AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Découvrez les meilleures listes de livres


Nos Artistes et les Animaux....

Liste créée par fanfanouche24 - 24 livres. Thèmes et genres :

Sur ma lancée d'une dernière lecture et sélection bibliographique sur la peintre -sculptrice animalière, Rosa Bonheur, j'ai eu envie de mettre en avant cet Art animalier, avec quelques uns de mes "chouchous" dont Pompon, Michel Bassompierre, Paul Jouve,etc. **le 18 mai 2022 @Soazic Boucard @


1 J'ai l'énergie d'une lionne dans un corps d'oiseau
Patricia Bouchenot-Déchin
10 critiques 19 citations

Très beau livre sur Rosa Bonheur ( voir ma chronique du 17 mai 2022) Ajouter à mes livres
2 Pompon sculpteur
Marie Sellier
1 critique

"Album pour la jeunesse... mais aussi pour les autres âges !!! Toute sa vie, François Pompon a sculpté des animaux. Toutes sortes d'animaux : des canards et des pigeons des bisons et des cochons, des lions et des panthères. Lentement, avec passion, il a simplifié leurs formes. Pour les rendre aussi lisses et polis que des galets. Le bestiaire de Pompon est attachant et plein d'humour. Unique." Ajouter à mes livres
3 Dossier de l'art, n°33 : Barye, sculpteur et peintre
Dossier de l'art
"Exposition au musée du Louvre SOMMAIRE Barye, sculpteur romantique Barye dessinateur et peintre Barye à Paris, les décors monumentaux Les Vertus du gouvernement Editions et patines La représentation de l'animal dans l'orfèvrerie du XIXe siècle" Ajouter à mes livres
4 Barye. Catalogue Raisonné des Sculptures
Michel Poletti
"Somme de plusieurs années de recherche sur les œuvres elles-mêmes comme dans les archives, cet ouvrage réunit et confronte pour la première fois, en proposant une classification exhaustive des modèles et des éditions, l'ensemble des sculptures de l'un des plus grands représentants du romantisme : Antoine Louis Barye (1795-1875). Les deux catalogues qui composent ce livre analysent en effet tout l'œuvre sculpté : tandis que le Catalogue raisonné des bronzes édités répertorie plus de trois cents numéros, faisant enfin le point, entre autres, sur les " épreuves d'artiste ", les " belles épreuves ", les " fontes d'époque " et les " tirages posthumes ", le Catalogue sommaire des sculptures non éditées rassemble selon un ordre chronologique les créations du sculpteur, depuis les plâtres de l'Ecole des beaux-arts jusqu'aux commandes publiques et privées. Celui qui modela aussi bien des figures mythologiques que des panthères ou des ours, celui que Théophile Gautier surnomma le " Michel-Ange de la Ménagerie " pour la violence de ses combats de fauves et la force du modelé de ses bronzes, celui qui fut l'auteur de sculptures restées célèbres - des Lions assis du palais du Louvre au Cheval turc - est ici magnifiquement représenté avec six cent quatre-vingts reproductions de ses œuvres. Ce livre d'art constitue désormais l'ouvrage de référence indispensable à tout amateur." Ajouter à mes livres
5 Franz Marc
Franz Marc
Ajouter à mes livres
6 Portraits de l'artiste en singe. Les singeries dans la peinture
Bertrand Marret
"Dans le bestiaire accoutumé des peintres occidentaux, le singe occupe une place particulière indépendamment de l'art animalier et de l'étude naturaliste. Comme pantomime du comportement humain, l'animal représente une longue tradition iconographique chargée de significations métaphoriques. Le singe est l'image manquée de l'homme, sa caricature. Par son indécente ressemblance, par ses attitudes, ses gestes, ses grimaces et surtout son don d'imitation, l'animal est naturellement comique. Les singeries, tableaux de chevalet ou peintures décoratives, cherchent à accentuer ce caractère bouffon en donnant au singe les habits de l'homme, en lui faisant utiliser ses objets familiers. Parallèlement le thème du singe artiste, qui revient sans cesse, a toujours la valeur d'une fable picturale illustrant l'aspect vaniteux de l'art. Le singe y figure comme avatar de l'artiste histrion, il y représente le poncif, la mauvaise imitation, la copie " bête " à la fois servile et prétentieuse. Il est le type du plagiaire qui lance un pied de nez à l'exercice de la peinture. C'est dans la tradition de la peinture de genre, dans les Flandres au XVIIe siècle, que la singerie va puiser son inspiration et trouver sa formule. David II Teniers, dit le Jeune, en deviendra le maître incontesté et réellement l'inventeur. Mais ce genre continue à se développer surtout jusqu'au XIXe siècle et est même brillamment illustré par des artistes tels Dürer, Bruegel, Mantegna, Goya, Delacroix, Picasso. " Ajouter à mes livres
7 Art Animalier : Tome 1, Artistes Contemporains
Allain Bougrain-Dubourg
Ajouter à mes livres
8 Beauté animale : Album de l'exposition, Grand Palais, Galeries nationales, 21 mars-16 juillet 2012
Elise Voisin
4 critiques 5 citations

"Les animaux ont toujours séduit les artistes. A partir de la Renaissance, cet intérêt s’accroît considérablement à la faveur des grandes explorations, qui introduisent en Europe des espèces « exotiques ». Dans le sillage de Dürer, et sous l’impulsion des pionniers de la zoologie, artistes et savants éprouvent alors le besoin d’observer ces bêtes proches ou inconnues, et de traduire leur émerveillement. Ils prennent pour modèles les pensionnaires des premières ménageries, comme celle de Louis XIV à Versailles, ou bien des spécimens conservés dans les cabinets de curiosités. L’essor des zoos et des musées d’histoire naturelle au XIXe siècle élargit bientôt leur champ d’étude. Tout un bestiaire se constitue, mêlant le sauvage et le domestique, l’étrange et le familier, d’où émerge un genre nouveau : le portrait d’animal, représenté seul, pour lui-même, en majesté. Boel et Oudry en peinture, Barye et Pompon en sculpture ont fait de l’art animalier leur spécialité. D’autres artistes ont inscrit leurs créatures de prédilection dans notre mémoire, des oiseaux d’Audubon aux chevaux de Géricault, des éléphants de Rembrandt aux araignées de Louise Bourgeois. Tous ont magnifié l’animal et interrogé le mystère de sa présence." Ajouter à mes livres
9 Animal
Christiane Falgayrettes-Leveau
"De tout temps, les animaux dialoguent de façon ininterrompue avec les hommes. Dans la plupart des sociétés de l'Afrique subsaharienne, la littérature orale s'appuie sur un large bestiaire où le lion, le léopard, l'éléphant, le buffle, le serpent, l'antilope, et bien d'autres encore, prêtent leurs qualités et leurs défauts aux humains. Ces mêmes animaux, considérés comme des référents majeurs, investissent fortement l'univers du sacré. En effet, l'initiation, moyen privilégié de transmission des connaissances de génération en génération, les pratiques thérapeutiques, les activités de subsistance, chasse, pêche et agriculture, les fondements de l'organisation sociale, recourent sans cesse au monde animal. Les relations étroites, directes ou symboliques, qui unissent bêtes et hommes constituent une source d'inspiration inépuisable pour les sculpteurs, les fondeurs et les ivoiriers. Si les statues, figurines, insignes de dignité, objets usuels, intègrent des formes animales, ce sont surtout les masques qui offrent la plus grande diversité. De la figuration naturaliste aux compositions complexes et stylisées, la représentation animalière dans les arts africains bouscule souvent les repères et ébranle les certitudes. Anthropologues, ethnologues, historiens de l'art, préhistorien et écrivain, auteurs connus, chercheurs émérites, se penchent sur les comportements, interrogent les systèmes de pensée, fouillent les imaginaires. Cet ouvrage de référence, qui couvre de grandes aires culturelles, s'adresse à un large public. Les spécialistes de même que les amateurs peuvent y trouver des éléments de réflexion et de découverte sur des univers où les frontières entre les animaux et les hommes s'abolissent." Ajouter à mes livres
10 Animaux d'Oudry : Collection des ducs de Mecklembourg-Schwerin
Vincent Droguet
"Consacrée au thème de la chasse, la présente exposition réunit une trentaine d’œuvres, peintures et dessins des musées de Schwerin en Allemagne, ainsi que vingt-trois peintures d’Oudry conservées au château de Fontainebleau. Oudry excelle dans ce genre particulier qu’est la peinture animalière, qu’il s’agisse de trophées de chasse avec du gibier mort, d’animaux se combattant ou pris au piège, d’animaux dans leur environnement, de chiens en arrêt devant du gibier, des célèbres portraits de chiens du roi, commandés directement par Louis XV et destinés à orner l’appartement du roi au château de Compiègne, ou encore de la fameuse série de trompe-l’œil de têtes et bois de cerf. Dans la dernière salle de l’appartement, dans une ambiance à la luminosité réduite, sont présentés les dessins de Schwerin : œuvres préparatoires à des peintures ou dessins isolés. Enfin, dans le circuit des Grands Appartements, les salles de l’appartement des Chasses sont ouvertes afin de donner accès à l’exceptionnelle série des Chasses royales de Louis XV, cartons destinés à servir de modèles pour des tapisseries tissées aux Gobelins, et dont l’exécution assura définitivement la gloire artistique d’Oudry. Simultanément, et pour la première fois depuis le XVIIIe siècle, le château de Versailles présente les tableaux d’Oudry concernant la Ménagerie de Versailles : exceptionnelle suite d’animaux exotiques, exécutée à partir de 1739 pour Louis XV, sous la direction de son premier chirurgien, La Peyronie, et acquise par les Schwerin." Ajouter à mes livres
11 François Pompon 1855-1933
Hélène Meyer
"Et puis, petit à petit, j’élimine de façon à ne plus conserver que ce qui est indispensable. François Pompon François Pompon a 67 ans lorsqu’il sort subitement de l’ombre avec son monumental Ours blanc, exposé au Salon d’automne de 1922. Après avoir passé sa vie à travailler pour d’autres sculpteurs dont Auguste Rodin, il s’impose enfin par sa vision intemporelle et vivante de l’animal. Si l'Ours est devenu, 100 ans après sa création, une icône de la sculpture moderne, l’ensemble de l’œuvre de Pompon, tout aussi novateur, reste encore méconnu." Ajouter à mes livres
12 François Pompon 1855-1933
Catherine Chevillot
"Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition de l'oeuvre du sculpteur François Pompon (1855-1933) présentée en 1994-1995 à Dijon, Paris, Roubaix et Rodez, contenant le double catalogue raisonné des figures humaines et des animaux sculptés par l'artiste, par Liliane COLAS, spécialiste de la sculpture animalière du XXè siècle; textes des conservatrices au Musée d'Orsay Catherine CHEVILLOT et Anne PINGEOT, biographie illustrée et éditions par Liliane COLAS, chronologie illustrée des pratiques du sculpteur et index de ses livres de comptes par Anne PINGEOT; avec la collaboration de Laure de MARGERIE, documentaliste au Musée d'Orsay." Ajouter à mes livres
13 Dossier de l'Art, n°128 : Les Jungles du Douanier Rousseau
Dossier de l'art
"Le Grand Palais présente une douzaine de grandes jungles peintes à Paris par le Douanier Rousseau (1844-1910), la plupart entre 1904 et 1910. Lorsqu'il commence à peindre, personne n'imagine qu'un jour Henri Rousseau sera un artiste admiré et respecté. À Paris, son emploi à l'octroi lui vaudra le surnom de Douanier Rousseau. Tout comme son parcours, ses oeuvres sont atypiques et leur inspiration puisée dans l'imaginaire populaire. Il peint des vues de Paris, des portraits-paysages et des tableaux allégoriques tels que La Guerre. Son oeuvre, dont se dégage une atmosphère unique, séduira peintres d'avant-garde et surréalistes. SOMMAIRE Les jungles du Douanier Rousseau au Grand Palais Portofolio des jungles présentées à l'exposition L'étrange et singulier destin du Douanier Rousseau Rousseau écrivain Le Douanier Rousseau, vrai naïf ou faux modeste ? Les portraits-paysages, un genre énigmatique Les vues de villes : la modernité rêvée de Rousseau L'allégorie de La Guerre ou l'oeuvre d'un pacifiste Les racines populaires de l'art de Rousseau Les artistes du Jardin des Plantes La presse illustrée au XIXe siècle : la construction d'un nouvel imaginaire 1884-2006 : le fabuleux destin du Salon des Indépendants" Ajouter à mes livres
14 Franz Marc, 1880-1916
Susanna Partsch
Ajouter à mes livres
15 Odyssée des animaux, les peintres animaliers flamands
Snoeck
Ajouter à mes livres
16 Léonard-Tsuguharu Foujita, tome 1
Sylvie Buisson
1 critique 4 citations

Foujita et son amour des chats... Ajouter à mes livres
17 10 tableaux et des animaux
Marie Sellier
5 critiques 1 citation

"De page en page, l'enfant découvre dix tableaux très différents et mettant tous en scène un animal à observer à travers un jeu de découpes." Ajouter à mes livres
18 Dans la jungle de Raoul Dufy
Marion Bardavid
"Un bestiaire aux motifs répétitifs (oiseau de paradis, tigre, éléphant, fleur de lotus) inspirés par La jungle, oeuvre de Raoul Dufy (1877-1953) réalisée en 1919." Ajouter à mes livres
19 Dossier de l'art - HS, n°8 : Bartholdi, son oeuvre à Belfort
Dossier de l'art
"ARTICLES Préface Frédéric-Auguste Bartholdi Bartholdi, l'ambulant statuaire Un animal monumental Un artiste et son commanditaire Chronologie belfortaine autour de Bartholdi La réception du Lion par l'opinion publique locale Le Lion et son image Un lion superbe et généreux ou un détournement : Une semaine de bonté par Max Ernst Chasse gardée" Ajouter à mes livres
20 L'objet d'art - HS, n°85 : Des animaux et des pharaons
L'Objet d'Art
"Le Louvre-Lens met l'Égypte à l'honneur et révèle au fil de son exposition "Des animaux et des pharaons", à travers plus de 400 œuvres, la place essentielle de l'animal dans la civilisation pharaonique. Pour les anciens Égyptiens, il n’existe pas de césure, encore moins de hiérarchie, entre le monde animal et celui des humains. Les animaux sont perçus comme des êtres vivants doués de sensibilité, dépositaires d’une étincelle divine et d’une charge sacrée. Ainsi, prêtres et théologiens ont largement recours à la métaphore animalière pour rendre intelligibles les manifestations de l’invisible au commun des mortels. ARTICLES Des animaux et des pharaons. Entretien avec l’égyptologue Hélène Guichard, commissaire de l’exposition La métaphore animalière pour penser le monde Des bêtes et des dieux Le taureau Apis et le Sérapéum de Memphis, à Saqqarah L'homme et l'animal : chronique imagée d'une passion durable Portfolio « Dans les entrailles des momies » " Ajouter à mes livres
21 Les animaux du roi
Alexandre Maral
"Peut-on imaginer aujourd'hui le château de Versailles et ses jardins grouillant de vie animale ? Et pourtant les animaux de compagnie se comptaient par dizaines dans les appartements des princes, et jusqu'aux antichambres des rois, encombrées de niches : braques, épagneuls, carlins, singes vervets, chats angoras, aras et perruches ; la ménagerie abritait les animaux les plus rares, du coati au couagga, du casoar à la grue couronnée, que l'on surnommait l'« oiseau royal » ; le gibier était abondant dans le petit et le grand parc ; 2 000 chevaux logeaient à la petite et à la grande écurie, 300 chiens de chasse dans le grand chenil... L'ouvrage a pour ambition de faire revivre ce bestiaire, et de faire redécouvrir les hauts lieux de la vie animale versaillaise. Ainsi le merveilleux bosquet du Labyrinthe est évoqué par les fragments subsistants de ses fontaines sur le thème des fables d'Esope. Le décor du salon octogone de la ménagerie est lui aussi restitué. Les animaux eux-mêmes reviennent en foule à Versailles, car ils n'ont pas disparu sans laisser de traces : les meilleurs peintres du roi, de Bernaerts et Le Brun à Desportes et Oudry, ont fait les portraits des animaux exotiques, sauvages et familiers. Ils étaient tissés à la manufacture des Gobelins, mais aussi disséqués, gravés puis naturalisés à l'académie des Sciences et au Jardin du roi. On découvre ainsi le squelette du premier éléphant de Versailles, une éléphante offerte à Louis XIV par le roi du Portugal, qui vécut treize années à Versailles. Les chiens préférés des rois avaient aussi droit à leurs portraits avec leurs noms inscrits en lettres d'or : on fait connaissance avec Misse, Turlu, Tane, Blonde, Diane, Merluzine, Hermine et Cocoq... et même avec le Général, chat de Louis XV, portraituré par Oudry. Enfin on apprend la farouche résistance versaillaise à la théorie cartésienne des animaux-machines : dans le palais des rois de France, on n'a jamais douté que les animaux avaient une âme !" Ajouter à mes livres
22 Les Chats : Le chat dans tous ses états
Andrew T.B. Edney
2 critiques 1 citation

Ajouter à mes livres
23 Rosa Bonheur : Liberté est son nom
Gonzague Saint Bris
3 critiques

Ajouter à mes livres
24 Bestiaire. L'animal dans l'art
Hubert Comte
"Grâce à la vision originale des artistes, la profonde singularité des animaux apparaît au travers de techniques diverses : peinture, sculpture, tapisserie, gravure, orfèvrerie, tissage..." Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          280

Thèmes de cette liste
histoire naturelle   Expositions   revue   musée   sculpture   art   rosa bonheur   Art animalier   jardin des plantes   peintre   peinture   animaux   france   19ème siècle