AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : The Bookedition (01/12/2017)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
18 août 1944 : Dès l'aube une colonne de 1200 soldats allemands quitte Rodez en direction de Millau, sans cesse harcelée par des groupes de maquisards qui retardent sa progression. En représailles, les soldats allemands commettent de nombreuses exactions dans les villages qui se trouvent sur leur route.

19 août 1944, le soir tombe sur ce petit hameau Aveyronnais. Les habitants fuient leurs maisons et gagnent le causse pour échapper aux soldats. Tous s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Alainrohand
  31 janvier 2018
Si la quatrième de couverture du livre « cette longue nuit d'attente » de Marie-Dominique Chaisemartin, laisse entrevoir un certain suspense en mentionnant que Philomène, l'héroïne, est prête à donner sa vie pour sauver celle de son bébé, un soir d'août 1944, en pleine débâcle allemande ; là n'est pas le coeur de cet excellent ouvrage.
Le coeur de l'ouvrage est celui de l'auteur qui exprime, dans une écriture remplie d'humanisme et de sentiments profonds, l'histoire vraie de sa grand-mère maternelle qui protégea toute une nuit son enfant nouveau-né, fiévreux, en péril de vie et intransportable, en demeurant dans sa maison alors que tout le village avait évacué par peur d'une invasion annoncée de soldats Allemands en déroute prêts aux pires exactions et massacres.
Le roman est en deux parties qui s'alternent. D'une part, le monologue de Philomène durant toute la nuit, qui est comme une méditation ininterrompue, prenante, émouvante. Elle fait part de ses peurs, mais aussi de ses espérances. « J'aimerais connaître l'océan. Je voudrais tremper mes pieds dans cette eau salée […] et juste après marché sur le sable sec et chaud […] la dune serait la terre et les vagues seraient le ciel »
Craignant un massacre, elle imagine un dialogue avec le soldat ou le gradé ennemi, en appelle à son humanité « Il reconnaîtra dans mon enfant un peu du sien laissé aux bons soins d'une épouse aimante et aimée, une femme qui attend aussi la fin de cette guerre ». Elle en appelle à l'homme, au père, dans le coeur bat sous l'uniforme.
Philomène évoque les personnes marquantes de sa propre histoire avec une grande bienveillance, ainsi que les événements douloureux de sa vie.
Elle n'est pas pour autant présentée comme une femme parfaite. Elle est de ces femmes ordinaires qui se sont retrouvées contre leur gré dans cette situation exceptionnelle.
Comment ne pas penser que l'auteur transpose ainsi sur Philomène son propre humanisme, ses sentiments profonds, son amour des personnes, sa croyance que tout est toujours possible, malgré les épreuves douloureuses de la vie.
L'autre partie, qui alterne avec la précédente, relate la vie de Philomène au fil des années, celle de sa famille, de ses connaissances, et du village. En outre sont apportés des éléments historiques, par des notes de bas de page excessivement bien documentées. On est donc au coeur de l'action et de la vérité. L'auteur précisera la fin quels sont les éléments purement romancés mais qui servent de support à la naration pour évoquer la résistance, le maquis, etc.
Ce roman est court (90 pages), mais ce n'est pas une faiblesse. Sa brièveté lui fait gagner énormément en densité, et c'est plus essentiel que de délayer des épisodes qui n'apporteraient rien au coeur de l'ouvrage.
Le lecteur est sans cesse sur le fondamental. L'humain. L'humanisation et la déshumanisation. L'espérance incarnée dans la fille de Philomène, Solange, ce bébé : « je veux te voir aller à l'école je veux te voir apprendre, je veux te voir courir dans le causse, rire aux éclats, je veux te voir aimer je veux connaître tes enfants et les chérir autant que je te chéris. »
Ce livre relate des faits tragiques et une époque difficile, mais il indique que l'avenir est toujours ouvert, quoiqu'il puisse advenir.
Un livre à lire. Vous en ressortez meilleur.

Lien : https://www.thebookedition.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : histoire vraieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1635 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre