AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

J'ai Lu

A la demande d'Henri Flammarion en 1958, Frédéric Ditis créé la maison d'édition française J'ai lu, qui publie principalement en format poche. Sa ligne éditoriale est variée, allant de la littérature générale à la science-fiction, en passant par le roman policier et le roman d'amour. Les éditions J'ai lu publient chaque année plus de 400 nouveautés au format poche.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de J'ai Lu



Dernières parutions chez J'ai Lu


Dernières critiques
ladythat
  19 novembre 2017
Outlander, tome 3 : Le Voyage de Diana Gabaldon
Je continue ma lecture de la saga Outlander et même si je ne suis pas complètement satisfaite par ce troisième volet, je ne peux pas dire qu'il ne m'a pas vraiment plu. Je l'ai surtout trouvé assez long et j'avoue m'être assez ennuyée lors du voyage entre l'Ecosse et les Etats-Unis. Toutes ces histoires de pirates, d'épidémie et de sorcellerie m'ont quelque peu laissé sur le côté… Cependant je dois reconnaître que j'ai aimé la façon dont Diana Gabaldon a amené Claire a retrouver la trace de Jamie avant de la faire repartir dans ce passé tumultueux où ils se sont connus.



Tout le cheminement initial durant lequel Claire se désespère de retrouver son mari, de s'assurer son existence avant de partir le rejoindre tout en se questionnant sur sa capacité à laisser sa fille derrière elle et sur les possibilités d'un renouement de ses liens avec Jamie, m'a vraiment plu. D'autant plus qu'en parallèle, on suit la vie de Jamie durant ses vingt années de séparation; l'auteur prend soin de retracer le parcours de son héros du moment où il prend conscience qu'il n'est pas mort sur le champ de bataille jusqu'à ce jour où Claire vient à se rencontre en 1767. Elle aborde la fin des clans, l'interdiction du port du kilt ou du tartan aux couleurs du clan, les lois interdisant la possession d'une arme, les privations, l'intimidation et l'inquiétude permanente qui font le quotidien des écossais, soumis à la cruauté des anglais. Mais on découvre également qu'une fois libérés de prison, nombreux des highlanders ont été vendu à l'esclavage dans les colonies… d'où ils ne reviendront pour la plupart jamais. Tout ce pan de l'Histoire est vraiment intéressant et bien amené.



Le reste de l'histoire ne sert que la romance et abandonne le côté historique au profit d'événements aussi plats qu'ennuyeux. L'auteur meuble clairement autour de ses héros pour justifier leur passage vers les colonies et le Nouveau Monde et c'est dommage. D'autant qu'au vu de ce qui se passe dans le premier quart du tome 4, je pense qu'elle aurait pu réduire tout ça d'au moins 500 pages… Il est cependant intéressant de voir que ce changement de continent aura pour but de garder une trame historique concrète avec les notions d'esclavagisme et la guerre d'indépendance. Il ne reste qu'à espérer que ce ne sera pas qu'un prétexte…
Lien : https://sirthisandladythat.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
scarlett12
  19 novembre 2017
Le Horla de Guy de Maupassant
Le narrateur commence par douter de ses sens dans des réflexions philosophiques.

Il fait des cauchemars récurrents où il sent une présence peu amicale jusqu'à ce qu'il se réveille terrorisé.

Il a l'impression que quelqu'un le suit lors de ses promenades et même s'installe chez lui sans qu'il puisse l'apercevoir.

Il pose chaque soir, de l'eau puis du lait et des fraises sur sa table de nuit et découvre chaque matin que ceux-ci sont vides sans qu'il ait le moindre souvenir d'avoir bu ou mangé.

Il se pose alors la question de savoir si il devient fou ou si un mystérieux être qu'il nomme "le Horla", genre d'autre lui-même venu d'on ne sait où s'empare de ses biens et de ses pensées.

Il consulte un moine, prie Dieu de l'aider à y voir plus clair.

Jusqu'au moment où il voit une rose se plier, se casser puis s'élever sans qu'aucune main visible ne l'ait touchée. Il se croit atteint d'une maladie et se sent complètement perdu, même la visite à un médecin ne lui apportera pas de solution. De jour en jour, la "possession du Horla" empire. Il "sait" que le horla est assis dans son fauteuil et veut le chasser mais le le siège se renverse avant qu'il ait pu l'atteindre, des pages de livre de tournent toutes seules ... A-t-il plus peur du Horla ou le Horla a -t-il plus peur de lui ... il ne sait pas, il ne sait plus. Un jour il fait semblant d'écrire lorsqu'il ressent par-dessus son épaule quelqu'un qui l'espionne. Lorsqu'il se regarde dans la glace, il n'y voit pas son reflet, il y constate la présence des objets qui l'entourent mais lui est absent du miroir jusqu'à ce que progressivement, en image d'abord déformée puis de plus en plus nette, il se distingue enfin.

Epouvanté, il fuit sa chambre et y enferme le Horla . Un incendie se déclenche et brûle sa maison. Le Horla est-il enfin mort ? Probablement pas, se dit-il en concluant "alors, il va falloir que je me tue, moi ! ...

Ecrit peu de temps avant son internement,peut-on voir les signes précurseurs de la folie qui allait s'emparer de lui ? Il y a cependant des questions philosophiques pleines de bon sens dans son questionnement.

Un philosophe est-il un fou ?

J'ai adoré cette nouvelle car j'adore la philosophie ! Suis-je donc folle ? ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Saphirastif
  19 novembre 2017
La Tour Sombre, Tome 6 : Le chant de Susannah de Stephen King
Excellent dans la lignée des tomes précédents, un vrai régal pour les yeux et la poursuite des aventures du Pistolero.
Commenter  J’apprécie          10