AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

L'Archipel

L'Archipel est une maison d'édition française créée en 1991 par Jean-Daniel Belfond. Le groupe éditions de l'Archipel englobe quatre maisons d'éditions : les éditions Presses du Châtelet, l'Archipel, Ecriture et Archipoche. Le catalogue de la maison d'édition comporte plus de 600 titres. Elle publie une grande variété de sortes d'ouvrages comme des romans, des livres d'histoire, de politique et de fiction.

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez L'Archipel


Dernières critiques
Tross371
  20 janvier 2018
L'inciseur de Sebastian Fitzek
Trop ! Trop de tout dans ce livre d' un auteur allemand de romans policiers qui vend beaucoup paraît il dans son pays d'origine !

Trop de cadavres, trop d'autopsies, trop d'invraisemblances, trop d'hélicoptères qui tombent à pic ...

Il y a des rebondissements sans arrêt c'est sûr, mais cela relève plus d'effets d'écriture incohérente.

Le héros provoque un accident contre un arbre pour alerter le service d' assistance d'une grande marque haut de gamme de véhicules allemands ...

Il fait autopsier à distance plusieurs cadavres par une jeune fille sans la connaitre et sans qu'elle éprouve de réticences particulières ...

Il lui donne des indications anatomiques précises et elle, novice en la matière, comprend tout de suite où elle doit découper le mort ... même quand les termes employés ne sont connus que par le milieu médical ...

De nombreuses erreurs chirurgicales et médicales sont présentes alors que l'auteur a écrit cet ouvrage avec un médecin légiste ...

Un concierge transporte les cadavres sans difficulté alors que l'on sait qu' un homme mort est impossible à transporter sur de longues distances ...

Un personnage , amoureux éconduit de la jeune apprentie "autopsieuse" se promène dans le roman, après avoir reçu une balle qui lui a arraché la mâchoire, sans que cela lui pose plus de problème qu'un petit bouton de fièvre ...

J'ai réussi à finir le livre parce que je voulais voir jusqu'où pouvait aller cet écrivain dans son travail fantaisiste .

Bref, on n' arrive pas à rentrer dans l'histoire, les exagérations polluent tout le long ce récit .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Elodieuniverse
  20 janvier 2018
Lettres de sang de James Patterson
Hubert Hutchinson Alden est un riche homme d'affaires. Il est marié à une charmante épouse et a un fils. Il découvre dans son garage la tête tranchée de son chauffeur, Peter avec un message et les initiales de son fils. "De l'argent facile" indique le message. Qu'a-t-il fait? Est-ce un début de chantage? Qui et surtout pourquoi? Zach Jordan et Kelly McDonald, membres du RED, une unité d'élites du NYPD qui s'occupent des gens les plus fortunés, sont mis sur l'affaire. Cependant, Alden décide de ne rien dévoiler à la police et met son homme de main à la recherche des coupables. Mais, l'affaire se corse et son fils se fait enlever.



Un retournement de situation va bouleverser les événements. La victime n'est pas forcément celle que l'on croit... Un fameux "projet Nuremberg" va être mis à jour...



James Patterson est l'expert des séries de livres. (16 séries au total dont la plus connue est celle mettant en scène Alex Cross) "Lettres de sang" est le troisième livre de la série NYPD Red. Je tiens à signaler que ça n'empêche pas la lecture si vous n'avez pas lu les précédents. Dans ce volume, il est question de meurtres, d'enlèvement, d'affaire d'argent et d'escroquerie. Les chapitres sont courts, le rythme est soutenu et l'auteur sait nous tenir en haleine jusqu'au bout. On suit vraiment l'enquête pas à pas, étapes par étapes et on s'attache aux personnages de Jordan et McDonald ainsi qu'à leur histoire. (une relation ambiguë) A contrario, le personnage d'Hubert est exécrable. Bref, si vous aimez les thrillers, vous serez transportés par cette enquête qui nous laisse pas une seconde de répit...



Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
hardylindsay
  20 janvier 2018
Le livre des choses perdues de John Connolly
Qui n'a jamais rêvé enfant, de découvrir un monde nouveau où l'imaginaire est mise à l'honneur et où les contes populaires s'invitent à prendre vie ? John Connolly réussit avec ce roman à mêler l'enfant à l'adulte, le beau au terrifiant et l'humour au sérieux pour un résultat tout aussi étonnant qu'innovant. En s'appropriant les codes du conte tout en lui redonnant son sens initial, le romancier redonne vie à des fantasmes d'enfances qui ne sont pas, mais alors pas du tout, de tout repos ! Entre guerres, mutation des loups, chevaliers homosexuels, princesses diaboliques et moult situations rocambolesques, on peut affirmer que l'auteur met un coup de pied dans la fourmilière pour moderniser le genre. Dois-je préciser que j'ai aimé, beaucoup aimé ? 



Après le décès de sa mère, David douze ans, est inconsolable. Deux autres choses, aussi terrifiantes, bouleversent l'équilibre familial et le pays : l'apparition de Rose comme nouvelle concubine de son père et la Seconde Guerre Mondiale. De l'une, il n'accepte en rien la main tendue offerte en gage d'amitié, surtout depuis qu'elle s'avère enceinte. De l'autre, il est fasciné et terrifié par les combats aériens. En déménageant du centre de Londres vers la grandiose demeure de Rose à 80 kilomètres de là, David va faire l'amère expérience d'une famille recomposée. Son quotidien commence à changer le jour où il entend ses précieux livres parler jusqu'à l'appel de sa mère défunte... Dans l'immense jardin, une brèche semble l'attirer vers une contrée inconnue. Une fois de l'autre côté dans un univers étrange, il fait la rencontre du Garde Forestier qui le sauve de terrifiantes créatures. Comment va-t-il rentrer chez lui ? Une seule solution, aller à la rencontre du Roi qui possède le livre des choses perdues...



Roman de l'imaginaire, je tiens à préciser que contrairement aux apparences, celui-ci n'est pas un livre jeunesse ! Construit sur le modèle du conte, il est pourtant loin du modèle initial, ne serais-ce que par un taux d'hémoglobine assez élevé et donc une violence assez présente. Ceci est donc un livre pour les "grands enfants", ceux qui veulent renouer avec le genre : rire, pleurer et surtout être terrifié. 



Parce que les contes ne sont pas ce que l'on croit, parce qu'il y a toujours une part de vérité déformée, John Connolly a décidé de rétablir l'exactitude des faits. J'ai adoré les histoires modifiées dont découlent nos contes, limite tirés d'un fait divers, comme celle d'Hansel et Gretel, ! Disséminées çà et là, ces histoires rapportées font écho aux nôtres, mais sans le "ils vécurent heureux...". Plus crues, plus réelles aussi, elles font symbiose avec ce monde alternatif. J'ai senti le plaisir que prend l'auteur à revisiter cet univers pour créer son propre conte, comme un hommage au genre et aux lecteurs. 



Roman initiatique, David doit non seulement surmonter les épreuves du monde réel, mais surtout celles du monde féerique. Sur un transfert d' "Alice au pays des merveilles", l'enfant entame une quête afin de retrouver le chemin qui le ramènera chez lui. Evidemment, l'apparition de beaucoup de personnages vont rythmer son parcours pour nous effrayer comme nous faire rire. Avec des passages drôles et caustiques, comme celui des sept nains et Blanche-Neige l'acariâtre, comme celui plus triste du chevalier Roland à la recherche de son amant, le romancier a tiré une toile dans laquelle on se laisse facilement prendre.



Un livre sur le deuil, la famille recomposée, la perte de l'innocence... bref, le difficile passage de l'enfance à l'adulte. Des réflexions tendres d'un enfant sur la mort, l'incompréhension du monde qui l'entoure, mais aussi la religion comme la famille. 



Construit sur des chapitres plutôt courts et sur un style fluide et vif, j'ai littéralement été sous le charme de cette histoire qui m'a fait retomber en enfance. Sombre, parfois cruel, il m'a manqué juste un petit je ne sais quoi pour en faire un véritable coup de cœur. Peut-être suis-je un peu resté sur ma faim et voulu encore plus explorer ce monde insolite. 



Pour une lecture agréable, je vous propose aujourd'hui des "thumb", sorte de sablés Américains à la confiture suivi d'un chocolat chaud pour le retour en enfance. Vous êtes paré pour une agréable journée !


Lien : http://bookncook.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20