AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782491009014
208 pages
Éditeur : Auto édition (15/05/2019)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Lise n’a rien des personnages des romans qu’elle lit avec passion.
Le monde réel ? Elle l'observe et le dissèque avec minutie, peinant à y trouver sa place.
À chacun de ses trajets dans le métro parisien, elle imagine la vie des habitués. Lorsqu'apparaît cette fascinante voyageuse, penchée chaque soir sur des livres aux couvertures de papier kraft, Lise veut en savoir davantage. Ses recherches vont la conduire au-delà de sa timidité, jusqu’à elle-même.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Marie-Nel
  04 juillet 2019
Au premier abord, c'est la couverture qui m'a attirée. Aimant les livres, une photo les représentant ne peut que me plaire. le résumé ensuite a fini de faire le travail et m'a donné envie de découvrir ce texte et son auteure.
J'ai ainsi fait la rencontre de Lise, une jeune femme qui prend le métro régulièrement pour faire ses trajets. Elle est d'une nature très timide et enfermée sur elle-même. du coup, elle s'amuse à imaginer les vies de ceux qu'elle croise dans le métro, ce qu'ils font comme métier, ce qu'ils ont comme loisir. C'est son passe-temps préféré. Jusqu'au jour où elle voit une femme assise en train de lire un livre. Ce n'est ce fait qui la fascine, c'est surtout que rien ne peut ébranler cette femme, elle reste assise à lire son livre, peu importe ce qu'il se passe autour d'elle. Une autre particularité, est qu'il est très difficile de savoir ce qu'elle lit. En effet, son livre est recouvert d'un papier kraft, on ne voit ni le titre, ni la couverture. Tout cela est bien intriguant pour Lise. Et ça le devient encore plus lorsque la femme oublie son livre sur son siège. Lise ne pourra s'empêcher de prendre ce livre pour ainsi en apprendre plus sur cette personne. Et sa quête va la mener de surprises en surprises, elle va découvrir un monde livresque étonnant.
J'ai beaucoup aimé suivre Lise dans cette recherche d'identité. Elle va découvrir une librairie hors du commun, j'aime beaucoup ce concept qui fait choisir une lecture selon son contenu et non son contenant. Je ne pense pas qu'un tel lieu existe, si c'était le cas, j'aimerais beaucoup m'y rendre. Cela doit être une expérience géniale à vivre. Je ne vous révèle pas totalement ce que c'est, la surprise lors de la lecture ne sera que plus appréciée, et cela fait rester un peu dans le concept de la librairie. En tout cas, le titre du roman prend alors tout son sens.
Mis à part ça, Lise est un personnage intéressant qui va se transformer petit à petit. D'une personne très timide et renfermée, elle va devenir une jeune femme ouverte, qui ose prendre la parole devant un auditoire. Madame Timidité, comme elle l'appelle, ne va ainsi plus avoir le dessus et laisser place à une personne qui s'exprime davantage. Sa rencontre avec Antoinette et Marie va beaucoup l'aider. Par amitié pour elles, elle va affronter ses démons et être quelqu'un sur qui on peut compter.
Céline David fait passer de beaux messages à travers l'histoire de Lise avec des thèmes tournant autour se l'acceptation de soi, de la résilience, du partage, de l'amitié. Il est très difficile de rester insensible à ce que vivent ces femmes. Elles sont pleines d'humanité, de bonté, elles ont des histoires de vie différentes et qui, pourtant, se rejoignent à certains moments. Ce sont des femmes que l'on peut rencontrer dans la réalité et que j'aurais aimé avoir comme amies.
Le tout emporté par la plume de Céline David, très fluide, d'une grande sensibilité et poétique. Les descriptions des personnes prenant le métro sont intéressantes. Lise va découvrir un carnet, et l'auteure va retranscrire quelques pages de celui-ci. Ce sont de belles réflexions sur l'écriture, l'écrivain, le monde dans lequel il évolue. C'est un texte dans le texte. L'auteure a très bien décrit les différents sentiments qui traversent chacune des femmes selon leurs expériences de vie. C'est une lecture qui fait réfléchir sur la vie, sur les messages que l'on veut transmettre.
Le texte est raconté à la troisième personne du singulier, et pourtant, ça n'empêche pas de ressentir ce que vivent chacun des personnages. le début est un peu plus lent que le reste, on est plus dans de la contemplation des autres dans le métro, mais surtout l'auteure nous place son personnage principal dans l'histoire, pour mieux nous préparer à la suite et pour comprendre aussi ses réactions. À partir du moment de la découverte de ce lieu que je trouve extraordinaire, la lecture devient plus accrocheuse et palpitante.
Je ne peux vraiment pas vous en dire plus. le roman est en plus assez court. Mais en tout cas, si un jour, un lieu comme celui qui existe dans ce roman voit le jour, je pense que je ne pourrais pas m'empêcher de m'y rendre. Cela doit être une expérience hors du commun à vivre. Céline David a fait preuve d'une belle imagination pour créer cet univers, une idée intéressante, c'est certain.
Pour conclure, j'ai passé un bon moment avec Lise, Antoinette et Marie. Ma lecture fut rapide car je me suis vite immergée dans l'histoire et j'avais envie de voir comment les personnages allaient évoluer. La fin est belle, ouverte à notre imagination de lecteurs.
Un livre qui parle de livres et d'amour de la lecture. Pour tous les amoureux du livre, de l'objet, de son odeur et de sa forme. Une lecture très intéressante que je vous recommande.
Un grand merci à Céline David pour cette belle réflexion et cette sorte d'hommage à tous les lecteurs
Merci également de m'avoir proposé ce roman via le site Simplement Pro. Je ne sais pas si je l'aurais lu autrement, je ne l'avais pas encore vu passer sur les réseaux sociaux et il aurait été dommage de louper ça. J'aime sortir des habitudes de lecture et découvrir des écrits moins connus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MoreandNewReading
  15 mai 2019
Tout d'abord, je tiens à remercier Céline pour ce merveilleux Service presse. Un livre qui pour être sincère, ne m'aurait peut être pas attirer dans une librairie ou sur une étagère. Mais après lecture de ce roman. On ne peux plus penser pareil. Je ne sais pourquoi, ce roman m'a intriguée, au début pour sa couverture et puis son résumé qui semblait cacher tant de choses. Et je n'avais pas tort.
En effet, moi qui ai l'habitude de lire des romans à la première personne, je n'ai jamais eu autant eu autant de facilité à lire un roman à la troisième personne. Un roman fort et intriguant, qui accentue chaque mot, chaque penser de personnage et on y ressent à travers cela beaucoup d'émotion.
Dans " À juste titre " nous rencontrons Lise, une jeune femme, amoureuse de lecture et de ce merveilleux monde. Lise adore imaginer, créer. Lise voit tout, elle vit en pleine ville, prend le métro et trouve l'imagination : une de ses occupations favorite : créer, imaginer une vie aux personnes qu'elle croise dans son quotidien, le souffleur de mot, un homme qui rentre ou qui part au travail, ce qu'il fait, comment et pourquoi. L'auteur aime beaucoup jouer avec les mots, construire des phrases et les amplifier au fur et à mesure. Les tourner de sens pour les accentuée. Une écriture simple et tellement fluide. J'aime énormément.
Dans son imagination, Lise va rencontrer une étrange femme, Marie, une femme qui lit son livre dans le métro et qui ne voit rien de ce qu'il se produit autour. Enfin, ça c'est ce que l'on croit. Lise n'est pas intriguée par la personne, non, mais plutôt par la livre qu'elle lit. Un livre recouvert d'un papier Kraft. Un livre dont on ne sait rien, ni l'auteur, ni le titre, ni le "genre " pour le lecteur, ni même une identification ou une édition. Rien. Des pages sont cachés pour ne rien dévoilés. Et chaque fois, la femme a un autre livre du même genre. Lise imagine beaucoup de chose autour de ce livre, de ce genre de procédé, jusqu'au jour où cette même femme "oublie" un des livres en question et que Lise l'emporte avec elle.
C'est ainsi qu'un merveilleux voyage va démarrer. Un voyage que Lise va découvrir encore plus profondément, elle va trouver une librairie, le "Sans titre ", mais elle va y trouver d'avantage encore, un monde d'écrits et de Antoine. Un monde à part, un monde qui attire le lecteur comme un aimant attire une trombone. Un monde qui fait découvrir la richesse de la littérature. Un monde que je vous laisse a prèsent découvrir aussi en ne dévoilant pas trop de secrets sur celui-ci car il mérite que l'on s'y intéresse seul. Je ne vais donc pas vous informée de comment il se termine. Mais, sincèrement c'est un roman que j'ai vraiment énormément aimer !
Encore merci
Quelque citations : ( vous m'excuser, mais au fil des pages j'ai était beaucoup trop concentrer pour noter d'autre belle phrase, mais le roman en regorge de beaucoup ) ❤😍
•《 La magie de ce lieu si singulier était de rassembler quotidiennement en son sein des personnes qui se rencontraient pour la première et bien souvent la dernière fois. 》
•《 Les livres avaient toujours été un refuge, d'aussi loin qu'elle se souvienne. Savoir quel était celui-là n'était pas qu'une question de curiosité, c'était une façon d'agrandir ce refuge. 》
•《 Était-ce dès lors si ridicule de vouloir connaître le titre de ce livre ? Pas pour une passionnée. Elle pouvait concevoir néanmoins qu'on puisse ne pas comprendre. La passion est liée à la folie, de façon plus qu'intime parfois. 》
•《 Imaginer la vie des autres était plus prudent que de s'en mêler . 》
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
AuBazartDesMots
  05 août 2019
Avant de commencer cette chronqiue, je tenais à remercier Céline de m'avoir proposé son livre et de m'avoir fait confiance, je suis réellement ravie d'avoir eu l'occasion de lire son ouvrage. Ce livre est le 7e lu par le biais de la plateforme Simplement Pro… et c'est encore une réussite. J'ignore si c'est parce que j'ai de la chance dans les livres proposés/demandés ou si tout simplement il y a une grande majorité d'auteurs de qualité sur ce site, mais pour l'instant, je n'ai jamais été déçue de la lecture d'un ouvrage reçu grâce à SP. Ce qui me conforte dans l'idée que les auteurs autoédités ou venant de petites maisons d'éditions sont tout au aussi, voir plus intéressants que les grands mastodontes de boîtes d'éditions reconnues. Voilà pour ce petit aparté!
L'héroïne, Lise, est une jeune femme timide qui, lorsqu'elle prend le métro, aime imaginer la vie des gens qu'elle côtoie. Je me suis immédiatement attaché à ce personnage sous pression, empli de doutes. On a énormément de points communs, en dehors de notre amour fou pour la lecture. Et il m'est arrivé quand je vivais à Lyon de regarder avec curiosité les gens que je croisais à la Gare Part Dieu en me demandant où ils allaient. Il y a un côté fascinant dans l'idée de frôler une personne une fois, de se dire qu'on ne la connaîtra probablement jamais, de se retrouver au milieu d'une multitude d »inconnus et de réaliser combien on est nombreux et combien nos vies sont différentes… Ca a un côté vertigineux.
Lise se retrouve fascinée par une femme lisant aux heures de pointe. Rien n'ébranle cette dame dans sa lecture, elle est complètement immergée dans les pages de son livre… livre qu'elle laisse un jour sur la banquette du métro. Bien sûr, ce livre est récupéré par notre héroïne. L'ouvrage en lui même est un délicieux mystère: recouvert de papier kraft, on ignore son titre et son auteur, forçant le lecteur à n'avoir aucun a priori sur sa future lecture. Menant son enquête, Lise retrouve la trace de la dame du métro et découvre au passage un lieu merveilleux, tout au fond d'une petite cour, une librairie à nulle autre pareille… Voici ce qu'on trouve comme panneau à son entrée:
« Maintenant que vous avez laissé à la porte toutes vos connaissances en matière de librairie, il est temps de vous proposer un nouveau départ.
Tous les livres présents autour de vous ont leurs couvertures dissimulées, emballées, mais pas seulement. Les premières pages de ces livres, et parfois les dernières sont liées ensemble par des trombones. Pourquoi me direz-vous? Pour que vous n'ayez que les mots sur lesquels vous concentrer pour guider votre choix. »
En poussant la porte de la librairie « Sans Titre », Lise se retrouve entraînée dans un récit incroyable, un histoire emplie de rencontres marquantes, de nostalgie et de douceur. Je n'en dirais pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de votre future lecture, car vous vous devez d'acquérir ce livre! (et oui, je me mets à donner des ordres, maintenant!)
Le livre évoque des thèmes extrêmement diversifiés, mais tous bien menés. La librairie permet d'évoquer la question du choix d'un livre, thématique que je m'étais amusée à évoquer dans ma série d'articles Choisir un livre. On développe une réflexion sur l'aspect commercial des livres, sur le fonctionnement d'une librairie…
Les moments que j'ai le plus préféré, c'est lorsque l'auteure parle de son amour des livres au travers de son personnage principal. Est évoqué la magie de tourner des pages, le velouté du papier, l'odeur des livres… C'est presque tragique quand on songe que j'ai lu ce livre sur ma liseuse!
J'ai adoré les références multiples à des ouvrages que j'ai chéri. le moment où Céline évoque « L'Ombre du Vent », un de mes ouvrages chéris, m'a enthousiasmé, et je ne vous parle pas de la dédicace à « Alice au Pays des Merveilles »! Je crois qu'avec l'autrice, nous avons beaucoup de lectures en commun! Je ne résiste pas à l'envie de vous livrer un autre extrait du livre, le voici:
» Aujourd'hui, elle aurait pourtant voulu qu'il soit matériellement possible de se réfugier dans un livre, de se couvrir de ses pages et de s'y fondre. Avec un peu de chance, les personnages lui auraient offert asile, lui auraient fait une place parmi eux, trop heureux d'accueillir un de leurs lecteurs. Elle s'imaginait tenir une conversation avec Alice autour d'une tasse de thé (…), visiter le cimetière des livres oubliés avec Daniel, courir avec Tobie sur les branches de son arbre… »
Ce passage est merveilleux, et démontre bien le style clair d'écriture de l'autrice. Les mots sont simples, certes, mais bien choisis. La lecture est fluide, on dévore cet ouvrage rapidement, page après page, on est entraîné par la douceur de la plume de Céline, et c'est un plaisir.
Cet extrait me permet un petit clin d'oeil à un ouvrage précédemment chroniqué: en effet, dans Les Voyageurs du Livre Portail, autre roman lu grâce à Simplement Pro, le héros Roland est projeté dans le conte de fées enfantin » La larme du Saule ». Il réalise en quelque sorte le rêve de Lise!
Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce livre, véritable ode à l'amour de la lecture et hommage magnifique aux livres parus et à paraître. Merci à l'autrice pour ce très beau moment, j'ai adoré rencontrer Lise, Marie, Antoinette ou Arthur…
Lien : https://aubazartdesmots.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lavieestunlongfleuvetranquille
  15 mai 2019
Il faut une bonne dose d'imagination pour se retrouver à la recherche de l'origine et du contenu d'un livre entouré de papier kraft.
C'est pourtant l'histoire de Lise, débordante de curiosité, qui sera autant attirée par ce livre que par sa lectrice dans le métro, qu'elle catégorise difficilement au contraire des autres passagers habituels qui l'entourent, et qui lui servira d'exutoire à une timidité maladive qu'elle extériorise au travers des autres.
En dire plus serait préjudiciable pour l'intrigue de cette oeuvre excellemment bien écrite, intelligente et d'une sensibilité toute féminine.
Cette fiction nous raconte plein d'histoires, axées sur la curiosité livresque, l'ouverture vers le monde extérieur comme l'aboutissement d'un long travail sur des réflexions intimes, plus ou moins maîtrisées, comme un palliatif à une vie intérieure trop restrictive.
C'est une histoire de femmes, belles, attachantes, possédant des jardins secrets sauvages, avec quelques épines...
C'est également une histoire d'acceptation de soi, du choix des autres, d'un certain mode de lecture.
C'est enfin une histoire de sensibilité, sur les mots, sur les autres - encore - sur la relativité de la vie.
Finalement, c'est surtout une histoire d'émotion et de prise de confiance, ce qui n'est pas si évident de nos jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          65
Bookinette
  03 juin 2019
Si vous êtes amoureux des livres, si vous aimez la porte qu'ils ouvrent sur le monde, si vous aimez l'objet, ce qu'il représente, alors ce roman est fait pour vous ! Vous allez retrouver tout un florilège de petites choses dans lesquelles vous allez vous reconnaître, c'est superbement évoqué...
Lise est une jeune femme réservée avec peu de vie sociale et qui passe la plus grande part de son temps libre à lire, elle vit une multitude de vies à travers ses lectures...elle a également une imagination débordante qui l'amène à imaginer une foule de choses au quotidien. Quel joli personnage, vive d'esprit, amusante et terriblement attachante.
Elle trouve des plaisirs multiples et des joies toutes simples dans sa petite routine , mais un jour, c'est LA rencontre qui va chambouler son univers ! Une rencontre insolite dans le métro, une femme en train de lire un livre recouvert de papier kraft et ce livre dont la couverture est cachée va la fasciner... Quel en est le titre ? Pourquoi est-il recouvert ? A partir de là, la jeune va être obnubiler par toutes les questions qu'elles se posent, elle va guetter cette mystérieuse passagère jour après jour et l'auteur parvient totalement à nous entraîner à sa suite, à nous intriguer à notre tour.
Lise en observant et même poursuivant cette femme mystérieuse va se retrouver dans une singulière librairie, une librairie comme nulle autre pareille dont le principe même soulève foison des questions pertinentes sur le livre en tant qu'objet commercial, sur les habitudes de lecture, sur la façon de choisir un ouvrage, c'est une belle réflexion sur la littérature et ce qu'elle représente.
Mais ce roman n'est pas seulement axé sur la lecture, c'est aussi en parallèle l'histoire particulièrement touchante d'Arthur, personnage énigmatique aux nombreuses facettes qui hante les pages du livre, une histoire qui croise celle de Lise et de la librairie.... une belle histoire de lecture, d'écriture, d'épanouissement, d'ouverture aux autres et de transmission...
J'ajouterai un petit mot pour la jolie plume de l'auteur, tout en délicatesse, qui raconte l'amour des livres, l'amour des mots...
Avec tout cela, ce devrait être un coup de coeur, et pourtant....
lorsque j'ai vu la chronique de ma copine du blog "Les sortilèges des mots", j'ai eu une folle envie de le lire : le thème, l'enthousiasme de Zaphrinia...et je n'ai pas hésité à le demander à l'auteur. Celle-ci a mis à ma disposition une version en epub et je l'en remercie vivement mais toutefois, je pense vraiment que c'est une hérésie de lire ce roman en numérique quand on nous vante le plaisir de feuilleter, le plaisir de découvrir l'objet.... je crois que j'ai perdu en route un petit morceau de l'âme du livre....
Bref, vous l'aurez compris, je conseille vivement cette lecture mais en format papier !

Lien : https://chezbookinette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AngeliqueLeslecturesdangeliqueAngeliqueLeslecturesdangelique   12 juillet 2019
Cette passagère était si frêle. Pas maigre, juste frêle. Fleur trop délicate pour être cueillie, mais suffisamment vaillante pour résister aux assauts du vent. Elle était assise en plein centre de son siège, ne gênant ni son voisin de gauche ni sa voisine de droite. Elle avait pris soin de lisser les pans de son imperméable sur ses genoux avant d'y poser son sac de cuir vert pomme. Ses cheveux blancs étaient rassemblés en un chignon lâche dont s'échappaient çà et là quelques mèches. On ne voyait pas grand-chose de son visage : la tête baissée, elle lisait.
Pour la première fois depuis qu'elle se prêtait à ce jeu silencieux, un détail piqua sa curiosité. L'ouvrage que tenait la passagère était recouvert de ce papier kraft au marron si distinctif. Impossible d'en deviner le titre, l'auteur ou la collection, tout était dissimulé. Intrigant…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AuBazartDesMotsAuBazartDesMots   05 août 2019
Aujourd’hui, elle aurait pourtant voulu qu’il soit matériellement possible de se réfugier dans un livre, de se couvrir de ses pages et de s’y fondre. Avec un peu de chance, les personnages lui auraient offert asile, lui auraient fait une place parmi eux, trop heureux d’accueillir un de leurs lecteurs. Elle s’imaginait tenir une conversation avec Alice autour d’une tasse de thé (…), visiter le cimetière des livres oubliés avec Daniel, courir avec Tobie sur les branches de son arbre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MoreandNewReadingMoreandNewReading   15 mai 2019
La magie de ce lieu si singulier était de rassembler quotidiennement en son sein des personnes qui se rencontraient pour la première et bien souvent la dernière fois.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Céline David (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3651 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre