AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.13 /5 (sur 15 notes)

Nationalité : Algérie
Né(e) à : Roubaix , 1968
Biographie :

Saïd Bouamama est socio-économiste et chargé de recherche à L’IFAR (Lille).
Il est également le directeur de publication du site « Les figures de la domination ».
Il a publié de nombreux ouvrages portant sur les milieux populaires, les jeunesses et l’immigration, et notamment La France, Autopsie d’un mythe national (Larousse, 2008) et Les Classes et Milieux populaires (Éditions du Cygne)

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Saïd Bouamama – Capitalisme, flux migratoires et révolution africaine. Saïd Bouamama est sociologue, chargé de recherche à l’IFAR (Intervention, Formation, Action, Recherche) de Lille, et militant pour l’égalité des droits. Il est également auteur de nombreux livres, dont Les Discriminations racistes : une arme de division massive (L’Harmattan, 2010), et dernièrement, Figures de la révolution africaine : De Kenyatta à Sankara (La découverte, 2014) Dans cet entretien accordé à Thinking Africa, Saïd Bouamama expose les relations entre la recherche et le militantisme, apporte un éclairage historique sur les rôles et l’impact du capitalisme et du colonialisme en Afrique, décrypte les masques idéologiques et agendas politiques derrière les flux migratoires (Afrique vers Europe) et explique pourquoi la jeunesse africaine vit actuellement son 3ème âge politique.

+ Lire la suite

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Saïd Bouamama
de   27 février 2013
Saïd Bouamama
La France n’est pas le pays des droits de l’homme mais le pays de la déclaration des droits de l’homme – et la différence n’est pas anecdotique
Commenter  J’apprécie          200
de   27 décembre 2011
La France : Autopsie d'un mythe national de Saïd Bouamama
Aujourd’hui, ce qui se met en scène comme étant la France n’est en réalité qu’une certaine lecture occultant des France réelles et toujours dominées
Commenter  J’apprécie          70
de   01 juin 2012
Dictionnaire des dominations de Saïd Bouamama
Le discours de la ”banlieue” est une construction sociale et idéologique conduisant à dépolitiser la question des quartiers populaires en présentant les difficultés rencontrées par leurs habitants comme n’étant pas sociaux et économiques mais comme relevant de facteurs culturels, d’une non-mixité, de facteurs architecturaux, d’une carence éducative des (mauvais) parents, d’une présence immigrée trop importante, des jeunes ”décivilisés”, etc.
Commenter  J’apprécie          40
Saïd Bouamama
de   27 février 2013
Saïd Bouamama
Les grilles de légitimation de ces dominations sont certes diverses et variables historiquement, mais elles portent un invariant : ne pas percevoir l’autre dominé selon les mêmes critères que l’on s’applique à soi, et par déduction ne pas lui accorder les mêmes droits que ceux que l’on estime légitimes pour soi. A ce titre la domination suppose la déshumanisation de l’autre
Commenter  J’apprécie          40
Apoapo   25 août 2018
Figures de la révolution africaine de Saïd Bouamama
« La notion de "développement" en elle-même témoigne d'un manque de distance critique avec les schémas mentaux hérités de la colonisation. Il n'est certes plus question de "civilisation", mais on parle toujours de"rattrapage" et de "retard", comme si les Africains devaient toujours marcher dans les pas de quelque société "supérieure". » (p. 221)
Commenter  J’apprécie          40
de   18 février 2014
Figures de la révolution africaine de Saïd Bouamama
Pour la génération qui a vécu cette époque charnière, la liberté et la justice n’étaient pas des utopies
Commenter  J’apprécie          50
Apoapo   25 août 2018
Figures de la révolution africaine de Saïd Bouamama
« Avec Lumumba s'achève un âge de la lutte anticoloniale. Désormais, il n'est plus possible de confondre indépendance formelle et indépendance réelle, de dissocier lutte anticoloniale et lutte anti-impérialiste ou de s'illusionner sur une émancipation réelle non violente. Ce que Fanon résume admirablement dans un texte consacré à la mort de Lumumba : "Notre tort à nous, Africains, est d'avoir oublié que l'ennemi ne recule jamais sincèrement. Il ne comprend jamais. Il capitule mais ne se convertit pas." » (p. 181)
Commenter  J’apprécie          30
de   01 juin 2012
Dictionnaire des dominations de Saïd Bouamama
L’ethnicité, du point de vue blanc, c’est nécessairement les ”autres”.
Commenter  J’apprécie          50
de   30 mai 2019
"Planter du Blanc" Chroniques du (néo)colonialisme français de Saïd Bouamama
La série d’articles qui compose cet ouvrage tente de synthétiser pour chaque colonie française les raisons et mécanismes de cette mise en dépendance d’une part, et de résumer les outils et processus du néocolonialisme français en Afrique d’autre part.
Commenter  J’apprécie          30
de   27 décembre 2011
La France : Autopsie d'un mythe national de Saïd Bouamama
Recherche d’une essence éternelle, négation de l’histoire comme production du fonctionnement social et de ses contradictions d’intérêts ; hantise de l’altérité, de la diversité et de l’hétérogénéité au profit d’une vision précise et uniforme du souhaitable ; comparaison hiérarchisant les nations au niveau international et les groupes sociaux dans les pays, conduisant à une mission de civilisation à l’égard des autres peuples et de moralisation des pauvres et des dominés au sein de la nation française.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur