AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234058171
Éditeur : Stock (31/10/2007)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.8/5 (sur 547 notes)
Résumé :
4° de couverture

Simone Veil accepte de se raconter à la première personne.

Personnage au destin exceptionnel, elle est la femme politique dont la légitimité est la moins contestée en France et à l'étranger ; son autobiographie est attendue depuis longtemps.

Elle s'y montre telle qu'elle est : libre, véhémente, sereine.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (84) Voir plus Ajouter une critique
Olivius
01 juillet 2017
Non ce n'est pas un hasard si je publie cette "critique" le jour où cette grande Dame nous quitte... J'ai ce livre, et je l'ai entamé il y a peu, coïncidence à peine voilée, mais surtout une passion et une admiration que j'ai toujours éprouvées vis à vis de cette Dame, bien avant son décès. D'ailleurs, elle restera parmi nous, à sa manière, un beau souvenir qui ne peut être que porté par ce livre, le récit d'une vie, oui une vie, une vie faite de douleurs, de combats, de courage... D'amour ! Une vie exceptionnelle et un chemin hors du commun, non je ne cacherai pas mon admiration sans borne pour Simone Veil, et ce livre restera à jamais dans ma bibliothèque.
Commenter  J’apprécie          814
jeunejane
18 juin 2017
Simone Veil est née en 1927 dans un famille privilégiée. Elle vit à Nice entourée d'une famille classique et aimante.
Elle nous livre l'insouciance dans laquelle ils baignaient tous avant sa déportation à l'âge de 16 ans avec sa mère et sa soeur. Elle nous décrit les trains de la mort, l'odeur des fours crématoires, les Kapos, son immatriculation tatouée, la fin de ses proches et enfin la libération.
Elle nous parle aussi de sa vie adulte, de sa reconstruction, de sa vie auprès de son mari et de ses trois enfants.
Elle reprend plus tard des études de droit, travaille dans l'administration pénitentiaire.
En 1974, elle est ministre de la Santé sous le président Giscard d'Estaing et là, elle va retrousser ses manches pour obtenir la libéralisation de la contraception et le droit à l'avortement.
Elle continuera à mener un travail important pour la construction de l'Europe.
Cette dame était mue par une volonté de travailler pour obtenir un monde meilleur.
Je ne peux m'empêcher de penser que des atrocités différentes existent bien mais cette dame a marqué et fait avancer L Histoire.
Son livre n'est pas un ouvrage littéraire mais un sacré témoignage que j'avais déjà lu.à sa sortie en 2007. Je pensais le parcourir en re-lecture et je l'ai relu entièrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          729
carre
03 août 2012
Quelque soit notre couleur politique, on ne peut qu'avoir du respect pour cette grande dame. « Une vie » raconte l'incroyable destin de Simone Veil, rescapée d'Auschwitz. Son parcours de femme engagée, loyale : ministre des affaires sociales (sa loi pour l'IVG, montrant une femme de conviction dans une période ou il fallait un courage et une foi à toute épreuve), sa présidence du parlement européen jusqu'à son entrée au Conseil Constitutionnel et à l'Académie française, et puis la fierté d'avoir élevé trois enfants tout en gardant ces engagements (cela peu paraitre normal aujourd'hui mais il y a quarante ans il fallait une sacrée force de caractère). Bien évidemment, les pages consacrées à la Shoah sont un témoignage inestimable, d'une grande force émotionnelle, Simone Veil consacre d'ailleurs aussi beaucoup de son temps pour que la barbarie nazie soit connue par nos jeunes générations. L'amour pour sa mère et sa soeur qui n'ont pas eue sa chance de revenir des camps sont des passages magnifiques de sensibilité et de pudeur, de même que ceux d'un fils disparu. Ce qui frappe, c'est cette force impressionnante malgré les horreurs de la guerre, les drames de sa vie. Un récit de mémoires passionnant plus qu'une autobiographie, d'une femme d'exception.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          584
Ptitgateau
22 avril 2014
En dehors de toute considération politique, est un personnage que j'ai toujours beaucoup admiré en tant que femme parce qu'elle est un modèle au même titre que Marie Curie de femme ayant lutté pour aboutir dans un milieu fait essentiellement d'hommes à l'époque, et que toutefois, je ne connaissais pas réellement. La lecture de cette biographie est venue confirmer le ressenti que j'avais à son égard : une femme réfléchie, ayant su se servir de son intelligence et de ses connaissances au service d'autrui.
Une vie est plus qu'une biographie, car cet exposé de sa vie permet de comprendre comment le personnage a été façonné, d'abord par ses parents qui déjà avaient des choix politiques différents, et principalement pas sa mère qui a souffert de ne pas faire carrière, puis par les dures années de souffrance extrême que la déportation lui ont infligée, puis par des rencontre de gens qui avaient compris ce qu'elle avait pu vivre et ce qu'elle ressentait, la France des années d'après-guerre s'étant parfois montrée sévère et dure avec les anciens déportés par ignorance ou pour se donner bonne conscience… Simone Veil, humble et persévérante a ensuite accepté divers postes qui l'ont amenée au ministère de la santé et le milieu politique, puis au parlement Européen (première femme qui a présidé le parlement Européen). Cette période entre 1974 et 2007 est parfois difficile à lire parce qu'elle parle de ses fonctions, des décisions, des relations entre politiques et on s'aperçoit que c'est un métier, certains travaux font l'objet d'exposés très pointus, je n'ai certainement pas tout saisi.
Le livre termine par discours prononcé à l'assemblée nationale en 1974, en faveur de la loi sur l'avortement et la politique familiale, document fort intéressant qui montre tout le travail réalisé en amont par la ministre.
Très bel exposé que je conseille à tous.

Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          500
paroles
12 juillet 2017
Profondément marquée par plusieurs tragédies (camp de concentration à Auschwitz et mort de ses parents et de son frère ; puis disparition de sa soeur et son neveu dans un accident de la route), Simone Veil mènera plusieurs combats.
Le plus connu restera sans doute sa défense des droits des femmes et la loi en faveur de l'avortement qui lui a valu les huées et les insultes de ces messieurs de l'Assemblée Nationale. Mais jamais, elle n'a courbé la tête et a toujours mené son combat dignement. Thème peu développé ici, sans doute pour ne pas revenir sur un épisode largement médiatisé et récupéré chaque année le 8 mars pour la journée de la Femme.
Elle a également participer à la construction de l'Europe et c'est plutôt son rôle politique dont il est question dans cet ouvrage.
Enfin, elle évoque son devoir pour la mémoire de la Shoah.
C'est tout en retenue et très simplement qu'elle raconte ici son parcours.
Et à l'annonce de son décès, c'est tout naturellement que j'ai ressorti de mes archives la fiche sur ce livre lu il y a quelques années.
Une femme libre, combattive et déterminée, une amie pour toutes les femmes.

Lien : http://mes-petites-boites.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
Citations & extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
PrudencePrudence12 juillet 2017
Les années 1970 avaient inversé la tendance des années 1950; à l'époque, réconsciliation des Français et reconstruction du pays obligent, les gaullistes étaient parvenus à imposer l'idée d'une France héroïque et résistante à laquelle tout le monde avait fait semblant de croire. Vingt ans plus tard, la pensée dominante avait changé, tout aussi simplificatrice. Désormais les jeunes se montraient ravis qu'on leur dise que leurs parents s'étaient comportés comme des salauds, que la France avait agit de façon abominable, que pendant quatre ans la dénonciation avait été omniprésente, et qu'à l'exception des communistes, pas un seul citoyen n'avait accompli le moindre acte de résistance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PrudencePrudence12 juillet 2017
Au son du piano, mon regard se perd face à mes tableaux familiers tandis qu'à nos côtés, tous ces morts qui nous furent si chers, connus et inconnus, se tiennent en silence. Je sais que nous n'en aurons jamais fini avec eux. Ils nous accompagnent où que nous allions, formant une immense chaîne qui les relie à nous autres, les rescapés.
Commenter  J’apprécie          110
PrudencePrudence12 juillet 2017
Je compris alors que dans la longue marche nécessaire pour placer le système carcéral français à un niveau convenable et respectable, les bonnes volontés se heurtaient à un obstacle plus difficile encore à vaincre que les contraintes budgétaires: l'état de l'opinion. J'en ai été effarée. La suite des événements devait hélas confirmer ce constat; chaque velléité de réforme a déclenché les protestations que l'on sait. Attendons de voir, si aujourd'hui, les Français sont ouverts à l'idée de payer des impôts pour améliorer la condition pénitentiaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PrudencePrudence12 juillet 2017
Deux mille cinq cents survivants sur soixante-dix-huit mille Juifs français déportés. Il n'y a que la Shoah. L'atmosphère de crématoire, de fumée et de puanteur de Birkenau, je ne l'oublierai jamais. Là-bas, dans les plaines allemandes et polonaises, s'étendent désormais des espaces dénudés sur lesquels règne le silence; c'est le poids effrayant du vide qui l'oubli n'a pas le droit de combler, et que la mémoire des vivants habitera toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PrudencePrudence12 juillet 2017
Le moment était venu d'annoncer à mon mari: "Je vais m'inscrire au barreau." "Il n'en est pas question", a-t-il répondu, à ma vive surprise. Je ne me suis pas laissée faire. "Comment? Il a toujours été entendu que j'attendrai que tu sois sur tes rails et qu'alors je travaillerai. Maintenant tu as obtenu ce que tu voulais, tu es à l'ENA, tout va bien pour toi. Rien ne s'oppose donc à ce que je travaille." Je ne m'attendais pas à une réaction aussi négative de sa part. Comme jadis mon propre père avec Maman, je découvrais que mon mari était gêné de me voir entrer dans la vie professionnelle.
[...]
Tel a donc été notre terrain d'entente: j'abandonnais ma vocation d'avocat au profit d'une carrière de magistrat, sans doute moins prenante, et lui acceptait que je ne reste pas à la maison pour élever les enfants et préparer le dîner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Simone Veil (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Simone Veil
Simone Veil présente la loi IVG à l'Assemblée Nationale (26 novembre 1974) | Archive INA
>France : histoire>20e siècle>Troisième République: 1870-1945 (178)
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz "Une jeunesse au temps de la Shoah ; Extraits d'une vie" Simone Veil

Quel est le nom de jeune fille de Simone ?

a) Veil
b) Jacob
c) Steinmetz

10 questions
343 lecteurs ont répondu
Thème : Une jeunesse au temps de la Shoah : Extraits d'Une vie de Simone VeilCréer un quiz sur ce livre
. .