AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maxi-Livres

Maxi-livres était une entreprise française, créée en 1981 et disparue en 2006, spécialisée dans la vente de livres à prix réduit et ayant ouvert une activité d`éditeur à partir de 1992.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Maxi-Livres



Dernières critiques
chloesln2101
  19 août 2019
Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire
J’ai commencé à lire les fleurs du mal il a y’a 2 mois, puisque je l’étudie dans le cadre de mes cours au lycée à la rentrée. Il m’intéressait, j’ai voulus prendre un peu d’avance pour pouvoir mieux l’approfondir avec les cours. Mais alors là catastrophe, je trouve les poèmes vraiment très beaux écrit avec une belle plume, on sent l’âme de Baudelaire quand on les lit. Malheureusement je n’arrive pas à le lire après 2 mois je n’en suis qu’à la page 97 j’ai beau forcer je n’arrive à avancer que de 2 ou 3 pages à chaque fois tellement les poèmes me dérange à chaque fois que je les lis je me sens oppressée et je ressens un malaise c’est inssurpotable. Je suis tellement déçue moi qui me faisais une joie de lire ce chef d’œuvre qui n’est en fin de compte vraiment pas fait pour moi.
Commenter  J’apprécie          00
SuzyBess
  19 août 2019
Le dernier jour d'un condamné de Victor Hugo
Je n'avais pas ressorti ce livre de ma bibliothèque depuis la fin de mes années collège (autant dire que ça commence un peu à dater), mais que ça fait du bien de relire un texte d'une telle puissance !



À la prison de Bicêtre, un homme attend la fin de sa vie. Pour avoir tué un homme, il est condamné à mort. Mais au verdict de la justice s'ajoute les semaines d'attente avant que la guillotine fasse son œuvre, une torture psychologique en plus pour cet être qui ne peut s'empêcher d'espérer en sachant sa cause perdue. Depuis sa cellule, le condamné couche sur le papier ses pensées incandescentes.



Admirablement écrit, ce récit intense se révèle un véritable manifeste, plaidoyer pour l'abolition de la peine de mort. Précédé d'une superbe préface de l'auteur qui s'impose elle-même comme une revendication, ce roman nous dévoile les derniers sentiments d'un homme dont nous ne saurons que peu de choses: anonyme, fils, mari, père aimant d'une fillette, il est aussi le coupable d'un meurtre dont les motivations restent un mystère. Pour le reste, il faut laisser son imagination composer. Qu'il y ait tant de zones d'ombre est une force à ce récit écrit sous forme de journal intime; priver le personnage d'une identité généralise la cause pour laquelle Victor Hugo se bat et rend, dans un même temps, son malencontreux héros inoubliable.

Force détails sur le fonctionnement et les dysfonctionnements de la guillotine nous rappellent l'horreur du procédé, Hugo montre également le favoritisme exercé par la justice de l'époque.

Politique ou littéraire ? le juste milieu est finalement trouvé par l'auteur de grand talent qui nous offre ici une émouvante histoire d'une grande puissance.



L'édition présentée, spécialisée pour la lecture analytique, est agrémentée de nombreuses études de textes et travaux d'écriture qui pourront vous passionner si vous êtes motivés à ce travail; pour ma part, je me suis contentée de comparaisons avec les extraits d'autres œuvres fournis dans les corpus proposés, et rien que cela m'a déjà tout à fait captivé.
Lien : https://letoucherdespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chabe37
  19 août 2019
La métamorphose de Franz Kafka
Quasiment 20 000 lecteurs au moment où j'écris mon avis, donc je ne m'attarde pas sur l'histoire. Encore un classique que je n'avais pas lu c'est chose faite, je ne savais pas à quoi m'attendre et je reste perplexe en refermant cette nouvelle, mon avis est donc mitigé. Cependant on ressent une profonde tristesse pour cet homme, aucun espoir, l'histoire est très sombre.

J'aurais tout de même voulu savoir pour quelle raison cette métamorphose...

Un livre à découvrir pour se faire son propre avis sur l'écriture de Kafka.
Commenter  J’apprécie          71