AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.99/5 (sur 1012 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon , le 01/04/1982
Biographie :

Catherine Cuenca est écrivaine, autrice de romans historiques pour la jeunesse.

Après une licence d'Histoire‚ elle travaille quelques années en bibliothèque tout en écrivant des romans jeunesse.

Son premier roman, 'La Marraine de Guerre', paraît en 2001 chez Hachette. Il rencontre aussitôt un grand succès et intègre la sélection d'une dizaine de prix littéraires jeunesse.

Depuis 2010, Catherine Cuenca exerce à temps plein le métier d'écrivaine.

Elle vit en Isère.

son site : http://www.catherinecuenca.com

Ajouter des informations
Bibliographie de Catherine Cuenca   (55)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Calendrier de l'Avent booktube féministe : #unlivrefeministeparjour Découvrez ma sélection du 13 au 18 décembre ! Allez ! On file chez notre libraire préféré.e pour faire de jolis cadeaux livresques ♥


Citations et extraits (150) Voir plus Ajouter une citation
Le soleil amorçait son déclin lorsque les cavaliers quittèrent la voie romaine pour s'engager sur un chemin grossièrement empierré qui serpentait entre les labours.

(p. 67)
Commenter  J’apprécie          320
La paix revenue, les femmes qui avaient vaillamment remplacé les hommes à tous les niveaux de la société et dans tous les métiers étaient priées de rentrer chez elles. Sans aucune reconnaissance ni contrepartie pour les efforts consentis pendant quatre ans.
Commenter  J’apprécie          280
est-ce vraiment dans cette direction que je devrai envoyer mes balles, pour abattre tant d'hommes innocents? " Oui, il le faudra ", pense Etienne.Pourquoi?Parce que sinon, c'est moi qui mourrai. Pourquoi ne pas mourir? Parce que l'espoir idiot me tient que la guerre finira un jour et que je pourrai encore profiter de la vie.
Commenter  J’apprécie          240
Chère Marie-Pierre,

Hier mon bataillon est monté à l'assaut. Quelle misère de voir les camarades tomber à la renverse dans le boyau, touchés avant même d'avoir eu le temps d'armer leur fusil! Il faut sauver sa peau, du moins le plus longtemps possible.

Votre poilu qui vous embrasse bien fort;

Etienne
Commenter  J’apprécie          200
" Il faut sauver sa peau, du moins le plus longtemps possible. Pourquoi ? Je ne sais pas. Nous ne sommes plus des hommes, nous ne sommes pas des bêtes. Nous somme beaucoup plus bas. "
Commenter  J’apprécie          160
Mogiane le comparait à un vieux renard, de ceux qui connaissent toutes les ruses et quil est vain de chercher à duper
Commenter  J’apprécie          160
C'est l'histoire d'Eugène et Matthias deux amis d'enfance, malgré son jeune âge, Eugène veut faire la guerre avec son ami, ils se font des faux papiers, des fausse autorisations parentales et vont faire la guerre sans prévenir personnes, mais simplement en laissant une lettre.
Ce que j'ai aimer dans ce livre c'est l'énorme envie de ces jeunes garçons d'aller faire la guerre, sa montre a quelle point ils sont courageux, qu'ils veulent absolument gagner cette guerre.
Ce qui était triste c'est quand Eugène et son cheval Grison se sont séparé car l'armée réquisitionnait tout les chevaux, et aussi quand Matthias meurt par des gazs dans la forêt d'Argonne.
Ce qui était bien c'est que Eugène et Lucie la sœur de Matthias ce son mariée.
On voit bien que Eugène et Matthias était des amis fidèles.
Commenter  J’apprécie          140
Les héros, je l'ai enfin compris,ne sont pas ceux qui tombent proprement, touchés d'une balle en plein cœur, comme je le pensais autrefois,mais ceux qui affrontent la mort tous les jours et qu'ils l'acceptent.Ce sont les seuls, les vrais héros.
Commenter  J’apprécie          150
"Cher Étienne,
je vous envoie quelques provisions, en espérant,qu'elles vous parviendront intactes. Comme j'aimerais que Noël soit un trêve qui vous redonne force & espoir ! Je prie chaque jour pour vous. Quoi qu'il advienne, écrivez moi. Je vous embrasse affectueusement.
Marie-Pierre
Commenter  J’apprécie          130
Paris, 2 août 1818
Les bras chargés d’un plateau-repas, Mélia sort de la conciergerie et se dirige vers l’escalier. Le hall de la maison est noyé dans l’obscurité. L’œil-de-bœuf, au-dessus de la porte d’entrée, ressemble à une lune jaunâtre, suspendue dans le néant. Précipitée par de noirs nuages d’orage,
la nuit est tombée très tôt ce dimanche. Les ténèbres recouvrent le Faubourg du Roule alors qu’il est à peine dix- neuf heures.
Éclairée par la lumière d’une chandelle posée sur le plateau-repas, entre une tourte à la viande et un bol de pêches, Mélia s’engage prudemment dans l’escalier. Il
y a vingt-deux marches jusqu’au premier étage. Vingt-deux marches en pierre, incurvées, polies et rendues
glissantes par des décennies d’allées et venues. Il su t d’une maladresse pour dégringoler...
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Catherine Cuenca (1097)Voir plus

Quiz Voir plus

Marraine de guerre

Comment s’appelle la marraine de guerre d'Étienne ?

Marie
Marie-Pierre
Pierrette

10 questions
73 lecteurs ont répondu
Thème : La marraine de guerre de Catherine CuencaCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..