AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Phébus [corriger]

Les Éditions Phébus, créées en 1976 et spécialisées dans le roman, favorisent les récits de voyage et proposent également une collection de poche, Libretto.

Livres populaires voir plus


Dernières parutions


Collections de Phébus



Dernières critiques
Far West, tome 1 : La piste de l'Ouest

[SPOILER ALERT, NE ME LISEZ PAS SI VOUS VOULEZ LIRE CE LIVRE CAR JE VOUS EN GACHERAIS TOUT LE PLAISIR EN VOUS REVELANT LES MEILLEURES ANECDOTES, OUI NE ME REMERCIEZ PAS, JE SUIS COMME CA ET D'AILLEURS POUR EVITER TOUT SPOIL, NE REGARDEZ PAS DE WESTERN ET OUBLIEZ L'HISTOIRE DES ETATS-UNIS AVANT DE LIRE CE LIVRE]



NB: Si vous lisez ce livre, je vous encourage à lire les notes et la postface car on y découvre pas mal de choses qui ne sont pas dans le journal !

Entre autres, cette anecdote :



John Colter, l'un des membres de l'exploration, découvrira plus tard les geysers de Yellowstone mais personne ne le croira lorsqu'il les décrira et on nomme depuis le site Colter's Hell, comme si le paysage avait été par lui halluciné ...







Lewis & Clark, Sacajawea .. Des héros et une héroïne pour tous ceux qui se lancèrent à la Conquête de l'Ouest des Etats-Unis ... Car ils ont réussi à ouvrir la voie aux Etats-Unis jusqu'au Pacifique en passant par le Missouri au prix de tels efforts (voir le grand portage) qu'on se demande comment ils ont pu en revenir vivants ... D'ailleurs, tout le monde, aux Etats-Unis, les croyait morts depuis longtemps losqu'ils sont finalement revenus ... S'ils ont réussi à survivre, je crois qu'ils peuvent remercier Sacajawea, la femme indienne de Charbonneau( le bouc émissaire de l'expédition qui en prend tellement pour son grade dans les journaux des capitaines que ça devient comique) ; Sacajawea les guide à travers une terre inexplorée et permet d'échanger avec d'autres nations et tribus car la communication devient de plus en plus compliquée aussi doivent-ils recourir à de nombreux interprètes qui traduisent dans une langue, puis dans une autre puis dans une autre (selon la méthode ancestrale du téléphone arabe) . Mais ils communiquent aussi par signes ... L'entreprise diplomatique aura-t-elle réussi ? Est-ce que les Indiens apprécient qu'on leur offre des drapeaux des Etats-Unis, des médailles, et qu'on vienne leur raconter que leur Grand Père aux Etats-Unis se préoccupe de ses enfants à la peau rouge ? de ceux qui voudront bien suivre ses conseils avisés ? Quand on voit la réaction des Indiens, on comprend que certains s'en félicitent (car ils y trouvent un certain intérêt) et que d'autres s'en désolent (car le projet des Etats-Unis va contre leur intérêt). En fait, Clark et Lewis ne comprennent pas, dirait-on à la lecture de leur journal, que certains Indiens ne se réjouissent pas de leur entreprise diplomatique, car ils ne font que, à leurs yeux dirait-on, promouvoir la paix, leur faciliter l'accès à certaines ressources etc. Mais en fait, ils viennent aussi déséquilibrer, bousculer les échanges que les Indiens ont tissé entre eux en s'immisçant dans leurs affaires, ils risquent d'empêcher certaines tribus et nations de faire du commerce avec les autres nations et tribus et donc de se procurer les ressources qui leur sont vitales ... Ils ne prennent pas en compte la complexité des affaires indiennes et commettront un jour l'irréparable ... Ce qui aura des conséquences fâcheuses pour les futurs explorateurs lors de la Conquête de l'Ouest (on découvre dans les notes que l'un des membres de l'expédition sera des années plus tard torturé par les Indiens), et des conséquences fâcheuses pour les Indiens qui n'accueilleront pas les Etats-Unis à bras ouverts ... Historiquement, c'est un livre à lire pour tous ceux qui aiment les Etats-Unis, le western, les Indiens etc ... Mais prenez votre courage à deux mains et même à deux tomes car c'est assez long comme périple, il s'agit tout de même de traverser les Etats-Unis jusqu'au Pacifique ! Et attendez-vous à de nombreuses remarques sur le vent, sur les courants, à des relevés géographiques, à des prélèvements de la faune et de la flore locale car le Président des Etats-Unis, Jefferson, a également chargé Lewis Merithewer de noter tout ce qui peut être remarquable et utile pour les Etats-Unis ... Préparez-vous aussi à assister à de nombreuses scènes de chasse et de ripaille car les membres de l'expédition ont souffert de la famine et pourtant, à les lire, on a l'impression qu'ils passent leur temps à manger (car c'était leur seule préoccupation pendant longtemps, de survivre ... On ne s'étonnera donc pas lorsque la chasse est mauvaise de voir des hommes blancs acheter des chiens à des Indiens pour les manger car pour porter des canoë sur le dos, on ne peut pas manger que des racines, non, il faut avoir du chien !) En tout cas pour finir, sachez que mon personnage préféré de toute l'expédition, c'est George Drouillard, parce que c'est le meilleur chasseur ! Et c'est lui le véritable héros quand on a faim !







Commenter  J’apprécie          60
Le Général du roi

Je viens juste de terminer ce merveilleux roman. C'est romanesque, historique, écrit formidablement bien (en deux mois et demi, chapeau Madame!) Pas un temps mort, une impression de mouvement perpétuel, alors que l'héroïne... Je ne dis rien.... Une histoire d'amour extraordinaire, sur fond de révolution... Et les paysages de Cornouailles, je sens encore le vent sur mon visage ... Bref, ce fut un enchantement, comme souvent avec Daphné Du Maurier.
Commenter  J’apprécie          00
À marche forcée : À pied du Cercle polaire à l'..

J'ai lu ce roman sur la demande de mon inoubliable professeur de seconde. Je dois dire que c'est l'un de mes plus vieux souvenirs d'entrain total dans un livre : j'avais peu de travail et des études obligatoires (internat oblige), qui se sont vite transformées en sessions de lecture.

Bref il fait que je critique le livre, qui suis je pour le faire ? Et en même temps, le néophyte que je suis fait peut être de moi le plus apte à dire ingénuement ce qui est plaisant dans ce livre.

Je pense que ce livre a contribué à me donner goût pourvles livres d'aventure, de voyage (St-Exupery, Tesson). Je me suis identifié au labeur qu'est un tel périple, à ce héros somme toute seul et à sa détermination.

Après, loin de moi l'idée de mettre en place cette détermination dans mon quotidien. Mais c'est beau à voir, et si j'ose dire, inspirant.

Histoire que vous n'ayez pas que perdu votre temps, trois adjectifs attribuables à ce roman : Entraînant, explorateur et formateur.

Commenter  J’apprécie          00

{* *}