suppose que ce moyen de communication aurait eu toute sa place dans Harry Potter si les bouquins s’étaient déroulés à notre époque.
Commenter  J’apprécie          80
Affolée, Lilith se met à courir. Derrière elle, sur ses pas, les ombres grandissent, grandissent, jusqu'à se transformer en de sombres créatures
de la nuit.
Des lutins rieurs, de féroces bêtes aux longues dents, et d'autres choses encore
qui n'ont pas de nom.
Commenter  J’apprécie          80
Lorsqu'elle leva les yeux vers sa mère, s'attachant au poignant spectacle de Lug et d'Enora terrorisés dans leur coin, elle la vit telle qu'elle était :une femme vieillit trop tôt qui n'avait jamais pu accepter les chaînes qu'elle portait, qui avait dû subir sa vie puisqu'elle ne pouvait pas faire autrement. Comme toutes les femmes du village, comme toutes celles qui vivaient dans la région ou ailleurs, condamnées à se marier et à devenir mères parce que leur famille en avait décidé ainsi, à endurer les assauts pressant de leur mari, la terrible douleur de l'enfantement, le travail aux champs où au lavoir, l'esprit et le corps enfermé dans une cage en fer. L'on traitait de sorcières celles qui s'échappaient de cette geôle, qu'elles possèdent véritablement des pouvoirs ou non...
Commenter  J’apprécie          60
Mais Lilth est très peureuse. Les visiteurs qui entrent dans la maison,
les sonneries du téléphone, et surtout, surtout, les ombres la terrifient.
Elle ne les comprend pas et les craint.
Commenter  J’apprécie          70
Je ne peux rien faire pour la sauver, cette créature de bois et de cordages, d'iode et d'algues. Je ne peux que l'écouter mourir, elle et ses marins. Je reconnais les voix de Monsieur Walsh et de Gwenolé, mains tendues vers moi dans l'attente que je m'en saisisse. Mais on ne peut pas attraper l'espoir. En particulier quand il est vain.
Commenter  J’apprécie          60
"Les ombres me disent que tu as peur... Il ne
faut pas en avoir peur, elles ne te feront
rien, même si tu les trouves effrayantes.
Elles sont là pour veiller sur toi.
[.......]
Les ombre vont te raccompagner chez
toi, suis-les!"
[.......]
Les ombres qui jouent avec les rayons de la lune se rassemblent
autour du petit chat. Elles rient et murmurent entre elles, et
cela lui donne du courage. Et sa peur la quitte tout doucement.
Commenter  J’apprécie          50
Je ne suis pas parvenue à bien les voir : à chaque fois qu’elles apparaissaient, brumes éthérées à formes humaines, elles disparaissaient aussitôt. L’une et l’autre portaient une robe blanche, ce qui ressemblait à des chemises de nuit anciennes ; l’une et l’autre étaient jeunes, avec de longs cheveux pour l’instant sans couleur ; l’une et l’autre se mouvaient comme des fées, dansantes et évanescentes, laissant dans leur sillage des rires semblables à des clochettes et un parfum de mer et de sel.
Commenter  J’apprécie          40
Maintenant, je pense que l’amitié est une chimère. L’amour aussi, sans doute. Étrangement, ce sont les amitiés perdues qui m’ont été plus douloureuses. J’aurais voulu avoir un ami d’enfance, comme dans les histoires ou dans les films. L’ami que tu connais depuis toujours, celui avec qui tu grandis et que tu considères comme ton frère… puis au fil des années, tu ne sais plus ce que tu éprouves pour lui, tu mélanges tout, l’amitié, l’amour, le désir, mais ce n’est pas grave parce que tu sais que quoi qu’il arrive, il sera là pour t’aider à déplacer un cadavre en pleine nuit, pour te faire passer un barrage de police à la frontière ou pour t’empêcher de sauter par la fenêtre. Je regrette de ne pas avoir eu cette chance.
(Au bout de la route)
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Rozenn Illiano (279)Voir plus

Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Joël Dicker ?

La ... sur l’affaire Harry Quebert ?

Lumière
Vérité
Réalité
Révélation

6 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Joël DickerCréer un quiz sur cet auteur

{* *} .._..