AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

OSKAR ÉDITEUR


Livres les plus populaires voir plus


Collections de OSKAR ÉDITEUR



Dernières critiques
benga
  24 mars 2019
Kill the Indian in the child de Elise Fontenaille
Mukwa, jeune Indien de 11 ans passe une dernière soirée avec son père dans la forêt avant de rejoindre le pensionnat de Sainte-Cécile où il a obligation de suivre une année pour apprendre à lire et écrire « en anglais ». Or, dès son arrivée il s'aperçoit que les nonnes et prêtres ne sont pas là pour les aider mais pour leur faire vivre un enfer au nom de « Dieu » car il faut tuer en eux l’Indien « kill the Indian in the child. ». Au bout de trois mois, Mukwa décide de fuguer pour retrouver sa famille...



Livre très court (lu en moins d'une heure) mais très intéressant. On parle souvent du racisme vis-à-vis des noirs ou des juifs mais très rarement de la condition des Indiens après l'invasion des blancs. Sous couvert de la religion ils ont subi brimades et tortures afin de leur enlever leur « sauvagerie ». Ce livre est écrit d'après une histoire vraie d'un jeune Indien et reprise par un journaliste qui a pu ainsi faire connaître au monde la souffrance de ce peuple.



Sébastien DB

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Takalirsa
  24 mars 2019
Brune et Jules de Nathalie Le Gendre
Quand l'amitié d'un vieil SDF aide une adolescente à surmonter une situation familiale tragique.

Supporter l'ivresse de sa mère, prendre en charge sa petite sœur de 4 ans et le bébé de 1 an ("des responsabilités qui ne sont ni les miennes ni de mon âge"), voler pour se nourrir car le peu d'argent de la famille part en alcool, supporter les beuveries du weekend, voir sa mère se faire frapper par son mari, endurer des gifles cinglantes, des humiliations et parfois même, des attouchements : pour Brune, "la vie est un enfer. Un enfer hebdomadaire." Les horreurs et la négligence qu'elle subit au quotidien ("Je suis en demande d'un amour maternel quasi inexistant.") l'isolent par ailleurs de ses copines car non seulement elle n'a jamais le droit de sortir avec elles, mais elle n'ose évidemment pas évoquer ce qu'elle vit. Son sentiment d'oppression est tangible et sa déprime touchante, bien que parfois un peu trop mélodramatique : "Je suis malheureuse. Si malheureuse. Je rêve qu'on prenne soin de moi."



C'est en compagnie d'un vieux monsieur rencontré "sur la plage abandonnée" que Brune va pouvoir "souffler un peu, loin de l'enfer. Oublier ce qui me ronge." Avec Jules, la jeune fille "oublie ses problèmes pour quelques heures", profitant d'un "moment de répit" et d'un bon bol d'air marin "avant le chaos". Quand elle réalise que celui-ci squatte une ancienne gare abandonnée avec ses compagnons, elle se trouve propulsée dans "un autre monde" : "Tu n'imagines même pas le nombre de miséreux sans logement". Aux côtés des sans-abri, Brune découvre la solidarité : "On ne juge pas ici. Ne te cache pas. La souffrance, on connaît tous". A la manière d'un grand-père rassurant et affectueux, Jules "me pousse en avant comme j'aurai aimé que mes parents le fassent". Il l'encourage notamment dans la pratique du théâtre, passion que l'adolescente s'est récemment découverte grâce à son professeur de français qui veut faire jouer Les trois mousquetaires à la classe.



Désormais Brune "ne voit plus les choses comme avant". Elle réalise qu'"Il y a toujours pire que soi dans le monde", que elle, au moins, bénéficie de "tout ce petit confort qui nous semble banal, tellement habitué que nous sommes à avoir tout à disposition". Certes sa situation est pénible mais il existe des solutions : "En moi a grandi une volonté farouche de m'en sortir" et même s'il faut s'armer de patience et de courage, un jour, bientôt, tout ira mieux.
Lien : https://www.takalirsa.fr/bru..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
stjo3D
  23 mars 2019
Métamorphose de Benoit Grelaud
En 2023, a Manhattan

Will est un ancien commando d'élite vis seule avec son fils. Les nouvelles technologies et cyborgs sont présents dans l'histoire. Will, lors d'une intervention un humain se pixellise. Après ce phénomène, c'est toute la ville qui se pixèllise. Il a donc décider d'en faire une enquête pour sauver la ville, accompagner de son fils. Il va aussi faire souvent des hallucinations.



c'est un livre de science fiction écrit par Benoit Grelaud, Metamorphose. C'est un genre policier et un sous genre l'anticipation. Ca se passe dans le futur, en 2023



Le livre es facile a lire mais je m'attendait a plus palpitan, les dialloge sont toujours en utiliser avec une interjection " pfff !!" ou"pffiii !!" Ce livre je l'ai lu une seule fois et sa me suffit.

Je le recommandrai au jeune adulte fan de jeu video et de science fiction.

-will ! will ! Pffffiiii... Viens vite !

Je crois que vous feriez mieux... pffffiiii... de ne pas regarder, madame, conseille-t-il.

-Barney !! hurle-t-elle. Oh, mon dieu ! Mais qu'est-ce que...

Devant eux, allongé sur le dos, l'homme regarde fixement l’intérieure de ses mains.

La moitié supérieure de son corps ressemble à celle d'un personnage de vidéo, et les nombreux petits carrés colorés qui recouvrent désormais la surface de sa peau scintillent dans un grésillement électrique

PAGE 16.











+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00