AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.31 /5 (sur 81 notes)

Nationalité : Croatie
Né(e) à : Donji Kraljevec, Croatie/Empire d'Autriche , le 25/02/1861
Mort(e) à : Dornach, Suisse , le 30/03/1925
Biographie :

Rudolf Steiner est un intellectuel, polygraphe, philosophe et occultiste.

Il fait ses études (mathématiques, physique, chimie) à la Technischen Hochschule de Vienne (Université technique de Vienne) (1879-1883) dans l’intention de devenir enseignant. En 1884, il devient précepteur.
En 1892, Rudolf Steiner fut chargé d’élaborer des commentaires sur les œuvres scientifiques de Goethe à Weimar. Il travailla à la Goethe- und Schiller-Archiv de Weimar comme responsable de l'édition des œuvres scientifiques de Goethe. Dans ses écrits et ses conférences, il présenta les résultats de ses recherches. Il est apprécié dans les milieux professionnels pour ses recherches sur Goethe, mais également comme philosophe, auteur prolifique et critique littéraire avisé.
En 1894, Steiner publie son œuvre philosophique capitale "La Philosophie de la Liberté", dans laquelle il fit part du résultat d’"observations de l’âme conduites selon la méthode scientifique". Cet écrit est une référence de base pour l’anthroposophie qu’il fondera en 1902.
En 1899, il s’établit à Berlin pour y exercer une activité d’éditorialiste; il fut rédacteur en chef du "Magazin für Literatur", puis il commence à enseigner l'histoire, les sciences et la technique de l'expression orale à l'Université Populaire de Berlin.
Le début de l’activité anthroposophique de Rudolf Steiner remonte à 1902, à Berlin, où il devient membre de la Société théosophique et secrétaire général pour l'Allemagne. Il travaille à une conception philosophique du monde qui tienne compte du rapport de l’humanité à la terre et au cosmos dans leur dimension physique et spirituelle. En 1903, il fonde le périodique "Lucifer-Gnosis". À partir de 1907, il se tournera résolument vers l’art dans le souhait de transmettre les contenus de l’anthroposophie non seulement par ses allocutions, mais également à travers l’art.
En 1913, il fond la première Société anthroposophique qui constituera son cadre de travail durant les dernières années de sa vie. Le centre de son activité se situera à Dornach, en Suisse où il pose la première pierre du futur Goetheanum.
À partir de 1919, se développent les applications pratiques dans différents domaines. Son enseignement est à l'origine de projets aussi divers que les écoles Waldorf, l'agriculture biodynamique, les médicaments et produits cosmétiques Weleda.
Écrivain prolifique, il a écrit plus de 20 ouvrages sur la spiritualité et l'occultisme et tenu plus de 6000 conférences.

+ Voir plus
Source : Wikipedia - http://www.anthroposophie.fr/index.php
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

RUDOLF STEINER Artiste et enseignant - L'art de la transmission - Céline Gaillard http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=37325 Rudolf Steiner, tout comme Kandinsky, Klee ou encore Beuys furent tout à la foi...

Podcast (1)


Citations et extraits (207) Voir plus Ajouter une citation
colimasson   28 mai 2014
Hasard, nécessité et providence de Rudolf Steiner
Il est important qu’au cours de son existence, l’homme parvienne à ressentir avec quelle intensité il doit vivre les choses ; quelle importance il doit leur accorder ; s’il peut les livrer à l’extérieur ou s’il est préférable qu’il les garde pour lui. […] Vous voyez donc qu’à bien y regarder, nous avons le choix entre deux états de conscience possibles, l’un dans lequel nous évoluerions parmi les hommes en nous entretenant avec eux des choses de la vie, et l’autre dans lequel, en raison d’une sorte de pudeur, nous éviterions certains sujets.
Commenter  J’apprécie          343
colimasson   09 octobre 2014
Le seuil du monde spirituel de Rudolf Steiner
Les phénomènes et les êtres spirituels se manifestent à l’homme quand son âme est préparée à les percevoir, mais la façon dont ils se manifestent n’est pas celle des faits et des êtres physiques. On peut se faire une idée de cette différence essentielle en portant son attention sur la nature du souvenir. On a été, par exemple, il y a quelque temps, mêlé à un événement. Ce dernier, à un moment donné, émerge de la subconscience. On sait que ce qui émerge ainsi correspond à un événement réel et on l’y rapporte. Mais ce qui est présent, au moment du souvenir, c’est uniquement l’image souvenir du dit événement. Qu’on se représente maintenant, surgissant dans l’âme, une image semblable, il est vrai, à une image-souvenir, mais exprimant toutefois un contenu étranger à l’âme, c’est-à-dire quelque chose ne provenant pas d’expériences faites antérieurement – et l’on aura compris comment, dans une âme dûment préparée, le monde spirituel commence d’apparaître.
Commenter  J’apprécie          250
colimasson   21 septembre 2014
Les rapports avec les morts de Rudolf Steiner
Après la mort nous ne pouvons plus éclairer les ténèbres si nous n’avons pas apporté avec nous la lumière au moment de franchir le seuil de la mort.
Commenter  J’apprécie          212
Aunryz   17 juin 2015
Drames-Mysteres de Rudolf Steiner
Pas plus que la graine n'enseigne à la plante comment elle doit pousser, nos idées n'enseignent.



So wenig die Samenkräfte die Pflanze erst lehren, wie sie wachsen soll, so lehren unsere Ideen nicht





http://wp.me/p5DYAB-Yg
Commenter  J’apprécie          201
colimasson   01 juin 2014
Hasard, nécessité et providence de Rudolf Steiner
La différence entre l’époque de Goethe et Hegel et la nôtre n’est pas dans le nombre de gens superficiels, mais dans le fait qu’alors la superficialité n’était pas la seule tonalité régnante.
Commenter  J’apprécie          190
Rudolf Steiner
colimasson   26 avril 2015
Rudolf Steiner
Tant que les substances sont à l’état solide, elles sont soumises aux forces de la Terre, mais dès qu’elles passent à l’état liquide, les forces interplanétaires interviennent à leur tour.
Commenter  J’apprécie          190
colimasson   18 juin 2015
Le seuil du monde spirituel de Rudolf Steiner
Par contre, l’amour véritable, la vraie bienveillance sont en même temps des expériences de l’âme qui augmentent les forces de la conscience en favorisant la clairvoyance. Si l’on dit avec raison que l’âme doit passer par une préparation avant d’être à même de faire des expériences dans le monde supérieur, on peut bien ajouter aussi que la vraie capacité d’amour, le penchant pour une réelle bienveillance humaine et pour la sympathie sont au nombre de ces moyens préparatoires.
Commenter  J’apprécie          170
colimasson   31 octobre 2014
Le seuil du monde spirituel de Rudolf Steiner
Chez les Maoris, par exemple, tout être humain est considéré comme un composé de quatre éléments : un principe divin et éternel, connu sous le nom de toiora ; un moi, qui disparaît lors de la mort ; une ombre-fantôme, ou psuché, qui survit à la mort ; et enfin un corps.
Commenter  J’apprécie          170
Aunryz   31 mai 2015
Drames-Mysteres de Rudolf Steiner
SOPHIE : Aie donc le courage de te dire sincèrement que

ce qu'au fond tu souhaites,

c'est que je renie mon être le plus intime.



SOPHIA : Gib dir doch ernstlich einmal zu, dass du damit eigentlich von mir die Verleugnung meines innersten Wesenskernes verlangst.





http://wp.me/p5DYAB-TF
Commenter  J’apprécie          150
colimasson   16 juin 2015
Les rapports avec les morts de Rudolf Steiner
« Il existe quelque chose qui fait appel chez l’homme à énormément de forces : le fait de ne pas avoir à ramper à quatre pattes toute sa vie, mais de se placer, dès l’enfance, dans la position verticale. Les forces qui élèvent l’homme à la verticale remplissent d’un profond respect celui qui a accès au monde spirituel. […] Une partie des forces dont l’enfant se sert pour se dresser à la verticale demeurent en réserve. […] C’est bien cette réserve de forces qui nous rend capables de regarder dans le monde spirituel entre la mort et une nouvelle naissance.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le Roi Arthur

Qui raconte les aventures des chevaliers de la table rond au jeune garçon ?

Lancelot
Arthur
Guenièvre

10 questions
603 lecteurs ont répondu
Thème : Le roi Arthur de Michael MorpurgoCréer un quiz sur cet auteur

.. ..