AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.83/5 (sur 192 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Donji Kraljevec, Croatie/Empire d'Autriche , le 27/02/1861
Mort(e) à : Dornach, Suisse , le 30/03/1925
Biographie :

Biographie et étapes de vie

Rudolf Steiner 1861-1925

Rudolf Steiner est né le 27 février 1861 à Kraljevec (Royaume de Hongrie). Il a étudié à l'Université de Technologie de Vienne et a obtenu son doctorat à l'Université de Rostock avec une thèse épistémologique qui se termine par la phrase : « Le problème le plus important de toute pensée humaine est le suivant : comprendre les gens comme des personnalités libres et auto-fondées. " Dans ce contexte, il a travaillé comme éditeur Goethe à Weimar et comme éditeur, professeur particulier et conférencier à Berlin.

Contrairement aux travailleurs culturels de son époque avec lesquels il était en contact intensif, Rudolf Steiner a découvert une autre facette de la réalité, le monde spirituel, qui lui était aussi accessible grâce aux moyens de recherche sur la conscience que le monde visible l'était aux naturalistes. à travers les instruments de la recherche scientifique externe. Cette perspective élargie lui a permis de donner des impulsions de grande envergure dans des domaines tels que l'art, l'éducation, l'éducation spéciale, la médecine, l'agriculture, l'économie et les études sociales, dans le but d'un renouveau spirituel de la civilisation.

Il appela son mouvement « Anthroposophie » (sagesse de l'homme) et fonda la Société Anthroposophique après sa séparation de la section allemande de la Société Théosophique, dont il était secrétaire général. Avec la construction du Goetheanum à Dornach, en Suisse, la société a trouvé son centre. Rudolf Steiner est décédé le 30 mars 1925.
Outre de nombreux livres écrits, son œuvre comprend des transcriptions d'environ 6 000 conférences. Elle est en grande partie édité dans l'édition complète de Rudolf Steiner.

+ Voir plus
Source : https://www.rudolf-steiner.com/rudolf-steiner/biographie/
Ajouter des informations
Bibliographie de Rudolf Steiner   (226)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

RUDOLF STEINER Artiste et enseignant - L'art de la transmission - Céline Gaillard http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=37325 Rudolf Steiner, tout comme Kandinsky, Klee ou encore Beuys furent tout à la foi...


Citations et extraits (307) Voir plus Ajouter une citation
Il est important qu’au cours de son existence, l’homme parvienne à ressentir avec quelle intensité il doit vivre les choses ; quelle importance il doit leur accorder ; s’il peut les livrer à l’extérieur ou s’il est préférable qu’il les garde pour lui. […] Vous voyez donc qu’à bien y regarder, nous avons le choix entre deux états de conscience possibles, l’un dans lequel nous évoluerions parmi les hommes en nous entretenant avec eux des choses de la vie, et l’autre dans lequel, en raison d’une sorte de pudeur, nous éviterions certains sujets.
Commenter  J’apprécie          423
Les phénomènes et les êtres spirituels se manifestent à l’homme quand son âme est préparée à les percevoir, mais la façon dont ils se manifestent n’est pas celle des faits et des êtres physiques. On peut se faire une idée de cette différence essentielle en portant son attention sur la nature du souvenir. On a été, par exemple, il y a quelque temps, mêlé à un événement. Ce dernier, à un moment donné, émerge de la subconscience. On sait que ce qui émerge ainsi correspond à un événement réel et on l’y rapporte. Mais ce qui est présent, au moment du souvenir, c’est uniquement l’image souvenir du dit événement. Qu’on se représente maintenant, surgissant dans l’âme, une image semblable, il est vrai, à une image-souvenir, mais exprimant toutefois un contenu étranger à l’âme, c’est-à-dire quelque chose ne provenant pas d’expériences faites antérieurement – et l’on aura compris comment, dans une âme dûment préparée, le monde spirituel commence d’apparaître.
Commenter  J’apprécie          290
Après la mort nous ne pouvons plus éclairer les ténèbres si nous n’avons pas apporté avec nous la lumière au moment de franchir le seuil de la mort.
Commenter  J’apprécie          302
Par contre, l’amour véritable, la vraie bienveillance sont en même temps des expériences de l’âme qui augmentent les forces de la conscience en favorisant la clairvoyance. Si l’on dit avec raison que l’âme doit passer par une préparation avant d’être à même de faire des expériences dans le monde supérieur, on peut bien ajouter aussi que la vraie capacité d’amour, le penchant pour une réelle bienveillance humaine et pour la sympathie sont au nombre de ces moyens préparatoires.
Commenter  J’apprécie          230
Chez les Maoris, par exemple, tout être humain est considéré comme un composé de quatre éléments : un principe divin et éternel, connu sous le nom de toiora ; un moi, qui disparaît lors de la mort ; une ombre-fantôme, ou psuché, qui survit à la mort ; et enfin un corps.
Commenter  J’apprécie          220
Pas plus que la graine n'enseigne à la plante comment elle doit pousser, nos idées n'enseignent.

So wenig die Samenkräfte die Pflanze erst lehren, wie sie wachsen soll, so lehren unsere Ideen nicht


http://wp.me/p5DYAB-Yg
Commenter  J’apprécie          221
La différence entre l’époque de Goethe et Hegel et la nôtre n’est pas dans le nombre de gens superficiels, mais dans le fait qu’alors la superficialité n’était pas la seule tonalité régnante.
Commenter  J’apprécie          210
Rudolf Steiner
Tant que les substances sont à l’état solide, elles sont soumises aux forces de la Terre, mais dès qu’elles passent à l’état liquide, les forces interplanétaires interviennent à leur tour.
Commenter  J’apprécie          210
« Il existe quelque chose qui fait appel chez l’homme à énormément de forces : le fait de ne pas avoir à ramper à quatre pattes toute sa vie, mais de se placer, dès l’enfance, dans la position verticale. Les forces qui élèvent l’homme à la verticale remplissent d’un profond respect celui qui a accès au monde spirituel. […] Une partie des forces dont l’enfant se sert pour se dresser à la verticale demeurent en réserve. […] C’est bien cette réserve de forces qui nous rend capables de regarder dans le monde spirituel entre la mort et une nouvelle naissance.
Commenter  J’apprécie          180
Si tu veux te connaître toi-même,
Ouvre les yeux de tous côtés sur l’univers.
Mais si c’est l’univers que tu voudrais connaître,
Jusqu’au fond de toi-même plonge alors ton regard.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Rudolf Steiner (166)Voir plus

Quiz Voir plus

Madame Bovary

Quel est le nom de jeune fille de Emma Bovary?

Dupuis
Yonville
Canivet
Rouault

10 questions
317 lecteurs ont répondu
Thème : Madame Bovary de Gustave FlaubertCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}