AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2363361407
Éditeur : Jacques Flament (30/11/-1)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :
" L'une de nous devait s'en aller et ce fut moi. Je partis pour toujours, du moins je le croyais. Jusqu'à ce coup de téléphone... Tu n'avais plus que moi, j'étais la dernière. Je rentrai au village et retrouvai la maison. Un peu de ma terre, un peu de la tienne. Elle aussi revint aux Trois Bouleaux et tu ne pouvais plus t'y opposer. Elle et moi, attachées à cette terre depuis l'enfance, héritières de plusieurs générations ancrées dans ce terreau nourricier. S?urs ri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ClaireG
  05 novembre 2015
10 ans d'absence !
Gabrielle, prof de maths trentenaire à la longue chevelure de feu, croyait ne jamais revenir aux Trois Bouleaux. Trop de drames l'en avaient fait fuir.
Quand elle apprend que sa mère meurt, vaincue par l'alcoolisme et la peur de vivre, elle revient, contrainte, dans son village de province où elle retrouve la moutarderie toujours en activité, les anciens domestiques, la maison familiale avec les souvenirs d'enfance heureuse et ceux d'une adolescence traumatisée jusqu'au trop-plein.
Ce retour obligé est truffé de la lourdeur des états d'âme de Gabrielle, de sa difficulté à revoir sa mère à l'hôpital et de l'hésitation à pénétrer dans la maison vide. Très vite pourtant, la lumière grandit et ses racines lui imposent de rester : sa visite au cimetière où reposent quatre générations, le champ de coquelicots qui s'offre à sa vue, le rosier chéri par son grand-père et les retrouvailles avec une renarde qu'elle observe chaque matin, ont raison de ses atermoiements.
La grande demeure familiale, autrefois lieu de discorde et de destruction, lui ouvre les bras et les murs lui chuchotent d'en faire une terre d'accueil pour une future école des devoirs pour enfants du juge.
Très beau premier roman d'Isabelle Grenez, auteure belge, construit sur une investigation minutieuse de la nature humaine servie dans une langue fine et précise. Les événements et souvenirs sont égrenés à petites touches par cette jeune femme réfléchie et sensible qui, décidée à repartir vers le destin qu'elle s'est tracé, revient sur ses pas pour se construire un avenir sur les fondements ressuscités de sa famille.
Il n'y a pas de happy end mais une trêve entre un passé ombragé par des relations mère-fille conflictuelles et un présent banal et solitaire. Les renardes ont regagné leurs tanières.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
livrecommelair
  22 avril 2015
Gabrielle a fuit la demeure familiale il y a dix ans car sa mère alcoolique venait de dépasser les limites...10 ans d'oubli passés loin de cette bâtisse et des souvenirs familiaux.
Mais elle devra renouer avec ce passé, lorsque sa mère,vivant ses dernières heures,la fait appeler à l'hopital.
Remettre les pieds sur cette terre réveillera des sensations refoulées,lèvera le voile sur des évènements tragiques ,et surtout, sera un retour essentiel aux sources.
Une histoire plutôt bien menée,sans prétention et aux saveurs locales...
Venant de rencontrer l'auteur , je me dis que nous avons un beau potentiel de plumes locales qui malheureusement doivent batailler ferme pour être publiées alors qu'il y a tant de navets dans les rayons des libraires...La dure loi de la jungle sans doute!
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ClaireGClaireG   05 novembre 2015
Je voyais mon école des devoirs comme une rampe d'escalier pour certains, comme un tremplin pour d'autres, comme une promesse pour tous. Je les aiderais à apprendre tout ens'épanouissant. Je leur redonnerais confiance en eux, les tirerais vers le haut pour qu'ils aient envie de persévérer, pour qu'ils se découvrent et puissent choisir leur voie en toute liberté (p. 167).
Commenter  J’apprécie          130
ClaireGClaireG   06 novembre 2015
Cinq générations étaient représentées dans ces albums. J'aurais tant voulu extraire de ces pages ces personnages figés dans leur pose, les ranimer, les toucher, sentir leur chaleur, les serrer dans mes bras, les respirer. Pourquoi ne me parlaient-ils pas ? N'avaient-ils rien à me dire ? Comment leur rendre le souffle ? (p. 105)
Commenter  J’apprécie          130
livrecommelairlivrecommelair   22 avril 2015
Pourquoi la poésie des gestes simples ne nous touche-t-elle pas plus souvent?
Pourquoi ne prêtons-nous pas attention à toutes ces petites choses anodines qui tissent la trame de notre vie quotidienne,à ces petits riens cent fois,mille fois répètés sans que nous réfléchissions à leur sens profond?
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : maison familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1089 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre