AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.99 /5 (sur 1365 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nice , le 13/07/1927
Mort(e) à : Paris , le 30/06/2017
Biographie :

Simone Veil, née Simone Jacob, est une femme politique française.

Arrêtée à 16 ans tout comme ses parents et ses sœurs, elle est déportée à Auschwitz-Birkenau. Seules ses deux sœurs Madeleine et Denise ainsi qu'elle même survivront aux camps de la mort.

Après son retour en France, le 23 mai 1945, elle s'inscrit à la faculté de droit de Paris et à l'Institut d'études politiques de Paris, où elle rencontre Antoine Veil (1926-2013), futur inspecteur des finances et chef d'entreprises, qu'elle épouse le 26 octobre 1946. Ils ont eu trois fils.

Munie de sa licence de droit et de son diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris, elle renonce à la carrière d'avocate et passe avec succès, en 1956, le concours de la magistrature. Elle occupe dès lors un poste de haut fonctionnaire dans l'administration pénitentiaire au ministère de la Justice, où elle s'occupe des affaires judiciaires.

En mai 1974, Simone Veil est nommée ministre de la Santé par Valéry Giscard d'Estaing. Quelques mois plus tard, celle-ci parviendra à imposer au Parlement une loi instaurant l'Interruption volontaire de grossesse (IVG).

À la demande du président Valéry Giscard d'Estaing, elle conduit la liste Union pour la démocratie française (UDF) aux élections européennes de 1979, les premières au suffrage universel. À la suite de la victoire relative de l'UDF, elle quitte le gouvernement.

Le 17 juillet 1979 elle est élue présidente du Parlement européen. Elle restera présidente jusqu'en 1982 et députée européenne jusqu'en 1993, date à laquelle Edouard Balladur la rappelle au gouvernement en la nommant ministre d’État en charge des Affaires sociales, de la santé et de la ville. Elle sera également membre du Conseil constitutionnel de 1998 à 2007.

Simone Veil a écrit en 2007 une autobiographie à succès, "Une vie", dans laquelle elle racontait son destin de rescapée des camps, son athéisme, son féminisme. L’ouvrage a été traduit en une quinzaine de langues. Il a obtenu le prix des Lauriers Verts en 2009.

En 2008, Simone Veil avait été élue à l'Académie française et, en 2012, élevée à la dignité de Grand Croix, la plus haute distinction de l'Ordre de la Légion d'honneur.

Un an presque jour pour jour, après sa mort, Simone Veil est devenue le dimanche 1er juillet 2018, la cinquième femme à faire son entrée au Panthéon, aux côtés de son mari, Antoine.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vidéo de Simone Veil
Citations et extraits (207) Voir plus Ajouter une citation
alet   11 janvier 2015
Une vie de Simone Veil
Venus de tous les continents, croyants et non-croyants, nous appartenons tous à la même planète, à la communauté des hommes. Nous devons être vigilants, et la défendre non seulement contre les forces de la nature qui la menacent, mais encore davantage contre la folie des hommes.
Commenter  J’apprécie          2480
Simone Veil
rabanne   12 février 2019
Simone Veil
Les erreurs ne se regrettent pas, elles s'assument. La peur ne se fuit pas, elle se surmonte. L'amour ne se crie pas, il se prouve.



NB : Le poids des mots face à la haine... Face aux abjections antisémites (d'un autre temps maudit) commises ce week-end ! :'-(

Éduquons nos enfants, éduquons nos élèves !!... Il y a plus qu'urgence là, en 2019 (...)
Commenter  J’apprécie          15626
Simone Veil
Ode   24 février 2014
Simone Veil
Rien ne s'efface : les convois, le travail, l'enfermement, les baraques, la maladie, le froid, le manque de sommeil, la faim, les humiliations, l'avilissement, les coups, les cris... rien ne peut ni ne doit être oublié. Mais, au-delà de ces horreurs, seuls importent les morts : la chambre à gaz pour les enfants, les femmes, les vieillards, pour ceux qui attrapent la gale, qui clopinent, qui ont mauvaise mine ; et, pour les autres, la mort lente. Deux mille cinq cents survivants sur soixante-dix-huit mille juifs français déportés. Il n'y a que la Shoah. L'atmosphère du crématoire, fumée et puanteur, de Birkenau. Je ne l'oublierai jamais. Là-bas, dans les plaines allemandes, s'étendent désormais des espaces dénudés sur lesquels règne le silence ; c'est le poids effrayant du vide que l'oubli n'a pas le droit de combler et que la mémoire des vivants habitera toujours.
Commenter  J’apprécie          1161
Simone Veil
lasa20   30 juin 2017
Simone Veil
Ma revendication en tant que femme c'est que ma différence soit prise en compte, que je ne sois pas contrainte de m'adapter au modèle masculin.
Commenter  J’apprécie          1100
Simone Veil
palamede   30 juin 2017
Simone Veil
J’ai le sentiment que le jour où je mourrai, c’est à la Shoah que je penserai.
Commenter  J’apprécie          1065
carre   04 juin 2012
Une vie de Simone Veil
Chaque jour, Maman se tient près de moi, et je sais que ce que j'ai pu accomplir dans ma vie l'a été grâce à elle.

Commenter  J’apprécie          1021
Simone Veil
sabine59   30 juin 2018
Simone Veil


Je n'aime pas l'expression" devoir de mémoire". Le seul " devoir" , c'est d'enseigner et de transmettre.
Commenter  J’apprécie          873
Simone Veil
Ziliz   30 juin 2017
Simone Veil
26 nov 1974 - la Loi Veil est présentée à l'Assemblée nationale :



[...] Je voudrais d'abord vous faire partager une conviction de femme (je m'excuse de le faire devant cette Assemblée presque exclusivement composée d'hommes) : aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l'avortement. Il suffit d'écouter les femmes. C'est toujours un drame... [applaudissements]... C'est toujours un drame, cela restera toujours un drame. [...]



-> https://www.youtube.com/watch?v=LgDrHX9LmF8

Commenter  J’apprécie          843
Simone Veil
palamede   01 septembre 2018
Simone Veil
Je ne suis pas une militante dans l'âme, mais je me sens féministe, très solidaire des femmes quelles qu'elles soient… Je me sens plus en sécurité avec des femmes, peut-être est-ce dû à la déportation ? Au camp, leur aide était désintéressée, généreuse, pas celle des hommes. Et la résistance du sexe dit faible y était aussi plus grande.



(Propos recueillis par Annick Cojean)
Commenter  J’apprécie          780
palamede   05 septembre 2018
Une vie de Simone Veil
Je me suis du reste demandé, à l'époque, si les hommes n'étaient pas, en fin de compte, plus hostiles à la contraception qu'à l'avortement. La contraception a consacré la liberté des femmes et la maîtrise qu'elles ont de leur corps, dont elles dépossèdent ainsi les hommes. Elle remet donc en cause des mentalités ancestrales. L'avortement , en revanche, ne soustrait pas les femmes à l'autorité des hommes, mais les meurtrit.
Commenter  J’apprécie          682
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz "Une jeunesse au temps de la Shoah ; Extraits d'une vie" Simone Veil

Quel est le nom de jeune fille de Simone ?

a) Veil
b) Jacob
c) Steinmetz

10 questions
1350 lecteurs ont répondu
Thème : Une jeunesse au temps de la Shoah : Extraits d'Une vie de Simone VeilCréer un quiz sur cet auteur
.. ..