AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Seuil

Créées par Henri Sjöberg en 1935, les Éditions du Seuil font partie des plus grandes maisons d'éditions françaises et sont présentes dans tous les domaines éditoriaux : littératures française et étrangère, thrillers et policiers, sciences humaines, documents, spiritualités, sciences, jeunesse et beaux-livres.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Seuil



Dernières parutions chez Seuil


Dernières critiques
Lordo
29 mai 2017
La revanche de Dieu de Gilles Kepel
Études approfondies des causes du retour des 3 principales religions monothéistes à notre époque (le bouquin date de 1991). Très intéressant, sachant que Gilles Kepel à une certaine légitimité, voire une légitimité certaine, dans ce domaine.
Commenter  J’apprécie          00
brdmathias
29 mai 2017
En finir avec Eddy Bellegueule de Édouard Louis
« Je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre la fuite »



Être différent. Voilà ce qu’Eddy est, en tout cas pour son milieu natal. Un semblant d’homme, homo, incompris par sa propre famille (des pauvres incultes) et rejeté par les vrais hommes, les gros durs de Picardie, fermés d’esprit face à une soi-disante différence. Voix aiguë, déhanché incontrôlé et manières féminines caractérise cet enfant de 10 ans, qui apprend à grandir en essayant de coller aux attentes, en restant dans les rangs, pour ne pas sortir du droit chemin : Être pédé ? Surtout pas ! Eddy se refuse à cette évidence pour ne pas décevoir, quitte à travestir sa propre existence. Le rejet des autres l’amenant à se rejeter lui-même.

Édouard Louis nous livre le portrait d’un milieu populaire crasseux où règne l’alcool et le porno. Un milieu où les pédés ne sont pas aimés.

L’émotion vient d’elle même, par une écriture maitrisée et ne glissant pas dans un pathos ridicule. Les mots sont crus, froids imposant une distance entre l’auteur et son texte. La violence est omniprésente, dans les paroles, les réactions, le refus et le déni. La nuance utilisée ne condamne cependant pas sa famille bouseuse, pas plus que les bourges auteurs des crachats et des violences physiques.

L’universalité de ce roman en fait un témoignage poignant de la vie difficile vécue par ces jeunes maltraités. Cette violence et cette intimité font de ce roman personnel une bible à l’acceptation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Killing79
29 mai 2017
La femme à droite sur la photo de Musso Valentin
Dans la famille littéraire des Musso, tout le monde connait Guillaume, le poids lourd des ventes. Mais il y a aussi Valentin, son frère, qui agit depuis quelques années et qui est plus confidentiel. Contrairement à la plupart des lecteurs, j’ai commencé par celui-ci. Spécialiste des thrillers, il nous offre cette fois-ci un simple polar.



Suite à des évènements mystérieux, David va s’intéresser à la disparition non résolue de sa mère quarante ans plus tôt. Le récit suit son quotidien et ses investigations. Au fil des indices retrouvés, l’affaire se resserre et on en apprend un peu plus sur la vie de cette starlette, promise à un avenir glorieux. L’aventure avance plutôt rapidement sans vraiment s’attarder sur les personnages et on reste concentré sur l’enquête.



Dans une poignée de chapitres en parallèle, Valentin Musso nous envoie en 1959 pour assister aux dernières heures de la femme qui s’est évaporée du jour au lendemain. On replonge alors dans l’univers de ces années. Entre plateau de cinéma et bar de quartier, le lecteur découvre les habitudes des gens de cette époque et les comportements parfois douteux des autorités justicières.



L’intrigue de ce polar sur fond de vieille affaire non résolue, est assez bien construite. Tous les éléments s’emboitent parfaitement afin de recréer, au fil des péripéties, tout le déroulement du drame. Pas d’hémoglobine, pas de violence, pas de course-poursuite, pas de tension, juste une énigme du passé qui prend forme au gré des témoignages et des souvenirs. L’écriture de l’auteur est agréable et accessible à tous. Seul le cœur du roman m’a paru un peu laborieux comme si l’auteur avait rempli les pages pour étoffer son récit. Mais au final, l’histoire est tout de même réussie parce qu’elle m’a baladé sur différentes pistes. Je valide donc ma première expérience du « petit » Musso !
Lien : https://leslivresdek79.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30