AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Editions Héloïse d`Ormesson

Les Editions Héloïse d`Ormesson sont une maison d`édition fondée en 2004 par Héloïse d`Ormesson et son compagnon Gilles Cohen-Solal. Fille de Jean d`Ormesson, elle a, au début de la maison d`édition, tenu à ne pas publier les œuvres de son père. La politique de la maison d`édition est de « publier moins pour publier mieux ». De plus Héloïse d`Ormesson voulait publier des livres à l`« anglo saxonne », c`est à dire avec une importance donnée à la promotion en librairie et une image graphique forte. La maison d`édition a aujourd`hui publié plus de 200 ouvrages de littérature française et étrangère.

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Editions Héloïse d`Ormesson


Dernières critiques
Deti
  14 août 2022
La part des flammes de Gaëlle Nohant
Je ne sais si c'était l'ambiance des vacances ou pas, mais j'ai adoré ce roman historique.

Mêlant avec habilité vérité historique et fiction, Gaelle Nohant nous offre des moments intenses de lecture et des personnages attachants.

Un livre émouvant.
Commenter  J’apprécie          70
Joannie57
  13 août 2022
À l'adresse du bonheur de Lorraine Fouchet
C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé la plume de Lorraine Fouchet. J'ai terminé ce livre en deux jours, j'avais beau le reposer pour faire traîner sa lecture, les chapitres courts, la plume fluide ont fait que je me replongeais avec impatience dans l'histoire.



On embarque une fois encore sur l'île de Groix, où va se réunir la famille Saint-Jarme, afin de fêter l'anniversaire d'Adeline, doyenne de la famille, qui fête ses 80 ans dans l'ancienne maison familiale. Pierre, le fils, aurait bien aimé la racheter cette maison remise en vente, mais voilà, un irlandais a été plus rapide à faire une offre, alors on la loue, le temps d'un week-end, et on y rencontre le clan Saint-Jarme au complet, ou presque…

Il manque Philippe le patriarche, et Paul un des fils Saint-Jarme, parti à l'étranger il y a des années, et dont on est sans nouvelle.



Ce roman, bien que centré sur la grand-mère, nous propose des personnages très attachants. Nous avons les enfants Saint-Jarme et leurs conjoints ou les valeurs ajoutées comme les appelle l'auteure et les petits-enfants. Ils sont vrais, ils sont nous. Ils ont traversé la pandémie, ils nous racontent leur isolement, leurs souvenirs gais ou plus sombres, et puis la joie des retrouvailles quand on peut enfin se réunir à nouveau.



Mais la vie n'est pas si rose pour autant; les secrets de famille bien enfouis refont toujours surface, et puis, une famille au complet qui revient sur sa petite île après tant d'années, ça ne passe pas inaperçu. Certaines vengeances ne peuvent plus attendre. Lorraine Fouchet manie le suspense avec brio...aussi bien je pense que le fouet pour la pâte à crêpes et autres gourmandises. C'est bien simple, ses livres on les savoure, ça sent le sucre, la mer et l'amour.



Alors bienvenue en Bretagne, bienvenue à Ker Joie!



Note : 18/20

https://labibliojoe.blogspot.com/2022/08/a-ladresse-du-bonheur.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gbert1
  13 août 2022
Maria de Pierre Pelot
Je viens de relire ce livre à quelques années de distance. Ma première lecture m’avez laissé un souvenir très fort du début du roman, quand le narrateur arrive dans cette petite ville des Vosges, dans un but que l’on découvrira au cours du roman. Cette deuxième lecture, aujourd’hui, me donne un grand coup de point dans le ventre d’émotion. Le dénouement, même si certains lecteurs peuvent s’en douter, et très fort et m’a laissé pantelant. Difficile d’en parler sans le dévoiler. Les aller retour entre passé et présent, cher La Pierre Pelot, sont marquants, nous faisant voyager dans les siècles passés, ainsi que dans la période de la Seconde Guerre mondiale de façon extrêmement incarnée et présente, ce qui est aussi la signature de Pierre Pelot. Ce personnage de Maria est d’une belle force et d’une humanité qui doone à ce court roman une dimension bien plus vaste que celle d’un roman à caractère historique. Le dialogue entre Maria et le narrateur est fin et simple, grandement touchant. Merci monsieur Pelot, merci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10