AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Les Solitaires Intempestifs


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Les Solitaires Intempestifs


Dernières critiques
Nadouch
  15 octobre 2021
Beaucoup de bruit pour rien de William Shakespeare
Ma première pièce de Shakespeare qui ne soit pas une tragédie, et je suis totalement passée à côté ! Perdue dans les personnages, je suis restée en-dehors de ce triangle amoureux, voire pentagone amoureux.

Une lecture poussive et ennuyeuse pour moi !
Commenter  J’apprécie          10
Blog_Oceane
  14 octobre 2021
Hamlet de William Shakespeare
J'ai lu du 10/10/2021 au 14/10/2021.



J'avais lu l'année dernière Macbeth dans le cadre de mes études et du Pumpkin Autumn Challenge. Cette année, je lis celui qui s'en rapproche le plus dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge.

En effet, Hamlet, à l'instar de Macbeth, est une tragédie mettant en avant le pouvoir, la folie dans tous les sens du terme.

Personnellement, j'ai préféré Hamlet car je le trouve davantage intéressant dans les thèmes, dans sa complexité.

Tout d'abord, ai-je besoin de rappeler le génie de Shakespeare ? J'ai adoré sa plume si tranchante, si poétique mais aussi légère. Oui, elle est légère car nous retrouvons de l'ironie, de l'humour malgré le caractère assez macabre de cette tragédie. J'apprécie également la façon d'avoir mêlé le surnaturel au réalisme car on y croit vraiment, le surnaturel a son importance pour l'intrigue. Evidemment, je redécouvre un Shakespeare pointilleux et j'ai pris du plaisir à mener mon enquête pour connaître les influences, rien n'est laissé au hasard puisque le dramaturge s'inspire de faits historiques, de légendes pour construire sa pièce.

En tout cas, il est dommage qu'on retienne de la pièce "To be or not to be" puisque ce n'est qu'un exemple parmi tellement d'autres citations percutantes reflétant davantage le génie du dramaturge.

C'est le moment d'évoquer l'intrigue. Je dois dire que je risque de faire des pavés et des pavés car je la trouve géniale. J'aime l'idée du jeu du chat et de la souris avec autant de suspense car le roi de Danemark cherche à connaître la cause de la folie d'Hamlet. Il cherche à savoir s'il est une menace ou non pour lui et son secret : il a tué le père d'Hamlet et ancien roi et a épousé sa belle-sœur. Quant à Hamlet, il a vu sa vision fantomatique lui affirmant l'identité du coupable. Or, notre protagoniste a besoin de preuves concrètes pour entamer une vengeance digne de ce nom. Je trouve cela intéressant car tout le long de la pièce, nous sommes dans les faux-semblants, ce qui est renforcé par la mise en abyme et la part importante du thème théâtral dans cette tragédie. Autour de cette intrigue, nous avons plusieurs thèmes et réflexions assez pertinentes comme la folie, la question de justice, de vengeance, de politique. Tout repose sur la psychologie qui est la clé de cette œuvre avec l'assouvissement de la vengeance, la culpabilité, etc.

Ainsi, nous avons une pièce lourde, captivante et addictive avec une touche d'humour.

Enfin, les personnages rappellent la marque de fabrique de Shakespeare dans ses tragédies avec un héros à la fin tragique, il ne peut s'en défaire. Nous retrouvons également la figure d'un roi coupable, etc. Tout ceci se déroulant en Danemark. J'apprécie beaucoup le schéma et la psychologie de certains.



Pour conclure, j'ai adoré cette pièce face à la diversité des thèmes, à sa complexité. J'ai pris beaucoup de plaisir à redécouvrir cette œuvre et à l'analyser.



Ma note : 8.5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cyan
  08 octobre 2021
Othello de William Shakespeare
Othello, le « Maure de Venise », général de la cité, a épousé secrètement Desdemona, provoquant la colère du père de celle-ci et la jalousie de ses autres prétendants. Iago, quant à lui, prétend être son ami tout en tramant sa chute.



Cette pièce est avant tout une histoire de jalousie. Jalousie de Iago envers Othello qu’il soupçonne d’avoir couché avec sa femme, envers Cassio qui a reçu une promotion; jalousie de Roderigo, qui aimait Desdémone, envers Othello; jalousie d’Othello envers Cassio, qu’il soupçonne d’être l’amant de Desdemona. Mais c’est aussi une histoire de confiance, la plupart du temps mal placée.



L’ensemble des personnages est manipulé par Iago, prêt à tout pour détruire Othello. L’aveuglement et la crédulité de la plupart des protagonistes lui rendent la tâche relativement facile, avouons-le. Othello en particulier est surprenamment obtus pour un homme censé être un grand stratège militaire. Il gobe sans problème les médisances sur sa femme mais s’avère incapable de faire confiance à celle qu’il prétend aimer.



Il s’agit d’une tragédie, donc vous vous doutez que ça finit très mal pour tout le monde.



Les thèmes abordés dans la pièce sont très intéressants et certains, notamment celui des violences faites aux femmes et les comportements masculins toxiques, font écho à des problèmes très contemporains. On parlerait aujourd’hui de féminicide et de violences conjugales. En cinq siècles, rien n’aurait changé? C’est bien ce qu’il semble…



Que dire du style? C’est Shakespeare, qu’ajouter de plus? Il y a quelques beaux monologues, dont un qui m’a surprise sous la plume d’un auteur du 17e siècle et qui dénonce la condition des femmes et leur impuissance dans ce monde dominé par les hommes.



Une très bonne lecture, très intéressante.
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160