AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,86

sur 166 notes
5
18 avis
4
21 avis
3
11 avis
2
2 avis
1
0 avis
marina53
  05 août 2015
Un grand merci à Babelio et aux éditions Noctambule pour cette balade nocturne...

Son petit frère, Peter, a attrapé la rougeole. Alors, pour éviter que Tom ne l'attrape aussi, il va passer quelques jours chez son oncle Allan et sa tante Gwen. Les vacances commencent bien mal! C'est dans cette maison d'appartements, dépourvue de jardin, qu'il est accueilli par sa tante. Au rez-de-chaussée, la grande horloge de Mme Bartholomée, qui habite en haut, intrigue le jeune garçon ainsi que les barreaux aux fenêtres de sa chambre. A peine arrivé, il s'empresse d'écrire à son petit frère pour lui dire combien il s'ennuie ici, que le temps passe lentement et qu'il lui tarde de rentrer. Il doit en plus se coucher de bonne heure pour avoir ses dix heures de sommeil. Alors que le sommeil peine à venir, il compte les coups de l'horloge qui sonne.... onze, douze... treize!? Etonné, il décide d'aller voir quelle heure elle pouvait indiquer. Il faisait trop sombre dans l'entrée, seule la lune éclairait à travers la vitre de la porte du fond. Il ouvre alors la porte et découvre, stupéfait, un immense et magnifique jardin alors que son oncle et sa tante lui avait dit qu'il n'y avait ici une cour exiguë. Il s'empresse aussitôt d'aller s'y promener...

Librement adapté du roman de Philippa Pearce, "Tom's Midnight Garden", Edith nous emmène par-delà cette porte et nous fait découvrir ce qui s'y cache. Et l'on prend un certain plaisir à déambuler dans les allées de ce magnifique jardin en compagnie de Tom et de sa nouvelle amie, Hatty. Tout en poésie et avec une infinie délicatesse, Edith nous offre un album qui ravira petits et grands. Entre rêves et réalité, l'on suit le jeune garçon dans cette Angleterre du XXème siècle, confiné chez son oncle et sa tante qui, à l'instar du lecteur, s'impatiente d'entendre le treizième coup d'horloge. L'ambiance entre ces deux mondes est fortement marquée par le choix des couleurs: vives et éclatantes lors des balades dans le jardin, sombres pendant la journée. le dessin, un brin suranné, siée parfaitement à cette ambiance très british.

Un autre petit tour dans le jardin de minuit...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
berni_29
  30 juin 2018
♬ C'est un jardin... ♬ extraordinaire... ♬♬. On pourrait croire que Charles Trenet s'est inspiré de l'histoire dont je vais vous parler...
Il nous arrive parfois l'envie grisante de pousser une porte que l'on croyait close et de passer de l'autre côté, derrière l'envers du décor. Franchir cette porte et entrer dans le jardin, comme dans un rêve fugitif et fulgurant, un rêve éveillé qui ressemblerait à l'enfance. Venir pieds nus et épouser la fraîcheur des herbes folles. Tendre les bras comme si nous marchions sur le fil ténu de la vie, revenir ainsi sur nos pas comme si nous marchions en arrière, fermer les yeux et sentir dans nos doigts fragiles le temps qui glisse comme du sable fin.
Le jardin de minuit est un merveilleux conte fantastique, qui nous invite à ce voyage onirique, sous la forme d'un roman graphique dessiné par Édith, qui adapte ici avec réussite un classique de la littérature jeunesse anglaise, de Philippa Pearce, Tom's Midnight Garden.
Nous sommes dans l'Angleterre du début du XXème siècle, c'est l'été. Le jeune Tom est obligé d'aller passer ses vacances chez son oncle Allan et sa tante Gwen, car son petit frère Peter a la rougeole. Ce qui l'attend là-bas, c'est un grand immeuble austère, rempli d'appartements. Il n'y a même pas de jardin pour aller jouer. Et au dernier étage, il y a une très vieille dame, Madame Bartholomée, qu'il ne faut surtout pas déranger. Alors c'est dans un profond ennui que s'installe le séjour de Tom...
Au rez-de-chaussée, la grande horloge de Mme Bartholomée intrigue le jeune garçon. Et voilà qu'au cours de cette première nuit, celle-ci se met à frapper treize coups. Étonné, Tom descend voir. Il y a un rai de lumière qui apparait sous la porte du fond. C'est la lune qui se glisse comme pour venir inviter Tom à ouvrir cette porte. C'est ce qu'il fait et alors, à sa grande stupéfaction, au lieu de l'arrière-cour grise qui aurait dû apparaître, c'est un jardin magnifique et intrigant qui s'offre à lui. Tom décide de s'y aventurer... A partir de là, tout devient possible...
Dans cette merveilleuse histoire, le temps devient presque le personnage principal. Je ne sais pas si on peut parler d'un allié car il se joue de tout le monde, dans un espace-temps distordu. Mais une inscription cachée à l'intérieur de l'horloge indique « Il n'y a plus de temps ». Dans cette réminiscence d'un temps qui revient, Tom avance dans ce jardin merveilleux et imaginaire un peu à tâtons. Il croise des fantômes. Ainsi il rencontre Hatty, une petite fille de son âge, espiègle et insolente. Il y a aussi ses cousins. Mais qui sont les vrais fantômes dans cette histoire aux mille facettes ? Eux ou bien Tom ?
On ne rappellera jamais assez l'importance des rêves d'enfant. Sans doute les lieux où nous grandissons fixent le temps dans nos mémoires fragiles. Les couleurs, les odeurs, les bruits de ces endroits reviennent à nous comme des échos lancinants et posent leur empreinte à jamais indélébile.  Souvent cette phrase revient dans le livre comme un écho : « il n'y a plus de temps ». Cette BD admirable nous permet de retrouver cette enfance qu'on croyait perdue.
Le trait du dessin d'Édith est délicat, rond et doux. Il participe à cette candeur touchante qui nous envahit dès les premières pages, et aussi à l'empathie immédiate que nous avons pour les personnages.
Les saisons se succèdent et le contraste des couleurs nous les rend plus palpables. L'émotion monte alors peu à peu. Hatty grandit à chaque nuit où Tom franchit la porte secrète pour la rejoindre. le jardin n'est plus simplement un terrain de jeu, mais devient un territoire où le temps déroule son rouleau implacable. Il y a une scène presque douloureuse, lorsqu'Hatty devenue jeune fille semble ne plus apercevoir son petit compagnon de jeu qui est pourtant là devant elle. Celui pense que la magie du jardin n'opère plus. Mais non, c'est simplement la vie qui est là, avec ses joies et ses petites cruautés, et puis c'est tout simplement à cause de la présence d'un jeune homme dont Hatty devient amoureuse, oubliant brusquement la présence de Tom...
Nous voudrions rejoindre Tom, l'aider, ouvrir la vieille horloge du rez-de-chaussée et arrêter l'inlassable course des aiguilles... Mais voilà...
J'ai adoré cette BD qui s'adresse autant aux petits comme aux grands. D'ailleurs en l'écrivant je m'aperçois que c'est parfois bien stupide de vouloir marquer cette différence puisque voici un conte qui se joue de tous les âges, dans une temporalité totalement transformée.
Attention ! Cette nuit, guettez bien le treizième coup de l'horloge, il se pourrait qu'un jardin empli de chimères vous attende quelque part au bord de l'enfance...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3010
Under_the_Moon
  19 juin 2019
Un enfant forcé de passer les vacances chez son oncle et sa tante s'ennuie, il s'ennuie et trouve le temps vraiment très long. Jusqu'à ce qu'il découvre une horloge qui sonne une treizième heure,...

Un schéma narratif ultra classique, encore plus pour une histoire anglaise pour la jeunesse. Mais une fois qu'on connait le Monde de Narnia et le Jardin Secret, l'histoire semble trop cousue de fil blanc. Et le format bande dessinée n'y change pas grand chose, pire, il accentue la lenteur du récit...
Pas d'émerveillement ou d'enthousiasme particulier pour moi.
Commenter  J’apprécie          200
temps-de-livres
  29 avril 2015
Tom commence mal ses vacances d'été. Son frère a la rougeole. Pour éviter de l'attraper, Tom est envoyé chez son oncle et sa tante. Mais arrivé là-bas, tout lui est interdit. Pourtant, un soir, il entend l'horloge sonner treize coups. Il descend voir, ouvre la porte de la cour et se retrouve dans un jardin, en plein jour. Quelle est cette bizarrerie ?

Il n'est jamais facile d'adapter un livre. Faut-il en conserver la substantifique moelle ou bien l'adapter au plus près ? Edith est partie sur la première solution. Elle a enlevé ce qui la gênait, elle a dépoussiéré le livre, ciblé les personnages… Faut-il y voir une simplification à l'extrême de Tom et le Jardin de Minuit ? Certainement pas ! Edith s'empare de ce récit pour en faire un roman graphique de 96 pages.
On suit Tom qui découvre cette étrange faculté de la maison. Au treizième coup de minuit, s'il ouvre la porte de la cour, il bascule dans un autre monde. Les personnes qui y habitent ne le voient pas, sauf Hatty, une jeune fille. le temps n'obéit à aucune logique. Les deux enfants vont devenir amis et partager… Les joies (et les craintes) de l'enfance. Sur le plan émotionnel ou psychologique, la réflexion des enfants est superbement retranscrite. Que ce soit Tom ou Hatty, ils essayent d'expliquer aux grandes personnes ce qu'ils voient, ce qu'ils vivent dans le jardin, avec leurs mots. le Jardin de Minuit est un condensé de l'enfance. Les souvenirs qu'on en a, les aventures (imaginaires ?) qu'on a vécu et cette attitude des adultes qui cherche à nous faire grandir (c'est en partie raté pour ma part). On est loin d'un récit nostalgique ou qui voudrait expliquer le pourquoi du comment. Si les enfants ne comprennent pas comment fonctionne ce monde, ce n'est pas grave. L'album est construit comme un récit épistolaire et ce que vit Tom. le résultat se mélange agréablement au point qu'on ne distingue plus l'un et l'autre.
Si le trait d'Edith est reconnaissable, son travail sur les ambiances est radical. le présent est froid, lourd, dénué d'atmosphère ludique pour tout enfant. le monde du jardin est luxuriant, rieur, mystérieux. C'est un véritable plaisir de tourner les pages.

Contrairement aux apparences, Noctambule n'est pas une collection d'adaptation littéraire, mais une passerelle entre bande dessinée et littérature. On y trouve des objets, des récits originaux, mais quand il est question d'adaptation, il y a ce déclic. Les différentes créations du catalogue sont magnifiques (L'Île aux trente Cercueils, le Loup des Mers, le Club du Suicide, etc.). le nom de « passerelle » est largement mérité. Une fois l'album terminé, on a envie de (re)lire l'original !

Avec le Jardin de Minuit, on assiste aux premières fois d'Edith. C'est sa première participation à la collection, mais aussi son premier livre comme auteure complet. Un sacré challenge qu'elle relève haut la main !
Lien : https://tempsdelivresdotcom...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
jamiK
  20 septembre 2021
Quelle belle surprise !
Le dessin est presque naïf, les personnages ont des tête d'albums pour enfants, mais les regards sont présenté avec une belle délicatesse, les yeux rond de l'enfant curieux, le regard vide de l'oncle pragmatique et pas très drôle, celui plus doux, souvent fermé de la tante… le trait est brut, plus ou moins fouillé suivant les situations, sous cette apparente spontanéité du trait, il y a un superbe raffinement de la lumière presque impressionniste, elle est découpée selon les éclairages de feuillages dans le jardin, des barreaux de fenêtre dans la chambre, les ombres sont très justement posées, elles apportent une ambiance particulière à chaque moments de l'histoire.
Et quelle histoire…
Une histoire de voyage dans le temps… Pas de machine, de technologie, ça tient plus du fantastique que de la science-fiction, il y a juste une étrange horloge dont on ne saura pas grand-chose. Ce qu'il faut retenir, c'est cette relation entre Hatty, la petite fille du passé et Tom, du présent, où faudrait-il dire Hatty du présent et Tom du futur. Les personnages sont touchants, cette étrange relation à travers les époques est vraiment bien maîtrisée par les auteurs, dans chaque détail, dans chaque instant, servi par le graphisme qui lui sied parfaitement, le temps semble s'étirer, celui du monde réel de Tom s'efface au dépend de celui du jardin de ses rêves, j'ai aimé ce faux rythme, on se laisse bercer par la relation entre les deux enfants et comme Tom, on en oublie de temps de la réalité, et on se fait surprendre. Il s'agit d'une adaptation, je tâcherai un jour de lire le roman de Philippa Pearce. Cette histoire qui ne semblait pas payer de mine au départ monte en puissance pour nous prendre au dépourvu. le thème du voyage dans le temps est utilisé non pas dans l'optique spectaculaire classique, dans la revisite de l'Histoire, ici, c'est un récit tout en délicatesse , en sentiment, un récit sensible et poétique. Pour ne rien gâcher, je trouve le final très réussi, il ne fait pas de concession avec la simplicité, et laisse une porte ouverte, juste entrebâillée, ce qu'il faut pour laisser l'émerveillement se prolonger. C'est une oeuvre destinée à un public jeune, facilement abordable et en même temps, riche et sensible, tout public y trouvera son compte.
J'ai adoré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
prune42
  14 juillet 2015
Tom Long est allé chez son oncle Allan et sa tante Gwen pour éviter qu'il n'attrape la rougeole de son frère Peter. Là bas le temps lui paraît bien long jusqu'à qu'une nuit d'insomnie il descende au rez de chaussée où une pendule sonne 13 coups. intrigué il pousse la porte de derrière et découvre un mystérieux jardin. Il va chercher à l'explorer et va faire la connaissance d'une fillette Hatty qui est la seule à le voir dans ce monde secret. le lendemain quand il se réveille il est à nouveau chez son oncle. Tom confie ses aventures à son frère et avec Hatty ils passent du temps à jouer ensemble. Tom n'a pas envie de rentrer chez lui, il obtient quelques jours de plus chez son oncle et cherche une solution pour rester prisonnier du jardin secret. Mais hélas son stratagème échoue et il revient toujours au présent avec grande tristesse. Il va faire la connaissance de Mme Bartholomée à qui appartient la mystérieuse horloge et il réalise avec incrédulité qu'Hatty et elle ne sont qu'une seule personne et que le temps n'est pas passé à la même vitesse pour eux deux.
Cette BD fantastique gagnée dans le cadre de Masse Critique de Babelio m'a beaucoup plu, merci beaucoup ! Je remercie également les éditions Noctambule pour m'avoir permis de la découvrir. On rentre dans un univers fantastique et onirique à travers cette BD et comme le personnage, le lecteur fait des sauts dans le temps. Il y a beaucoup de magie dans cette histoire. A mon avis elle s'adresse plus à des adultes qu'à des adolescents par exemple, car elle est malgré tout un peu complexe en raison des changements de temporalité. J'ai eu plaisir à la découvrir et à me laisser porter par le côté magique de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ladyshania
  13 février 2017
Pendant les vacances d'été, Tom est obligé d'aller chez son oncle Allan et sa tante Gwen, car son petit frère a attrapé la rougeole. Il habite une grande bâtisse qui a été transformé en immeuble avec appartement, avec une petite cour à arrière. Tom, n'ayant pas le droit de sortir, s'ennuie fermement la journée même si son oncle et sa tante sont attentionnés. Il écrit tous les jours à son frère malade pour lui raconter ses journées. Un soir, alors qu'il n'arrive pas à dormir, il entend l'horloge de l'entrée sonnée 13 coups ! Intrigué, il descend voir et découvre que la petite cour s'est transformé en un magnifique jardin.
Une adaptation réussie d'un classique de la littérature jeunesse anglaise. le trait simple et faussement naïf d'Edith retranscrit parfaitement l'enfance et la vie champêtre. Cette BD nous interroge sur le temps, nos souvenirs, nos rêves et notre imaginaire. Un très beau moment de lecture, et qui fait joliment écho au Jardin secret de Frances Hodgson Burnett.
Commenter  J’apprécie          130
Pixie-Flore
  02 juin 2021
Edith adapte le roman jeunesse de Philippa Pearce "Tom et le jardin de minuit" en bande-dessinée.

C'est une BD jeunesse originale, aux illustrations travaillées envoutantes qui m'ont parfois fait penser à des tableaux. L'histoire évoque les souvenirs, l'amitié, le passage du temps, parfois trop rapide, parfois trop lent.
Ça se lit tout seul et, malgré une fin facile, c'est une histoire qui m'a touchée. A découvrir.
Commenter  J’apprécie          120
Mladoria
  09 septembre 2017
Une jolie histoire de souvenirs, de mémoire, de rêves et de voyage dans le temps. Dans un jardin merveilleux, Tom rencontre Hatty et se promène dans ce jardin mystérieux qui n'existe qu'une fois minuit sonné (ou plutôt treize coups). le temps est un mystère insondable. Mais tout mystère si insondable soit-il a sa solution...
Des graphismes aux détails soignés, aux couleurs remarquablement choisies pour accompagner cette adaptation en bande-dessinée, une histoire d'enfance empreinte des parfums nostalgiques d'après-midi champêtres.
Commenter  J’apprécie          120
tchouk-tchouk-nougat
  17 juillet 2015
Tom est en quarantaine chez son soncle et sa tante dans un petit appartement. Sa chambre a des barreaux aux fenêtres, il ne peut pas sortir, ces vacances ressemblent donc à un séjour en prison. surtout qu'il n'y a même pas de jardin où s'amuser. Ou alors... Uniquement quand l'horloge du rez-de-chaussée sonne treize coups...

Cette bande dessinée est une adpatation du roman de Philippa Pearce. Que je n'ai pas lu donc cela m'évitera les comparaisons!
C'est l'histoire d'un petit garçon et d'un jardin extraordinaire, que l'on visite comme dans un rêve. Il n'y a pas vraiment d'histoire ou de fil conducteur. On se laisse uniquement bercer par les découvertes du petit garçon. Ses aventures dans le jardins, et son amitié avec la petite fille qui y habite, Hatty, a quelque chose de doux et poétique.
J'ai beaucoup moins apprécié les passages où Tom discutaient avec son oncle et sa tante. Ces dialogues sont plutot ennuyants et manquent cruellement d'intérêt.

Enfin j'ai beaucoup de mal avec ce genre de dessins. Je sais que c'est uniquement une appréciation personnelle. Les couleurs sont plutot jolies et les ambiances du jardin plutot réussies mais j'ai du mal avec l'allure des personnages, les détails griffonés ou le manque de relief.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4124 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre