AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
4,27

sur 55 notes
5
16 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Adepte de la K-Pop, bien que je ne connais pas tous les K-dramas, j'ai eu le plaisir de lire Page 341.

Au début, on pourrait juste croire que c'est uniquement une romance lycéenne mais je fus surprise de découvrir un univers bien creusé et poétique.

Jaewon et sa mère quittent Busan pour Séoul afin de s'occuper de sa grand-mère en phase terminale d'un cancer. Jaewon est un garçon solitaire qui se réfugie dans le dessin. Un jour qu'il remet un livre à la bibliothèque il en oublie son marque page. Un marque page où il y a écrit une pensée sur sa solitude. Et en allant le chercher, il va découvrir que quelqu'un lui a répondu. S'en suit alors un échange avec un inconnu adorable à qui il se confie.

C'est magnifique ! Un livre adorable où le souffle envahit nos poumons d'un parfum de fleur de cerisier. C'est une façon d'aborder un deuil, que ce soit de quelqu'un, d'une vie, d'habitude…

Il y a des jolies métaphores de la poésie, des liens familiaux qui se renforcent, des amitiés naissantes. On suit le parcours de Jaewon que l'on voit s'épanouir.

C'est une douceur à lire à n'importe quel moment, peu importe la saison. J'ai adoré !
Commenter  J’apprécie          60
Je tiens tout d'abord à remercier la maison d'éditions ainsi que babelio puisque j'ai reçu ce livre dans le cadre d'une masse critique !

Je n'avais jamais entendu parler de ce livre, ni même de cette maison d'éditions, et quand je l'ai vu dans la liste de la masse critique, j'ai d'abord craquer pour la couverture, puis j'ai été conquise par le resumé. J'étais super contente lorsque j'ai su que j'allais le recevoir, et je m'attendais à une jolie petite lecture... au final, c'est une énorme claque, une pépite que je vais recommander à chaque personne qui croisera mon chemin.

Quelle belle façon de terminer l'année! J'ai eu très peu de coups de coeur cette année, et je me disais que c'était peut-être de ma faute, que mon amour de la lecture s'essouflait un peu, et qu'au final... ce n'était pas grave. Mais alors là... je crois que je suis à nouveau tombée amoureuse de la lecture grâce à ce bouquin. C'est un énorme coup de coeur, et j'ai envie de le relire, là, maintenant.

Jaewon est un personnage fabuleux. Attachant. On se reconnaît facilement en lui, on se projette dans sa vie. Ce n'est pas un ado cliché qui boude parce qu'il vient de déménager. Il a de bonnes raisons de se sentir pas très bien, seul, isolé. Sa relation avec sa famille est particulière, parce que déjà, ce n'est pas ce que nous, nous connaissons, la différence de culture se fait sentir, mais aussi parce que l'histoire de sa famille est complexe. de nombreuses fois, j'ai serré les dents, eu les larmes aux yeux, parce que sa relation avec sa maman est belle, mais triste. Loin d'être parfaite. Et cela reflète bien la realité.

J'aimerais parler des autres personnages, mais la quatrième de couverture ne les mentionne pas, et je crois que c'est mieux comme ça. Parce qu'ils méritent absolument tous qu'on les découvre, et qu'on ne porte pas de jugement direct à cause d'un simple resumé. Ils sont exceptionnels, attachants, drôles, vrais, sincères. Je reviens sur ça, mais encore une fois, ils sont bien loin des clichés et ça fait du bien de voir que certains auteurs n'ont pas cette vision erronée des adolescents. Ou des personnes agées, par la même occasion.

Le fil conducteur est un livre. Et une fleur aussi, mais surtout le livre. Et j'avais tellement envie de lire ce bouquin mentionné (malgré ma pile à lire géante, pardon mes livres qui prennent la poussière, je penserais à vous un jour) que j'ai cherché s'il existait. Je vous laisse découvrir si c'est le cas! Mais j'ai une chose à dire : vive les fleurs de lotus.
J'ai d'ailleurs très envie de me renseigner sur cette fleur, que je ne connais que très peu, de vue.

L'histoire se passe à Séoul, mais Busan est énormément évoquée, et j'avais déjà très envie d'y aller, mais alors en ressortant de cette lecture, l'envie s'est transformé en besoin. La Blueline, attends moi, j'arrive !
Plus sérieusement, en plus d'être très poétique et riche (je me suis retrouvée à chercher la définition de certains mots, mais ce n'est pas dérangeant.) la plume de l'auteure est très graphique, visuelle. Je n'avais aucune difficulté à imaginer les décors, les personnages, les scènes. J'avais l'impression de regarder un drama en lisant ce livre, et c'était vraiment agréable !
Et surtout, la façon d'écrire de l'auteure est totalement addictive. J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire par rapport à mes soucis persos, mais une fois dedans, j'ai été incapable de le lâcher, je devais savoir le fin mot, je devais connaître la fin... et maintenant, je ne demande qu'une suite parce que dire au revoir aux personnages a été dechirant. Moins de 300 pages, et pourtant j'ai l'impression d'avoir lu une saga de 9 tomes, de connaître par coeur les personnages, et de m'y être attaché très très fort.

J'ai eu une connexion particulière avec un personnage, je ne dirais pas le nom, simplement.. le chef de famille, rôle endossé alors qu'il n'a jamais été demandé. Ce passage m'a bouleversé, parce que je me suis reconnue. Et à partir de ce moment, j'avais besoin d'en savoir plus sur ce personnage là. Et j'en profite, si l'auteure passe par ici.. déjà merci pour cette pépite, mais surtout.. je ne dis pas non à une suite qui le concerne, un petit one shot, peu importe, quelque chose, s'il vous plaît haha

Je me suis laissée toute une nuit pour préparer mentalement cette chronique, et pourtant, j'ai l'impression de ne pas avoir dit assez, mais j'ai aussi peur d'en dire trop.
Je pense que c'est LE coup de coeur de mon année, et qu'il a désormais une place dans la liste de mes livres favoris, toutes années confondues. J'ai adoré, je suis passée par toutes les émotions possibles. C'était un véritable voyage, et une vraie bouffée d'air frais. Peu importe votre âge, peu importe votre type de livres de prédilection, je vous le recommande, foncez, vraiment !
Commenter  J’apprécie          40
Gros coup de coeur pour ce roman pour lequel je partais, tant à cause du résumé que de la couverture, avec de gros a priori. Je me disais que je n'étais pas la cible, que c'était sans doute trop juvénile pour moi, que je serais paumée dans cet univers de lycéens coréens, que je n'avais pas les codes, les règles...

En fait, tout est vrai mais je m'en fiche. J'ai été complètement embarquée par ce roman, par la qualité de la plume de l'auteur, tellement douce, tellement fluide, tellement poétique et tendre, tellement pudique. Je vivais à Séoul aux côtés de Jaewon, je ressentais sa solitude, sa détresse, sa colère, sa pudeur, sa nostalgie devant cette grande ville si silencieuse... et aussi cette jolie lueur devant ces petits mots griffonnés tout au long de l'année sur ces feuilles bleues, par ce mystérieux correspondant.

J'ai appris énormément de choses sur la Corée, sur sa gastronomie, sur ses relations familiales, sociales, sur sa vie scolaire. Elodie Condé m'a fait voyager dans ce pays si lointain, j'ai senti les odeurs de la cuisine coréenne, j'ai senti le vent, l'odeur du bord de mer, j'avais hâte de découvrir chaque nouvel échange, chaque confidence échangée, bien à l'abri dans le secret des fleurs de lotus, j'ai aimé aussi sa manière si vraie de traiter le deuil, le manque, le goût amer de ce qui n'a pas été...

Bref, une très agréable surprise que ce roman, je remercie NetGalley et Les éditions du dragon d'or pour ce service presse et cette découverte de la plume d'Elodie Condé, dont j'ai hâte de lire les prochains opus.
Commenter  J’apprécie          40
La petite histoire

Jaewon débarque à Séoul suite à l'annonce de la maladie incurable de sa grand-mère. Il faut qu'il oublie Busan, la mer et s'adapte à sa nouvelle vie au lycée et dans cette ville qui le renvoie à sa solitude. Un passage à la bibliothèque de son établissement va l'amener à s'ouvrir, s'éveiller, éclore à la vie. Il va entamer une correspondance avec un inconnu, de mots, en pages, les émotions vont se révéler...

Mon ressenti

Une écriture tangible, sensible et poétique rend compte d'états d'âme, de silences, de tensions, de sentiments avec justesse et frissons. Les petits poissons se sont agités au creux du ventre pour parler d'amitié, d'amour, de famille, de solitude, de deuil, de bonheurs fugaces et tenaces...
Un plaisir délectable que de tourner ces pages jusqu'au mot fin. Merci pour la douceur et les vibrations.

" Les cris s'enterrent vivants. "

Une surprise avec ce roman, de prime abord léger mais qui s'avère profond et sensible patiné de poésie. Tenace... Et fugace.

" Car les habitudes si elles semblent ennuyeuses par moments, rassurent aussi. "
Commenter  J’apprécie          30
Merci à NetGalleyFrance et aux Editions Les Livres du Dragon d'Or pour cette lecture.

Jaewon, nouvellement arrivée à Séoul, peine à trouver ses marques dans son nouveau lycée, d'autant plus qu'il n'avait pas du tout envie de quitter sa ville balnéaire du sud de la Corée. Un jour qu'il retourne à la bibliothèque du lycée pour récupérer un de ses dessins oublié dans un livre, il a la stupeur de trouver un petit mot à la place de son dessin. C'est le début d'une correspondance inattendue avec un (ou une) inconnu(e).

J'ai beaucoup aimé ce roman en lien avec la K-culture, que je ne connais que de nom... C'est une histoire d'amour, c'est sûr et elle est belle, tendre, émouvante mais c'est aussi tellement plus que ça. J'ai énormément aimé la réflexion sur le fait de vivre dans un endroit qui ne plaît pas, sur le lien inexistant avec cette grand-mère inconnue et malade (lien qui va finalement se créer), sur l'amitié naissante et comment on transpose sur les autres nos propres craintes. Bref, c'est (encore !) un livre que je conseille !
Commenter  J’apprécie          30
Une passionnante lecture 🫶

J'ai découvert une autrice avec une plume magnifique et poétique ☺
J'avais l'impression d'être en Corée, les détails des lieux m'ont transporté. L'autrice a su sans en faire trop nous détailler le monde qui entoure le protagoniste.

J'ai trouver la relation entre les protagonistes tellement belle, à la fois dans l'amitié, dans l'amour mais aussi celle auprès de sa famille.

Ce n'est pas qu'une histoire de romance, c'est beaucoup plus. Et c'est quelques chose auquel on ne s'attend pas mais qui a toute sa place et son importance dans cette histoire 🫶

N'hésitez pas à le lire. J'ai tellement aimé ma lecture 🪷
Commenter  J’apprécie          30
Une romance lycéenne entre deux garçons, à la fois douce et sucrée. Abordable pour les ados, elle reste délicieuse pour les aînés : elle permet non seulement de découvrir la Corée (Busan et Séoul, notamment), mais aussi un univers poétique.

Jaewon est du type sensible : il est bouleversé de devoir quitter Busan, ville qu'il adore, pour aller vivre dans la capitale chez sa grand-mère qu'il ne connaît pas. À travers la lecture d'un roman déniché à la bibliothèque du lycée, sa vie va changer : il va tout d'abord se rapprocher de sa grand-mère, très malade et au caractère particulier. Il va également se trouver un ami mystérieux avec qui il va entretenir une correspondance. Par ce héros, le lecteur apprend à faire le deuil : que ce soit un déménagement, une habitude, un proche…

Une plume agréable, un livre simple qui réussit à transporter. Une belle découverte.
Lien : https://asia4ever2.wordpress..
Commenter  J’apprécie          20
J'ai eu la chance de découvrir ce roman grâce au mass critique.
Malheureusement je suis assez mitigée par rapport à ce livre. Si vous avez des connaissances sur la réalité de la Corée ou si vous êtes fan des livres de Cho Nam-Joo passez votre chemin, on est ici dans une Corée vraiment fantasmée, au point où je me suis demandée, pourquoi l'autrice avait placé son histoire dans ce pays. de ce fait on a certains points et termes utilisés qui peuvent faire sortir du récit.
Cependant, la plume est très fluide ce qui en fait une lecture facile. Cependant, j'ai été déçue par le rythme qui certes, a son charme par sa lenteur mais qui manque cruellement de suspens. J'ai facilement fait la comparaison avec "Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens" et je trouve qu'on n'a pas ce suspens de découvrir qui est la mystérieuse personne avec qui échange Jaewon. Ou du moins certains éléments m'ont "spoilé" la fin très facilement et beaucoup trop vite.
En résumé, c'est une lecture sympathique dont il ne faut peut être pas attendre plus qu'un moment de détente
Commenter  J’apprécie          20
Une petite romance pleine de mélancolie 🌸 On y suit des personnages très attachants, qui vont traverser des périodes pas faciles. C'est l'occasion d'aborder des thématiques comme le deuil, et la préparation à la perte d'un être cher 🙏🏻

Les sujets sont abordés en douceur, malgré quelques personnages qui manquent parfois d'empathie. Dans l'ensemble, c'est un roman qui se lit vite. Je me suis laissée bercée par les messages cachés entre les pages, j'attendais qu'ils arrivent avec impatience à chaque fois.

C'est une lecture délicate, sans prise de tête, qui est très bien pour l'hiver qui approche. En tout cas, c'était le bon mood pour ce début de fraîcheur hivernale ❄️
Commenter  J’apprécie          20
Jaewon se voit contraint de déménager pour aller soutenir sa grand-mère gravement malade. Seulement, ce n'est pas si simple quand on a seize ans, qu'on est en pleine construction et qu'il faut s'intégrer dans un nouveau lycée.
Alors quand le jeune homme se rend compte qu'il a oublié un mot personnel dans un livre emprunté à la bibliothèque, qu'elle n'est pas sa surprise d'y trouver une réponse ... S'en suit une bien étrange correspondance.

J'ai tellement apprécié le traitement des très nombreux sujets importants abordés dans cette histoire. C'est super bien fait, avec beaucoup de sensibilité et une plume extrêmement douce.
Même si je me suis perdue, de temps en temps, dans les prénoms des personnages ; ils n'en sont pas moins tous différents et uniques de part leur personnalité.

Sincèrement il s'agit d'un énorme coup de coup de coeur.

"Les habitudes sont pour la vie les mailles d'une chaine. On peut les raccorder, puis les délier, les serrer contre soi sans jamais s'en défaire. Ou au contraire tenter de les briser. Au fond, ces chaînes ne sont ni tout à fait des amies, ni tout à fait des ennemies. Elles modulent simplement notre existence."
Lien : https://www.iletaitunefoisla..
Commenter  J’apprécie          20



Lecteurs (168) Voir plus



Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
861 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre

{* *}