AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 2050 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Antibes , le 19/08/1977
Biographie :

Valentin Musso est un écrivain français.

Frère de Guillaume Musso, Valentin Musso est agrégé de lettres. Il enseigne la littérature et les langues anciennes dans les Alpes-Maritimes.

Valentin Musso vit à Nice. Il a étudié au lycée Massena, est agrégé de Lettres Classiques et enseigne à Antibes.

Il baigne dans les livres depuis tout petit avec une maman bibliothécaire. Il découvre le roman noir américain quand il est adolescent. Ses goûts éclectiques le poussent aussi bien vers Stephen King que vers la littérature classique. C'est au moment de l'adolescence qu'il sent naître l'envie d'écrire. Il commence lorsqu'il est étudiant à prendre quelques notes avant de se lancer véritablement avec son premier thriller, La Ronde des Innocents. Il le soumet en 2009 sous pseudonyme aux internautes du site des Nouveaux auteurs. Le plébiscite est immédiat et unanime et, bien vite, le livre voit le jour sous la marque Les Nouveaux auteurs. En 2011, il récidive avec Les Cendres froides, un nouveau roman, toujours aux éditions des Nouveaux auteurs.
Quand Valentin Musso ne prépare pas ses cours ou qu'il n'est pas en classe, il pense à sa prochaine histoire : il prend des notes, commence ses recherches. La période des vacances d'été étant pour lui la plus propice à l'écriture : le troisième roman est déjà en préparation.
Et quand il lit, ce sont évidemment des thrillers !

Ses romans, publiés aux éditions du Seuil, ont obtenu plusieurs récompenses (prix du polar des lectrices Confidentielles, prix Sang d'encre des lycéens, prix du polar historique).

+ Voir plus
Source : http://www.k-libre.fr/
Ajouter des informations

Valentin Musso et ses lectures


Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

À l`adolescence, Le Grand Meaulnes d`Alain Fournier a été décisif dans mon envie de raconter des histoires. C`est un livre merveilleux qui ouvre les portes de l`imaginaire. Je ne supporte pas le mépris condescendant qu`il suscite chez certains, sous prétexte qu`il n`aurait pas révolutionné l`histoire de la littérature et qu`il ne serait qu`une lecture d`adolescent. Je dirais aussi les livres de Dumas pour son talent de conteur.


Quel est l`auteur qui vous a donné envie d`arrêter d`écrire (par ses qualités exceptionnelles...) ?

Lire de grands auteurs me motive plutôt, sinon je crois que je n`aurais jamais écrit la moindre ligne. Mais c`est vrai que dans le domaine du policier, quand je ferme un livre de Iain Pears, de Donna Tartt ou de Dennis Lehane, je me dis que j`aurais volontiers donné mon âme au diable pour écrire un tel bouquin.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

L`education sentimentale de Flaubert et Proust que je lisais pendant les longues journées d`été quand j`avais quinze ou seize ans.


Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Les Hauts de Hurlevent. Vraiment dans un autre genre, les albums de Hergé et de Edgar P. Jacobs que je ne me lasse pas de lire.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

Je trouve qu`on ne devrait pas éprouver de honte en tant que lecteur. La lecture ne doit pas devenir culpabilisante, c`est une vision tellement déprimante. Mais il y a évidemment plein de classiques que je n`ai pas lus : Don Quichotte par exemple ou des auteurs comme Borges que je connais très mal et que je veux lire depuis des années.


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Le roman de l`adolescent myope de Mircea Eliade, un roman qui m`avait touché adolescent mais que je n`ai pas relu.


Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Je ne pourrais pas citer un livre en particulier, mais je pense à certains auteurs du Nouveau Roman qui ont poussé à bout et de manière artificielle la déconstruction romanesque. En revanche, j`aime pas mal de livres de Marguerite Duras qui est restée en marge de ce mouvement.


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Une citation d`André Gide : « L`art est toujours le résultat d`une contrainte. Croire qu`il s`élève d`autant plus haut qu`il est plus libre, c`est croire que ce qui retient le cerf-volant de monter, c`est sa corde. »


Et en ce moment que lisez-vous ?

Un automne à River Falls d`Alexis Aubenque, un bouquin impossible à lâcher…


Mots pour mots : Valentin Musso répond à ses lecteurs !


Dans le cadre de notre nouvelle opération "Mots pour mots", nous avons demandé à 100choses, à Mutinelle et à Delcyfaro de poser quelques questions à Valentin Musso, autour de La ronde des Innocents et Les cendres froides ! Voici leurs questions et les réponses de l`auteur :

D`où vous est venue l`idée d`écrire, avec La Ronde des Innocents, un roman policier mêlé de dons psychiques ? le genre de centre où est Stéphane existe-t-il vraiment en France ?

Il y a bien sur l`influence de mes lectures d`adolescent, des auteurs comme Stephen King ou Richard Matheson. Avec La Ronde des Innocents, j`ai aussi voulu naviguer entre les genres et ne pas me contenter de combler l`horizon d`attente des lecteurs de polars. J`aime les policiers qui flirtent avec les limites de la raison. Mais ces éléments légèrement fantastiques ne sont qu`un prétexte pour créer une tension et traiter les thèmes du malaise de l`adolescence et de l`enfance sacrifiée. le genre d`institutions décrites dans le roman existent effectivement, mais j`en ai imaginé la face cachée qui, elle, est purement romanesque.


La mythologie étrusque est un univers rarement développé en littérature. Pourquoi ce choix ? Est-ce un domaine que vous connaissiez particulièrement où vous y êtes-vous intéressé pour la création de la ronde des innocents ?

J`ai fait des études de Lettres classiques : il était donc difficile de passer à côté des Etrusques. C`est une civilisation passionnante qui a beaucoup influencé les Romains mais qui reste assez méconnue. C`était un peuple très pieux, et j`ai voulu utiliser cette dimension religieuse et spirituelle pour teinter le roman d`éléments fantastiques. Je trouvais aussi amusant de construire un roman policier autour d`une citation de Cicéron sur un peuple vieux de 3000 ans.


Vous semblez disposer de connaissances très précises sur le fonctionnement des institutions pour surdoués et j`ai aimé cet ingrédient dans La Ronde des Innocents. Est-ce réellement un monde que vous avez eu l`occasion de fréquenter ?

Dans le cadre de mon métier d`enseignant, j`ai eu l`occasion de m`intéresser aux enfants surdoués. J`ai lu beaucoup de livres sur ce qu`on appelle aujourd`hui la « surdouance ». Certains étaient plutôt risibles — je les ai utilisés pour quelques dialogues du roman –, d`autres touchaient à la réelle souffrance d`enfants qui se sentent différents et exclus à cause de leurs capacités intellectuelles hors du commun.


Comment avez-vous choisi les catastrophes reliées à Stéphane ? En particulier pourquoi cette récurrence du train et de L`accident ferroviaire ?

J`ai retenu L`accident ferroviaire pour sa force visuelle. Je voulais qu`on découvre le premier accident par des images prises d`hélicoptère. Les wagons enchevêtrés sont décrits comme de simples jouets cassés et abandonnés par un enfant dans le coin d`une chambre : c`était une façon de relier l`innocence de l`enfance et l`horreur des catastrophes qui se succèdent dans le roman. Il y a peut-être eu aussi des influences cinématographiques : j`ai pensé a posteriori à la très belle scène d`ouverture d`Incassable.


Pourquoi avoir choisi le département des Hautes-Pyrénées ? Y avez-vous vécu ? Ou représente-t-il quelque chose de particulier ?

Ma femme a grandi dans les Hautes-Pyrénées. C`est une région que j`ai appris à connaître. Je m`y sens bien pour écrire parce que dans le village où nous allons, on a l`impression d`être coupé du monde.


Nous laissons Justine dans une position bien délicate. Aurons-nous un jour de ses nouvelles ?

Je sais que la fin de La Ronde des Innocents a pu surprendre certains lecteurs. Il est tout à fait possible que je remette Justine en scène un jour, c`est un personnage auquel je me suis attaché.


Dans Les cendres froides, vous évoquez le sujet des « lebensborn ». Pourquoi ce sujet si particulier ?

J`ai eu l`idée de cette histoire il y a environ deux ans quand je suis tombé sur un article de l`Express qui parlait de ces maternités nazies qui avaient été ouvertes dans les pays occupés durant la guerre. C`est effectivement un sujet mal connu et qui a peu intéressé les historiens alors que ces lebensborn sont une clé de la compréhension de l` entreprise eugéniste des nazis


le fait d`être le frère de Guillaume vous a-t-il ouvert des portes plus facilement dans le milieu littéraire ou au contraire vous a-t-on encore plus attendu au tournant ?

Ça ne m`a pas aidé en tout cas à être publié car j`ai envoyé le roman sous pseudonyme et qu`il a été soumis à un comité de lecture citoyen qui ne connaissait pas mon identité. Je ne craignais pas trop la comparaison parce que j`écris des romans dans un genre très éloigné de celui de mon frère. le lien de parenté a également peu joué une fois le livre sorti : il y a peut-être eu un phénomène de curiosité chez certains lecteurs, mais les ventes ont vraiment décollé quand j`ai obtenu de bons papiers et que des libraires ou chroniqueurs comme Gérard Collard ont défendu le livre.



Merci à 100choses, Mutinelle, Delcyfaro pour leurs excellentes questions et à Valentin Musso pour ses réponses et sa disponibilité !


Découvrez Les cendres froides et La ronde des innocents, les deux premiers romans de Valentin Musso !



étiquettes
Videos et interviews (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Que peut-on encore perdre quand la vie vous arrache le seul être que vous avez jamais aimé ? Adam Chapman, architecte de 41 ans, a tout pour être heureux. Il vit depuis huit ans un amour sans nuages avec sa femme Claire. Mais, un matin, un coup de téléphone vient lui annoncer l'inimaginable. Alors qu'elle passait le week-end dans la maison de campagne de ses parents, Claire a été assassinée en lisière d'un bois. En quelques secondes, l'existence d'Adam vole en éclats. Mais ce qui pourrait être une fin n'est qu'un début. Car Adam n'a aucune conscience de la véritable tragédie qui a commencé à se jouer. Dès le lendemain de la mort De Claire, il va découvrir qu'il existe pire que de perdre ce que l'on a de plus cher au monde : le perdre une seconde fois… Né en 1977, Valentin Musso est l'auteur de nombreux succès traduits dans plusieurs langues. En quelques années, il a su s'imposer comme l'une des voix les plus originales du thriller français, notamment avec le Murmure de l'Ogre, Une vraie famille et Dernier Été pour Lisa, tous disponibles en Points. « Valentin Musso fabrique une oeuvre romanesque aux récits remarquables par leur construction, leur écriture et leur densité. » Pierre Vavasseur, le Parisien Retrouvez les informations sur notre site : http://bit.ly/2oSJ2dw Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/editions.seuil/ Twitter : https://twitter.com/EditionsduSeuil Instagram : https://www.instagram.com/editionsduseuil/
+ Lire la suite
Citations et extraits (319) Voir plus Ajouter une citation
nameless   16 décembre 2016
Une vraie famille de Valentin Musso
Les premiers liens conduisaient vers des pages Facebook ou LinkedIn. François ne s'était jamais fait à ces réseaux sociaux - pour lui le comble de l'exhibition et de l'impudeur. Il ne comprenait pas comment des gens pouvaient volontairement étaler leurs moindres faits et gestes, qui ne passionnaient personne d'autre qu'eux. (p. 132)
Commenter  J’apprécie          360
nameless   06 août 2018
Dernier été pour Lisa de Valentin Musso
- ... dans mon bureau m'attend un semi-remorque de romans qui paraîtront dans les deux prochains mois. Vous savez combien les choses ont changé en l'espace de quelques années. Le marché du livre est devenu instable, le monde de la critique est trop bruyant et confus. Nous sommes malheureusement contraints de faire des choix dans l'espoir d'attirer de nouveaux lecteurs.

p. 19
Commenter  J’apprécie          340
nameless   22 juin 2018
La Ronde des Innocents de Valentin Musso
- Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit, mais désavantageux à ceux qui la disent car ils se font haïr. C'est Pascal qui a écrit cette phrase terriblement juste...

- Arrêtez avec vos citations à la con !

p. 325
Commenter  J’apprécie          321
nameless   21 juin 2018
La Ronde des Innocents de Valentin Musso
Graham Greene a écrit dans un de ses romans (...), "une histoire n'a ni commencement ni fin ; nous choisissons arbitrairement un point de départ de notre expérience".

p. 20
Commenter  J’apprécie          310
nameless   01 août 2018
La femme à droite sur la photo de Valentin Musso
- McCarthy n'était qu'un obscur sénateur du Wisconsin. En 1950, il a pris la tête de la croisade anticommuniste en brandissant une fausse liste de deux cents suspects travaillant au Département d'État. C'est ainsi qu'il est devenu la coqueluche des médias. Les listes noires se sont multipliées dans tous les secteurs à risque, des centaines d'assignations à comparaître ont été lancées, faisant basculer le pays dans une véritable paranoïa.

p. 326
Commenter  J’apprécie          300
Ladybirdy   04 novembre 2019
Un autre jour de Valentin Musso
Tout être humain est un abime. On a le vertige quand on regarde dedans.
Commenter  J’apprécie          310
nameless   31 juillet 2018
La femme à droite sur la photo de Valentin Musso
Les idées ne manquaient pas, [...] mais dès que je m'attelais sérieusement à la tâche, quelque chose se bloquait en moi. Ce n'était pas vraiment l'angoisse de la page blanche, ce cliché éculé dont se servent les écrivains pour se donner de l'importance. Tout ce que j'écrivais était incroyablement mauvais, tout simplement.

p. 28
Commenter  J’apprécie          280
nameless   02 août 2018
La femme à droite sur la photo de Valentin Musso
Je commence à croire que, dans la vie, les intentions sont de peu d'importance. Il n'y a que les actes qui comptent...

p. 345

Commenter  J’apprécie          271
isabiblio   04 juin 2012
Les cendres froides de Valentin Musso
C'est une absurdité de croire que les sentiments seuls ont le pouvoir d'effacer les mensonges et les trahisons.
Commenter  J’apprécie          260
nameless   26 novembre 2019
Un autre jour de Valentin Musso
On vit vraiment une époque déprimante… Les hommes sont tout le temps soupçonnés d’arrière-pensées dégoûtantes. On ne peut même plus faire un compliment à une femme sans passer pour un détraqué sexuel…
Commenter  J’apprécie          241
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..