AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.65/5 (sur 71 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Tania Sollogoub est l'auteur de "Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous" (2008), "Les babouins du baobab" (2009).

"Il y avait un garçon de mon age juste en dessous de chez nous", (Médium, École des Loisirs), fait partie de la sélection Dévoreurs de livres 2010 niveau 5e 4e.

Ajouter des informations
Bibliographie de Tania Sollogoub   (7)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Chaque matin …


Chaque matin, je m’installe près de mon baobab.
J’attends que viennent les mots.

Mon esprit se vide doucement avec le bruit de l’eau.
Et cela vient.
Commenter  J’apprécie          120
- Où as-tu traîné ?
Paul ne répondit pas. Puis il dit, prenant un air hostile :
- C'était pas des bêtises...
Pour une fois, il aurait aimé lui raconter tout le reste. La couleur de la nuit,la peau blanche de cette fille et les étoiles au-dessus de sa vie. Il aurait voulu lui dire comme il était heureux, lui parler de ses amis, de ses rêves, du petit mur en face de la maison blanche. Il l'aurait prise dans ses bras, il aurait été avec elle comme il ne l'avait jamais été. Maman, je t'aime ! Si tu savais comme je suis heureux à présent ! Elle s'appelle Madeleine. Nous partirons en Amérique. Ensuite, tu nous rejoindras là-bas n'est-ce pas ? Avec Antoine, Louis et Jules, et tu ne vendras plus jamais de légumes. Maman, j'ai tant de choses à te dire et depuis si longtemps.

Mais ça ne se passe jamais comme cela dans la vie. Paul et Catherine ne savent pas se parler. Ils n'ont jamais su.
- On mange quoi? demanda-t-il seulement, les yeux plein de larmes.
Commenter  J’apprécie          50
Tout cela l’avait obligé à se tenir bien droite, histoires d’éviter la douleur qui tire les êtres vers le bas.
Commenter  J’apprécie          70
Je ne veux pas qu'on définisse mon bonheur à l'avance. Je veux un horizon sans fin.
Commenter  J’apprécie          71
Elle agaçait terriblement Babou, mais c’était le cas avec la plupart de femmes plus grandes qu’elle.
Commenter  J’apprécie          40
- L'essentiel, c'est ce qu'il reste au bout du chemin.
Commenter  J’apprécie          40
Trouve une image qui te fasse rêver. Je veux dire quelque chose dont le silence fera plus de bruit que celui de ton estomac !
Commenter  J’apprécie          30
Et puis, on voulait te dire qu'on te comprenait. Et qu'on t'aimait. Parfois mal, parfois trop, parfois trop tard. Parfois, on ne dit pas assez les choses. Les adultes ont tant de difficultés à arrêter le cours de leur vie. Et ils sont eux-mêmes si démunis, mais comment l'admettre ?
Commenter  J’apprécie          20
Babouchka et Didia étaient très vieux et très russes. Mais plus russes que vieux en fait.



Commenter  J’apprécie          30
Il avait des yeux bleus inimaginables et quelque chose en eux qui me donna immédiatement une étrange envie d'y plonger. Parce que c'était un pays ami, un pays sans limite, parce qu'il y avait là un chemin direct vers des profondeurs qui ressemblaient aux miennes.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Tania Sollogoub (107)Voir plus

Quiz Voir plus

Quand les enquêteurs parlent...

— Il s’en est fallu d’un cheveu ! Sans son regard rapide, sans ses yeux de lynx, XXX XXXX, en ce moment, ne serait peut-être plus de ce monde ! Quel désastre pour l’humanité ! Sans parler de vous, Hastings ! Qu’auriez-vous fait sans moi dans la vie, mon pauvre ami ? Je vous félicite de m’avoir encore à vos côtés ! Vous-même d’ailleurs, auriez pu être tué. Mais cela, au moins, ce ne serait pas un deuil national ! Héros de Agatha Christie

Arsène Lupin
Hercule Poirot
Rouletabille
Sherlock Holmes

13 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , enquêteursCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..