AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Chiens perdus sans collier (15)

litolff
litolff   22 octobre 2012
- En fin de compte, tous ces enfants menteurs, fugueurs, voleurs ou mêmes assassins ont, à Terneray, des conditions de vie beaucoup plus agréables que les enfants normaux. C'est une prime à la délinquance.
- Vous avez raison, dit M. Lamy : ils ont tout ! Tout sauf une petite chose essentielle. Au fond de la mer aussi, il paraît qu'il existe tout ce qu'il faut pour que nous puissions y subsister. il n'y manque que l'air, malheureusement !
- Et que leur manque-t-il d'essentiel à Terneray ?
- A Terneray et, par définition, dans tous nos centres : l'amour de leur famille.
- Vous voulez dire les coups, l'humiliation, l'abandon, les sévices ?
- Oui, reprit M. Lamy avec une sorte de tendresse, tout cela dont ils ne peuvent pas savoir que, justement, ce n'est pas le lot de toutes les familles... Tout cela qui, par contraste, fait un éblouissement de joie de la moindre attention, d'un regard plus doux, d'un sourire. L'amour... On peut les priver de n'importe quoi, ajouta-t-il en apercevant la grille d'entrée. Mais le seul crime, Doublet, serait de pénétrer à Terneray sans apporter avec soi tout l'amour dont on est capable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
isajulia
isajulia   16 février 2013
C'était donc la Vie,malgré les murs gris,les tabliers à carreaux,les escaliers aux marches usées!La Vie,malgré les Dossiers et les Monuments aux Morts,malgré la solitude et l'abandon,c'était la Vie qui triomphait!
Et ce monument intempestif était seulement là pour rappeler qu'avant de mourir pour la France,les enfants abandonnés voulaient vivre,vivre pour quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          200
julienraynaud
julienraynaud   02 mai 2015
- Et vos Jésus-flexions, sans blagues, merde ! gronde Marc, l'aîné de la troupe.
Le front largement baigné d'eau bénite, on sort parmi les paysans endimanchés qui allument une cigarette aussi blanche que leur col.
Commenter  J’apprécie          130
Chrichrilecture
Chrichrilecture   22 mai 2016
Avant même que les garçons du bâtiment 3 aient pu répandre la nouvelle, on vit arriver la guimbarde de M Provin qui laissait, dans la neige intacte, une piste de Transssibérien On vit de loin, les grosses moustaches, plus noires que jamais parmis tant de blanc
Commenter  J’apprécie          120
isajulia
isajulia   05 mars 2013
Vous n'avez donc pas compris que,séparément,vous n'êtes que de pauvres gosses,et que vous ne pourrez vous en sortir que tous ensemble?Et que si vous devez vous battre ,c'est côte à côte?Vous battre un jour pour sortir de votre crasse,de vos taudis,de votre prison? Nom ou pas nom,famille ou pas famille,vous n'êtes déjà que des matricules! Et vos places sont déjà marquées dans un monde ou vous ne serez que des numéros d'Assurances Sociales,des servants de machine,des manoeuvres légers! "La taule" : c'est le même mot qui désigne la prison et l'usine!...Le flic,fils d'ouvrier,cogne sur les ouvriers...La concierge,de sa loge sordide,tyrannise les locataires de ses piaules sordides...L'employé en col blanc,qui crève de misère,méprise et craint le type en casquette qui crève de misère...Ah! s'il pouvait se battre contre lui !...Le petit commerçant vole l'ouvrier,et l'ouvrier humilie le Nord-Africain...C'est ça,le monde : partout,le pauvre écrasant le pauvre sous le regard des autres qui viennent recruter leurs domestiques!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Aproposdelivres
Aproposdelivres   22 août 2009
L'enfant le plus ingrat, les sourcils noirs, les lèvres entrouvertes, s'acharne à dessiner sans joie une famille. Mlle Alice entame la lecture des documents annexes : curriculum vitae d'Alain Robert, déclarations (à l'encre violette) des parents nourriciers, rapport (sur copie d'écolier) de M. l'instituteur, certificats du médecin, enquête de l'assistance sociale, renseignements complémentaires reçus par téléphone, Carnet de Santé, premier Bulletin de Comportement en Division, ouf... A travers ces feuillets de tous formats et de toutes couleurs, une dizaine de grandes personnes tournent autour du pupille Alain Robert ; mais le secret de l'enfant Alain Robert leur demeure clos.

- Tu as fini la famille ? Alors, fais-moi un bonhomme : oui, quelqu'un que tu aimes ou n'aimes pas, que tu connais ou ne connais pas, comme tu voudras !

Alain Robert, si décidé d'avance à répondre non, à tout refuser, reprend les crayons avec plaisir : dessiner, comme courir ou s'endormir, l'allège, le détend, le délivre. Un bonhomme ?

- Voilà ! … Mais l'autre n'a pas encore terminé sa lecture. Le gosse l'observe froidement : ces lèvres qui balbutient sans paroles, ces yeux qui courent à la ligne... « Elle doit être un peu sonnée, le grand me l'avait bien dit ! »

En effet, voici qu'à présent, le dossier refermé, les dessins soigneusement rangés, Mlle Alice lui fait aligner des poids par ordre décroissant, rendre la monnaie, énumérer les mois (Merde ! Entre octobre et décembre, il y en avait pourtant un), définir une table, une auto (Elle me prend pour un crétin), la patrie (Euh...). Autre chose à présent ! Elle lui raconte une histoire absurde : « Un enfant rentre de l'école et sa maman lui dit : « Ne commence pas tout de suite tes leçons, j'ai une nouvelle à t'annoncer. » Qu'est-ce que sa maman va lui dire ? »

- A ton idée...

- Que... que son fils est mort.

- Bien. (Pourquoi « Bien » ?) Écoute-moi maintenant : je vais te dire des phrases dans lesquelles il y a des bêtis
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
isajulia
isajulia   02 mars 2013
Et c'est le même invisible spectacle,en ce moment,dans les deux autres bâtiments de Terneray,dans tous les bâtiments de tous les centres de la France:ces milliers d'enfants,chaque nuit,livrés à leur fantômes,à leurs ennemies les grandes personnes...Cependant que des dizaines de milliers d'autres enfants,à cette heure,traînent dans les rues,les foires et les bistrots,les mains dans leurs poches vides.Ils boivent,volent,guettent,fuient,se prostituent parmi des hommes et des femmes,leurs faux amis,semblables en tout à leurs parents - quelle différence?Le monde est déjà pour eux,une immense usine,un immense bistrot,un immense terrain vague : une nuit d'hiver à jamais! Tout est pareil partout,et chaque jour semblable au précédent . Qu'est-ce que ça veut dire,vivre?
Commenter  J’apprécie          101
isajulia
isajulia   08 février 2013
Le destin qui conduit l'un vers l'autre les enfants perdus,le Destin souriant à deux mains:sa droite,la plus habile s'appelle le Medecin;sa gauche,celle du coeur,le Juge des enfants."Sauvés parce qu'ils sont deux..."
Commenter  J’apprécie          90
isajulia
isajulia   06 mars 2013
Toujours viser plus haut ! pas par ambition :par devoir...
Commenter  J’apprécie          80
isajulia
isajulia   04 mars 2013
Le prêtre ne l'intéresse pas : Olaf sait bien que jamais il ne sera une grande personne;mais pourquoi certains enfants peuvent-ils parader ainsi en robe rouge,calotte et dentelles?D'ailleurs,pourquoi certains ont-ils des lunettes,tandis que d'autres?...Ou donc trouver un protecteur,un défenseur contre tant d'injustice?Alain Robert - Mais non!il a besoin de Marc...Marc lui-même? - Il a besoin de la cheftaine...Clemenceau?Trop vieux!...Non,non,quelqu'un qui n'ait besoin de personne...Ce Jésus-Christ,peut-être, dont cheftaine Françoise?... -Mais non!il s'est laissé bousiller par des salauds!C'était un minable comme Olaf ! Pire même : il se laissait gifler deux fois au lieu de se barrer!...
Pourtant,pourtant,il est sorti tout seul du cimetière en bousculant les soldats,il marchait sur la mer,apaisait la tempête,guérissait les copains...Ce Jésus-Christ...mais...Ah!
Olaf a poussé un cri ; Alain Robert lui cogne le coude.
-Qu'est-ce qui te prend?...Tu est tout pâle.
-J'ai trouvé,tu sais!j'ai trouvé:Jésus-Christ,mon vieux,c'est Tarzan...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Gilbert Cesbron

    Né à Paris en ?

    1903
    1913
    1923
    1933

    12 questions
    21 lecteurs ont répondu
    Thème : Gilbert CesbronCréer un quiz sur ce livre