AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B0824BFJLF
Éditeur : Robert Laffont (02/01/2020)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 87 notes)
Résumé :
C'est le mojito.
C'est un léger accident.
C'est parce qu'il n'a pas rencontré de fille.
C'est parce que je n'ai pas rencontré de garçon.
C'était juste pour essayer.
C'est pour avoir tout fait ensemble.
C'est pour tous les amis pareil.
C'est entre lui et moi.
C'est la première et la dernière fois.
C'est rien.
Ça va passer.

Après le succès de sa trilogie À la place du coeur, Arnaud Ca... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  26 mai 2020
La justesse.
Souvent, dans un livre, tout est question de justesse. de vérité derrière ce mensonge de papier et qui porte le nom de roman. D'autant plus lorsqu'on a pour titre, Romance.
Romance. Sonnez hautbois, raisonnez harpes sirupeuses ?
On peut frémir en imaginant immédiatement eau de rose, baisers langoureux et nuisettes coquines. C'est drôle d'ailleurs comme un mot peut perdre de sa saveur en étant galvaudé.
Romance. Ce n'est pas un gros mot, non. Définition : relation romantique et amoureuse. Ou. Chanson douce et tendre.
Romance donc. Histoire d'amour mal assumée ici. Ou la découverte justement de cet amour, (sans les fleurs et sans la nuisette). A poil. le coeur découvert et le corps dénudé.
Vince a 16 ans. Vince est gay. Il attend impatiemment l'amour, le vrai. Il s'y prépare. Il a donné son premier baiser à un Kennedy et il fantasme une idylle romantique avec une star du porno.

Vince est un garçon de son époque. Entre Tinder et Instagram. Entre Marguerite Yourcenar et Eddy de Pretto. Il collectionne dans un carnet les garçons qu'il croise dans le métro et qu'il n'aura jamais le courage d'aborder.

Vince cogne dès qu'on se permet de le traiter de fiotte ou de pédale. Il est bien dans sa peau et rêve de premières fois.
De romance, il sera bel et bien question ! Celle qu'on veut tellement vivre alors on y va à contre coeur, à contre corps, vaille que vaille. Celle qu'on n'attendait tellement pas qu'elle consume à l'intérieur. Ce premier amour qui vous fracasse.
Arnaud Cathrine offre le portrait d'un ado touchant et vrai, dans l'antichambre de la vie.

« L'amour, c'est danger de mort. Ou rien. »
J'ai lu ce roman en une journée tant sa justesse (encore elle) m'a fait tourner les pages. le langage est parfois cru mais retranscrit parfaitement les émois adolescents, sans mièvrerie. Les parents y sont délicieusement croqués, j'ai particulièrement aimé la maman de Vince et la relation qu'elle a tissé avec son fils.
Un roman initiatique, une romance contemporaine, un regard. Une belle histoire. Une sale histoire. Une histoire tellement banale.
« Regarde, c'est toi dans ma vie ça : ce beau bordel auquel je consens. »

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          570
si-bemol
  02 avril 2020
Plongée dans l'univers de l'adolescence avec Arnaud Cathrine et son nouvel opus, "Romance" : une période de la vie - l'adolescence - complexe, difficile et souvent douloureuse, avec ses incertitudes, son sentiment de solitude et d'inadéquation avec tout, tout le monde, et surtout avec soi-même.
L'affaire se complique ici du fait que notre héros - Vince, 16 ans -, ouvertement homosexuel, est désespérément en quête de son premier amour : le grand, le beau, l'unique… bref, celui qui rime avec toujours. Et que, comme chacun sait, ce n'est pas simple. D'autant que, comme le chante si bien Eddy de Pretto avec “Kid” (cité d'ailleurs dans le roman), la “virilité abusive” a encore de beaux jours devant elle dans l'univers et les codes de certains ados shootés à la testostérone… Et qu'il lui faudra découvrir, surtout, que "l'amour, c'est danger de mort. Ou rien."
Education sentimentale contemporaine autant que roman d'apprentissage, "Romance" frappe par sa sensibilité, sa justesse de ton et d'écriture comme par l'authenticité de ses personnages, fragiles et touchants.
Une belle découverte, pour moi, de cet auteur que je ne connaissais pas.
[Challenge Multi-Défis 2020]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
manU17
  02 mars 2020
" - Je suis très sérieux ! le monde doit être post-gay !
Il fronce les sourcils.
- Qu'est-ce que tu entends par... post-gay ?
- Un monde où les homosexuels pourraient se définir par autre chose que leur sexualité."
Il est des auteurs comme ça qu'on a envie de découvrir depuis une éternité et sans bien savoir pourquoi, ça ne se fait pas. C'est mon cas avec Arnaud Cathrine, des livres pris en main, feuilletés puis reposés alors qu'ils me tentent pourtant. Et puis un matin, tu tombes sur une chronique qui te scotche et à ta pause-déjeuner, tu fonces dans la librairie la plus proche et tu l'achètes.
L'objet livre déjà m'a beaucoup plu, une illustration de couverture clin d'oeil à Cocteau et puis la texture veloutée de la couverture, douce comme une caresse...

Romance raconte l'histoire de Vince, jeune gay qui rêve de vivre enfin une véritable histoire d'amour. Mais au lycée, le seul autre gay qu'il connaît ne lui plait pas du tout. du coup, il surfe sur le net entre fantasmes et réalité. Romance, c'est aussi la complicité fraternelle de deux amis, Vince et Octave, les tourments de l'adolescence qui s'entremêlent au tourbillon des sentiments. Romance c'est enfin le doux frémissement d'un premier amour. Mais comme l'ont si bien chanté les Rita Mitsouko, « Les histoires d'amour finissent mal en général » et rien ne se passe vraiment comme prévu et c'est aussi ça qui fait le sel de cette histoire.
Un roman qui n'a vraiment rien de « trash », n'en déplaise à François Busnel, mais au contraire porté par une grande justesse de ton, des émotions, un parler vrai qui en renforce l'authenticité. L'auteur appelle un chat un chat, une bite une bite. Enfin, les différents supports utilisés pour raconter l'histoire et leur mise en page, journal intime, notes en bas de pages, sms, compte Instagram ou photos ajoutent à son côté actuel.
Avec Romance, je découvre la plume sensible et juste d'Arnaud Cathrine, davantage roman d'un amour que romance mais un vrai beau coup de coeur.

Lien : https://bouquins-de-poches-e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
alexb27
  01 février 2020
Comme c'était déjà visible dans « A la place du coeur », Arnaud Cathrine narre à merveille l'adolescence et ses tourments. Dans ce roman d'une grande justesse, Vince, 16 ans, se confronte pour la première fois à l'amour. C'est beau, fort, intense comme peut l'être un premier amour. C'est aussi cruel et terriblement réaliste, grâce notamment à l'inclusion de l'auteur dans son récit de différentes formes de textes (journal, notes de bas de pages, photographies) et réseaux sociaux (Instagram) dont les ados sont friands. Au final, un très beau roman d'apprentissage, aux personnages terriblement attachants et à la plume sensible. Merci beaucoup à Netgalley et Aux éditions Robert Laffont pour l'envoi. J'ai adoré ! #Romance #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          340
Capridegh
  23 février 2020
Quel énorme coup de coeur ! Je ne doute pas que les mots vont me manquer pour vous dire à quel point j'ai aimé Romance, à quel point ce roman est bon, réussi, hors du commun... Mais je vais faire de mon mieux ! Arnaud Cathrine nous parle de Vince, diminutif de Vincente, qui n'a d'italien que le patronyme et les ancêtres de sa mère. Vince est un ado. Vince a 16 ans. Vince aimerait bien tomber amoureux. Vince est gay. Vince pense pas mal au sexe. Vince est fan d'un acteur porno. Vince est parfois maladroit, peu sûr de lui, rêveur, têtu mais toujours entier. Bref : Vince a ces couleurs de la vie réelle, une authenticité indéniable, quelque chose de vrai, de naturel. C'est pour cette raison sans doute que l'on s'attache autant à lui. Vince est brut de décoffrage. Brut est le narrateur, parfois l'écriture. Mais les mots "bite", "cul" ou encore "sucer" et "PD" ne vont choquer que les plus jeunes, les innocents, voire les "purs". Je suis grande : l'écriture de l'auteur n'avait de cru à mes yeux que la sincérité qui s'en est dégagée tout au long de son récit.
La sincérité est ce qui m'a le plus bouleversée tout au long de ma lecture. Elle déborde de chacune des pages au point que l'on est en droit de se demander si Romance n'a pas, finalement, une part importante de "inspiré de faits réels" ; Vince est-il Arnaud Cathrine à l'adolescence ? Si tout n'est que fiction, alors l'auteur maîtrise haut la main l'adolescence et ses turpitudes, ses questionnements, ses obsessions, ses incertitudes... Arnaud Cathrine saurait alors parler des jeunes comme personne.
Romance, c'est l'histoire d'un premier amour, un premier amour raté, sinon "amour" ne serait pas précédé de "premier". J'ai lu que des lecteurs (peu nombreux, j'en suis sûre) ont été choqués par le fait que Vince soit "porté sur la chose", comme on dit ; mais qui, de nos jours, est choqué par un ado qui a vu plus de porno sur Internet que les adultes d'aujourd'hui ? L'auteur dépeint une adolescence sans filtre qui peut déranger certains alors que d'autres, dont je fais partie, trouveront tout ça somme toute normal. Mais Vince ne pense pas qu'au sexe ; sensible, il souhaite véritablement tomber amoureux. Presque dépité, c'est ainsi qu'il en vient à "essayer" Pablo, le gay du lycée, suite à un pacte passé avec sa meilleure amie Rokia. Son comportement analytique presque malsain témoigne alors de la volonté de vouloir contrôler les choses sans pour autant être sûr de ce que l'avenir lui réserve. Au fil des pages, on réalise que Vince ne contrôle rien, finalement. Vince trouvera l'amour ailleurs, peut-être là où on s'y attendait un peu mais la prévisibilité ne réside que dans un élément déclencheur, un certain climax, presque au sens propre. Cependant, l'incertitude qui tourmente les personnages va peser dans les pages, dans leurs coeurs mais aussi dans celui des lecteurs qu'une seule phrase parmi les toutes dernières pages, au détour d'une conversation avec sa mère, viendra assommer, telle une des baffes que Vince au sang chaud a l'habitude de coller à Lilian, l'homophobe du lycée.
La sexualité coule de source dans Romance qui n'est pas un roman érotique pour autant. L'homosexualité y est abordée en toute simplicité, sans ne jamais faire dans le voyeurisme ; on n'en fait pas des drames, on n'en fait pas des tonnes. Vince est homo ? Et alors. Sans se vouloir moralisateur, le roman va légèrement toucher du bout du doigt la question de l'homophobie et on appréciera la position que prendra le personnage principal et les conséquences des jugements qu'on portera sur lui. L'un d'eux sera décisif, la romance de Romance atteindra un point de non retour des plus impressionnants et des plus cruels, tant envers certains personnages qu'envers le lecteur, tout autant malmené que Vincente et un autre.
Romance finalement est un roman aussi court que puissant. Arnaud Cathrine n'y va pas par quatre chemin ; il écrit comme son narrateur parle et ce dernier ne mâche pas ses mots. L'écriture enivre. Les différents styles (narration, messages, journaux intimes, réseaux sociaux, etc) dynamisent un récit qui ne perd jamais de sa vivacité au point que le lecteur ne viendra reprendre son souffle qu'à la toute dernière page. Enfin, les garçons volés de Vince qui parsèment Romance sont à la fois captivants et énigmatiques et on en est à souhaiter qu'ils soient compilés dans un vrai carnet que tous les lecteurs curieux et fans du personnage et de Romance prendraient leur pied à parcourir pour de vrai.
J'accorde ★ ★ ★ ★ ★ à Romance. Romance est indéniablement un énorme coup de coeur. Intelligent, sincère, cultivé, beau et cruel à la fois, il est le film dramatique d'auteur à la réalisation millimétrée qui sort du lot, innovant, moderne et efficace. C'est un titre que j'aurais plutôt vu chez PKJ au lieu de Collection R où la science-fiction et les dystopies tiennent une place énorme au détriment de titres plus humains et sensibles qui manquent de visibilité comme Romance ou A la place du coeur, l'autre oeuvre young adult d'Arnaud Cathrine qu'il me tarde aujourd'hui de découvrir. Romance ne peut qu'éblouir les lecteurs en manque d'originalité et d'humanité dans ce monde de brutes. Moi qui ne sais habituellement pas apprécier des oeuvres terre-à-terre, Romance a eu, en moi, l'écho d'une certaine magie malgré tout qui rappelle que certains auteurs savent raconter des histoires belles et sincères, loin de celles plus commerciales qui laissent un arrière goût de déjà vu sur la langue, à l'image des blockbusters visuellement époustouflants mais scénaristiquement appauvris du cinéma. Romance est un chef d'oeuvre, une ode à l'adolescence sans fard, l'éloge d'un premier amour inespéré aussi fou et intense que douloureux et cruel. Je ne suis pas fan des happy ends, je ne suis pas fan de superficialité, je ne suis pas fan de banalité : je suis alors tombée amoureuse de Romance...
Lien : https://lirecestboireetmange..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          54

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
heyybrunetteheyybrunette   01 juillet 2020
Nous voulons nous ruer tout entiers, sans condition, sur ce terrain de jeu tragique qu'est l'existence. Tenter nos propres combinaisons, rater et recommencer, rater encore et mieux, nous tromper vingt fois peut être, mais toujours nous sentir vivants.
Commenter  J’apprécie          10
camille_dmnscamille_dmns   30 juin 2020
Je suis né dans les clopes de ma mère et je mourrai à cause des clopes de ma mère
Commenter  J’apprécie          20
petitmomentlitterairepetitmomentlitteraire   09 février 2020
Je souffre, tu vois. J'ai plus de vie. A Fuerteventura, j'ai pensé : bon voilà, je suis en train de tomber amoureux d'Octave. Et là, tu vois, je crois que je plutôt en train de tomber malheureux d'Octave. Et c'est pas cool. C'était pas la but et non, bien sûr, je n'appellerai jamais Hélène. Il n'empêche : je dois rejoindre ma vie, je ne me suis jamais senti aussi vivant mais je suis en train de mourir, c'est paradoxal, c'est l'amour, enfin : l'amour d'Octave. Mais je ne veux pas de cet amour-là. Je ne veux pas être aimé comme ça. Je veux être aimé comme j'aime, moi. Je veux aimer comme tout le monde aide. Je veux vivre un amour comme tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LucilliusLucillius   06 février 2020
Si seulement j'avais pu lui broyer les burnes puisque c'est ce qu'il a de plus précieux, sa grosse bite et ses couilles de bâtard. Lilian, on t'a déjà expliqué le problème avec les homophobes de ton espèce ? En fait, t'as pas de problème avec MOI, mec: t'as un problème avec TOI, t'as peur comme un malade de bander un jour pour un garçon, ça te terrifie d'envisager ça, sinon tu me laisserais vivre ! T'as une putain de peur d'être comme moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sandra_etcaeterasandra_etcaetera   28 février 2020
Je le regarde furtivement. Il me regarde aussi et m'intimide. Juste le temps de constater qu'il est beau, très beau, atrocement à mon goût (…). Il est parfait. Tellement pas arrogant. Et bam: il descend carrefour Pleyel. Si j'étais vraiment en vie, je l'aurais entrainé hors de ce métro et je l'aurais assis en face de moi dans le premier café venu. Je me dis: c'était lui. Lui que je cherche depuis si longtemps. Et voilà: je l'ai perdu. Quelqu'un en moi croit à cette exagération.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Arnaud Cathrine (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arnaud Cathrine
Vince a 16 ans, rêve d'un monde "post-gay" où l'on ne le définirait plus par sa sexualité et cherche l'Amour, celui qui dévore le cœur et change le monde !
Vince, c'est le héros de "Romance" d'Arnaud Cathrine, et je vous invite à sa rencontre ♥ L'occasion, également, d'échanger sur l'homosexualité, l'homoparentalité dans la littérature ado et young adult et d'imaginer - comme Vince - à un monde post-gay, où la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie (17 mai) n'aurait plus lieu d'être...
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3758 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..