AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.66 /5 (sur 82 notes)

Nationalité : Nigeria
Né(e) à : Lagos , 1964
Biographie :

Sefi Atta est romancière. nouvelliste et dramaturge, née à Lagos, au Nigéria en 1964.

Diplômée de l'université de Birmingham, elle quitte l'Angleterre pour les Etats-Unis en 1994 avec son mari médecin. Ils ont un fils et une fille.

Sefi Atta commence à écrire à New York et partage son temps entre le Nigéria, l’Angleterre et les Etats-Unis.

Publié simultanément au Nigeria, en Angleterre et aux Etats-Unis, "Le meilleur reste à venir", son premier roman où elle parle de l'amitié entre deux femmes, elle brosse le portrait du Nigéria, pays qui, à peine sorti de la guerre du Biafra, sera la proie de multiples désordres, a obtenu le prix Wole-Soyinka en 2006.

Source : amazon.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
carre   01 août 2013
Le meilleur reste à venir de Sefi Atta
-Chaque pays a besoin d'une armée, pour protéger son peuple.

-De toute évidence, en Afrique, nous avons besoin d'armées pour tuer notre peuple.
Commenter  J’apprécie          430
PiertyM   10 mai 2016
Nouvelles du pays de Sefi Atta
Parfois j'ai l'impression que chaque enfant a besoin de deux mères: une pour lui donner la vie, une autre pour lui pardonner ses caprices.
Commenter  J’apprécie          200
PiertyM   04 juin 2016
Avale de Sefi Atta
Les Haoussas, on ne peut pas leur faire confiance, surtout quand ils sourient. Tu es à peine le dos tourné qu'ils sortent leur poignard. ceux qui ne leur servent à rien, ils ne leur sourient même pas, leurs visages sont de véritables murs. Ils sont parfaitement capables de te sourire tout en complotant ta mort...
Commenter  J’apprécie          160
missmolko1   16 janvier 2017
L'ombre d'une différence de Sefi Atta
La ville a rétréci, ou peut-être qu'il y a toujours plus de monde. C'est la saison des pluies, et Deola se demande comment elle a un jour pu appeler ça l'été. Les rues sont détrempées. Elle aperçoit certaines nouveautés, comme le service de navettes pour les ouvriers, mais dans l'ensemble la ville lui est familière. Les taxis jaunes, les minibus, les bus arborant des messages bibliques comme «El Shaddaï» et «Weep Not Crusaders», les camions débordant de sable mouillé, les bâtiments inachevés et les voitures en panne. Les gens traversent le terre-plein central de l'autoroute et des béliers paissent en contrebas. Les étals d'Oshodi Market évoquent des cellules de prison et les toits sont encombrés de panneaux publicitaires pour des compagnies de fret, des banques et des écoles d'informatique. De la fumée s'élève derrière un bosquet de palmiers. A une extrémité du Third Mainland Bridge, une agglomération, à l'autre extrémité, l'université de Lagos. La rive de la lagune est couverte de pirogues et de filets de pêche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
PiertyM   03 juin 2016
Avale de Sefi Atta
- Les ministres volent, continuait-elle, les gouverneurs d'État volent, les entrepreneurs volent, le président vole. Et toi, tu trimes, tu trimes, tu trimes. Tu peux même pas te payer un peu de viande pour le dejeuner. Tu te fais insulter par un directeur. Je le jure devant Dieu, si je revois cet homme, quand j'en aurai fin avec lui, il se croira à Armageddon.
Commenter  J’apprécie          120
bilodoh   28 février 2016
Avale de Sefi Atta
Les mots, c’est comme oeufs. Quand on les laisse tomber, impossible de les récupérer.



(Actes Sud, p. 170)
Commenter  J’apprécie          130
JeanPierreV   02 décembre 2015
Le meilleur reste à venir de Sefi Atta
C’était une chose de faire face à une communauté africaine et de leur dire de traiter une femme comme un être humain. C’en était une autre de faire face à une dictature africaine et de leur dire de traiter les gens comme des citoyens (P. 364)
Commenter  J’apprécie          120
brigittelascombe   06 février 2012
Avale de Sefi Atta
L'honnêteté divisait les gens.C'était la duplicité qui les rapprochait.
Commenter  J’apprécie          130
PiertyM   08 mai 2016
Nouvelles du pays de Sefi Atta
Quand elle y sera, elle prendra un laxatif et, avec un peu de chance, elle expulsera les sachets avant l'arrivée de ses contacts. Elle est humiliée par leur expression quand ils doivent attendre qu'elle finisse dans la baignoire. Même elle ne supporte pas l'odeur, ni la vue, quand elle rince ses excréments. Elle se demande qui peut fumer une substance en sachant qu'elle sort des intestins d'un inconnu, ou la sniffer, ou se l'injecter dans le sang.
Commenter  J’apprécie          100
MegGomar   18 avril 2015
Avale de Sefi Atta
Je savais que les gens m’observaient, guettant le moindre faux pas. Les gens sont bizarres. Quelqu’un d’important te fait du tort et tout le monde te traite comme si c’était de ta faute. Même toi tu commences à avoir l’impression que c’est de ta faute. Pourquoi ? Il n’y a pas de raison. Absolument aucune raison.
Commenter  J’apprécie          101

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

LNHI-45761

Quel est le nom de ce pays constitué de la grande île africaine séparée du continent par le canal de Mozambique?

Zanzibar
Madagascar
Sainte-Hélène

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : afrique , îles , géographieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..