AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Héloïse d`Ormesson

Les Editions Héloïse d`Ormesson sont une maison d`édition fondée en 2004 par Héloïse d`Ormesson et son compagnon Gilles Cohen-Solal. Fille de Jean d`Ormesson, elle a, au début de la maison d`édition, tenu à ne pas publier les œuvres de son père. La politique de la maison d`édition est de « publier moins pour publier mieux ». De plus Héloïse d`Ormesson voulait publier des livres à l`« anglo saxonne », c`est à dire avec une importance donnée à la promotion en librairie et une image graphique forte. La maison d`édition a aujourd`hui publié plus de 200 ouvrages de littérature française et étrangère.

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Editions Héloïse d`Ormesson


Dernières critiques
Flo76300
  17 juin 2019
Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay
j’avais beaucoup entendu parler de ce livre et que des avis positifs mais je dois avouer que je ne l’ai pas tant apprécié que cela, peut-être parce-que je l’ai emprunté en version audio et non en version papier, peut-être que j’aurais mieux aimé en version papier.

J’ai beaucoup apprécié le personnage de Sarah en revanche le personnage de Julia m’a légèrement énervé.



Commenter  J’apprécie          20
Meps
  16 juin 2019
Fille de rouge de Isabelle Alonso
Je poursuis mes lectures "écrivains des médias" puisque après Claude Sérillon et PPDA, je lis mon premier livre d'Isabelle Alonso. Le parallèle est peut-être exagéré, parce que la notoriété d'Isabelle Alonso est sans doute moins envahissante que celle des deux autres et aussi parce que Isabelle Alonso a d'abord été repérée comme auteure (d'un essai certes mais auteure tout de même) avant de devenir médiatique pour son féminisme via Les Grosses Têtes puis Laurent Ruquier.



De féminisme, c'est essentiellement de ça qu'il est question dans ce livre, en tout cas la question de ce qui fait qu'on devient femme, des changements de la puberté. C'est dans ces pages que l'auteure est la plus douée, on sent qu'elle maîtrise son sujet et qu'elle a des angles de vues originaux, notamment les pages sur les règles qui justifient en partie le rouge du titre. L'autre partie du rouge, celui du communisme, de l'anti-franquisme donne lieu à des pages qui m'ont semblé plus cliché, plus attendues et qui atteignent moi à l'émotion.



Le contraste est également assez flagrant entre les scènes de dialogue entre jeunes filles au début du collège, touchantes dans leur simplicité assumée et les pages d'envolée plus lyrique où je ne suis pas parvenue à suivre l'auteure dans certaines envolées stylistiques qui m'ont semblé artificielles.



Une impression contrastée donc, d'autant que les chapitres courts font plus cartes postales remplies d'impressions et pas assez consistantes pour réellement donner corps à des personnages que l'on sent-sait n'être que les alter-ego des membres réels de la famille de l'auteure.



Le moment passé reste agréable... peut-être aussi grâce à la brièveté de l'opus qui permet d'échapper à la lassitude.









+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
celinefabre27
  15 juin 2019
Sentinelle de la pluie de Tatiana de Rosnay
Bof... le thème m'a attirée, mais le roman ne m'a pas conquise. J'aimais Paris inondé pour toile de fond, mais l'histoire traine en longueur. Je n'ai pas adhéré !
Commenter  J’apprécie          10