AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782017195962
432 pages
Hachette (19/04/2023)
4.4/5   366 notes
Résumé :
Jade et Ambre entament leurs études à Lille avec des attentes opposées. Fêtes et rencontres pour l’une ; cours et réussite scolaire pour l’autre. Malgré leurs différences, les deux meilleures amies s’accordent sur un point : ce seront leurs plus belles années.
Plongées dans la vie étudiante, Jade et Ambre cherchent leur nouvel équilibre en essayant de préserver leur amitié. Mais tout vole en éclats quand elles rencontrent Léo : beau, charmant, populaire. ... >Voir plus
Que lire après Nos plus belles annéesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (131) Voir plus Ajouter une critique
4,4

sur 366 notes
5
84 avis
4
30 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
0 avis
Admirez un peu cette jolie couverture, toute de rose vêtue, fleurie, tout en douceur. Ouvrez ce livre et vous y verrez une très élégante mise en page, tout en finesse et délicatesse. Un design qui n'est pourtant absolument pas à l'image de ce qui nous est raconté dans ce livre, faisant tampon, mettant du baume au coeur malgré tout. Violences sexuelles et sexistes, harcèlement de rue, (non) consentement sont les thèmes abordés dans ce roman young adult (et non pas pour adolescents comme c'est mentionné), où l'on se rend vite compte que rien n'est rose...

Nous sommes d'ailleurs prévenus avant même que l'histoire ne démarre : « Nos Plus Belles Années est un roman qui traite des violences sexistes et sexuelles à l'université. Il contient des scènes de harcèlement de rue et une scène de viol. le contenu de cet ouvrage peut donc être difficile à lire. Vous trouverez à la fin de ces pages une liste de ressources et de contacts à laquelle vous référer en cas de besoin. Faites attention à vous et à vos proches, Clara ».

Pour ma part, je n'y ai rien trouvé de difficile, les passages en question étant peu détaillés. On sait qu'ils ont lieu sans être clairement décrits, seuls l'avant et l'après (pour la scène du viol) sont nettement dépeints (de manière très réaliste d'ailleurs). Mais je peux comprendre qu'ils peuvent mettre mal à l'aise, être difficiles ou choquer un public plus jeune ou moins averti que moi.

Tout commence le jour où Ambre et Jade emménagent dans leur petit appartement d'étudiants à Lille. Elles viennent de quitter Bordeaux et leurs familles pour démarrer une nouvelle vie, celle de la vie étudiante, censée leur offrir leurs plus belles années. L'une y voit l'opportunité de s'épanouir dans les études pendant que l'autre y voit l'occasion de faire de nouvelles rencontres et de découvrir les fêtes estudiantines. Car si Ambre et Jade sont inséparables et meilleures amies depuis l'âge de sept ans, elles n'en sont pas moins très différentes l'une de l'autre et ont des attentes opposées quant à leurs cinq prochaines années d'études.

Lors de la fête d'intégration, elles font la connaissance de Léo, un étudiant de seconde année assigné au pôle « sécurité ». Alors qu'il se montrera charmant avec l'une, il se révélera un monstre avec l'autre...

Le gros et seul point négatif de ce roman : les personnages 100% clichés. On a d'un côté Ambre, jolie sans le savoir, la tête sur les épaules, sérieuse et assidue dans ses études et dans la vie de tous les jours en général, discrète, timide, casanière, angoissée, qui n'aime pas faire la fête, qui n'est jamais sortie avec un garçon et qui ne boit jamais d'alcool. de l'autre côté, nous avons Jade, très jolie et qui le sait, cool, populaire, insouciante, débordante, extravertie, et qui se prend des murges à chaque fois qu'elle fait la fête (quasiment tous les soirs donc). Ni l'une ni l'autre ne font dans la demi-mesure et leurs personnalités diamétralement opposées rendent leur amitié, certes profonde, mais trop peu crédible à mon sens. Il en est de même pour les personnages secondaires : le beau gosse populaire, l'ami fidèle secrètement amoureux, les filles qui ne pensent qu'aux garçons et à leurs tenues, les garçons qui ne pensent bières et filles qu'avec leur service trois-pièces, etc. le langage qu'ils utilisent est immature. Les "meuf" ou "mec" à tout bout de champ, autant que les nombreux "put***" en début ou fin de phrases, deviennent rasants à la longue (je doute que les jeunes de dix-huit ans s'expriment tous de cette manière). Ils parlent par sigles : BFF, BDE, BDS, BDA (les vieux comme moi devront aller sur Google pour en connaître la signification de certains).

C'était donc mal parti. Et je dois dire que Jade m'a insupportée dès les premières pages. Mais dans ce roman à deux voix, Clara Héraut a finalement bien approfondi la psychologie de ses deux personnages principaux, et notamment celle de Jade. J'ai pu réussir à l'apprivoiser, à la cerner. Je me suis finalement beaucoup attachée à elle, je l'ai même trouvé bouleversante sur la fin. Quant à Ambre, elle est attendrissante tout-plein, et ce dès le premier chapitre.

Quant à l'histoire, si on n'y croit pas vraiment au début, elle finit tout de même par nous happer, dès que le drame a lieu en fait (car l'histoire en prenant un tournant bien plus réfléchi devient plus plausible, et les émotions s'en trouvent bien plus saisissantes). le sujet sur les violences sexuelles et sexistes est subtilement bien traité, la vie estudiantine bien dépeinte, les ressentis des personnages joliment bien développés, les deux filles sont finalement très attachantes et savent nous toucher au coeur. le dénouement est très émouvant, le discours de Jade à la toute fin est d'ailleurs aussi percutant que poignant, et on referme ce livre avec la boule au ventre.

Reçu et lu dans le cadre d'une masse critique privilégiée, je remercie Nicolas de Babelio pour la sélection et les éditions Hachette pour l'envoi de cet ouvrage. "Nos plus belles années" est le premier roman de Clara Héraut, je le trouve globalement réussi malgré mes quelques bémols (venant de mon âge sans aucun doute, puisque plus de quinze ans maintenant me séparent de mes années estudiantines). le message que fait passer l'autrice à travers son roman est fort, efficace et malheureusement toujours nécessaire.

Et pour finir, n'oubliez jamais : Quand une fille ne dit pas "non", cela ne veut pas dire qu'elle a dit "oui". Quand une fille dit "je sais pas", cela ne sous-entend pas qu'elle dit "oui". Quand une fille dit "non", cela ne veut pas dire autre chose que "NON" !
Commenter  J’apprécie          8111
Ce devait être leurs meilleures années, les années étudiantes. Jade et Ambre, deux amies d'enfance, Deux excellentes élèves qui intégrent Sciences Po à Lille. Ce devait être la première semaine d'intégration avec des fêtes à gogo, de l'alcool qui coule à flot, des amitiés qui naissent, et des rires, des souvenirs, des provisions de bons moments pour toute la vie...
Elles sont si différentes ! Ambre , c'est l'introvertie, la fille studieuse, un brin associale, très entourée eu niveau famille. Pour Jade, c'est plus compliqué, mais côté vie sociale, c'est le feu !
Et une nuit, ce sera ♫ la fête de trop ♫!

Je ne savais pas du tout quel était le théme principal de ce roman, (le résumé de l'éditeur est , pour une fois, complétement mystérieux) , ce qui est un peu inutile, puisque la première page est une mise en garde de l'auteure annonçant que son livre contient des scénes de harcélement de rue et une scéne de viol.
Et ceci m'a bien fait sourire, parce que c'est mal connaître les adolescents d'aujourd'hui, qui ne seront pas du tout choqués par ces scénes , vu qu'ils ont vu bien pire sur Netflix (ou autres), en matière de violence et de sexualité... Au moins, avec un livre, ils peuvent arrêter de lire, respirer, y revenir... Bref, ces scénes de violence n'ont vraiment pas de quoi fuir... Elles sont décrites avec “pudeur”, aucune complaisance et malaisance...
Certains lecteurs n'ont pas aimé le style de l'auteur , les passages SMS, le vocabulaire "jeun's", moi, au contraire, j'ai trouvé que cela sonnait très "vrai," très actuel, très frais.
C'est un roman qui s'adresse aux adolescentes pour les prévenir des dangers des soirées étudiantes où tout le monde boit plus que de raison, et finit dans un état pas possible. Il y a quelques années, alors que je discutais ,dans une soirée, avec une cadre de nuit de l'hôpital de ma ville, elle me tint à peu prés ce language ...
- " Tu sais ce que c'est qu'un viol parisien ou lyonnais/ brestois/ marseillais/ bordelais/ nantais , etc...( choisissez le nom de la ville la plus proche de chez vous...)
- Moi : "euh, non ."
( oui, j'ai beaucoup de répartie !)
- "C'est une fille qui boit comme un trou en boîte de nuit, elle part avec un mec, (peut-être tout aussi "torché" qu'elle ) , ses copines sont au courant, le lendemain matin, elle se réveille à côté du mec, ne le reconnaît pas, le trouve pas terrible, et sort direct porter plainte au commisariat pour viol.
Ha, ha, ha ! "
Bref, tout ça pour vous dire qu'aujourd'hui, à l'heure du mouvement #Metoo, ces propos ne passent plus, et pourtant la scénario n'a pas changé... Une fille qui pleure, une fille qui est complétement bourrée, une fille qui ne dit ni oui ni non, c'est une fille qui ne consent pas au rapport sexuel, et donc , pas touche. C'est clair et pourtant...
Dans ma jeunesse , on disait que cette fille l'avait bien cherché ! Ce roman est l'occasion de revisiter son point de vue, de se mettre raccord avec l'époque qui a changé, de partager avec ses enfants .

Ce roman parle aussi du harcélement de rue, du fait qu'une fille, une femme ne peut pas rentrer seule chez elle en pleine nuit sans s'attirer des ennuis.
Tous ces passages sont excellement bien décrit. Tout sonne vrai, les fêtes, le désir de plaire, les rencontres, les groupes "d'amis"...
L'auteure est très jeune, elle parle de ce qu'elle connait et elle en parle très bien .Très contemporain et dans l'air du temps, ce roman a permis à Clara Héraut de gagner le concours Nos futurs des éditions Hachette, et de publier ainsi son premier roman...

A la fin du livre, des adresses et numéros de téléphone, complétent ce sujet. Et donc, un roman très utile dans des médiathéques et CDI...
Commenter  J’apprécie          410
"Nos plus belles années" par Clara Héraut est un roman captivant et émouvant qui transporte les lecteurs dans une aventure inoubliable sur ses 432 pages. Cette oeuvre est une véritable invitation à voyager à travers les émotions et les expériences de ses personnages attachants.

L'une des forces majeures de ce livre réside dans la plume talentueuse de Clara Héraut. Son style d'écriture est fluide, évocateur et poétique, ce qui permet de plonger facilement dans l'univers du récit. L'auteure a le don de créer des images visuelles vivantes, faisant vivre chaque scène sous les yeux du lecteur.

Les personnages de "Nos plus belles années" sont profondément humains et touchants. Ils sont présentés avec une telle authenticité que l'on ne peut s'empêcher de s'attacher à eux et de ressentir avec eux tout au long de leurs péripéties. L'auteure aborde leurs émotions avec subtilité, ce qui les rend d'autant plus réalistes et crédibles.

L'intrigue du roman est bien construite, avec une dose équilibrée de rebondissements. le récit est également parsemé de réflexions profondes sur la vie, l'amour et les choix que nous faisons, offrant ainsi une dimension supplémentaire à l'histoire.

Par ailleurs, "Nos plus belles années" aborde des thèmes universels tels que l'amitié, la famille, l'amour et le passage à l'âge adulte. L'auteure explore ces sujets avec une sensibilité qui résonne chez les lecteurs et les amène à réfléchir sur leurs propres expériences de vie.

En somme, "Nos plus belles années" est un roman magnifique qui émeut et captive grâce à son écriture immersive, ses personnages riches et son exploration des émotions humaines. Clara Héraut réussit à établir une connexion profonde avec ses lecteurs, faisant de cette oeuvre un véritable joyau littéraire.
Commenter  J’apprécie          330
Jade et ambre commencent leur vie d'étudiantes à Lille. Jade est prête à se lancer dans cette nouvelle vie, avide de rencontres, de sorties et d'amitiés. Alors qu'Ambre, plus discrète, veut réussir ses études et éviter le plus possible ces soirées de beuveries. Toutes les deux font connaissance de Léo, étudiant populaire de deuxième année. Jade s'enflamme pour lui mais il la regarde avec dédain car il est plus intéressé par Ambre. Et si celle-ci est troublée par ses avances, elle se demande comment les repousser. Un soir de fête, Jade ivre et tourmentée, se retrouve dans le lit de Léo sans l'avoir vraiment voulu et sans savoir comment refuser ses caresses… A partir de là, les relations entre les deux amies vont devenir difficiles et tendues. Jade est incapable de se confier à Ambre d'autant que celle-ci lui parle de Léo et de ses interrogations sur le désir. Comment dire à sa meilleure amie ce qu'on n'arrive pas à admettre soi-même ?

J'ai beaucoup aimé ce roman qui aborde des thèmes d'actualité comme les violences faites aux femmes, le viol, les orientations sexuelles. Jade a été violée mais comme elle n'a pas su dire non à Léo, elle s'estime responsable et prend toute la faute sur elle. La honte qui l'accompagne finit par la faire exploser. J'ai beaucoup aimé son discours final qui dénonce le sentiment d'impénitence de ces hommes, jeunes ou moins jeunes, qui considèrent la femme comme un objet sexuel. J'ai beaucoup aimé aussi le personnage d'Ambre car elle interroge chacun de nous sur ses orientations sexuelles, sur le fait d'être une jeune fille attirée par un homme sans pour autant se rêver dans son lit. C'est un roman à mettre dans toutes les mains pour tous ceux et toutes celles qui s'interrogent sur leur sexualité ou qui ont subi des agressions sexuelles. Depuis quelques années (depuis le #metoo), on lit de plus en plus de faits sur des cas d'agressions sexuelles dans les écoles supérieures, notamment en début d'années lors de ces bizutages, pourtant interdits à l'heure actuelle, où des jeunes gens deviennent des proies sexuelles. On compte sur la honte des victimes pour que le silence perdure mais il est temps que la honte passe du côté des agresseurs.
Je remercie les Editions Hachette et Babelio pour m'avoir permis de lire ce roman en avant-première et je ne manquerai pas d'en parler à ma collègue documentaliste pour les prochains achats du CDI.
Challenge Plumes féminines 2023
Challenge Multi-défis 2023
Commenter  J’apprécie          240
Jade et Ambre, surnommées les Précieuses, sont amies depuis l'enfance. Et cette année,enfin, c'est le début de leur nouvelle vie et l'accomplissement de leur rêve le plus fou : un appartement en colocation à Lille où elles ont toutes les deux été admises à Science-Po, le début de la vie étudiante, les rencontres, les amitiés, les amoureux. Mais parfois la réalité du début de la vie d'adulte ne ressemble pas vraiment aux rêves d'enfant et les deux amies vont en faire l'expérience.

Ce livre m'a happée dès les premières pages, j'ai adoré cette histoire, l'amitié entre ces deux jeunes filles si différentes, Ambre, la sérieuse, la studieuse, la timide et Jade, l'extravertie, celle qui ne rêve que de sorties et de rencontres mais qui cache en fait tant de fragilités et de cicatrices. Tout sonne juste dans ce roman, peut-être parce que l'autrice a presque l'âge de ses personnages. En quelques pages on a l'impression de connaître les deux jeunes filles depuis toujours et l'alternance de leurs deux voix pour nous raconter leurs premiers jours à Lille donne du peps à l'histoire en entremêlant les points de vue. Clara Héraut a parfaitement réussi à nous faire ressentir le mélange d'ivresse et de peur qui caractérise les premières années étudiantes, le premier appartement seul loin de papa et maman et souvent de notre vie natale, le défi de se faire de nouveaux amis tout en sachant que ces années seront sans doute cruciales pour notre avenir et feront un jour partie de nos plus beaux souvenirs, la pression scolaire contrebalançant l'envie d'en profiter et de faire la fête. Toute cette première partie du roman a été un vrai bonheur de lecture, mariant nostalgie, curiosité de voir comment les deux amies allaient évoluer, humour et émotions.

Pourquoi 4 étoiles seulement alors me direz-vous ? Et bien parce qu'il y a une deuxième partie (et même une troisième), celle-ci faisant suite à un événement dramatique qui nous est annoncé dès la 4e de couverture, une des amies faisant face à une agression sexuelle. Et là j'ai trouvé que le roman déraillait un peu, perdait de sa spontanéité et de son naturel pour devenir plus pompeux, frisant souvent avec le cliché ou la démonstration, peut-être parce que l'autrice avait conscience de l'importance de ses propos et de la gravité du sujet traité. J'ai eu l'impression d'être soudainement éjectée de ma bulle de lecture qui me donnait l'impression de partager la vie de Ambre et Jade pour être confrontée à un récit beaucoup plus démonstratif où chaque page et chaque événement semble avoir été dicté par la nécessité de faire le tour du sujet et de bien traiter tous les aspects du consentement et les séquelles qu'une agression peut laisser. J'ai eu du mal à croire à certains passages et cela a malheureusement brisé en partie le charme de ce roman. Je suis peut-être un peu dure (sans doute à cause de cette déception soudaine) car le récit garde une partie de ses qualités, les réactions des deux amies sonnent toujours assez juste et le tout reste plaisant à lire mais j'ai eu l'impression que l'autrice en faisait trop et cela m'a empêchée d'apprécier pleinement ma lecture.

Ce bémol mis à part, Nos plus belles années reste un roman à découvrir que l'on ait l'âge de ses héroïnes (avec dans ce cas beaucoup de réflexions très intéressantes sur les débuts de la vie étudiante et ses pièges parfois) ou que les années d'études soient loin dernières nous. Malgré mes réserves j'ai été bluffée par la maîtrise de l'autrice pour ce premier roman, sa capacité à brosser des portraits de personnages totalement réalistes et à nous mettre dans l'ambiance en quelques pages. C'est clair je lirai ses prochaines oeuvres en espérant cette fois que le coup de coeur se maintienne jusqu'au bout !
Un grand merci à Babelio et à Hachette romans pour cette Masse Critique privilégiée pas loin du coup de coeur, avec en plus un très joli marque page assorti au roman en guise de petite attention personnalisée.
Commenter  J’apprécie          180

Citations et extraits (107) Voir plus Ajouter une citation
Je sais bien que pour Jade, tout le monde finit un jour par partir. Qu’elle privilégiera les relations qui la feront souffrir, parce qu’au moins, elle sait à quoi s’attendre. Il n’y a qu’à voir les connards avec qui elle est sortie, le mal qu’ils lui ont fait. Même en amitié, on dirait toujours qu’elle cherche à s’entourer des personnes les plus toxiques possibles, comme si ça pouvait l’empêcher d’avoir mal lorsqu’elles lui feront une crasse.
Commenter  J’apprécie          40
je
crois
que
je
suis
en
train
de
mourir.

>page 335
Commenter  J’apprécie          110
Une seconde. Un souffle. Mille pensées traversent mon esprit, si vives que j'en saisit à peine des bribes. Mon besoin que ça n'ait jamais existé. L'impossibilité d le prétendre si lez gens autour de moi le savent.
Commenter  J’apprécie          00
- (…) Être un père et se comporter comme tel sont deux choses bien différentes.
~ Jade à son père, page 302
Commenter  J’apprécie          40
Quatre-vingt-dix-neuf pour cent de chance de s'en sortir, ça en dit beaucoup sur notre société.
Pourtant, je pousse la porte du commissariat pour déposer plainte.
Pour que ça change. Et pour qu'il fasse partie des un pour cent.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Clara Héraut (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clara Héraut
Talents Cultura 2023 : Catégorie romans jeunesse
autres livres classés : jeune adulteVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus

Autres livres de Clara Héraut (1) Voir plus

Lecteurs (992) Voir plus



Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
551 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..