AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Editions Métailié

Les Editions Métailié sont une maison d`édition créée en 1979 par Anne-Marie Métailié. La maison s`est d`abord concentrée sur la publication d`ouvrages de la littérature lusophone et hispanophone puis s`est ouverte sur des auteurs de nationalités différentes comme Christopher Klein (allemand), Massimo Carlotto (italien) ou encore Arnaldur Indridason (islandais). Il est à noter que les Editions Métailié publie tous les ouvrages traduits de l`auteure espagnole Rosa Montero.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Editions Métailié



Dernières critiques
Selket
  20 mai 2022
Piégée de Lilja Sigurdardottir
Sonja a trompé son mari et a ainsi perdu la garde de son fils. Sans argent pour se battre, elle est contrainte de s'engager dans le chemin tortueux du trafic de drogue. Devenue passeuse, pressée et menacée par ses commanditaires, elle échafaude un plan pour s'en sortir et éloigner la menace de son fils. Ce roman m'a fait penser au livre de Camilla Lackberg "La cage dorée" dans l'image de la femme méprisée et utilisée par les hommes et qui décide, après la soumission et la peur, de se rebeller. Ce roman est plus soft et manque de peps. Les personnages manquent de profondeur et d'intensité. Le tout manquant de consistance.
Commenter  J’apprécie          10
MELANYA
  20 mai 2022
Le Dernier Lapon de Truc Olivier
Français né à Dax, Olivier Truc habite à présent à Stockholm (la chance !) où il exerce sa spécialité des pays nordiques et baltes, tout en écrivant des ouvrages passionnants comme « Le Dernier Lapon ».



L’histoire : Nous sommes en 1693, en Laponie centrale et le livre débute par une poursuite mortelle. AsIak a juste le temps de cacher quelque chose de très précieux avant d’être rattrapé par les hommes du pasteur luthérien. Condamné à périr sur le bûcher - il ne veut pas abjurer sa croyance ancestrale- il aperçut la silhouette du jeune lapon qui paraissait tétanisée. Les flammes commençaient à le lécher. AsIak a le courage d’entonner un chant de gorge lapon que le jeune lapon comprit. « Il savait ce qu’il devait faire. Et ce que, après lui, son fils devrait faire. Et le fils de son fils. »



« Il fait nuit depuis 40 jours…le jour va revenir pour quelques minutes. »



De nos jours, le 10 janvier. Les habitants de Kautokeino attendent, pour le lendemain, le retour du soleil « Demain, entre 11h14 et 11h41, Klemet allait redevenir un homme, avec une ombre. » Oui, la nuit polaire allait s’effacer à grand pas.



Pour Nina, la jeune collègue de Klemet, ce serait sa première fois. Ces deux-là font partie de la brigade des rennes. Ils patrouillent dans l’immensité blanche pour régler les conflits entre éleveurs, les vols de bétail… et sont la risée de la police locale, surtout Brattsen plutôt à l’extrême de la droite, ne supportant pas Klemet, le seul lapon d’origine de la brigade.



Un tambour de chaman ancestral est volé pendant la nuit, suivi par le meurtre d’un lapon solitaire et ivrogne. Les deux affaires sont-elles liées ? C’est ce que pensent Nina et Klemet qui enquêtent malgré les difficultés.



Olivier Truc profite de cette recherche du criminel pour parler de la Laponie, convoitée pour la richesse de son sous-sol. L’affrontement entre les Samis qui voudraient une reconnaissance, voire une autonomie de la Laponie en dehors des territoires et l’extrême droite qui les considèrent comme une sous race.



L’âpreté du prêtre fondamentaliste qui a peur que la religion originelle des lapons ne vienne saper son œuvre - e jusqu’auboutisme de certains Samis qui craignent de voir leur civilisation disparaître - la survie des éleveurs de rennes dans un milieu hostile - la montée de l’extrême droite raciste - la beauté pure et dure des paysages recouverts de neige - la nuit polaire…



Olivier Truc mène si bien sa barque ou plutôt sa motoneige que je n’avais pas lâché le livre avant que la dernière page ne soit tournée.



Ce fut une nuit blanche pour un livre parlant d’aurores boréales, du jour qui augmente jusqu’à la nuit blanche. La boucle blanche est bouclée et Aslak, "Le Dernier lapon « traditionnel » disparait dans la tempête blanche.



Dire que ce livre dormait sur une étagère depuis sa sortie, lu, relu mais pas chroniqué !!

« Le Dernier Lapon » : le témoignage d’une civilisation qui disparaît et un exploit d’Olivier Truc qui a su parler ainsi d’une région qui n’est pas la sienne (à présent oui).



" Ambiance polaire, traditions religieuses et querelles d'éleveurs, le Français Olivier Truc réussit un étonnant thriller qui n'a rien d'une promenade exotique. " (Télérama).

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Christian_Attard
  20 mai 2022
L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir de Rosa Montero
La vie des Curie fait partie de ces grandes images de la France, amplement véhiculées par l’Histoire et le cinéma.

Plus d’une douzaine de films, de livres.

Qu’ai-je appris sur la vie des Curie que je ne connaissais déjà : rien. Par contre on en sait beaucoup sur la vie de Rosa Montero et sur la longueur des doigts comparée des hommes et des femmes !

Or, je n’ai pas grand chose à faire de considérations sur l’une comme sur les autres.

Rajoutons à cela une écriture sans inspiration, truffée de haschtag qui dans l’esprit de l’auteur sont des mots-clefs qu’elle doit souligner à notre attention défaillante, les sempiternelles remarques sur le féminisme supposé absent des mentalités arriérées de ces temps barbares et le tout m’a, en conséquence, assez prodigieusement agacé.

Commenter  J’apprécie          67