AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253121862
153 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (03/01/2008)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 134 notes)
Résumé :
Alhème a 24 ans, un père qui a perdu la boule, un frère qui tourne mal, des petits boulots sous-payés, des copines mariées et un don pour attirer les ploucs. dire qu'elle a tout pour être heureuse serait donc exagéré. mais de sa cité d'Ivry à son Algérie natale en passant par les cafés parisiens, elle ne peut s'empêcher de promener un regard amusé sur ceux qui traversent sa vie. Ces "oufs" qui la font rire même si, souvent, elle a envie de "péter un boulard".
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
dido600
  21 novembre 2016
L'histoire du livre est celle d'une jeune fille âgée de 24 ans, nommée Ahlem, qui habite Ivry, est arrivée en France à l'âge de 11 ans. Orpheline de sa mère, assassinée en Algérie, depuis l'accident de son père, aujourd'hui rivé à sa télévision, c'est elle qui doit maintenir son " chétane " " petit diable " de petit frère dans le droit chemin. Pas facile pour la fille de tout concilier entre ses obligations familiales et un rendez-vous amoureux arrangé par ses copines, une visite à la préfecture, où elle doit se présenter tous les trois mois, et un retour au bled. Ahlem cherche sa place, se battant pour faire exister ses rêves. L'écrivain a déclaré que son besoin pour l'écriture est un besoin vital qui commence toujours par une idée, qui se développe en d'autres idées, dont celles " de ce roman (qui) sont spontanées ". S'agissant des personnages de ce livre, "je n'imaginais pas les personnages avant d'écrire l'histoire, ce sont eux qui ramènent l'histoire" a indiqué l'écrivain "Beur" en ajoutant que son livre "Du rêve pour les oufs" à l'instar de son premier livre "Kiffe kiffe demain" "a une dimension sociale ". le premier roman de la beurette Faiza Guène "Kiffe kiffe demain" qui avait conquis jusqu'à l'Amérique et qui a été vendu à 230 000 exemplaires et traduit en 24 langues, raconte le quotidien d'une adolescente de 15 ans. Ce nouveau roman est traduit en 22 langues, . La jeune romancière Faiza Guène écrit avec un style propre à elle. Ce dernier n'est pas celui de l'ancienne littérature française, mais celui d'une française d'origine algérienne, dans la mesure où elle est banlieusarde. Cette particularité du mixage entre la langue française et le dialecte algérien transparaît dans les écrits de Faiza Guène. Elle a réussi à se distinguer ainsi des autres
écrivains français et avoir sa place par sa propre touche. Ses écrits reflètent une certaine souplesse chargée d'émotion et de sensibilité…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Pierredejade
  14 novembre 2011
Je commence par la couverture, qui m'as amuser en gros en a "daron" qui fait le wesh wesh, c'est tellement décalé, que j'y pouvais que le piquer a ma soeur, qui adore la littérature jeunesse, bien plus que moi puisque lorsqu'elle lis, elle ne lis que ça!
J'avais déjà lus un livre de cet auteur il y a plusieurs années kiff kiff demains, que j'avais bien aimer a l'époque mais qui ne m'as pas laisser un souvenir impérissable, je pensais savoir à quoi m'attendre , un livre sympas, mais sans plus, a la limite, je m'attendais juste a ce que ce livre soit drôle, mais non pas que, pas mal de sujet sont abordée et des sujet qui m'ont fait penser a mon quotidiens, oui je vis dans un quartier, calme le quartier hein, y a jamais eu de viol, mais y a des problème de temps en temps et en foued j'ai reconnus un de mes propres petit frère, ajouter à ça que j'ai pas mal de copine qui se cache plus ou moins pour fumée et Alheme est assez proche de mon âge, alors oui, je me suis vraiment reconnus dans ce personnage, de sa vie mais pas forcément de ces délire personnels, même si souvent elle m'a fait sourire!

Pour finir c'est pas un coup de coeur, mais c'est un super bouquin qui m'as enthousiasmait!
Lien : http://pierredejade.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AnissaBnFk
  16 juin 2015
Après avoir lu le premier livre de Faïza Guène, je voulais me faire une opinion plus approfondie en lisant un livre qu'elle a écrit deux ans après le premier.
Je n'aurais qu'un mot à dire : "léger", dans tous les sens du terme....
Comme pour le premier roman "Kiffe, Kiffe demain", les personnages sont bien trouvés et elle arrive à nous emporter dans son histoire. Cependant, c'est encore pleins de clichés, et ça manque de profondeur.
Je pense que c'est plus une lecture pour adolescents, mais pour ma part, bien qu'aimant les livres qui se lisent rapidement, j'ai trouvé celui-ci vraiment sans importance. C'est dommage car vers la fin, le récit et les émotions du personnage principal gagnent en consistance, mais trop tard !
Commenter  J’apprécie          20
Hanta
  29 novembre 2015
Dans d'autres circonstances, ce livre n'aurait pas eu autant de coeurs mais Adrienne Mesurat était tellement déprimante que j'étais prête à donner une note exceptionnelle à n'importe quel livre, pourvu qu'il ne soit pas aussi sombre. J'avais besoin d'un récit court, léger et sympathique pour effacer ce mauvais souvenir. Et, par hasard, voilà qu'un titre plutôt accrocheur tombe sous mes yeux. Malgré l'avis mitigé que j'ai eu sur Kiffe kiffe demain, j'ai décidé de donner une seconde chance à Faïza Guène.
Je ne le regrette par car cette histoire est mieux travaillé que son premier roman. Il est moins caustique, moins caricatural et plus mélancolique. Seules les citations de Tante Mariatou m'ont donné un grand sourire.
Le résume nous donne un aperçu global donc je n'ajouterai rien d'autre pour ne pas dévoiler le peu qui reste. Malgré ses défauts, l'héroïne reste attachante grâce à son courage, l'affection qu'elle porte à son père malade et son frère, un adolescent rebelle.
Le style d'écriture reste familier, sans aucun charme, mais moins bâclé que son précédent roman. En tout cas, il se lit très vite. En une soirée, vous pouvez facilement le finir. le livre se termine abruptement et donne une fin plutôt inachevée.
Je n'ai plus grand chose à dire une fois l'enthousiasme passé. A lire ? Oui peut-être...
Lien : http://leslecturesdehanta.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
coquinnette1974
  04 octobre 2015
Du rêve pour les oufs est un petit roman sympathique, lu très rapidement.
Ahlème nous emmène dans sa cité, dans "son bled" et il y a beaucoup d'humour. C'est une jeune femme attachante, mais je n'ai pas accroché plus que ça.
Vite lu, mais j'ai un peu peur de vite l'oublier.
Je vais lui mettre 3 étoiles, car même si ce n'est pas un grand roman, j'ai passé deux heures agréables en compagnie de Ahlème et les siens :)
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
stefferonstefferon   23 avril 2012
Je me dis que si un jour je deviens ouf comme mon père, au moins mon histoire sera inscrite quelque part, mes enfants pourront lire que j'ai rêvé.
Je suis un peu comme un chat, c'est comme si j'avais eu plusieurs vies déjà. J'ai vingt-quatre ans et le sentiment d'en avoir quarante.
Commenter  J’apprécie          70
guimsguims   25 novembre 2014
C'est Maman qui a choisi de m'appeler Ahlème. Mon prénom signifie "rêve" en arable. Celui de Maman était de me voir un jour à mon tour défiler dans les sept tenues traditionnelles de mariée. Je n'ai plus remis les pieds en Algérie, je ne sais pas si c'est à cause de la peur ou d'autre chose. j'espère que j'aurai la force d'y retourner un jour, pour sentir à nouveau la terre du bled, la chaleur des gens et oublier l'odeur du sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
stefferonstefferon   23 avril 2012
Je suis née de l'autre côté de la mer et la minute africaine contient bien plus que soixante secondes.
Commenter  J’apprécie          70
stefferonstefferon   23 avril 2012
Il me doit obéissance. Ce n'est pas parce qu'il a résilié son contrat chez Pampers qu'il doit me mettre à l'amende. C'est la meilleure celle-là !
Commenter  J’apprécie          40
stefferonstefferon   23 avril 2012
A la rigueur, où se trouve la case " Ma vie est un échec" ? Comme ça, je coche directement oui, et on n'en parle plus.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Faïza Guène (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Faïza Guène
Nicolas Hatzfeld : "On a des héritages qui sont de longues durées et de plusieurs générations " .Est-on toujours renvoyé à sa classe d'origine ?Le Débat du Grain à Moudre sur France Culture avec Chantal Jaquet, philosophe, professeure à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, auteure de "La fabrique des transclasses" (PUF, 28 août), Nicolas Hatzfeld, professeur d'histoire contemporaine à l?université d'Évry Val d'Essonne, spécialiste du travail, ancien militant d'un parti pro-chinois, il s?était établi dans une usine Peugeot après 1968 et Faïza Guène - Romancière, auteure de Millenium Blues (Fayard, 2018) et Un homme ça ne pleure pas (Fayard, 2014).https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre/est-toujours-renvoye-a-sa-classe-dorigine
+ Lire la suite
autres livres classés : banlieueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz autour du livre kiffe kiffe demain de Faiza Guène

Qui est Aziz ?

le voisin
le boucher
l'épicier

7 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : Kiffe kiffe demain de Faïza GuèneCréer un quiz sur ce livre