AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2814502670
Éditeur : publie.net (01/01/1900)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
(édition électronique)
Un travail important, parce qu’il ne s’agit pas d’aller photographier l’autre : c’est notre ville, c’est toutes les villes, c’est habiter la ville. Et la violence, là-bas déchaînée, atteignait le sol de vieille Europe, le nôtre, et d’ailleurs c’étaient nos avions, au-dessus, et c’est notre temps au présent. Rien d’une menace loin.

La parole (à cause de cette incise, dans le texte : La guerre parle……… de Guénaël Boutouille... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
brigetoun
  08 novembre 2009
la force, l'importance, de ce livre où la cruauté et la faiblesse humaine se montraient sur les images effarantes des immeubles des confins de Sarajevo, qui n''étaient plus qu'impacts - et la présence humaine ne se voit que fugitivement, en dehors d'un peu de linge qui sèche, de paraboles dans des cavernes noircies, de quelques silhouettes, et des traces, ces constellations de trous, quelques rebouchages rudimentaires, des inscriptions, et un homme et son enfant devant l'énorme cadavre d'un appareil, devenu terrain de jeu inquiétant - ce livre, téléchargé lundi soir "Sarajevo lignes de fuite" - la force de ce travail, des photos d'Alexandre Chevallier, des mots de Guénaël Boutouillet, et, si on ne fait pas attention, la certitude qu'images et textes n'ont qu'un auteur, qui marche dans ces confins, tristes banlieues devenues enfer et discours de la guerre - mais la guerre ne parle pas, elle se montre à lui qui ne se voudrait pas touriste, voyeur, qui se perd, malgré la carte, ses lignes et courbes, qu'il rapproche des lignes et courbes de la ville.
Cheminements, les signes qui bouchent, les façades édentés, la neige, l'inhabitable sur-habité, Sarajevo "que nous cachons sous des clichés" - "C'est énorme, c'est béant".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   15 décembre 2011
Et quand dans les espaces se posent des formes d’étranges objets, énormes et campés dans le plus précis du relief, objets de film, alors on se dit Sarajevo on se dit qu’ici plus rien n’est comme avant et ne le sera plus jamais. On se dit qu’on a de la chance, ailleurs, on est inchangé, quelle chance. On cherche comme des excuses de quoi, de passer là, en état inchangé là, de se poser, planté béant, là entre deux musées béants, entre autres trous, absents — avec, seul vestige marqué marquant, absurde : une libellule grosse comme la gêne qui serre, relique dont on ne veut, car ON N’EST PAS TOURISTE, enfin — on est quoi alors, inchangé ? Relique en relief si grande et nette, qu’irréelle : l’échelle doit être faussée, notre œil joueur l’exagère — cette surimpression décale et l’hélico énorme, l’énorme hélico de transport de troupes de modèle soviétique, frappe comme nos miniatures, enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : fuiteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains vous donnent la réponse, quiz de rêve acte 2

Si Saint-Exupéry vous dit le petit, vous ajoutez

con
prince

10 questions
54 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre