AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Héloïse d`Ormesson

Les Editions Héloïse d`Ormesson sont une maison d`édition fondée en 2004 par Héloïse d`Ormesson et son compagnon Gilles Cohen-Solal. Fille de Jean d`Ormesson, elle a, au début de la maison d`édition, tenu à ne pas publier les œuvres de son père. La politique de la maison d`édition est de « publier moins pour publier mieux ». De plus Héloïse d`Ormesson voulait publier des livres à l`« anglo saxonne », c`est à dire avec une importance donnée à la promotion en librairie et une image graphique forte. La maison d`édition a aujourd`hui publié plus de 200 ouvrages de littérature française et étrangère.

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Editions Héloïse d`Ormesson


Dernières critiques
mollymon
  09 juillet 2020
Les années Solex de Emmanuelle de Boysson
Les années Solex sont celles des 15,16 ans de Juliette, une gamine de la bourgeoisie catholique alsacienne qui nous raconte sa vie comme elle le ferait dans son journal intime. C'est à dire tout simplement et croyez moi, le bon chic bon genre n'a rien de palpitant. La demoiselle se répand en une série de clichés éculés, quasiment folkloriques, sur l'époque très particulière de la fin des années 60, début 70. Parfois quelques petits frissons de l'interdit viennent l'émoustiller, au risque de bousculer légèrement l'ordre établi mais sans qu'il y ait de quoi en faire tout un roman. Cependant Emmanuelle de Boysson le fait.

Il faut quand même lui reconnaître le mérite de se montrer honnête en ne présentant pas cette fille à papa (qui n'est autre qu'elle même adolescente) comme plus belle et plus intelligente qu'elle ne l'est. Finalement, elle donne une image assez juste de l'âge dit "ingrat", ou même "bête", caractérisé par sa tendance à avoir une attitude immature, désinvolte et rebelle envers l'autorité et les adultes. On s'en souvient tous mais on en garde pas forcément la nostalgie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
itsmylife_book
  09 juillet 2020
Tout ce que tu vas vivre de Lorraine Fouchet
Je vais encore me répéter, mais je suis toujours enchantée de retrouver la plume de Lorraine Fouchet. À la fois sensible, douce et immersive, elle m’a envoûtée dans ce nouveau roman, pour mon plus grand bonheur. ⁣

⁣Dans Tout ce que tu vas vivre, j’ai voyagé entre Paris, l’île de Groix et la Patagonie avec Dom, un adolescent de 15 ans qui perd subitement son père et devient orphelin...⁣

Des révélations et des événements étranges vont accaparer ses pensées juste après ce terrible moment. Un tas de questions laissées sans réponses... Il va donc se lancer dans une quête de vérité, SA quête de vérité pour avancer, pour comprendre, pour se (re)construire. Au fil des pages, il va aller de découverte en découverte....⁣



Les chapitres sont courts et dynamiques, c’est très agréable. Nous avons les points de vues des différents personnages (Dom / L’amoureuse) ce qui permet de ressentir leur souffrance, leur solitude, l’amour... et bien d’autres choses !⁣

Ce roman est riche en rebondissements, en suspense et en émotions. Tout est réuni pour passer un très bon moment, même si l’histoire est assez triste, je l’ai trouvée tellement optimiste. L’auteure sait trouver les mots justes pour toucher et faire sourire son lecteur tout en parlant des dures épreuves de la vie. Elle fait passer de beaux messages à travers tous ses romans : Profitons de chaque instant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Julitpartout
  09 juillet 2020
La part des flammes de Gaëlle Nohant
L’incendie du Bazar de la Charité en mai 1897 a suscité beaucoup d’émotion à Paris à l’époque, les victimes étant essentiellement des femmes et des enfants. Emoi d’autant plus grand que ces victimes appartenaient pour la plupart à l’aristocratie et la haute bourgeoisie puisqu’il s’agissait d’une vente de charité au profit des plus démunis. Le roman retrace le destin de 3 femmes touchée par ce drame.

MON AVIS: J’ai aimé cette plongée dans l’époque des froufrous et crinolines, mais surtout la réflexion sur la place de la femme dans la société de l’époque. Cantonnée aux bonnes œuvres et à être une bonne épouse, toute volonté d’émancipation ou d’indépendance était tuée dans l’œuf par un mari ou un père autoritaire. Combien de pauvres femmes se sont retrouvées enfermées pour « hystérie » parce qu’elles devenaient encombrantes pour la gente masculine ? Beaucoup trop! Une lecture agréable sur un événement récemment mis en lumière par Netflix (mini série Le Bazar de la Charité).
Commenter  J’apprécie          00