AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.52 /5 (sur 113 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Pontevedra , le 15/11/1959
Biographie :

Susana Fortes est une journaliste et écrivaine espagnole.

Susana Fortes a remporté de nombreux prix littéraire pour ses 4 romans précédents. L’idée d’écrire "En attendant Robert Capa" germa
dans son esprit en janvier 2008, quand le New York Times annonça la découverte à Mexico de négatifs de photographies prises par Capa et Taro. Le roman, lauréat du prix Fernando Lara 2009, a été traduit en 12 langues et est un best-seller dans plusieurs pays.

Elle collabore régulièrement au journal El País, ainsi qu’à des magazines littéraires et de cinéma.





Ajouter des informations
Bibliographie de Susana Fortes   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

En attendant Robert Capa - Susana Fortes Marque Page 24-01-2011


Citations et extraits (83) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   12 avril 2018
Le complot Médicis de Susana Fortes
Car Florence, vue de l'intérieur, se révélait aussi riche de dangers que de promesses. Ce n'était pas une ville, c'était le monde.
Commenter  J’apprécie          240
Sachenka   17 avril 2018
Le complot Médicis de Susana Fortes
Certaines odeurs renferment en elles une idée du monde. Des odeurs qui endorment nos défenses et nous font pénétrer dans d'obscurs labyrinthes de la mémoire, nous confrontant à la première mappemonde qui a nourri nos rêves lorsque notre vision de l'aventure était celle de traversées transocéaniques, de navires chargés d'épices en provenance de continents lointains. L'odeur du cacao, du café torréfié, du bois tropical et des feuilles de tabac dans les vastes sécheries des plantations.
Commenter  J’apprécie          200
Sachenka   15 avril 2018
Le complot Médicis de Susana Fortes
Survivre, pour les Grecs, c'était échapper au destin. Mais, lorsque l'on réussit à échapper à son propre destin, dans celui de qui s'introduit-on?
Commenter  J’apprécie          190
Sachenka   21 avril 2018
Le complot Médicis de Susana Fortes
Nous avons tendance à regarder nos amis avec les yeux du passé, des yeux patients, indulgents, souvent complices.
Commenter  J’apprécie          190
Sachenka   09 août 2017
En attendant Robert Capa de Susana Fortes
Toute vie, aussi courte soit-elle, renferme trop d'erreurs, de situations difficiles à expliquer, de flèches qui se perdent dans les nuages comme des avions-fantômes, ni vu ni connu. Il n'est pas facile d'ordonner tout ce matériau même pour se le raconter à soi-même. C'est dans tout cela que fouillaient les psychanalystes, dans leur tournée des rêves. Les sables mouvants, les escaliers en colimaçon, les montres molles, ces choses-là. Mais les rêves de Gerta ne se laissaient attraper ni mettre dans un cadre.
Commenter  J’apprécie          170
Sachenka   20 avril 2018
Le complot Médicis de Susana Fortes
Certains hommes, après l'amour, vous contemplent en effet comme un trophée de chasse. C'est au matin que la froide réalité reprend ses droits et que s'achèvent bien des contes de fées.
Commenter  J’apprécie          182
Sachenka   11 août 2017
En attendant Robert Capa de Susana Fortes
À Paris il n'y a pas d'étoiles, mais il y a les lampions rouges des cafés. On dirait de nouvelles constellations apparues dans l'univers.
Commenter  J’apprécie          180
Sachenka   16 avril 2018
Le complot Médicis de Susana Fortes
Toutes les révolutions tirent de l'être humain le meilleur et le pire. L'ange et le démon.
Commenter  J’apprécie          170
Sachenka   14 avril 2018
Le complot Médicis de Susana Fortes
La jalousie, l'envie, la vengeance, l'assassinat sont des vices typiquement florentins.
Commenter  J’apprécie          162
missmolko1   21 mars 2018
Le destin de Laura U. de Susana Fortes
Dona Elvira n’était pas à proprement parler une femme laide. Elle avait les cheveux bouclés, toujours attachés sur la nuque, une bouche fine qui eût été jolie sans le rictus, d'une dureté de fer, qui donnait à sa lèvre supérieure l'expression d'un moralisme implacable. Elle était pieuse au point que Juana, se levant avant le jour pour traire les vaches, l'avait plus d'une fois trouvée agenouillée dans le noir sur son prie-Dieu, son rosaire entre les mains, avec ce regard absorbé qui ne peut être le signe que d'un début de troubles ovariens ou d'un fanatisme sombre et tragique.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Une femme dans le titre

Combien y a-t-il d'heures dans la vie d'une femme selon Stefan Zweig ?

6
24
72
360

10 questions
4130 lecteurs ont répondu
Thèmes : femmes , littératureCréer un quiz sur cet auteur