AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 325 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Loches , le 26/01/1948
Mort(e) à : Saint-Hymer , le 08/08/2017
Biographie :

Gonzague Saint Bris est un écrivain et journaliste.

Il est le fils d'Hubert Saint Bris, diplomate et comte romain et cousin de la famille Schneider par sa mère, Agnès Mame, poète, elle-même descendante de la dynastie des imprimeurs Mame. Il est le deuxième d'une famille de huit enfants élevés au Clos Lucé à Amboise en Touraine

Autodidacte, écrivain et journaliste, il fut successivement rédacteur au "Figaro" (1980), animateur de radio libre Méga l'O (1981), vidéaste culturel, directeur de la Stratégie et du Développement du Groupe Hachette Filipacchi Médias (1987-2001), chargé de mission au ministère de la Culture et de la Communication (1986-1988), directeur-propriétaire du magazine Femme.

Attaché à la Touraine - il a été conseiller municipal de Loches - il mène pendant quarante ans des combats culturels: "Le Nouveau romantisme", les clips culturels, les radios libres, la Marche Balzac, la Marche George Sand et 14 éditions de "La Forêt des Livres" à Chanceaux-près-Loches, un festival littéraire gratuit et ouvert à tous qui reçoit chaque dernier dimanche d'août 150 auteurs dans un village forestier de 150 habitants en avant-première à la rentrée littéraire.

Gonzague Saint-Bris est l'auteur de près d'une quarantaine de livres, dont "Le romantisme absolu" (1978), de récits historiques : "Les Égéries russes" (1994), et "Je vous aime inconnue" (1999), prix Cœur de la France, et de biographies comme celles de Vigny, Dumas, Balzac, Flaubert, La Fayette. Cette dernière a atteint les 100.000 exemplaires et a reçu aux États-Unis un Award de littérature de l'Université John Fitzgerald Kennedy de Californie.

En 2002, son ouvrage d'inspiration autobiographique "Les Vieillards de Brighton" est récompensé par le prix Interallié, puis son roman "L'Enfant de Vinci" (2005) par le prix des Romancières. Le 26 janvier 2016, il reçoit le prix Hugues-Capet, mention "grand prix spécial", pour l'ensemble de son œuvre, dont sa biographie "Louis XI, le méconnu" (2015).

Âgé de 69 ans, il est décédé brutalement dans un accident de la route.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Gonzague Saint Bris et Patrick Favardin - Dandysme et décadence (1989)
Podcasts (2) Voir tous

Citations et extraits (106) Voir plus Ajouter une citation
mcd30   11 août 2018
L'enfant de Vinci de Gonzague Saint Bris
Une journée bien remplie donne un bon sommeil.

Une vie bien remplie donne une mort tranquille.



Léonard
Commenter  J’apprécie          140
Carosand   12 octobre 2012
La Malibran : La voix qui dit je t'aime de Gonzague Saint Bris
Des vagues monumentales balaient le pont, les passagers sont terrorisés. Le navire se couche, puis se relève, craquant de toute sa membrure sous le regard terrifié de l'équipage, qui semble avoir perdu la foi. Le bateau va-t-il sombrer ? Accrochés les uns aux autres, les passagers ont été réunis dans l'entrepont. La peur se lit sur les visages. Soudain, au milieu de tout ce désespoir, une voix s'élève et chante l'Alléluia de Mozart. Les âmes désolées, les corps perdus retrouvent soudainement le secret des vaillants. Ceux qui se voyaient déjà noyés renaissent à la vie. Maria chante, et on n'entend plus que sa voix, cette musique qui fait taire le malheur.
Commenter  J’apprécie          120
Jcequejelis   09 avril 2012
Ligne ouverte - Au coeur de la nuit. de Gonzague Saint Bris
G.S.B. - C'est très difficile d'apprendre à vivre. Cela me fait penser à un autre livre (...) formidable, c'est "Le Métier de vivre" de Cesare Pavese. Au fond, vivre est un métier qui s'apprend. Savoir vivre, cela n'est pas ne plus s'indigner, bien sûr, mais c'est apprendre à ne plus laisser cette indignation se porter sur les autres, au risque de leur causer un préjudice, mais la canaliser en soi, afin qu'elle donne naissance à des choses nouvelles au plus profond de nous-mêmes. Cela veut dire tout simplement que dans la vie il faut toujours essayer de faire d'un mal un bien.



386 - [Le Livre de Poche n°5340, p. 406]
Commenter  J’apprécie          110
araucaria   13 septembre 2015
Les vieillards de Brighton de Gonzague Saint Bris
A Brighton, on savourait la vie comme si elle avait un goût de fruits de mer. A l'origine, la cité maritime était un village de pêcheurs et de nombreuses petites maisons, des ruelles pittoresques et des vieux quartiers lui conservaient son cachet dix-huitième. Sa renommée naquit en 1750.

Brighton devint célèbre grâce au livre d'un médecin, le Docteur Richard Russel, qui vantait les mérites de l'endroit et ses bienfaits pour la santé de tous.
Commenter  J’apprécie          100
talou61   11 août 2019
Déshabillons l'Histoire de France de Gonzague Saint Bris
Le divorce, institué le 20 septembre 1792, avait modifié la perception même du couple, puisqu'il fit du mariage quelque chose qui n'était plus définitif.
Commenter  J’apprécie          110
zabeth55   20 septembre 2012
L'enfant de Vinci de Gonzague Saint Bris
Lors de mes vagabondages dans les verdures éternelles j’avais l’impression de lire l’univers et la forêt était pour moi la plus belle des bibliothèques
Commenter  J’apprécie          110
akhesa   29 novembre 2014
Marquis de Sade : L'ange de l'ombre de Gonzague Saint Bris
Rien n'est affreux en libertinage puisque c'est la nature qui l'inspire.Il en, parle a sa femme:"il faut plaindre ceux qui ont des gouts singuliers,mais ne jamais les condamner.Les moeurs ne depên,dent pas de nous.Nous ne sommes pas plus responsables de naitre avec des gouts bizarres que de venir au monde bancals ou bien faits"'
Commenter  J’apprécie          90
Gonzague  Saint Bris
mcd30   11 août 2018
Gonzague Saint Bris
De la pauvreté

Ne me méprise pas tant ! Je ne suis pas pauvre. Pauvre est plutôt celui qui désire beaucoup de choses.
Commenter  J’apprécie          100
talou61   20 février 2017
La Fayette de Gonzague Saint Bris
Rejetant les idées "républicaines" avancées par les Jacobins, Lafayette demeure, quant à lui, fermement attaché au concept de monarchie constitutionnelle. Jamais, au demeurant, il ne se ralliera à l'idéal républicain.
Commenter  J’apprécie          80
Pseudo   28 juin 2013
Louis XIV et le grand siècle de Gonzague Saint Bris
Pourquoi les Français se sont-ils toujours mépris sur la taille du roi ? Est-ce à cause des talons rouges qu'il portait comme la plupart des membres de la noblesse ? Est-ce à cause du cadeau de la République Sérénissime de Venise qui offrait au roi une armure pour une personne d'une taille de 1,60 mètre, aujourd'hui exposée dans la salle royale des Invalides ? Quoi qu'il en soit, Louis XIV était grand, et encore aujourd'hui, il serait grand puisqu'il mesurait plus de 1,80 mètre. La comtesse de Paris insistait sur le fait que la grâce physique du roi s'accompagnait d'une haute et fort belle taille. Et Nicole Voilhes, professeur de lettres et auteur de la tétralogie "Le Coeur du Soleil", précise : "Louis XIV, contrairement à tout ce qui s'est dit, écrit et filmé, était loin d'être petit, on estime sa taille à 1,84 mètre."

Afin de se faire une idée de la taille du roi, il est bon de consulter les témoignages des contemporains.



Pour la Grande Mademoiselle : "La taille de ce monarque est autant par-dessus celle des autres, que sa naissance, aussi bien que sa mine. Il a l'air haut, relevé, hardi et agréable, quelque chose de fort doux et de majestueux dans le visage, les plus beaux cheveux du monde en leur couleur et en la manière dont ils sont frisés. Les jambes belles, le port beau, et bien planté ; enfin à tout prendre, c'est le plus bel homme, et le mieux fait de son royaume."



Pour Alvise Grimani, ambassadeur de la Sérénissime République : "Il est de complexion vigoureuse, de grande taille, d'aspect majestueux ; son visage est ouvert et imposant à la fois, son abord courtois et sérieux ; il est de tempérament sanguin mais point trop vif, car il est mêlé de tempérament mélancolique, ce qui le rend pondéré."



Pour Saint-Simon : "Il eut de grandes qualités qui brillèrent d'autant plus qu'un extérieur incomparable et unique donnait un prix infini aux moindres choses. Une taille de héros, toute sa figure si naturellement imprégnée de la plus imposante majesté qu'elle se portait naturellement dans les moindres gestes et dans les actions les plus communes sans aucun air de fierté mais de simple gravité."



Nos meilleurs historiens actuels partagent le même avis :

Pour Simone Bertière dans "Les Femmes du Roi-Soleil" : "Sur la personne du jeune roi, les contemporains s'extasiaient : il est infiniment séduisant. Et pour une fois, on peut penser qu'en dépit de l'inévitable flatterie, ils ne malmènent pas trop la vérité... De bonne taille, contrairement à une légende tenace, il possède l'assurance d'un homme hier de son corps, bien dans sa peau, comme nous disons familièrement."



Pour Jean-Christian Petitfils, enfin, l'évidence s'impose : "Rectifions ici une légende qui s'est développée récemment, celle du roi de petite taille, inventée au vu d'une armure en fer poli offerte par la République de Venise et faite pour un homme mesurant tout au plus de 1,68 mètre. Tous les contemporains attestent le contraire : le "grand roi était grand". A Saint-Jean-de-Luz, Madame de Monteville écrivit qu'on n'eut aucune peine à le voir car il dépassait d'une tête don Luis de Haro et Mazarin, qui pourtant étaient des hommes de belle prestance. La Grange-Chancel estimait sa taille à cinq pieds huit pouces, soit 1,84 mètre. A l'origine de cette fausse opinion, popularisée en 1966 par Philippe Erlanger et Roberto Rossellini dans leur célèbre film "La Prise du pouvoir par Louis XIV", se trouve l'étude de Louis Hastier "Le grand roi était-il si grand ?" dans "Vieilles histoires, étranges énigmes."





Pages 65-67
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur