AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

J'ai Lu

A la demande d'Henri Flammarion en 1958, Frédéric Ditis créé la maison d'édition française J'ai lu, qui publie principalement en format poche. Sa ligne éditoriale est variée, allant de la littérature générale à la science-fiction, en passant par le roman policier et le roman d'amour. Les éditions J'ai lu publient chaque année plus de 400 nouveautés au format poche.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de J'ai Lu



Dernières parutions chez J'ai Lu


Dernières critiques
mimi5751
24 juin 2017
Les Flammes de la vengeance de Beverly Byrne
À la fin du XIXe siècle, l'empire banquier des Mendoza règne en Angleterre, en Espagne et à Porto-Rico. Mais en cette année 1898, tout risque de basculer pour ce grand pouvoir financier si Lila Curran mène à bien sa terrible vengeance. Car cette femme, surnommée la Veuve noire, n'a pas oublié les trois années de réclusion et de mauvais traitements qu'elle a subies à la suite de son mariage avec ce fou de Juan Luis Mendoza. Libérée de cette emprise tyrannique par une mystérieuse lettre, elle part vivre à Dublin, où elle construit patiemment sa vengeance, au fil des ans. Elle n'a désormais plus qu'un seul objectif : causer la ruine des Mendoza. D'un bout du monde à l'autre, elle n'aura de cesse d'attirer ses proies dans le brasier des flammes de la vengeance.

Livre que j'ai lu à la BB et croyez moi il vous tient en haleine et vous vous demandez quel est le secret que détient la veuve noire.

C'est un très beau livre bien écrit.
Commenter  J’apprécie          10
Anceline
24 juin 2017
Deux petits pas sur le sable mouillé de Anne-Dauphine Julliand
Magnifique. Face à la découverte de la maladie orpheline (au nom aussi tordu que son mal) qui atteint sa petite fille, Thaïs, cette maman (et toute la famille) montre un courage et une joie de vivre édifiante. Beaucoup de coeur, d'intelligence et une touche d'humour dans ce récit. Et on adopte avec eux la formule (non, pas magique !) qui soutient ce courage : "Ajouter de la vie aux jours quand on ne peut plus ajouter de jours à la vie".
Commenter  J’apprécie          00
Clemocien
24 juin 2017
Désir fatal, tome 2 : De tout mon corps de Abbi Glines
Fidèle à ma résolution, prise lors de la lecture du 1er tome, de découvrir l'intégralité des livres dédiés à Blaire et Rush, mais pas plus, j'ai voulu me pencher sur De tout mon corps. Cependant, ce tome est en rupture absolument partout... j'ai donc dû me débrouiller autrement.

Concernant la plume d'Abbi Glines, rien à dire, elle se lit toujours aussi bien et donne envie de ne pas lâcher le bouquin. Malgré leurs défauts, ses personnages sont convaincants et Rush doit laisser peu de lectrices indifférentes ! Contrairement au 1er volet qui était exclusivement du point de vue de Blaire, Abbi Glines alterne ici Rush/Blaire, et il est plutôt agréable de voir son point de vue à lui et de côtoyer son entourage (qui est plutôt réduit puisque seuls Nan et Grant sont présents).

Il me semble qu'il y a un peu plus de scènes érotiques que dans De tout mon être, mais cela reste raisonnable en terme de quantité, d'autant qu'elles sont plutôt bien écrites et sonnent assez juste (à quelques dialogues près).

Bref, même si j'apprécie globalement l'univers d'Abbi Glines, je doute un peu sur le nombre de tomes (surtout que j'ai lu le résumé du prochain et que j'ai peur que cela traine en longueur). Je m'explique: Blaire aime Rush, Rush aime Blaire... mais ils font tout pour se compliquer les choses ! Certes, certains éléments sont réellement problématiques (l'aversion de la famille de Rush pour Blair notamment) mais quand même ! Blaire en devient presque agaçante à sans cesse tout remettre en question, elle n'est pas assez bien pour Rush, il ne l'aime pas, elle ne veut pas être un boulet... et Rush et son côté girouette n'arrangent pas la situation ! A croire qu'en bon mec il ne peut avoir qu'une pensée cohérente en même temps; entre sa sœur et Blaire, il a vraiment du mal à gérer les choses et le comportement de Nan est très exagéré à mon sens (à moins d'avoir un petit pois dans la cervelle et de ne pas savoir raisonner). Au final, heureusement qu'ils ne peuvent pas résister à l'attraction qui les lie, sans quoi ils seraient déjà séparés depuis un moment.

J'ai été agréablement surprise par le personnage d'Abe, qu'on découvre à la fin du tome et qui apparaît d'une manière totalement différente. Georgiana, quant à elle confirme son personnage de c****sse finie, à se demander comment elle peut ne pas être seule. Les autres personnages sont plutôt inexistants, tout lisses et limite gaga de Blaire qu'ils connaissent depuis moins de 4 mois (Woods en tête).

Vous l'aurez compris, malgré l'addiction ressentie à la lecture de ce tome, il reste une lecture sympathique sans prise de tête mais sans réelle profondeur. Bizarre à dire, mais j'ai adoré sans aimer... à voir pour le prochain, pas dans l'immédiat en tout cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00