AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782226466471
384 pages
Albin Michel (16/02/2022)
4.37/5   19 notes
Résumé :
« Rosa s'empourpre, s'étrangle, voudrait le gifler. Landseer, passionné mais prudent, s'empare de ses mains et les porte contre son coeur.

- Une lionne, une lionne dans un corps d'oiseau, murmure-t-il. »

Vestale de l'art, égérie du féminisme, éprise de liberté et d'idéal, Rosa Bonheur s'imposa comme la plus célèbre artiste animalière au XIXe. Elle connut une carrière fulgurante et vécut un amour fou avec Sir Edwin Landser, le plus grand... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,37

sur 19 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

fanfanouche24
  17 mai 2022
Librairie Périple 2- Boulogne-Billancourt-
9 avril 2022...en fouinant !
Un immense coup de coeur que ce nouvel ouvrage consacré à cette artiste étonnante, Rosa Bonheur,à laquelle je me suis intéressée très jeune,dans les années 80, en lisant avec passion un premier livre sur elle de Danielle Digne"Rosa Bonheur ou l'insolence" ( Denoël- Gontier, collection "Femme")
Ce texte d'une très grande qualité nous est offert grâce au travail des plus approfondis de Patricia Bouchenot-Déchin, historienne et conseillère scientifique de la restauration du parc du château Rosa Bonheur, à Thomery...

Cette nouvelle biographie romancée et abondamment documentée a plusieurs mérites , les détails abondants ,très vivants sur l'art et le travail acharné de Rosa Bonheur, son célèbre amour pour les animaux, son exigence terrifiante envers elle-même et son art....Un total "sacerdoce"...de très nombreuses anecdotes, extraits de lettres ,témoignages de Rosa et de ses contemporains....
nous immergeant totalement dans le monde et l'époque de Rosa Bonheur.
Cette dernière ayant fréquenté tous les puissants de ce monde, première femme artiste à recevoir La Legion d'honneur, des mains de l'Impératrice Eugénie....
Autre apport nouveau ,pour ma part, l'existence d' une histoire de passion aussi extraordinaire qu'impossible: le grand amour partagé de Rosa Bonheur pour un autre artiste animalier célèbre et très talentueux, peintre anglais de grand renom, avec lequel elle se retrouve en symbiose totale quant à leur Art, auquel ils s'adonnent tous deux avec la même flamme, la même intransigeance. Je voulais nommer :Edwin Landseer...que je découvrais par la même occasion...
Pour ne pas alourdir ce billet,je ne rentrerai pas dans les détails de son existence, prodigue en succès, talents,amis de tous les talents et de toutes les fidélités, etc.mais aussi en profonds chagrins, deuils, dont le tout premier fût la perte prématurée d'une mère adorée, personnalité exceptionnelle à tous points de vue, intellectuel et humain...
La rage, la douleur la firent se battre avec une volonté démultipliée,avec le soutien constant de son père, artiste pauvre mais renommé !
Une artiste comme une femme de conviction attachante et captivante ! Il reste dommage que cela soit l'Angleterre et les États-unis qui lui rendirent en premier la reconnaissance qu'elle méritait,à l'époque.Cette année d'anniversaire du bicentenaire de sa naissance,avec moult manifestations d'importance, vont enfin lui rendre l'hommage qu'elle mérite..rétablir l'ampleur de son travail et de son parcours unique ! Et pour nous,sûrement, l'opportunité unique de découvrir des oeuvres se trouvant à l'étranger !
"Rosa n'en a pas pour autant perdu ses habitudes de garçon que rien n'effraie. C'est bien seule qu'elle se rend au Museum d'histoire naturelle pour étudier les animaux. C'est encore seule qu'elle va dans les fermes aux alentours de Paris où les paysans ont vite adopté ce drôle de petit bout de femme chargé comme un baudet avec tout son matériel de dessin. C'est bien sûr seule qu'elle passe son temps au Louvre,contrairement à toutes les autres jeunes filles qui viennent étudier accompagnées.: (p.86)
Merci et Bravo à l'auteure, sans omettre la couverture très réussie (***détail d'un portrait magnifique de Rosa Bonheur par un de ses confrères anglais, Frederick Goodall-1856-1858),ainsi que le choix épatant du titre(les propres mots de l'artiste,se qualifiant !)
Beaucoup de mal à me séparer de ce livre et de la compagnie de Rosa Bonheur, de ses amis, dont ceux bien nombreux,à quatre pattes et autres !.
Pour atténuer ce "regret", je vais me précipiter demain pour acheter ses "Mémoires " que les éditions Phébus...viennent de publier !
J'achève sur une phrase de Rosa B.: "Comme la religion,l'art ne peut-il pas avoir ses vestales ?
Mon art a été ma seule, mon unique vocation."

****voir aussi pour le Musée Rosa Bonheur en Seine et Marne :
https://www.chateau-rosa-bonheur.fr/exposition
Et autre ancienne biographie romancée de Daniele Digne :
https://www.babelio.com/livres/Digne-Rosa-Bonheur-ou-linsolence-Lhistoire-dune-vie-/339248/critiques/474853
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          444
spleen
  21 mai 2022
Quelle bonne idée de nous offrir ce roman sur l'histoire de Rosa Bonheur pour le bicentenaire de sa naissance !
Patricia Bouchenot-Déchin s'est appuyée sur les mémoires que Rosa Bonheur a dicté à une jeune peintre américaine qui sera son héritière et a joué avec les non-dits de ces écrits pour faire vivre pleinement cette femme extraordinaire par son talent et son caractère . Rosa Bonheur est née en 1822 , son père Raymond Bonheur , lui-même peintre , quitte avec sa femme et ses enfants le château du grand-père de Rosa en Gironde pour Bordeaux puis Paris .
Entourée de nombreux artistes, amis de son père, Rosalie , comme ses frères et soeur est incitée à poursuivre une carrière artistique .
Mais la vie de famille est perturbée par l'embrigadement du père dans le mouvement Saint-simoniste et il laisse son foyer sans ressources financières . Rosa, de tempérament indépendant et volontaire va , de son coté, rapidement gagner un peu d'argent avec ses premières oeuvres.
Ce qui la fascine , c'est la représentation animalière, chevaux, bovins ...l'entrainant au péril de sa vertu et de sa réputation , à fréquenter les marchés aux bestiaux et les abattoirs , étudiant au plus près l'anatomie, les mouvements et comportements des animaux , se rapprochant de scientifiques et constituant peu à peu un véritable zoo jusqu'à posséder des lions, sujets de ses études depuis son premier séjour en Écosse.
Sa conviction de l'existence de l'âme des animaux est une conception très moderne pour l'époque ainsi que ses prises de position sur le respect de la nature et bien sûr , elle a été pionnière dans l'émancipation des femmes, ne cédant en rien aux bonnes moeurs de l'époque et refusant le mariage , ce qui représentait pour elle un carcan incompatible avec le genre de vie qu'elle avait décidé de mener , un petit bout de femme mais une volonté incroyable et qui force le respect :
"j'ai l'énergie d'une lionne dans le corps d'un oiseau " est une phrase qu'elle a prononcé à son frère ...
Contrairement à ce qu'on pourrait penser , ses peintures ont été appréciées de son vivant en France mais surtout en Angleterre et aux États-Unis et elle a trouvé toute sa place dans le milieu des artistes, reconnue par son talent, sa vivacité d'esprit et son humour .
Étonnamment, elle a été oublié après sa mort et c'est un juste retour des choses que de faire connaitre cette artiste talentueuse et cette femme si moderne , ce livre lui rend un bel hommage et lui redonne vie
J'ai hâte d'aller voir l'exposition qui lui est consacrée au musée des Beaux Arts de Bordeaux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
SophieWag
  20 février 2022
Marie-Rosalie Bonheur que sa mère surnommait Rosa est née en 1822, on célèbre cette année le bicentenaire de sa naissance. Elle perd très jeune sa mère à 11 ans. A une époque où seuls les hommes ont le droit d'étudier et de peindre, Rosa va s'imposer comme artiste peintre animalière. Elle devient célèbre grâce à son tableau le Marché aux chevaux (1855) et marqua son temps par sa pensée féministe éprise de liberté. Elle vécut une belle histoire d'amour avec Sir Edwin Landser, peintre et sculpteur britannique. Un très beau roman, très documenté et néanmoins fluide, très bien écrit. Une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          320
magielivres
  23 mai 2022
J'ai l'énergie d'une lionne dans un corps d'oiseau de Patricia Bouchenot-Déchin.
Je dois avouer que la couverture et le titre m'ont happé car je ne connaissais pas du tout Rosa Bonheur, je me suis fiée aux belles critiques et je suis allée sur Wikipédia pour faire plus ample connaissance avec cette célèbre artiste peintre et m'instruire sur sa vie.
Sa mère née de parents inconnus épousa son professeur de dessin Raymond Bonheur.
Rosa l'aînée était très proche de sa mère et vécut des années entre Bordeaux et Paris très chichement. L'espoir d'une vie meilleur les tenaillait, mais financièrement c'était très dur.
La liberté des femmes et l'égalité entre les sexes (on en est toujours là) porté par son père n'arrivait pas jusqu'à leur foyer, il était souvent occupé par le mouvement Saint-simoniste.
Elle perdit sa mère à l'âge de 11ans ce fut une catastrophe car elle l'adorait, c'était une personne très humaine et intelligente, aussi ce jour là elle fit une promesse sur sa tombe, qu'elle ne se marierait jamais et qu'elle ne serait pas le faire valoir d'un homme.
Elle était très moderne pour l'époque, elle savait ce qu'elle voulait, tenace dans ces décisions. Elle a réussi à se faire renvoyer de toutes les pensions et écoles pour réintégrer sa maison et apprendre la peinture avec son père.
Partout où elle allait, son attirail de dessin et peinture l'accompagnait, dans les fermes, la forêt, elle ne pouvait s'empêcher de croquer les animaux qui étaient à sa portée surtout les vaches et les chevaux. Elle enregistrait fidèlement toutes les scènes et les reproduisait après.
Petit à petit elle se fit connaitre, la famille était entourée d'illustres écrivains, poètes, peintres.
Elle allait seule partout, non accompagnée comme le voulait l'époque, elle avait fait une demande pour porter le pantalon et se faire moins remarquer car sans autorisation c'était interdit.
Elle réussit au-delà de tout ce qu'elle aurait pu espérer, elle devint une grande artiste très connue dans plusieurs pays et riche. Ses tableaux étaient tous achetés avant qu'elle les peigne donc plus besoin d'exposer.
Il y a 200 ans personne n'aurait parier sur cette performance car seuls les hommes avaient le droit de tout faire. Les femmes s'occupaient du foyer et des enfants.
Quelque chose qui m'a touché lorsqu'elle a demandé à son père avec quel nom elle pouvait signer ses tableaux, lui de répondre Raymond Bonheur, sa réaction a été très vive et douloureuse elle lui a répondu "mais ce sont les miens". Elle a fini par trouver un subterfuge pour que ça soit sa signature personnelle.
Je me suis laissé porter par cette lecture très agréable et instructive, je vous la recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          166
Louise1200
  10 avril 2022
Patricia Bouchenot-Déchin, historienne de formation, choisit la forme romanesque pour cette biographie de la peintre animalière Rosa Bonheur, dont nous célébrons le bicentenaire de la naissance en 2022.
L'année 2022 sera l'année de la redécouverte de Rosa Bonheur, qui fut de son vivant une artiste riche et célèbre, plusieurs fois médaillée pour ses oeuvres exposées au Salon de Paris, et seule femme artiste à recevoir la légion d'honneur des mains de l'impératrice Eugénie.
Déjà du vivant de Rosa Bonheur, ses oeuvres avaient plus de succès en Angleterre et aux Etats-Unis qu'en France.
Espérons que ce livre incitera de nombreuses personnes à visiter l'exposition de ses oeuvres à partir du mois d'octobre 2022.
Commenter  J’apprécie          240


critiques presse (2)
Actualitte   13 mai 2022
Avec J'ai l'énergie d'une lionne dans un corps d'oiseau, publié aux éditions Albin Michel, Patricia Bouchenot-Dechin emporte le lecteur sur les traces de l'égérie du féminisme, éprise de liberté et d'idéal Rosa Bonheur.
Lire la critique sur le site : Actualitte
LeFigaro   18 avril 2022
Dans son roman l’auteur restitue le parcours de la peintre, esprit libre et cœur simple.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   09 avril 2022
Le Temps de la mère

Goya, le prince des artistes,leur ami,réduit à finir ses jours loin de chez lui dans le dénuement le plus total ! A qui dire son désarroi ?
Sa visite de l'après-midi chez le peintre vénéré a eu raison de son courage. (...)
En bas de l'immeuble, la porte ouverte charriait le va- et- vient silencieux des amis effondrés venus comme elle se recueillir.Ils étaient si nombreux,surtout parmi la communauté espagnole,à vouloir dire adieu au maître.
Goya gisait,le masque de la mort déjà posé sur ses traits.(..)
Loin de Madrid, la modestie de son intérieur hurle l'injustice et l'abandon des puissants. Des larmes de colère bouillonnent dans le cœur de ceux qui l'aiment et se souviennent.
Combien de grands se sont lâchement
détournés du génie à qui ils ont autrefois quémandé leurs portraits ? Goya était alors si bien en cour !
(p.25)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24fanfanouche24   17 mai 2022
Londres, 17juillet 1855

(...)
-C'est une vraie souffrance physique que m'inspirent les traitements inhumains qu'endurent les animaux.Personne ne semble tenir compte du fait que,comme nous,ils ont une âme ! confie-t-elle avec une sincérité bouleversante.La création en France de la Société protectrice des animaux est une étape importante, mais il faut aller plus loin,poursuit-elle.(p.211)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
fanfanouche24fanfanouche24   12 avril 2022
(2 mars 1797 )

Fuyant la Révolution et les espérances qu'elle portait, les deux hommes ont quitté la France et leur Sud-ouest natal,marchant la nuit,dormant le jour.Le régime de la Terreur régnait alors.La cupidité, l'intolérance, les peurs et la bêtise ont eu raison des idées nouvelles qui l'ont enthousiasmé autant que le jeune Dublan,alors page de la reine. Cette époque lui semble révolue depuis si longtemps déjà. C'était le temps de l'Insouciance. ( p.13)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
fanfanouche24fanfanouche24   17 mai 2022
Ici s'ouvre un autre atelier,plus petit,dans lequel Landseer (peintre animalier) se réfugie quelques semaines par an,quand il fait trop froid pour travailler dans le grand.Là se trouve son cabinet des esquisses. L'idée plaît beaucoup à Rosa,qui accorde une grande importance aux siennes, base de tout travail d'artiste.Enfin le cabinet des dessins, le lieu sans doute le plus émouvant pour elle. Elle a grandi dans le culte du dessin qui l'emporte sur la couleur.(p.219)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
fanfanouche24fanfanouche24   14 mai 2022
Rosa n'en a pas pour autant perdu ses habitudes de garçon que rien n'effraie. C'est bien seule qu'elle se rend au Museum d'histoire naturelle pour étudier les animaux. C'est encore seule qu'elle va dans les fermes aux alentours de Paris où les paysans ont vite adopté ce drôle de petit bout de femme chargé comme un baudet avec tout son matériel de dessin. C'est bien sûr seule qu'elle passe son temps au Louvre,contrairement à toutes les autres jeunes filles qui viennent étudier accompagnées. (p.86)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Patricia Bouchenot-Déchin (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Bouchenot-Déchin
Patricia Bouchenot-Déchin vous présente son ouvrage "J'ai l'énergie d'une lionne dans un corps d'oiseau : le roman de Rosa Bonheur" aux éditions Albin Michel.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2587868/patricia-bouchenot-dechin-j-ai-l-energie-d-une-lionne-dans-un-corps-d-oiseau-le-roman-de-rosa-bonheur
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : rosa bonheurVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1339 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre